AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Meiko Orijabi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Meiko Orijabi    Sam 19 Fév - 20:07

Identité du personnage:

.Nom: Orijabi
.Prénom:Meiko
.Age:16 ans
.Race: Hum ma race... je ne sais pas attendez je vais voir mes parents pour leur demander j'arrive tous de suite...
me revoilà en faite je suis sorceleuse.
.Groupe: dissidente
.Orientation sexuelle:ah bah ... je suis Bisexuel ça pose un problème à quelqu'un?

Histoire du Personnage:

.Description physique:
C'est une jeune fille assez belle, elle a des cheveux roux/dorés avec des reflets châtains sur ses cheveux qui sont longs, très longs, des yeux marron avec une légère teinte dorée... Elle est fine est féminine et s'habille de façon magnifique, mais un peu gothique avec une mini-jupe à carreaux une chemise et des bracelets. Elle est grande et élancée, ce qui l'a met en valeur. Elle mesure 1m 60 pour 50 kilos. Elle a un bracelet auquel elle tient beaucoup ce bracelet c'était le bracelet de sa mère, ce bracelet est noir avec une rose rouge dessus.

.Description psychologique:
C'est une jeune simple qui ne demande pas la lune. Mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle est très gentille et aime aider. Mais l'enfant sociable qui ne demandait qu'à se faire des amis, désormais reste distante. Se refusant à toute forme de civilisation. Elle aime jouer de la musique, danser et chanter. Elle n'a pas peur de la honte. Elle est très débrouillarde. Elle sait maniée les armes. Elle se bat bien.

Désormais elle qui n'avait jamais haïs personne, haïs plus que tout au monde les résistant. ?

.Histoire:

I / Tout commença…


Quinze ans plus tôt, dans les Alpes Suisse. En plein cœur d'une forêt, dans un chalet, on entendait une femme qui criait, elle souffrait, mais qu'est ce que la souffrance comparée à la joie qu'elle aurait sans doute à la fin.

La seule tristesse qui persisterait après ça, serait l'absence de son mari et de son fils, qui
étaient partis chercher de quoi manger en ville. Dans cette ville qui était devenue désolation et ruine.

L'inquiétude qu'elle éprouvait de ne jamais les revoir, de savoir qu'ils puissent être capturés pour être vendu comme esclaves sur l'île d'Atlantide, ne l'aider pas dans la
souffrance.
Sa mère avait beau essayé de la réconforter ça ne changeait rien.

Les minutes... puis les heures passèrent se ressemblant toutes, quand soudain un cri de bébé raisonna, un cri qui emplissait la femme de bonheur, un cri qui lui fit oublié sa peur, un cri qui stoppa net sa douleur... mais pour combien de temps.

Trois heures plus tard, on entendit la porte arrière du chalet s'ouvrir.

Quelques secondes plus tard, une tête apparu par la porte. La tête d'un homme, aux cheveux noirs d'ébène et aux yeux bleus d'une couleur océan. Une tête qui fit sourire encore plus la femme. Puis l'homme entra, il était seul. La femme cessa de sourire, son visage pâlit, son cœur se mit à battre la chamade et son regard apeuré plongea dans celui de l'homme, qui était empli de tristesse. Un silence lugubre s'installa.

-Où est-il ?


C'est la gorge serrée que la femme avait sortie ses mots. Le silence s'installa à nouveau quelques minutes. Jusqu'au moment où l'homme d'une voix basse et triste dit :

-Ils l'ont pris j'ai essayé de l'aider, mais je n'ai rien pu faire...


Un cri traversa la forêt et les montagnes. Un cri de tristesse infinie. Le cri d'une mère qui vient de perdre son enfant, son fils qu'on venait de lui enlever sans aucun scrupule.


II/ Et tout continua...


Treize ans plus tôt.

De la musique raisonne dans le chalet, elle vient du grenier, si vous allez y jeter un coup d'œil, vous verrez une enfant de trois ans danser au côté de son père, elle danse très bien, mais il faut dire qu'elle a un bon professeur.

Une voix féminine raisonna dans le chalet, le père arrêta la musique attrapa la main de l'enfant et descendit avec elle, dans la salle à manger, où un magnifique repas les attendait.
L'homme s'essaya au côté de sa femme et l'enfant à côté de sa grand-mère. Et ils dînèrent tranquillement sans un bruit.

Après, avoir manger l'enfant alla se coucher.

Quand elle se réveillait, elle déjeunait puis partait à la chasse et à la cueillette avec son père quand elle rentrait vers 11h elle tricotait avec sa grand-mère.

Et après, avoir manger, pendant l'après-midi elle apprenait à jouer à de divers instruments et à chanter avec sa mère. Et le soir elle apprenait à danser avec son père.

Et c'est un jour ordinaire, il y a trois ans, de cela que la vie de Meiko bascula. Ce jour la, elle était partie tricotait avec sa grand-mère près d'un cour d'eau. Tout était normal ce jour la, les oiseaux chantaient. L'enfant venait de terminer son tricot et elle décida d'aller se promener un peu. Elle s'éloigna un peu puis beaucoup. C'est là qu'ils l'attrapèrent, l'enfant eut beau crier et se débattre que pouvait faire un enfant de douze ans face à des adultes dix fois plus fort qu'elle. La grand-mère accourut entendant les cris, mais quand
elle arriva il était déjà trop tard, ils savaient qu'ils emmenaient la jeune Meiko. Elle retourna au chalet et annonça la triste nouvelle aux parents de Meiko qui fondirent en larmes, ils venaient, une fois de plus, de perdre leur enfant.

Pendant ce temps l'enfant avait été emmené sur un bateau qui la conduisait quelque part loin de sa famille...


III/ Tout fini...


Deux ans plus tôt.
Cela faisait désormais un an que Meiko avait été arrachée à ses parents. Et cela faisait un an qu'elle était devenue sorceleuse et dissidente. Un an qu'elle vivait avec un vampire, qui l'avait prise sous son aile et qui lui avait fait d'elle une dissidente. Un an qu'elle n'avait plus de nouvelles de sa famille. Mais cela allait changer. Le matin, elle reçu une lettre il n'y avait rien marqué dessus, pas d'adresse, juste son prénom écrit dessus. Elle l'ouvrit avec hésitation et lit:
« Ma chérie

Cela fait maintenant un an que nous te cherchons et que nous espérons te revoir, alors si tu reçois cette lettre,

Sache que nous serons dans la forêt vendredi, à minuit. En espérant t'y voir.

Nous t'aimons très fort. Tes parents. »

La jeune fille sautilla de joie, puis couru dans la cuisine pour regarder, le jour.

-c'est ce soir !


Le soir arriva doucement, trop doucement. Quand il fut enfin là Meiko se précipita dehors enfilant sa cape en toute hâte.

Mais
quand elle arriva ce fut un spectacle macabre qui s'offrit à elle. Ses
parents étaient en train de se faire tuer. Juste avant que les
meurtriers s'en aillent, elle eut le temps de reconnaître une personne.
Un résistant activement recherché.

Elle rentra à la maison
triste. Elle monta dans sa chambre prit toutes ses affaires descendit
dire adieu à celui qui s'était occupé d'elle pendant un an et partit
sans un mot, sans un regard en arrière.

C'est depuis ce jour qu'elle vit recluse, dans la forêt. Vouant une haine sans pareil envers les résistant.

.Pouvoir:La télépathie
.Description du pouvoir:
Les Avantage, bah... je peux lire les pensées des autres et leurs envoyés des messages. Certain Télépathes ont besoin de toucher la personne pour pouvoir lire les pensées, ce n'est pas mon cas moi je peux lire pensés et transmettre des messages sans avoir à toucher les personnes, et c'est plutôt pratique. Bien sûr ce don à des inconvénients, comme les maux de tête et puis je peux lire les pensées des gens seulement s'ils se trouvent dans un rayon de cent mètres autour de moi. Et que j'ai un objet leur appartenant.
Plus:
.Code de validation des règles:
Spoiler:
 

.Surnom: Timbrée ou Lapinou dingo

.Temps présent sur le forum ? : 5/10

.Comment avez-vous connu le forum ?: par pur hasard

.Que pensez vous du forum???: super


Dernière édition par Meiko Orijabi le Mar 22 Fév - 16:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakunetsu Kagao

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 25

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Alexys / Aishuu

MessageSujet: Re: Meiko Orijabi    Lun 21 Fév - 22:40

Bonsoir Mademoiselle la sorceleuse anti-résistants, tout d'abord bienvenu sur le forum HTN, ensuite il y avait pas mal de fautes notamment en conjugaison alors vérifie ou utilise un correcteur, il manquait aussi des mots parfois mais bon je t'ai corrigé tout ça.

Je vais te faire une remarque sur ton sort, j'ai appelé Wiver pour qu'on soit d'accord et il proposé que tu ai un objet (mèche de cheveux, photo, quelque chose qui appartient à la personne) pour pouvoir lire ou transmettre un message dans la pensé de la personne concerné. Les cent mètres c'est bon, tant que tu as l'objet. Voilà j'aimerai savoir si cela te convient aussi.

Amicalement,

Hakunetsu Kagao

_________________




Things were all good yesterday
And then the devil took your memory
And if you fell to your death today
I hope that heaven is your resting place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Meiko Orijabi    Mar 22 Fév - 14:28

merci et oui sa me convient.
Revenir en haut Aller en bas
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 25
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: Meiko Orijabi    Mar 22 Fév - 16:37

Ok bas tout est en règle alors Meiko ^^, bon rp sur le forum =)


_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meiko Orijabi    

Revenir en haut Aller en bas
 
Meiko Orijabi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meiko Neruki (Phaphoulapinou@Alice.ga)
» MEIKO | Look, a Raccoon on Fire !
» Pour un trip c'est ici ~ Nono's studio
» MEIKO&RAYNE ? « The Greyjoy »
» Life is a game~Meiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: Fiches de presentation archivées-
Sauter vers: