AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 10 Avr - 19:44



L'Agora Dorei' un endroit où était rassemblé tous les humains, hybrides et autre races considéré comme inférieur, ceux qui attendaient d'être acheté au plus offrant pour devenir l'esclave de quelqu'un ou d'une famille. C'était la deuxième fois que le jeune homme, le corbeau, s'y retrouvait. Son prix d'achat n'avait rien d'exceptionnel, il avait été vendus une fois mais ramené quelques années plus tard. Ses anciens maitres l'avaient jugé trop difficiles à soumettre, il aurait du devenir le jouet de la cadette de la famille de démon. Mais il ne s'était pas laissé faire même s'il avait souffert. Résultat, son prix était médiocre, on le considérait comme simple humain en plus mais c'était aussi bien pensait-il. Moins il paraissait important ou intéressant et moins on voudrait de lui. Il obtiendrait ainsi sa liberté, peut-être. Mais on ne le sortait jamais de sa cage, il était même enchainé dedans car on savait qu'il tentait toujours de s'enfuir. Comme beaucoup d'esclave d'ailleurs. Il voulait simplement voler dans le ciel, haut dessus des nuages, se sentir porté par le vent.

Il tira sur ses chaines, espérant les casser ou se libérer. C'était devenu une habitude, mais il savait que c'était inutile... Il soupira alors. Passant sa mains dans ses cheveux violet, on pouvait voir des bandages sur son front, ainsi que à son cou et à ses mains. Des bandages cachant de nombreuses blessures... Ses yeux couleur améthyste semblaient si triste. Il voulait sortir de là. Le marché d'esclave était désert, c'était la nuit en même temps. le moment que Kaito préférait: car il pouvait tenter de s'échapper même si pour le moment, il n'était jamais parvenu à sortir de sa cage. Il attrapa les barreaux d'acier et essayer de secouer sa prison. Poussant d'un coté, puis de l'autre, il faisait lentement basculer la cage. Il espérait la faire basculer pour de bon, qu'elle tombe et se brise... Après plus d'un quart d'heure à s'énerver en se balançant d'avant en arrière, il parvint enfin à faire rouler la cage. Celle-ci bascula en faisant beaucoup de bruit. Kaito s'était retrouvé la tête en bas, il avait mal partout mais la cage qui venait de tomber de deux mètres de hauteurs était toujours intact... Il soupira et tenta de se relever mais ses chaines l'empêchait de se redresser. Il était coincé dans cette position grotesque et il ne lui restait plus que à attendre qu'on vienne l'aider. Il leva les yeux et fixa le ciel, espérant toujours que un jour il pourrait y voler librement sans se soucier de rien d'autre que de chercher un endroit agréable pour se reposer avant de reprendre son envol.

"L'envie de liberté est bien amer en réalité... On ne peut choisir sa destiné, on ne peut rien faire que se laisser porter par le destin, se faire secouer dans tous les sens en attendant la mort..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 10 Avr - 22:33

Le soir était bien présent. La lune était haute dans le ciel… Enfin je le supposais. Vu qu’encore j’étais dans ma cage, posé sur le sol. Je veux la hauteur, je suis plus à l’aise… Non ! Rien à faire ! Je suis trop rebelle pour eux. Je dois payer mon audace. Je leur donnerais de l’audace. J’aurais dut être gentille, docile etc… Ils rêvent ! Jamais je ne serais docile ! Ou plus jamais ! J’ai perdu mon frère pour ne plus souffrir… Je ne veux pas abandonner ma liberté. Ce matin, le vendeur était bien étonné. Il me narguait presque. Si je pouvais… Je lui arrachais bien le cœur ou autres choses…

Il rigola du fait qu’il croyait dompter que maintenant je restais bien sage dans ma cage comme un soumise… Je ne lui disais rien car je voulais qu’il croie que je ne suis pas capable de ce prodige. Il se sentait fière car je n’étais pas partie depuis trois jours… Je ne vendrais pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, si j’étais à sa place. J’attendais assis e contre les barreaux que la nuit tombe, qu’il s’endort plus ou moins sur leurs chaises… J’ai décidé de m’échapper ce soir.

J’avais tout prévu, comme toujours. Le plus simple ouvrir cette porte, le plus dur, rester libre… Je gouttais à chaque fois un peu plus ma liberté… Mais cela restait toujours aussi éphémère… Je soupirais. Je posais ma main sur le sol, en la passant à travers les barreaux et j’écoutais les vibrations. Elles étaient faibles et lointaine… Parfait !

Je regardais quand même à droite et à gauche pour être et puis je sortais de sous mes fesses, un pique en acier, volé plutôt à mes bourreaux. Je m’approchais à quatre pattes de la serrure. Puis je mis le pique dedans pour crocheter. Je mis bien 5 bonnes minutes avant de l’ouvrir. Seulement je suis persévérante quand la liberté est en jeux. Dans un grincement silencieux, elles ‘ouvrit. Je me faufilais telle qu’une araignée en dehors. Je posais un pied puis un autre, et je finis par être debout libre… Enfin la question est pour combien de temps à ce moment là… Espérons le plus longtemps possible. Je m’étirais les bras puis les jambes. J’étais prête à prendre la suite.

J’avançais calmement en faisant le moins de bruit possible. Je regardais autour de moi, calmement. Beaucoup dormait déjà. Pauvres esclaves dociles… Vous finiriez bien comme soubrette ou autres choses… Simple répugnant comme idée pour moi. J’étais à quelques pas de la sortie quand j’entendis un homme parler…

Il parlait de la liberté et de son envie… Pour lui cela avait un gout amer… Je n’ai pas aimé le coup du destin. Ce pauvre esclave se laissait vite aller à l’obéissance. Je fronçais les sourcils. Je suis trop gentille… Je vais lui faire comprendre son erreur. Je me dirigeais vers lui. Et je vis une cage en hauteur. Il venait surement de là, la voix.

« Pss ! »

J’essayais d’attirer son intention. J’attendais un peu puis je recommençais.

« Pssssssssssss !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 10 Avr - 23:39



Un bruit, une sorte de sifflement. Kaito tournait la tête pour voir d'où cela provenait. Il tentait de se retrouver, de se tenir correctement mais ses chaines l'entravaient... Il grogna dans sa cage et se secoua dans tous les sens, donnant des coups de poings et de pieds dans tous les sens. Il essayait de briser ses chaines ainsi que les barreaux de sa cellule. A force de se tortiller n'importe comment, il s'était retrouvé couché sur le coté, une jambe en l'air et un bras sur la tête. Plus il bougeait, plus les chaines semblaient se resserrer sur lui. Il regardait les alentours et voyait enfin le truc qui avait fait du bruit. Enfin, ce n'était pas un truc mais une personne: une fille même. Dans cet immense marché d'esclave, il était habitué à sentir des odeurs animal, des odeurs d'ange ou de démon. Il se doutait donc ne pas être le seul à ne pas être le seul qui était un hybride mais lui, il le cachait du mieux qu'il pouvait. En même temps, faire jaillir ses ailes était une douleur qui ne l'inspirait pas à le faire inutilement. Son regard améthyste se posait donc sur la fille. Il la regardait en silence, se demandant ce qu'elle faisait là, au milieu de la nuit. En la voyant, il avait jugé qu'elle ne devait pas être une marchande d'esclave ni une de ses cinglés de créatures voulant faire de lui son esclave. Elle tentait de rester cachée, de rester dans l'ombre. C'était une esclave tout comme lui. Elle avait les yeux et les cheveux aussi noir que la nuit mais une peau blanche comme la sienne. Sa beauté misérable faisait tâche dans cet endroit malfamé, elle méritait mieux comme vie, enfin c'est ce qu'il en pensait. Lui aussi méritait mieux comme vie.

Il se tourna alors lentement, laissant les chaines glisser sur sa peau. Se retrouvant enfin face contre terre, il s'était mit en boule et fixait le sol à travers les barreaux. La fille ne bougeait pas, peut-être n'osait elle pas, craignant de se faire repérer. Elle tentait d'être libre, comme lui. Mais elle avait un avantage sur lui: elle était dehors, lui si c'était le cas, il serait déjà loin... Une idée lui vint alors en tête afin de se débarrasser de ses chaines. Mais c'était risqué: il pouvait se briser les ailes et quelqu'un pouvait le voir. Elle encore, ce n'était pas trop grave, elle ne parlerait surement pas, elle n'en aurait aucun intérêt. Il lui lança un regard, espérant qu'elle l'aide.

"Aide moi à sortir de là... Et je me débrouille pour qu'on soit libre à jamais."

On aurait put croire qu'il lui donnait un ordre, mais il l'implorait surtout. Il avait déjà son plan pour s'échapper: la voie des airs. Mais dans sa cage, comment pouvait-il faire? Le corbeau était enchainé mais il était sur que la force de ses ailes pour le libérer, il était sur de pouvoir la porter pour fuir avec elle. Enfin il voulait bien l'aider si elle l'aidait à sortir de là. Il posa le font contre un barreau de sa cage, prenant une longue inspiration. Il savait ce qu'il l'attendait et il s'y préparait... La douleur. Sa veste explosa alors comme un vulgaire bout de tissus, il réprima un hurlement. Du sang gicla de son dos alors que deux masses noir venaient de surgir de son dos. Comme il l'avait espéré: les chaines avaient rompus sous la pression, sous la force de ses ailes. Des plumes voletaient autour de lui. Il s'était relevé et s'agrippait au barreaux en acier de sa cage. le souffle court à cause de la douleur, la peau de son dos venait de se déchirer. Torse nu,, son corps était couvert de bandages ou de cicatrices, preuves qu'il avait souffert plus d'une fois par le passé. Il regarda de nouveau la demoiselle, passant une main hors de la cage, il l'a tendait vers elle, implorant.

"Je m'appel Kaito... Appel moi le corbeau ou comme tu veux. Mais sors moi de là et je t'emmène dans les cieux avec moi. On sera libre et libéré de cet endroit..."

Des bruits de pas résonnaient au loin. C'était le moment ou jamais! Soit elle se décidait à l'aider, soit elle devait fuir. Lui, il devait cacher ses ailes, il devait cacher ce qu'il était pour qu'on le laisse tranquille. Il avait vue et bien comprit que les hybrides étaient prisé sur le marché et il refusait d'être acheté. Il avait lever les yeux au ciel, il pensait qu'il n'était plus très loin qu'il pourrait bientôt s'y rendre pour ne plus jamais quitter cet endroit, son monde: l'étendu vaste et infini au dessus de sa tête.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Mer 13 Avr - 16:47

J’étais sous la cage tentant de l’appeler, lui dire que si il se laisse aller au destin, il ne sera rien qu’un pantin… Moi j’en ai eu marre de l’être, d’être violer… Qu’au final, je me rebellais petit à petit… Que je devenais violent envers mon ancien maitre qui finit par aimer ce comportement… Et accentuait sa violence envers moi. Mon frère en avait eu trop marre qu’il décida de le tuer pour moi… Ou était – il ? Etait – il vivant ? Ou bien mort ? Tant de question et peu de réponse. Je fixais la cage. J’étais curieuse. Je voulais comprendre pourquoi… Cela me perdra bien un jour.. Quand ? je l’ignore et je préférais pas y penser.

Puis j’entendis un grognement et des bruits de chaine… Je suis bien contente de ne pas avoir été attaché enfin compte… Les vendeurs savaient aussi que me trouvait au sol, pouvait me déprimer voir me rendre docile…. Du moins c’est ce qu’il pensait. Pour une partie, il avait tort mais l’autre…. Je soupirais en y repensant. Il me parla, me demanda de l’aider à être libre, et il m’aiderait à le rester à jamais … C’était tentant. Je réfléchissais sans répondre mais c’était déjà bien, il m’avait entendu. Je regardais autour de moi, sans rien dire, seulement en sentant les vibrations. Il n’y avait que moi. Bien, je pouvais parler.

« Je veux bien » Dis – je tout bas que seul lui pouvait vraiment m’entendre.

Je fis le tour de sa cage, me demandant comment l’atteindre sans grimper par le mur, de ce fait sortir mes pattes… Je ne voulais pas déchirer mon haut, après j’étais seins nus… A éviter ! Enfin quoique je n’étais pas pudique. Puis soudainement, j’entendis un bruit comme si on arrachait un vêtement suivis d’un bruit de chaine…
Des morceaux de chaines tombèrent, ainsi qu’une plume noire. Je m’écartai de la cage évitant les objets.

Je vis des ailes noires sortir de la cage. Je regardais avec étonnement. Je pris la plume noire, la passant sur ma joue. J’eus un sourire. C’était un hybride. Ca changeait de ses humains et de ses nekos… Il avait pas fait de bruit de douleur, surement un gémissement ou deux mais assez faibles pour que personne n’entende… Donc tant mieux. Je me rapprochais ensuite, et le regardais. Il tendit sa main vers lui, alors qu’elle joua avec la plume. Il voulait vraiment que je l’aide. Pourquoi le laissais là ? Je n’avais aucun raison… Il se présenta aussi… Bien, c’était un corbeau…

« Hum… On verra. Bon Kaito, je me nomme Helyn, mais garde ca pour toi… Il ne faut pas qu’ils sachent ici, et encore moins que je parle… »

C’est à ce moment là que je sentis des vibrations, un homme venait dans le coin… Je soupirais. Faut que je me cache… Mais ou ? En si peu de temps ? Je cherchais… Je le seul moyen c’était de monter… Saleté…. Je fixais le plafond d’où était la cage de Kaito.

« Bon… Un homme arrive » Soufflai- je « Cache un peu tes ailes, mais dans la noirceur de la salle il verra rien, moi j’arrive sois pas choqué ! »

Je restais calme, enlevant mon débardeur sale et taché de sang. Ensuite je me rapprochais du mur, le plus près, et je sortais mes huit pattes du dos… Quand cela fut fait, je mis le haut horizontalement autour de ma poitrine et je l’attachais. Puis je grimpais contre la paroi montant peu à peu et ce fut la même chose pour le plafond quand j’arrivais au dessus de la cage, je rentrais mes pattes dans le dos. Je me laissais tomber en me retournant, et attrapa la cage, me cachant derrière lui.

« Ne te retourne pas » Susurrai – je. « Tu dois me servir de cachette un moment… Un homme vient faire son tour, il passera vite et ensuite, je te libère… D’accord ? »

Je tenais fermement les barreaux entre mes mains, et j’avais l’habitude des hauteurs et être caché. En plus, je sentais très bien comme ça. Ca m’avait manqué ! Je devais bien le reconnaitre. Des pas s’approchaient de plus en plus. Il sera bientôt, espérant que sa marche. A noter, c’est que j’avais toujours sa plume dans ma main. Je ne l’avais pas lâcher…Etrange ? Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Mer 13 Avr - 23:02



Elle comptait le libérer donc. Kaito semblait soulagé, il l'avait écouté. Elle avant entendu du bruit et comptait se cacher pour le libérer après. Il avait écouté ses indications, hoché la tête et replié ses longues ailes noir. Observant la fille enlever son haut, il fut d'abord surprit: que comptait-elle faire torse nue? Intimider les marchands avec sa poitrine? Même si en y jetant un bref regard, il aurait avouer facilement qu'elle avait suffisamment d'argument pour être plus que convaincante. Mais des trucs longs, fins et poilus venaient de sortir de son corps: des pattes d'araignée, il n'en était pas parfaitement sur. Mais après l'avoir vue grimpée au mur et au plafond, il en était persuadé. Elle s'était cachée derrière sa cage. le corbeau s'adossa au barreaux, juste devant elle, repliant ses ailes du mieux qu'il le pouvait. Il espérait les cacher de la personne qui arrivait, mais la cacher elle aussi. Après plusieurs secondes où Kaito sentait son cœur accéléré en entendant les bruits de pas se rapprocher, il voyait la silhouette d'un homme qui arrivait. Ce dernier titubait un peu, il semblait ivre... Une fois assez visible aux yeux du corbeau, il remarqua que c'était le marchand qui s'occupait de lui, enfin s'occuper était un bien grand mot... Kaito avait une envie de meurtre quand il voyait cet homme, ce marchand d'esclave qui ne voyait dans la vie d'autrui qu'une somme d'argent, qu'importe l'état de sa marchandise: blessée, en bonne santé ou presque morte, du moment qu'elle se vend. L'homme se figea en voyant la cage de Kaito qui était tombée de sa place, il s'avança, les yeux vitreux posés sur l'homme oiseau.

Il allait se douter de quelque chose, même ivre, s'il s'approchait de trop, il verrait ses ailes, il finirait par voir la fille. Kaito hésitait, que devait-il faire? Le marchand avança et commençait à râler, il allait bientôt hurler sur l'esclave. Dans un soupire, le corbeau plongea en avant, n'étant plus retenu par des chaines, il pouvait bouger librement dans sa cellule, il avait attendu que l'homme soit suffisamment proche pour pouvoir être saisit. Une bras jaillit hors de la cage, agrippant la tignasse de l'homme qui fut alors tiré en avant avec force. Le crâne du marchand se brisa en partie contre les barres en acier, Kaito lui avait même enfoncé son autre main dans la bouche pour éviter qu'il hurle. Le regard froid du corbeau était plongé dans le regard brumeux du marchand. C'était la première fois que Kaito semblait si froid, il montrait une envie de liberté comme jamais ainsi qu'une terrible envie de tuer. Il tourna légèrement la tête pour regarder derrière lui, faisant signe à la fille de se dépêcher d'ouvrir la cage. Il fixa de nouveau le marchand, lui faisant un sourire amusé.

"Tu dois avoir les clés sur toi, n'est-ce pas? Enfin, on les trouvera bien sur ton cadavre."

D'un geste brusque, Kaito brisa la nuque de l'homme. Laissant résonner un craquement glauque et sonore. Le marchand s'écroula sur le sol: mort. Le corbeau se recula de la porte de la cage, se tapotant les mains comme pour s'essuyer. Il lança un regard à la jolie brune. Elle savait quoi faire... Lui, il leva les yeux au ciel, il allait enfin voler, il allait enfin être libre. Sa seule question était de savoir s'il pourrait voler assez loin en la portant. Il n'avait jamais voler et là, son baptême de l'air allait être avec quelqu'un, il allait devoir assurer s'il voulaient qu'ils soient libre. En attendant sa libération, il tournait en rond dans sa cellule, tel un fauve prêt à bondir, dans cette situation il faisait vraiment l'animal en cage. Il perdait déjà patience, il voulait sortir, mais que faisait-elle? Pourquoi n'avait-elle pas encore les clés? Pourquoi la porte était-elle toujours fermée? Oui, il n'avait aucune patience surtout dans une situation comme celle-ci. Il sauta et attrapa l'une des barres du plafond de sa cage. Il se balança d'avant en arrière puis donnant un puissant coup de pied dans la porte pour l'ouvrir. Il fit plus de bruit que autre chose mais la porte avait bougé ce qui l'encourageait à recommencer. Il recommença donc encore une fois, faisant encore plus de bruit, il réalisa enfin de sa connerie et se laissa tomber accroupit dans sa cage. le souffle court, il tentait de se calmer: l'idée d'être libre, le faite d'avoir tué quelqu'un, il était dans un état de stress, de panique. Il fallait qu'il sorte de là, il avait l'impression qu'il allait devenir fou si on le laissait là plus longtemps.

"Helyn! Sors moi de là par pitié ou je vais devenir fou!"

Il avait parlé doucement, il avait murmuré, mais elle avait du entendre dans sa voix qu'il y avait de l'appréhension, de la peur, de la panique mais surtout de l'excitation. Il recula alors, se collant de nouveau au fond de la cage. Il ferma les yeux, prenant une longue inspiration: il devait commencer par se calmer. Il devait lui faire confiance, il devait patienter, peut-être avait-elle entendu quelque chose et avait préféré ne pas bouger. Il avait été idiot de faire autant de bruit, il s'en voulait déjà. Il ouvrit lentement les yeux, les fixant sur la lune et les étoiles. Il se sentait mieux, son esprit s'était enfin détendu...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Jeu 14 Avr - 11:32

Bien, j’étais cachée derrière lui, me tenant aux barreaux. J’espérais que personne ne me voit, que je passais inaperçu. Un homme marchant en titubant s’approche de nous. Il devait être ivre. Je ne voyais pas grand-chose vu que j’étais cachée mais cela était suffisant… Car après tout, j’ai la vu de huit yeux en seulement deux. Je ne voulais pas qu’il me voie encore moins qu’il capte le truc… Je voulais le voir passer, et partir. Je ne préférais pas le tuer, car s’il y a un cadavre…. On sera dans la merde, la plus total… J’ai appris à force de mes fuites que la discrétion était la seule solution pour y parvenir…

L’homme qui était en faite un marchand, je me souviens de sa tête… Il avait conseillé au crétin de la dernière fois comment me punir… Mon dos en avait encore les marques de sa folie… Le voir mort me ferait plaisirs, mais ce n’était pas la solution pour s’échapper. Il finit par être proche de la cage… Je restais calme, en espérant qu’il parte aussitôt. Seulement Kaito le prit au cou et serra son étreinte pour le tuer… Je ne parlais pas en la présence du marchand mais je fulminais de colère contre ce corbeau qui n’a aucun sens de la logique… C’est un crétin, un imbécile…. Je tirais sur ses ailes un peu violement pour lui faire comprendre son erreur mais rien à faire… Ce crétin de volatile continuait… Mais c’est bête un oiseau…

Finalement, il lui craqua la nuque dans un bruit qui résonna dans le lieu. Je descendis de la cage, m’approcha du corps au sol… Après les vibrations du poids sur le sol, je compris qu’il était mort…Je me mis face à la cage remettant le haut devant lui, correctement… Je le fixais méchamment en soupirant. Je passais ensuite ma main à travers la cage et le gifla, la retirant par après. Je reculais de quelques pas.

« Mais ca va pas oui… Ok tu le hais mais ne le tue pas alors qu’on doit s’échapper… Ne laisse pas de preuve, règle numéro de la fuite, resté discret… » Dis je avec un ton sérieux, et énerver…

Il ne devait rester discret… Sinon on est découvert, je n’imagine même pas la sentence pour un meurtre de vendeur… Je ne pourrais même pas dire que c’est lui, car d’abord, je ne dénonce pas les esclaves, respect… Et ensuite, il doit continuer de croire que je ne parle pas. Magnifique, je vais payer la sentence avec lui, si jamais….Je m’approchais du corps encore une fois et je le fouillais pour récupérer les clefs. Il était lourd, et chiant à faire bouger.

Quand je fis ma fouille, monsieur l’oiseau se balançait de droite à gauche s’accrochant aux barreaux… Il a quoi dans la cervelle ? Une boite vide marqué cerveau ? Oui surement… Deux secondes plutôt, je lui dis qu’il faut être discret… Et là, il fit un bruit énorme, qui va réveiller tout le monde et ameuter les démons et autres personnes qui s’occupent du lieu… Génial… Je commençais à m’énerver de son comportement… Mes yeux prirent une couleur plus noire encore aspirant la lumière, ainsi plus aucun reflet n’y apparut… Le coté veuve noire qui mord a pris le contrôle si on peut dire ça… Je vais lui mordre et lui apprendre ce que c’est la discrétion…

Je jouais avec les clefs que je finis par enfin trouver… Un jolie trousseau que j’accrochais sans qu’il ne le voie, a un filin de soie assez résistante…Ou cas ou, monsieur le corbeau décide de me les voler… Je m’approchais de la cage et je le frappais encore mais plus violement…

« Tu es bête, un vrai crétin… »

Je reculais encore, jouant avec les clefs sous son nez, le narguant. Il parla, me demandant par pitié de le libérer sinon il allait devenir fou. Et alors ? Je m’en moquais… Je voulais le libérer avant mais là moins… Le pire c’est que son bruit, avait surement donné l’alerte… J’eus un sourire sadique et coléreux… A noter que si je lasse trop ma partie animal prendre le dessus, je pourrais le violer… Hum… A éviter… Vraiment !

« Donne moi crétin, en quoi je devrais te libérer ? N’as-tu pas fait que des erreurs… ? »


Je surveillais en même temps les vibrations, après tout, j’étais pieds nus… Je fixais autour de moi, puis je reposais mes yeux ténèbres sur lui.

« Dépêche toi de me le dire sinon je pars sans toi… »

Il ne méritait pas sa liberté, mais dans un sens si… Seulement mon coté solitaire et dangereuse de l’araignée, me poussait doucement à le laisser dans sa cage… Il m’avait énervé… Il devait s’expliquer…Et par après, je jugerais si je le libère ou pas… Dois – je suivre la veuve noire en moi, ou suivre mon cœur d’humaine ? Bonne question… Il voulait être libre, et il faisait tout pour rester dans sa cage …. Ou est sa logique ? Je ne le comprenais pas… Il n’a surement pas assez souffert pour comprendre qu’agir comme ça, ne mèneras qu’aux coups. Juste ça, rien de plus… Il pourrait même être violé par des hommes pour cela… Passer comme un simple pantin….Et je peux dire que d’être un pantin qu’on viole sans cesse, c’est le pire qu’on puisse avoir… Je le sais assez bien pour l’avoir vécu… Je ne pense pas que lui, le sache… Je devrais peut –être le laisser ici, finalement…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Jeu 14 Avr - 18:18



Elle l'avait giflé à plusieurs reprise, lui reprochant d'avoir fait conneries sur conneries. Mais le corbeau ne s'en souciait pas. Le bruit qu'il avait fait? Quel important! Si elle le sortait de là, il pourrait s'envoler avec elle et en un rien de temps ils seraient loin, et on ne les retrouverait pas. La raison était simple: personne ne connaissait sa nature animal alors qui aurait pensé à fouiller le ciel quand on sait qu'une femme araignée s'est évadée? Oui, personne... Pour le cadavre, il avait déjà une idée et il pensait qu'elle aurait pu la deviner rien que à l'odeur qu'ils pouvaient sentir à quelques cages de la sienne: il y avait là bas un autre hybride, un homme gras, poilus et qui puait tellement que c'était une véritable infection, au moins lui, personne ne voudrait l'acheter... Il était de ce que savait Kaito, croisé avec un cochon et donc, il mangeait tout et n'importe quoi. Facile de faire disparaitre un corps et les marchands le faisaient bien avec les esclaves qu'ils tuaient sans le vouloir à cause de torture. Kaito empoigna les barres d'acier froid, posant son front contre l'une d'elle. Il lançait un regard froid à la veuve noir, celle-ci hésitait à présent à le sortir de là. Elle voulait qu'il lui donne une raison? Il fit alors un sourire, poussant un petit soupire remplit d'ironie.

"Et bien laisse moi là et sauve toi. Si la voie des airs te semble moins bien que de ramper dans l'ombre alors ne te gênes pas. Je trouverais bien un moyen de sortir de là. Il lança un regard sur le coté, vers la cage du cochon. Il se chargera du corps, il suffit de balancer le cadavre dedans, il mange tout et n'importe quoi, un corps humain ne lui prends que quelques minutes pour être engloutit en entier."

Il recula la tête, enleva ses mains des barreaux. Il tourna alors le dos à la veuve noir et se dirigea vers le fond de sa cage. Il était inutile de discuter d'avantage. Une araignée mange ses compagnons, cet animal est fourbe, traitre et solitaire, c'était surement mieux ainsi qu'il ne l'accompagne pas. Kaito reconnaissait tout de même avoir été bien con d'avoir fait autant de bruit, mais ses pulsions animal refoulé depuis si longtemps, il ne pouvait les contrôler par moment, devenant comme fou. Là, son coté humain avait reprit le dessus, il avait la tête froide. L'idée de se retrouver pour fixer la fille qui balançait les clés pour le narguer, ne lui disait rien. Il avait une légère envie de la tuer elle aussi pour lui avoir donner de faux espoirs. Il leva les yeux, fixa le ciel et réprima une larme qui coula lentement sur sa joue. Dans un râle étouffé, il fit disparaitre ses ailes, laissant deux blessures sanglantes dans son dos. Il ramassa sa veste à présent en lambaux et la mit sur ses épaules. Il s'agenouilla et fouilla alors sous sa cage, sortant un paquet de cigarettes écrasé. Il fouilla le paquet et en trouva une encore en état, par chance il y avait aussi le briquet. Il mit la sucette à cancer à ses lèvres et l'alluma. D'un geste de la main, sans pour autant se retourner, il faisait signe au revoir à Helyn.

"La vie d'esclave j'ai déjà donné... J'ai déjà fuis plusieurs fois, j'ai été acheté par des démons mais ils se sont lassé de moi et de ma folie dirait-on... Où qu'on aille, on nous retrouvera toujours, il ne reste que le ciel et les nuages pour se cacher j'ai l'impression. Enfin... Bonne chance pour ta fuite, quand on se reverra dans une cage, tu me raconteras comment c'était la liberté... Enfin la vie de traqué plutôt. Adieu mam'zelle."

Il tira une longue bouffée dans sa cigarette, fixant toujours le ciel étoilé. Il se sentait vide à l'intérieur, c'était comme s'il venait de perdre tout espoir, comme s'il acceptait de vivre à jamais là, de mourir là, dans cette misérable cage entouré par ses odeurs infectes. Dommage, elle était mignonne pensa-t-il. Une fois qu'ils auraient été assez loin, ils auraient peut-être pu apprendre à s'entendre, à se connaitre. Ils auraient put avoir une relation ordinaire, pas celle que peut avoir un esclave et son maitre, ce qu'on qualifierait de viole. C'est vrais qu'elle lui plaisait bien, elle était mignonne et son corps était pas mal du tout, il aurait bien aimé pouvoir jouer un peu avec elle pour une fois que ce n'était pas lui qui se ferait violer ou violenter... Il repensait alors à la démone, la fille de la famille qui l'avait acheté. Celle-ci l'avait torturé, elle avait longuement espéré le soumettre et faire de lui sa chose, mais sa plus grosse erreur avait été de tomber amoureuse de lui et ainsi, il avait comprit qu'il pouvait lui résister. Il aurait mieux fait de trouver comment fuir, il ne se serait pas retrouver une seconde fois ici à l'Agora Dorei'...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 17 Avr - 16:09

Je le regardais jouant avec la clef. Je voulais qu’il me donne une raison valable. Mais à priori, il s’en moquait. Il avait bien causé des soucis, et surement que les gardes avaient entendus les bruits… Seulement pour le moment, aucunes vibrations ne me donnèrent l’impression que cela l’est. Je soupirais face à son manque de combativité…Il voulait la liberté à ses dires mais en le voyant, il donnait l’impression que c’était une envie d’adolescent qui au moindre point négatif abandonne… Je pensais les oiseaux plus combattants, bien je me suis trompée. Il me regarda froidement, blatérant, laisse moi, part etc… Pathétique… Il avait cependant trouvé la solution à son problème de meurtre….

Alors oui mon impression était juste, la première du moins. Il est faible. Il se laisse vite avoir par les apparences ou encore par les difficultés… Que pense – t-il de moi ? Comme tout être, que je suis traitresse… Ou encore fourbe, étant égoïste… En voyant mon dos, il a surement vu ma marque, donc déduit que j’étais une veuve noire…Donc que je mange mes amants…. Ce qui est faux, bien faux. Je suis humaine aussi, et je ne suis pas cannibale…Le souci avait les autres, c’est qu’ils pensent souvent qu’à la partie animal non à la partie humaine… Je le sais assez bien. Mon ancien maitre pensait pareil… Je n’étais qu’un pantin, m’empêchant d’user ma bouche après chacun de mes violes… Ou après avoir fait sortir mon coté araignée avec un produit… Je soupirais face à ses dires.

« La voie des airs en cas de fuite est utilisé par les anges ou les démons pourvus d’ailes… Ramper dans l’ombre comme tu dis est plus sur. » Dis – je calmement sans m’énerver, alors que mes pupilles retrouvaient l’éclat de la vie.

Je jouais pourtant encore avec les clefs. Il se retourna, trifouillant dans la paille…Tout ça en cachette. On dirait vraiment un adolescent, limite susceptible. Il ne me connait pas. Il risque d’être surpris de voir qu’il a faux. Une chose est sur, c’est qu’il doit apprendre à être moins gamin… Saleté, ce faire attraper sans cesse, ca décourage, mais pas moi… Je veux être libre, je ne veux plus être un pantin… Je veux être une personne à part entière. Je soupirais encore, lasse de son comportement. Ma fuite la plus longue fut une semaine… J’étais tranquille pendant quelques jours mais aussi vite trouvés… Je sais ce que je dis. Il parla en quelques mots de sa vie d’esclave… Pauvre chou, pensais – je. Moi aussi j’en ai donné. Je suis née dans une famille de maitre avec mon frère puis séparer vendu à un autre à mes 12 ans ect… J’étais violée très jeune, et maltraitée… J’ai commencé à donner mon envie de liberté… Je commençais déjà à fuir à 14 ans… Ect… Mon frère me manquait aussi ce qui me permettait de tenir bon, c’était de le revoir… Chacun à sa vie. Je regardais le ciel, croissant les bras, sentant la fumée de cigarette…Ca me titillait le nez. Il finit par un adieu. Il ne me connaissait pas, vraiment pas. Il n’allait pas être déçu…

« Défaitiste ! Bien comme tu le souhaites. » Dis- je faussement « Je te raconterais la liberté de quelques jours pendant que toi tu seras un petit pantin de chair, qui utiliseront comme défouloir. »

Je disais ça avec ironie. J’eus même un sourire amusé montrant un peu mes crocs. Je m’approchais de la cage doucement alors qu’il est de dos. Je pris les clefs en décroisant mes bras. Je regardais les clefs, il y en avait pas mal à vrai dire. Vu, que j’ai une très bonne vue, je remarquais la plus user, puis je la mis dans la serrure calmement. En faisant le moins de bruit possible, j’ouvris la porte. Je laissais la clef dedans puis ouvris la porte doucement. Il était toujours de dos. Ensuite, je reculais de quelques pas et me tournai vers la sortie.

« Adieu dans ce cas ? Hum, je dirais au revoir ! »

Je ne laisse pas un esclave dans les problèmes… Je pense qu’être solidaire dans la même situation pouvait nous sauver ou nous libérer. Je suis un hybride et non une araignée solitaire qui ne pense qu’à elle. Quand je dis une chose, je le fais. Les être vivants se laissent aller aux apparences moi, cela m’agace ! Je commençais à marcher calmement sans rien dire de plus. C’était à lui de choisir. Il avait surement entendu un léger grincement dut à la porte qui s’est ouverte. J’espérais sincèrement qu’il prenne la bonne solution et sorte de sa cage tant qu’il le peut encore. Moi, j’avais finis, et j’allais commencer ma fuite pour une fois de plus, encore et toujours. J’inspire à être libre, et je ferais tout pour l’être, que ca me coute la vie ou pas. Je pensais à Laos à ce moment là. Il avait tout risqué pour moi, et moi je devais le retrouver. Pour cela, je devais m’échapper et être libre. 8ième essaie ! Et j’espère que c’est la bonne comme toujours ! Je suis persévérante !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 17 Avr - 18:01



Elle lui avait encore fait la moral. Elle le jugeait sans savoir, surement le pensait-elle stupide. Surement lui en voulait-elle du bruit qu'il avait fait. Il n'était pas défaitiste, il lui avait dit adieu de façon ironique. Son envie de liberté était toujours là, bien présente. Elle avait raison pour ce qu'elle avait dit des anges et des démons, mais elle n'avait pas tenu compte de ce qu'il avait dit: ils ignoraient qu'il pouvait voler, donc les anges et démons voleraient en scrutant le sol et non les nuages. Il suffisait de voler plus haut que eux, c'est à dire dans les nuages car eux, ils chercherait à voir la terre. Elle le traitait de défaitiste et qu'elle lui raconterait la vie de liberté de quelques jours. Il réprima un sourire, elle l'amusait: elle parlait de liberté, de ne pas être défaitiste mais pourtant elle semblait sure de se faire attraper de nouveau. Elle lui disait au revoir, il tirait une bouffée dans sa clope tout en agitant son autre main pour lui dire au revoir. Il avait une idée: porter sa cage, s'il pouvait battre des ailes correctement dedans, il pourrait monter dans les airs, ensuite se laisser tomber pour la fracasser, bon lui même serait blessé mais il pourrait s'enfuir et se cacher le temps de se remettre. Se blesser ou perdre un membre pour s'enfuir était un prix qu'il était prêt à payer volontiers. Il l'entendait partir, il avait aussi l'impression qu'elle avait fait quelque chose à sa cage... Il se redressa lentement, levant les yeux au ciel il voyait justement un démon qui faisait sa ronde nocturne: un gros point noir dans le ciel. Il tourna la tête rapidement: Helyn disparaissait dans l'ombre mais l'avait-il vue? Il avança et voyait qu'elle avait bien ouvert sa cage. Sympathique cette araignée pour finir. Il fit un sourire, jeta sa cigarette et l'ouvrit lentement pour éviter qu'elle grince. Il avança en se pliant en deux, son cœur battait la chamade, il sentait l'adrénaline: la liberté était au bout de ses doigts. Il enleva sa veste, l'attachant autour de sa taille alors qu'il avançait dans l'ombre suivant des yeux la créature dans le ciel. Dans un silence absolu, ses ailes jaillirent de son dos de nouveau, la douleur était moindre, sa chaire était encore à vif. Il baissa les yeux, cherchant Helyn du regard, elle était là, un peu plus loin. D'un battement d'aile silencieux, il glissa sur le sol à toute vitesse, l'attrapant par la taille, une main se posa sur sa bouche. Il recula alors se collant à une cage vide pour rester dans les pénombres. Il lui chuchota de se taire et pointa du doigt le ciel pour montrer le démon qui volait dans les hauteurs.

"Dans les nuages, ils ne nous verrons pas, ils nous chercheront sur le sol... Il suffira de descendre de temps en temps pour vérifier que nous ne sommes pas suivit. Un arrêt de temps en temps pour reposer mes ailes, on trouvera bien où se cacher... Qu'en penses-tu?"

Il la lâcha alors, retirant sa main de son ventre, lui caressant la peau qu'il trouva très douce. Mais il préféra penser à autre chose. Il se retourna et fila vers sa cage d'un pas léger et discret. Il attrapa les chevilles du cadavre et le traina sur le sol pour enfin le saisir à la ceinture. Il leva les yeux, lança un regard à la cage du cochon. D'un battement d'aile, il s'envolait en portant le corps du marchand pour se retrouver sur le haut de la cage. Kaito jetait des regards partout autour de lui, vérifiant que personne ne le voyait: sur terre ou depuis le ciel. Il laissa tomber le cadavre dans ce qui aurait pu être une fosse. Le bruit sourd du mort s'écrasant sur le sol réveilla l'hybride qui y dormait, sans attendre, il s'était jetait sur le corps pour le dévorer. Le bruit de la chaire arrachée, des os brisé, cela écœurait le corbeau alors qu'il se laissait retomber à coté de Helyn. Le goinfre ne savait pas parler, il ne dirait donc rien, ce n'était pas un souci donc. Il fixa la veuve noir, lui faisant un sourire amusé avant de passer sa main derrière sa tête: il se grattait les cheveux et semblait un peu gêné.

"Je crois que des excuses s'imposent... Enfin, je te remercie pour ton aide."

Il lui attrapa le bras, l'entraina entre des cages recouverte par des bâches en toile. Ils étaient alors dans le noir, à l'abri de tout regard. Il invita Helyn à s'assoir en lui tirant doucement sur le bras. Ses ailes repliés, assis en tailleur, il la fixait dans les yeux. Il pouvait voir une lueur qui brillait lentement dans les beaux yeux noir de la fille. Il pensait alors que l'un comme l'autre, ils s'étaient jugés un peu trop vite. Lui pensait qu'elle n'était pas vraiment digne de confiance à cause de son coté animal, et elle devait pensé qu'il n'avait rien dans la tête car il pensait justement trop comme un piaf. Il soupira alors lentement, ferma les yeux et prit une profonde inspiration. S'il n'avait pas le risque d'être découvert, il aurait aimé la remercié et toucher de nouveau sa peau si douce. Était-il un peu attiré par elle? Oui, peut-être, qui sait? Mais ce n'était ni l'endroit ni le moment. Il devait savoir si elle voulait tenter son idée: fuir par le ciel en se cachant dans les nuages.

"Je pense que à deux, on a plus de chance de s'en sortir... Je sais être discret ne t'en fais pas. Je réfléchis plus vite que tu ne le penses. Tuer un marchand et faire du bruit ne me dérangeait pas si cela me permettait de m'évader, comprends moi. On tente de s'enfuir ensemble ou non? On prend la voix des airs ou non? Je te laisse choisir, mais je tiens à t'aider, tu m'a sortis de ma cage même si tu m'as frappé."

Il souriait, il trouvait sa remarque amusante. Elle l'avait frappé et elle lui en voulait surement, mais lui, il s'en moquait. Il l'a trouvait sympathique et digne de confiance, de toute façon, s'ils voulaient être libre, ils devaient s'entraider. Le corbeau était au moins sur de ça. Que préférerait-elle faire?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Mer 20 Avr - 20:48

Je marchais dans les ténèbres de la nuit. Je ne regardais plus derrière moi. Je lui avais laissé le choix, sortir et fuir ou rester et souffrir. Je ne suis pas comme ces araignées solitaires qui ne vivent que pour elle. J’étais capable de compassion, de solidarité et même d’amour… Ce que ma partie arachnide ne connaissait pas… J’étais aussi humaine ce que beaucoup oubliait. Je pensais à cette liberté que je ferais durer le plus longtemps possible. Au fond de moi, je savais que je pouvais être prise à tout moment. Je gardais un œil ou plutôt une oreille sur les vibrations du monde qui m’entoure. Tous les pas étaient liés à moi. Tous les mouvements me lançaient des appels. J’avais appris au fil de ma vie, à maitriser cela. Pourtant je ne sentais que ce qui était lié à une partie de mon corps… Donc tous les oiseaux dans le ciel étaient invisibles pour moi. Surtout dans la nuit sombre ou je voyais comme un être humain normal….

Etre une araignée n’est pas très pratique dans ce sens là mais on s’y fait. Toute façon, je n’ai pas le choix. J’avançais calmement mais vérifiant le sol. Lorsque j’entendis quelqu’un glisser sur le sol. Je me disais, ce n’est pas possible… A peine dehors, déjà attraper… Je ne voulais pas le croire, ni le vivre… Je voulais me retourner pour voir, pour attaquer quand je me fis attraper. Une main sur mes lèvres alors que j’étais sous le point de la mordre par surprise, sursautant un peu malgré que les vibrations avaient communiqué la présence. Sans oublier, qu’une autre main me pris à la taille. Ce ne pouvait pas être un marchand ou un garde… Je voulais regarder mais j’étais bloquée, dos contre un torse inconnu… Il était doux dans ses gestes même si c’était un peu brusque. Puis cette personne m’emmena contre une cage. Je ne comprenais pas pourquoi. Puis j’entendis une voix au creux de mon oreille. C’était Kaito. Il eut de la chance. J’ai failli le mordre, donc lui injectais un poison virulent mais pas mortel… Il aurait pu en clair avoir des convulsions, hallucination, de la fièvre, des nausées… Ect…

Il me disait doucement de me taire. Je voulais le regarder mais c’était dur, ensuite il pointa le ciel. Je regardais le ciel, mais en vain. Je ne voyais pas grand-chose dut à la nuit… Juste un truc infime qui bouge. Mais de là, à savoir qu’est ce que c’était non… Mais il fallait rester méfiant. On ne sait jamais. Après, Kaito proposa une chose intéressante. Je soupirais malgré cela, car à vrai dire, je n’ai jamais volé de ma vie. J’aime les hauteurs mais voler… Euh… Non. J’avais un peu peur à cette idée, je dois dire. Je ne répondis pas tout de suite pensant à ça. Que faire ? Accepter ? Ou refuser ? Hum… Il me lâcha enfin en me caressant le ventre. Je lui pris doucement la main, et je me retournais en faisant attention à ce truc dans le ciel. Je le regardais calmement en lui tenant la main, et caressant doucement la paume… Il m’avait aidé… Pourquoi ? Je l’avais insulté et tapé… A rien comprendre…

« Merci » Dis je doucement en lâchant la main. « Pour ton idée, j’ai des appréhensions à vrai dire… Cela pourrait être une bonne idée mais …. Comment dire…. Je ne sais pas si une araignée c’est fait pour voler. Je n’ai jamais volé et j’en ai un peu peur… »

Je ne bougeais pas, le laissant faire. Il alla prendre le cadavre par les chevilles et l’emmena vers l’autre hybride… Cet hybride est horrible et dégoutant. Il a avalé le corps comme si je mangeais une pomme… Je déglutis en le regardant faisant une sale tête… C’est dégueulasse tout ça ! Je secouais la tête pour oublier cette vision d’horreur… Je n’aime pas voir des êtres manger des humains. Ca me répugne ! Quoi ? Je suis araignée non cannibale ! Je ne mange pas mes amants ! Ca n’est jamais arrivé ! Je ne veux pas d’ingestion moi ! J’eus un frisson quand il termina son horrible repas…. Beurk ! Kaito me sortit de ma fixation sur l’hybride par une phrase qui me fit sourire.

« Allons ca n’a pas d’importance…. »

Puis il m’attrapa le bras d’un coup. Je peux le suivre sans qu’il m’attrape… Je le laissais faire calmement, le suivant. Et d’une voix douce mais amusée, je lui ai dit :

« Je suis une grande fille ! »

Je le taquinais un peu par envie. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais envie. Comment il allait le prendre ? Hum peut importe ! Il m’emmena entre deux cages bâchés, dans le noir. Je le voyais bien à vrai dire. Il était près aussi. Il se mit en tailleur m’invitant à faire de même alors qu’il pliait ses ailes. Je décidais de m’assoir. Je posais mes fesses sur le sol, pliant les genoux vers ma poitrine doucement. Je mis mes mains en arrière et le fixait comme je pouvais. Je l’écoutais calmement sans rien dire, ne préférant pas le couper. Il était peut –être bête que je ne le pensais. Mais faut aussi avouer, que dernièrement, il n’a pas fait preuve d’intelligence… Mais plutôt de stupidité, ce qui m’a donné ce jugement.

« On peut s’enfuir à deux ! Ca ne me dérange pas. »

Je lui souris doucement. Mais il parla de voler… Je me crispais un peu. Je lui avais dit mes appréhensions… Allait-il les prendre en considération ? Je le verrais bien. Je mis mes bras sur mes genoux, fermant les yeux doucement en soupirant.

« Ton idée est intéressante… Mais… J’en ai un peu peur alors j’hésite… Tu n’as pas besoin de vouloir m’aider. J’ai pris l’habitude de me débrouiller seule le long de ma vie… Alors une fois de plus ou de moins, ce n’est pas grave ! »

J’ouvris les yeux, le fixant doucement puis je regardais le ciel. Puis je me levais.

«Allez… Va dans le ciel et vole à la liberté ! J’espère que tu seras libre pour toujours ! »

Je m’étirais un peu puis je regardais de nouveau le ciel… Je soupirais tant que cette chose ou ce truc volait dans le ciel, je ne pouvais pas faire grand-chose… A moins, de créer un émeute générale qui l’occupera un temps mais cependant c’était risqué…Que faire ? Agir ? Ou pas ? Je ne bougeais pas, réfléchissant à ce que je pouvais faire. Je devais absolument trouvé une solution. Et je pensais déjà qu’il était parti… J’étais habituée à la solitude que pour lui, il valait mieux qu’il fasse son chemin seul… Ou bien c’était la peur qui parlait… Je n’en savais rien.

[hrp : 10 Minutes pour poster Haha... Saleté de connexion ! En esperant que ca te plait voila ma réponse avec du retard !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 24 Avr - 2:27



Elle voulait bien fuir avec lui, mais elle ne voulait pas voler. Elle lui disait de s'envoler, de profiter de sa liberté. Il fit un sourire, il ne l'écoutait pas vraiment, il repensait à sa peur de voler. Elle avait donc peur du vide ou simplement de s'éloigner du sol? C'était une araignée après tout, elle n'était pas faite pour voler. Mais lui, c'était un corbeau mais également un homme et l'humain n'est pas fait pour voler, hors lui il donnerait sa vie pour voler encore et encore. Il se releva alors lentement, sa main passa doucement sur la joue de la fille. Il lui fit un large sourire, se pencha vers elle. Colla son index sur les lèvres de la belle brune. Ses ailes se dépliaient alors en silence. Il lança un regard vers le ciel. Son regard perçant scrutait tout autour de lui: la voie était libre. Il attrapa Helyn par le bras, la tirant d'un geste vif mais délicat pour la lever. Sa main passa autour de ses hanches, il la colla contre lui, se retrouvant nez à nez avec elle. Il lui fit un clin d'œil et après un battement d'ailes, les deux humains se retrouvèrent dans le ciel. Kaito frappa l'air de ses longues ailes noirs, il monta à toute vitesse pour plonger dans un nuage.

Une fois à l'abri des regard, il vira sur le coté, filant à l'horizontal. Surement que Helyn allait lui hurler dessus ou le frapper de nouveau. Mais c'était son baptême de l'air alors elle pouvait apprécier le vol sans lui en vouloir, même si elle détestait ça, il l'emmènerait suffisamment loin pour qu'elle puisse s'échapper plus facilement. Il la collait contre lui, la tenant fermement, il lui fit un sourire pour la réconforter, la mettre en confiance. Il battit tranquillement des ailes, volant à travers le nuage. On se serait crut dans un brouillard épais, une purée de pois si dense qu'ils ne voyaient rien à deux mètres. Son sang de corbeau le guidait: il savait à quel altitude il se trouvait et la direction qu'il prenait, c'était comme s'il avait une boussole dans la tête. Au bout de cinq minutes, il fit une embardée pour sortir du nuage, tournant lentement pour ne pas effrayer Helyn. Sortant des nuages, il lança un regard autour de lui: personne. Il fila alors lentement vers le sol, rapidement et silencieusement. En quelques secondes, ils posèrent leurs pieds au sol, il libéra son étreinte sur la femme araignée. Il recula rapidement, craignant de prendre une autre gifle en pleine face. Il avait le souffle court, ce petit vol de plusieurs minutes l'avait pas mal fatigué, mais il était heureux. Content d'avoir volé, seul ou avec quelqu'un, il avait enfin put sentir le plaisir du vent, la sensation d'être si haut dans le ciel, dans le vide. C'était comme s'il venait de découvrir sa véritable nature. C'était comme s'il avait enfin gouté au plaisir de la liberté, comme s'il avait gouté un fruit défendu. Il tourna alors les yeux vers la jolie brune, lui faisant un sourire, s'approchant d'elle. Il posa délicatement sa main sur son épaule, la regardant dans les yeux.

"Désolé... J'aurais du te prévenir."

Il s'avancça lentement vers elle et déposa doucement ses lèvres sur les siennes. Ne se souciant pas trop de ce qu'il faisait. Le plaisir d'avoir voler, de s'être senti libre venait de lui donner un accès de bonne humeur et il voulait se laisser aller, se détendre. Kaita se sentait attiré par elle depuis qu'il l'avait vue et à ce moment précis, il n'avait pas envie de refouler ses émotions. Autant se lâcher, autant se sentir libre jusqu'au bout. Ils ignoraient quand et comment ils allaient se faire attraper et c'est pourquoi le corbeau préférait profiter du moment présent. Il la serra contre lui, l'embrassant avec passion. Puis, il la lâcha doucement, reculant à peine en la fixant de nouveau. Il plongeait son regard améthyste dans celui de la belle aux yeux noir, lui souriant toujours.

"Désolé."

A croire qu'il aimait s'excuser. Mais ils étaient loin de l'agora, ils avaient du temps devant eux. Ils pouvaient se reposer un peu ou fuir pour se mettre à l'abri. Mais il préférait laisser la belle demoiselle décider de ce qu'ils devaient faire. Il l'avait forcé à voler, à venir avec lui. Sa ainsi que le baisé, c'était sa façon de la remercier pour l'avoir sortit de sa cage. Il resta alors silencieux, se rendant compte qu'il avait été des plus rustre avec elle: l'obliger à voler alors qu'elle avait peur et enfin l'embrasser ainsi. Il se trouvait un peu stupide mais bon, c'était trop tard pour le regretter...

Désolé pour ce petit Rp... Manque d'inspiration mais c'est passager ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Mer 27 Avr - 21:15

J’étais sur qu’il allait prendre la fuite. Pourquoi ? Je n’en savais rien mais j’étais sur de moi. Je soupirais attendant qu’il parte. Je ne le regardais même pas. C’est alors qu’il pose sa main sur ma joue après s’être levé. Je le regardais finalement sans comprendre son geste. Je ne bougeais pas et je restais face à lui. Kaito me sourit. Je le trouvais bien bizarre. Je voulais reculer d’un pas quand il posa son index sur mes lèvres. Je ne le comprenais de moins en moins. Puis il déplia ses ailes noires. Il allait partir… Seulement, je n’aurais pas pensé comme cela… Puis il m’attrapa par le bras me collant à lui. Mon visage et mes lèvres étaient à quelques millimètres de son visage… Je posais mes mains par reflexe contre son torse. Je voulais reculer quand le pire arriva.

Il m’emmena avec lui dans le ciel. Je me crispai dut à la surprise, au choc et à la vitesse. Je m’accrochai au cou, me serrant plus contre lui. Je posais mon visage dans son cou, ne pouvant plus bouger. J’avais peur et mon corps en tremblait. Je ne regardais pas le sol. J’aime les hauteurs mais tant que mes pieds touchaient quelques choses, ou mes fils, j’étais rassurée. Plus, il volait dans tous les sens, plus je me blottis contre lui. J’entourais même une de mes jambes autour des siennes pour être sur de ne pas tomber. J’avais même pensé l’emprisonner dans mes pattes ou dans mon fils. Mes lèvres étaient contre son cou sans que je l’embrasse. J’avais peur. Mon corps ne cessait pas de trembler. Une araignée qui vole… Première fois…

Alors qu’il nous posa au sol, que je sentis mes pieds nus touchaient le sol… Mon corps cessa peu à peu de trembler. Cependant je sentais un instant tous les vibrations me passaient dans le corps alors qu’il se dégageait. Je laissais glisser mes mains contre son corps doucement, en baissant la tête. Il resta un instant à l’écart, juste assez pour que je reprenne contrôle de mes sens. Il posa une main sur mon épaule qui me força à le regarder calmement. Il s’excusa moi je lui fis un petit sourire. Je devais me remettre de ma peur.

« Oui tu aurais dut… Cependant tu l’as fait… Pourquoi m’avoir prise avec toi ? »

Je demandais cela par curiosité. Je voulais comprendre ce qu’il lui passait par la tête. Soudain il posa ses lèvres sur les miennes. Je le regardais avec de grands yeux. J’étais pris de court, que mes pattes commençaient à sortir de mon dos, du moins une. Ensuite une autre sortit quand il me prit dans ses bras m’embrassant passionnément. Ce n’est pas que je n’ai pas aimé… Pour une fois ce n’était pas un baiser sous la violence d’un viol… Ca me paraissait étrange et impossible mais si agréable que mes joues prirent une couleur rouge.

Alors que mes deux pattes arrière étaient sortir sous le coup, déchirant le bas de mon haut, j’essayais de me détourner de son regard. Peu à peu reprenant mes esprits mais gardant mes joues rouges, je rentrais mes pattes. Je n’aime pas qu’elles soient dehors car elles font peur et font fuir beaucoup… je ne savais pas quoi faire… Le gifler ou pas ? Pourquoi le gifler ? Que faire ? Je voulais juste être libre… Et lui, il venait de me perturber dans un sens… Je me rapprochais de lui, d’un pas calme. Dans un coté, mon sang de veuve noire s’activait… Les veuves noires sont des amantes redoutables… Si, il continuait… Il pourrait bien….

J’étais près de lui, si près que j’effleurais ses lèvres de mes doigts doucement, en lui souriant calmement. Je ne disais toujours rien tant de calmer un peu mon corps et mon esprit par ce qui s’est passé. Je ne reculais pas, continuant de le regarder doucement.

« Pourquoi m’avoir embrassé ? »

Mes joues étaient toujours rouges mais moins qu’avant. L’avait-il remarqué ? J’espérais que non mais si c’était le cas, allait – il le dire ou me le faire comprendre ? Je ne bougeais pas toujours passant mes doigts doucement puis j’arrêtai. On devait choisir… J’aurais proposé de ce caché… Ou bien autre chose… Mais l’araignée en moi ne voulait pas bouger. Je reculai finalement de quelques pas… Je fermais les yeux, tentant de sentir les vibrations… On était tranquille pour les prochaines heures, enfin je le pensais…

« Que veux-tu faire ? Vu qu’on a le temps devant … Au moins deux heures… »

Puis j’ouvris les yeux devant lui, en penchant la tête. Je voulais son avis. Pour agir en conséquence… Je voulais comprendre mais je ne voulais plus retourner en cage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 1 Mai - 15:59



Il n'avait pas trop comprit pourquoi, mais le haut de la fille s'était un peu déchirée mais il ne chercha pas vraiment à comprendre. Il la regardait avec un air amusé: elle avait les joues rouge, serait-elle un peu timide finalement? Elle aimait poser des questions en tout cas: pourquoi l'avoir emmené dans les airs? Pourquoi l'avait-il embrassé? Que voulait-il faire? Le corbeau laissa échapper un soupire tout en continuant de sourire. Deux heures disait-elle? Il lança un regard autour de lui: ils étaient au bord d'une petite forêt, il aurait été plus intelligent que de se cacher sous les arbres afin de ne pas se faire repérer par le ciel. Il lui prit la main, lui faisant un sourire et il l'a traina doucement en direction des arbres. Il marchait en sautillant un peu, apparemment heureux, oui c'était le cas, avoir volé lui faisait si plaisir, il se sentait léger comme s'il venait de réaliser le rêve de sa vie. Ce qui dans un sens était le cas mais il n'était pas encore sure d'être libre pour toujours...

"Pose pas autant de question. Son sourire était immense. Pourquoi? Car je voulais te remercier de m'avoir sortit de là. Pour l'autre pourquoi, je dirais bêtement car sur le moment j'en ai eu envie et que je me suis laissé aller. Désolé si j'aurais du me retenir..."

Il arriva sous les arbres, il écouta un instant le bruit du vent qui s'engouffrait entre les branches et les feuilles, il se sentait comme chez lui, comme s'il était de retour dans l'endroit de son enfance... Il prit une longue inspiration pour apprécier en plus l'odeur de l'endroit. L'odeur du bois mouillé, de la terre, de la verdure, c'était un régale pour ses narines. Il se retourna alors rapidement, fixant la belle brune. Il la contempla dans les yeux durant plusieurs secondes, c'était comme s'il venait de se perdre dans ses beaux yeux noir. Elle était belle, elle l'avait frappé et elle le questionnait pour un rien. Jolie, vénéneuse et caractérielle pensa-t-il, mais devait-il s'en méfier quand même? Bah, il se poserait la question plus tard... Il la poussa doucement pour lui coller le dos contre un arbre, il passa un de ses mains sur ses hanches, approchant lentement son visage du sien. Ses lèvres passèrent tout proche des siennes alors qu'il avait fermé les yeux. Il recula à peine la tête et souriait malicieusement.

"Et toi... Tu voudrais faire quoi? Profiter de l'instant ou continuer de courir?"

Sa main glissa de la hanche de la fille pour descendre le long de sa cuisse. Il posa son autre main contre l'arbre, à coté du visage de l'araignée. Lui, il n'avait pas trop envie de courir, il était pas si mal ici, dans cet endroit qu'il trouvait si agréable et en plus il se trouvait en très bonne compagnie. Oserait-il ou n'oserait-il pas? Il voulait l'embrasser de nouveau, mais allait-elle encore lui demander pourquoi il faisait ça? Surement et s'il lui demanderait, le laisserait-il faire ensuite? Sa main glissait sur sa cuisse, elle avait la peau lisse et si douce, il trouvait ce contact très agréable. C'était rare qu'il touche une femme, la dernière était une démone et elle le torturait quand elle abusait de lui, jamais il n'avait connu un moment de douceur en faite même si cette folle était amoureuse de lui, elle ne savait l'exprimer que par la violence... L'homme aime faire souffrir ses semblables. Mais là, le corbeau n'avait nullement envie de faire du mal à la fille, il voulait de la tendresse, de la douceur et profiter de ce moment de liberté. Finalement, il n'hésita pas plus longtemps et l'embrassa de nouveau, approchant ses lèvres doucement des siennes pour enfin coller doucement, il jouait un peu avec les lèvres de la demoiselle, lui mordillant gentiment sa lèvre inférieur. Il lui posa ensuite un baisé dans le cou avant d'enlever sa main et de reculer la tête. La regardant de nouveau dans les yeux, il se demandait ce qu'elle pensait, ce qu'elle voulait, dommage, il n'avait que des ailes comme pouvoir, il aurait bien aimer savoir lire dans les pensées, ainsi il aurait sut s'il pouvait vraiment se laisser aller ou non.

"Désolé... Je voulais savoir quel gout avait la liberté..."

Il se perdit alors dans ses pensées... Il repensait à sa vie:quand il était esclave, son corps en gardait encore les marques. Son corps s'en souvenait, son cœur aussi ainsi que son esprit... Mais ce n'était plus très douloureux à présent, le temps viens à bout de tout. Il remarqua alors que sans le vouloir, il avait posé ses yeux sur le décolleté de la demoiselle, passant ainsi pour un pervers. Il sourit alors timidement en la regardant, il approcha de nouveau son visage du sien pour voir si elle comptait ou non lui rendre son baisé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Lun 9 Mai - 18:14

La nuit se faisait belle, et laissait par son regard sur le monde, une envie de tout oser… De simple se laisser à ses envies les plus folles, sans regarder les conséquences. Est-ce peut être aussi le fait, que je sois libre ? Peu importe… On était près d’une forêt, ou le vent jouait avec les feuilles dans une valse innocente et si reposante. Mes cheveux voletaient légèrement, caressant mon visage doucement, alors que Kaito, me prenait la main et m’attira dans ce lieu. J’aime la forêt. Elle offre des cachettes par millier, des endroits sombres qui ne demande qu’à nous accueillir. Il ne faisait que s’excuser. Cela m’agaçait un peu a vrai dire, mais je n’en fis pas la remarque, le laissant continuer. Je lui serrais doucement la main alors que j’entrais dans la forêt. Quelques feuilles tombaient. C’est alors que je me rappelai un instant, le dernier regard que posa mon frère sur moi, avant de me laisser dans la forêt. Il m’avait soufflé des mots si réconfortant mais si faux au final, car après tout, je ne l’ai pas revu, et je me suis fait attrapée alors que je mourrais dut à ma blessure… Cependant je ne lui en voulais pas. C’était mon frère jumeau, une partie de moi qui me manque terriblement. Alors pourquoi lui en vouloir ?

Je me laissais faire par Kaito. Pourquoi ? Je l’ignore… Mais cela ne me déplaisait pas enfin de compte. Il trouvait que je posais trop de question mais c’était dans ma nature, solitaire mais curieuse… Très d’ailleurs. Un défaut qui me causa bien des soucis mais cela est une autre histoire, dont je n’ai pas l’envie de me souvenir. Il me colla doucement contre un arbre. Je sentais l’écorce de celui si frotter ma peau. Je levais la tête, pour regarder cet arbre. Il était majestueux avec ses branches qui montaient vers le ciel, ca devait être un chêne. J’aime ces arbres pour leur stature et aussi pour leur grandeur. J’aime y grimper, et m’y refugier, le temps d’une rêverie. Je regardais ensuite Kaito, et je luis fis un sourire quand il me posa la question. Ce que je voulais c’était simplement me laisser aller à mes envies comme toujours… J’avais envie de grimper en auteur… Etre sur une branche de cet arbre, et juste profiter du temps qui s’écoule… Rien que ça, et voir même plus finalement.

« Ce que je veux…. Je veux simplement grimper, et me laisser emporter par les hauteurs qu’offre cet arbre ! »

Je parlais calmement, et je gardais un simple sourire. Je sentis sa main sur ma cuisse. Il la caressait ma peau doucement. Je posais ma main sur la sienne pour l’accompagner le long de ma jambe, tout en ne le lâchant pas du regard… Pourquoi ? C’était juste mon instinct en quelques sortes… L’araignée en moi est une amante dangereuse… Très même… C’est pour cela que mon ancien maitre après chaque viole, il m’attachait de peur que je le morde pour mieux le tuer, voir le manger… Et oui, les veuves noires mangent leur amant… Seulement ca ne m’ai jamais arrivé, car j’étais toujours attachée aussi… Mon instinct me poussait dans un sens à lui répondre, mais plus dans la douceur que dans la violence… Je réponds à la violence dans ces cas là, sinon je me laisse aller, quoique les situations ou je me suis laissée aller sont si rare que je ne me souviens pas de la dernière…. Devais-je écouter mon cœur et mon instinct ? Vais-je vouloir le manger si j’accepte ? Alors que je me posais des questions sur ma nature, il m’embrassa à nouveau. L’araignée en moi, me poussa violement à me laisser faire et même y répondre… Sous son baiser, je me collai contre lui doucement, mettant ma main contre sa joue délicatement alors qu’il jouait avec ma lèvre… Je frissonnai quand il m’en fit dans le cou, partie un peu sensible, je dois dire… Quoique ca dépend de l’intensité du baiser… Je n’écoutais pas son désolé alors que j’étais contre lui, ma main toujours sur sa joue, que je frottais délicatement… Je rapprochais ensuite mes lèvres de son oreille, en lui susurrant paisiblement :

« A trop titiller l’animal, ca réponse peut appeler au diable… Es tu prêt à risquer cela pour un moment de doux plaisir ? »

Je reculais ma tête après lui avoir dit cela. Ses lèvres étaient proches des miennes. Ils m’invitaient à les gouter… Je m’approchais un peu plus, effleurant ses lèvres des miennes… Je me sentais entre deux être, écouter, ou résister… Voir si je ressemble à mes ancêtres… A ma grand – mère… Que faire… Sans que je réponde à cette question, je l’embrassai langoureusement, faisant durer le baiser pendant quelques instants en glissant ma main contre lui, contre son cou, son torse avec douceur, et je le finis par lui donner un coup de langue contre la lèvre supérieur tout en m’écartant de lui. Je fixais ensuite l’arbre, puis lui, en posant mes mains sur le tronc…

« Sais-tu grimper ? »

Je suis plus à l’aise dans les airs… En hauteur plutôt. Je me laisse plus aller à moi-même que sur la terre ferme…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Jeu 19 Mai - 21:45



Elle s'était laissée embrasser, avait même répondu au baisé. Avait accompagné la main du corbeau qui glissait sur sa jambe. Helyn disait vouloir grimper aux arbres, apparemment elle aimait la hauteur du moment qu'elle n'était pas emporter hors du sol ou d'un appui stable. La main de la femme araignée fit frissonner le jeune homme quand elle passa sur sa joue. En réponse, il l'embrassait avec un peu plus de passion. Elle lui parlait alors de risque, quoi? Comptait-elle le dévorer si jamais ils allaient trop loin? Oui, la part animal de la fille était du genre à dévorer ses amants mais le jeune homme avait lui aussi du sang animal, un gout pour les cadavres comme les vautours, le corbeau est surement un lointain cousin de cet autre volatile. Leurs lèvres se frôlèrent lentement, s'attirant et se repoussant sans jamais se toucher, ils pouvaient sentir le souffle de l'autre. A part ses battements de cœur, Kaito ne semblait plus rien entendre, le stress et l'envie semblait être les seules choses qu'il parvenait encore à ressentir. Un léger coup de vent glissait sur sa peau, il sentait tout son corps comme parcouru de fourmis, c'était comme si ce courant d'air lui agressait l'épiderme, était-il devenu plus tactile? Plus sensitif? La main de la fille glissait sur le torse de l'hybride, il la regardait dans les yeux, lui souriant timidement. Ses lèvres cherchaient les siennes, mais elle semblait jouer à l'éviter. Il senti sa langue passer sur sa lèvre, une sensation agréable: une sensation chaude et humide. Elle le repoussa alors doucement pendant qu'il passait sa langue sur ses lèvres comme pour sentir le gout de Helyn. La question qu'elle lui posa le surprit un peu: bien sur qu'il savait grimper à un arbre, il avait passé son enfance à vivre dans une forêt en compagnie d'un père serpent et d'une mère corbeau. Oui, il était le fruit d'une union de deux autres hybrides mais il n'avait apparemment rien eut des gênes de son père à part peut-être sur le plan physique, ils avaient les même yeux, le même nez.

Kaito afficha un sourire amusé, il ne s'attendait pas à ça après un baisé comme celui-ci. Il recula lentement, passant sa main dans ses cheveux. Il se sentait un peu gêné, un peu perturbé, était-ce à cause d'elle? Surement... Peut-être l'avait-elle empoisonné sans même qu'il s'en rende compte, peut-être comptait-elle le dévorer pour continuer sa fuite en quête de liberté seule. Mais il s'en moquait. Il leva la tête, observant une branche au dessus de lui. D'un bond, il avait attrapé la branche, se balançant d'avant en arrière, il tira sur ses bras pour se hisser sur le perchoir. Se laissant ensuite tomber contre le tronc, il s'était adossé et lançait un regard en dessous de lui.

"Cela réponds à ta question?"

Il s'était assit, serrant la branche entre ses jambes, il se laissa tomber en arrière. La tête en bas, les bras dans le vide, maintenue dans cette position uniquement grâce à ses jambes, il fixait Helyn, l'a voyant à l'envers. Il passa sa main sur la joue de la veuve noir, oui il aimait bien ce surnom, c'était une araignée et ses cheveux noirs collaient parfaitement à cette appellation. L'amante noir aurait peut-être été mieux s'il espérait être encore en vie par la suite... Il approcha lentement son visage du sien, déposant un baisé sur le front de la demoiselle avant de l'embrasser de nouveau, une main posée de chaque coté de son visage. Les yeux fermés, il se laissait aller, sentant le sang lui monter à la tête pendant qu'il passait sa langue sur les lèvres de celle qui animait son désir. Il recula lentement la tête, faisant un sourire.

"Tu montes? Enfin j'imagine que c'est inutile de le demander mais... Sait-on jamais..."

Il passa sa main sur la joue de Helyn, puis sur son cou et la laissait descendre lentement. Il aurait voulu lui arracher son haut pour pouvoir mieux observer son corps qu'il imaginait si beau. Forçant alors sur ses abdominaux, il se hissa vers le haut pour se retrouver dans une position convenable. Il avait la tête un peu rouge, le souffle un peu saccadé mais c'était surtout son cœur: il ne l'avait jamais entendu battre si vite... S'adossant de nouveau, il lança un regard vers le ciel en partie caché par le feuillage des arbres. Il aurait voulu déployer ses ailes, s'envoler en emmenant Helyn avec lui. La sentir de nouveau coller contre lui, l'embrasser avec passion, caresser sa peau si douce. Il prit une longue inspiration, essayant de faire de l'ordre dans sa tête, tenter vainement de chasser toutes ses envies qui naissaient dans son esprit si récemment libre. Il allait attendre, il verrait bien ce qu'elle comptait faire. Surement allait grimper également dans l'arbre. Il voulait aussi apprendre à la connaitre, savoir qui elle était et ce qu'elle avait vécue. Mais ils n'auraient pas le temps pour tout faire s'ils espéraient rester libre...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Ven 20 Mai - 22:06

Je regardais toujours le ciel, du moins l’arbre… J’avais envie de hauteur. J’étais bien trop longtemps sur le sol… Je fermais les yeux doucement, soufflant… Je voulais rien que cela, et finalement peut – être plus. Je m’étais laissée à répondre au baiser de Kaito… J’étais finalement titiller par mon coté araignée qui demandait bien plus… J’ouvris les yeux le fixant calmement. Je voulais tisser ma toile, et en faire un refuge, bien en hauteur. C’était un de mes souhaits. En espérant que je resterais assez longtemps libre pour la faire. Je sais tisser les choses, faire du fils de soie… Bien collante aussi… J’eus un sourire emplis d’espoir en pensant à cette idée. Je passais ma main sur la joue de l’homme, du revers délicatement attendant qu’il réponde. Je me déplaçais vers le coté. Je le vis monter, et j’eus un sourire. Il savait grimper. Un point pour lui ! Le contraire m’aurait certes étonné.

« Oui, je suis satisfaite ! »

Je me rapprochais de lui, alors qu’il était à l’envers. Quand il passa sa main sur ma joue, je la lui pris. Je la ramenai devant ma bouche, collant mes lèvres contre et lui fit un bisou avec une petite léchouille. Je la lui lâchais aussitôt. Il me fit un bisou sur le front. Je lui souris le laissant faire. Puis il vint m’embrasser. Quelle sensation étrange du fait qu’il soit à l’envers. Je répondis à son baiser, en jouant avec sa langue, un instant. Je prenais sa main qui me parcourra la joue et le cou, et je l’entrainais à la limite de ma poitrine sans trop tirer. Puis je fis exprès que ses doigts frôlent mes seins quelques secondes. Puis je reculais en entendant ses paroles, lui faisant un sourire.

« Bien sur que je monte… Ca fait bien longtemps que je suis sur le sol… » Dis – je d’une voix calme.

Je tournais autour du tronc, examinant par ou je pourrais grimper sans sortir mes pattes. Je pourrais avec les fils de soie… Et puis finalement, je décidais de sortir mes jolies pattes pour monter. J’enlevais mon haut alors qu’il pouvait voir. Je lui lançais mon débardeur, en espérant qu’il le rattrape.

« Ne matte pas trop » Le narguai –je.

Je me collais contre le tronc sur la gauche de la branche ou étais Kaito. Je sortis une patte après l’autre. Elles étaient noires, fine en extrémité, et poilu ce qui me permettait de bien m’accrocher. Bien sur, les sortir me créèrent des trous comme toujours. C’était comme des plaies mais ça ne saignait pas, et ne faisait pas vraiment mal… Juste des piquetements. Surement car j’ai l’habitude de les sortir. Je me souviens quand j’étais petite environ 5 ans, cela me déchirait le dos. Ma mère me disait toujours, pense que c’est normal et non une maladie ou une tar… Aime-les…. Je me souviendrais toujours de ça comme le jour de sa mort… Cependant, c’est une autre histoire. La branche ou était Kiato était bien épaisse. Je commençais à grimper collant une patte après l’autre contre le bois. Je ne m’aidais pas de mes mains. J’allais assez vite. Je dépassais l’homme pour monter sur la branche d’au dessus. Quand je fus arrivée, je reposais mes pieds dessus. Je rangeais mes pattes, toujours une par une. Je marchais à quatre pattes sur la branche un instant pour que quand, je sauterais sur l’autre, je sois en face de lui. Je me levais, en courbant un peu le dos. Je lui fis un sourire et je sautai en arrière, puis je m’accrochais avec mes mains à la branche ou était kiato… Je n’avais pas peur. Je remontais en m’appuyant sur mes bras. Je faisais une traction si on veut. Je mis ensuite un genou entre et puis l’autre. Je repris mon souffle. Ca faisait un moment que je n’avais pas fait ça. Mon souffle était un peu saccadé par l’effort. Cependant cela était éphémère.

« Voilà… Ca fait du bien d’être en hauteur » Dis-je en regardant le sol.

Je tournais vers lui. J’avançais à quatre pattes vers lui. Je me mis en face de lui, à califourchon. Je tendis ma main vers lui, avec sourire amusée.

« Puis – je récupérai mon débardeur ? »

J’étais à quelques centimètres de lui. Je penchais la tête sur le coté. J’avais toujours ma main tendu vers lui. Je le narguais dans un sens. Dans mon dos, il n’y avait plus aucune trace de mes pattes même plus les trous qu’elles créent. Mon autre main passait sur sa cuisse, la caressant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Sam 3 Sep - 10:00



Elle lui avait jeté son débardeur. Le rattrapant en lançant un regard surprit à la demoiselle, il n'avait pas saisit d'abord pourquoi elle avait fait ça. Puis, il vit des pattes sortirent de son dos, c'était une araignée, c'était normal même s'il trouvait ça un peu étrange. Avait-elle mal quand elle faisait ça? Lui avait l'impression que son dos se déchirait, que sa peau volait en morceaux, son sang giclait avec une pluie de sang. Douloureuse mais exquise sensation. Il leva les yeux pour contempler le ciel au travers du feuillage alors qu'il l'entendait grimper dans l'arbre, elle passa rapidement au dessus de lui. Ses pattes devaient être d'une utilité incroyable pour se déplacer se dit-il. Il tenait toujours son haut dans sa main, le laissant pendre dans le vide. Il prit une longue inspiration: sentant l'odeur de la fille, celle du bois, de l'herbe, de la terre. La nature, la liberté, il fit un sourire, il se sentait vraiment bien ici. Dommage, ce n'était qu'une pause avant de repartir -et de se faire prendre, ce qu'ils ignoraient pour le moment- afin de mettre encore plus de distance entre eux et le marché d'esclaves.

Elle sauta de son perchoir, se retrouvant sur la même branche que lui. Le bois avait bougé, Kaito avait durant un court instant imaginé que la branche cède sous leurs poids et qu'ils tombent comme deux idiots, mais il n'en fut rien. Elle avança à quatre pattes vers lui, le torse nue, laissant voir sa poitrine et le corbeau ne put s'empêcher de regarder, c'était un homme après tout et elle lui avait simplement dit de ne pas trop mater, chose qu'il n'avait pas encore fait mais là, difficile de résister à la tentation. Elle était belle, il aimait ses beaux yeux noir, ses lèvres et elle avait une très belle poitrine, rien à envier à une autre. Elle lui tendait la main, réclamant son haut. Il fit un sourire. Elle était si proche de lui, presque collée à lui en faite. Il sentait son cœur battra dans sa poitrine: cette fille, elle ne le laissait pas indifférent. Il lui souriant, approchant lentement ses lèvres des siennes, les frôlant à peine, sentant son souffle sur sa peau. Il recula ensuite la tête, la taquinait-il? Oui un peu. Il leva le bras tenant son débardeur, lui tendu pour lui rendre. Mais il fit un sourire un peu coupable, ses yeux remplit de malice. Le tissus glissa entre ses doigts et le débardeur quitta alors sa main pour tomber en direction du sol. Il avait largement laissé le temps pour qu'elle puisse le rattraper à temps, lui laissant le temps de réagir, de l'attraper ou le regarder tomber.

"Désolé, un moment de faiblesse je crois..."

Il posa sa main sur l'épaule de Helyn, laissant glisser ses doigts sur sa délicate peau. Celle-ci monta sur son cou, puis la nuque, il passa sa main dans ses cheveux, lui attirant le visage vers le sien pour coller ses lèvres aux siennes et l'embrasser. Sa langue glissa contre ses lèvres, il l'embrassa avec envie, désire et passion. Il recula un peu, lui mordant doucement la lèvre. Collant ensuite son front contre le sien, il la regardait dans les yeux, affichant un sourire amusé. Sa main glissa de nouveau sur son cou, puis sa joue, il passa son pouce sur ses lèvres, les caressant lentement. Son autre main se posa sur sa hanche.Il se demandait à quoi elle pouvait penser, si elle lui en voulait d'avoir lâcher son haut. Enfin il était sure qu'elle ne lui en voudrait pas trop, du moins il espérait. Ses doigts laissèrent ses lèvres en paix, glissant sur son cou pour descendre vers sa poitrine. Il glissa sa main entre ses seins, ne cherchant pas à la peloter, restant simplement délicat, sensuel. Sa main continua son chemin sur son ventre, ses doigts s'attardèrent un instant sur son nombrils pour descendre encore. Il s'agrippa alors à son pantalon, passant ses doigts à l'intérieur, tirant alors dessus pour la faire chavirer vers lui et l'embrasser de nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 4 Sep - 17:09

Je voulais mon haut, donc je tendis ma main pour l’avoir. Kaito quand à lui, alors qu’on était proche, frôla ses lèvres contre les miennes. Je lui donnais un léger coup de langue sur les siennes. Je le narguais un peu… Oui, je l’avoue. Je suis coupable d’être une veuve noire. Quand lorsque de son regard malice, il fit tombé mon débardeur. Je l’ai vu. Il a frôlé le bois, et de ce fait à créer des vibrations… D’un coup de main rapide, je le récupérais. Grâce aux vibrations, j’ai pu savoir ou il était dans la fraction de seconde suivante. J’avais mon débardeur en main, le chiffonnant un peu. Je l’écoutais. Il était désolé, d’une chose dont il n’était pas sur… Etrange… Que voulait – il ?

« Tu crois ? Hum… »

A peine, avais – je dis ces mots qu’il passa sa main sur mon cou. Je le regardais avec douceur, mais un coté araignée en sortit. Mes yeux étaient plus noirs qu’auparavant… Comme un néant dévoreur… Quand il passa sur mon cou, j’eus un léger frisson. Un tout petit… Il me caressa les cheveux attirant mon visage vers le sien. Je posais mes mains contre son torse, alors que je ne lâchais toujours pas ce haut… Je le fixais alors qu’il m’embrassa… Il avait envie d’autre chose… De chose qui pouvait bien être dangereuse avec moi…Mais aussi exquise… Je le laissais faire et au moment où il me mordilla la lèvre, je lui donnais un coup sensuel de langue sur ses lèvres… Je le titillais peu à peu… Nos fronts étaient un contre l’autre. Je le ne quittais pas du regard. Une de mes mains glissa contre son cou doucement, glissant mes doigts contre. Je serrais pourtant toujours mon haut dans la main qui resta sur le torse. Je ne voulais pas le lâcher. Quand il passa son pouce sur mes lèvres, je l’attrapai, et le mordillait doucement en passant ma langue autour un instant. Je le relâchais aussitôt.

Je tombais sur lui, quand il tira sur mon pantalon. Je lui avais pris la main qui s’était faufilé dedans, la tira de là… Je la gardais dans ma main, alors qu’il m’embrassa. Je lui répondis à se baiser mais plus délicatement, titillant ses lèvres de ma langue… Mon instinct me disait d’aller plus loin… Devais –je résister, ou simplement me laisser à cela… J’hésitais… J’étais libre un bref moment… Je devais en profiter… Pourtant, je voulais que ce moment de liberté soit éternel… Ce que je savais pertinemment impossible… On me retrouvera, et enfermera dans une cage. Je lui mordillais la lèvre inferieur, puis doucement je lâcher tout. Je dirigeais ma bouche vers son oreille doucement, restant contre lui.

« Continuer dans ses envies là, peut –être dangereux pour toi… » Susurrai-je.

Je lui mordillais ensuite le lob de l’oreille. Ensuite, je descendais ma bouche vers son cou, le léchant délicatement, chaque partie de peau… Restant dans cette partie là… Entre deux coup de langue, je lui soufflais :

« Veux-tu continuer ? »

Je lui soufflais un courant chaud sur le cou, alors que ma main lâcha la sienne, et vit doucement caresser sous le vêtement de Kiato, glissant sensuellement mes doigts contre chaque partie de la peau… S’il y répondait positivement… Alors, il devait tenir bon jusqu’au bout…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 4 Sep - 20:04



Elle avait rattrapé son haut rapidement, réflexes animales surement. Elle ne semblait pas trop l'avoir crut quand il avait dit qu'il l'avait lâché suite à une faiblesse. Elle avait répondu à ses baisés, lui avait retiré sa main qui lui tenait le pantalon, mais cela ne le dérangeait pas, il avait juste voulu l'attirer vers lui et avait trouvé cette façon de faire amusante. Kaito appréciait de sentir ses mains sur lui, il frissonnait en la sentant glisser ses doigts sur son torse. Elle lui tenait la main, jouait avec ses lèvres avec sa langue. Puis elle lui murmura à l'oreille, lui disant que c'était dangereux pour lui de continuer. Le corbeau fit un sourire, dangereux? Et pourquoi? Car elle avait du sang araignée en elle? Ainsi elle comptait dévorer son amant? Il pensait qu'elle pourrait se contrôler, lui même arrivait à calmer ses instincts animales que ce soit pour voler ou manger, car le volatile était un charognard, souvent il avait senti l'odeur d'un cadavre quand il était à l'Agora Dorei', souvent il avait eu envie de le dévorer, mais cela le répugnait et n'en avait rien fait alors qu'il aurait pu. L'homme aussi est un animal avec ses pulsions et ses instincts, cela n'empêche pas de se contrôler. Elle passa sa main sous son vêtement, glissant sur sa peau alors qu'elle lui mordillait l'oreille, il frémit, il la désirait et elle ne faisait rien pour arranger les choses.

A quoi bon le mettre en garde si elle continue de jouer avec? Il glissa sa main sur sa hanche, remontant lentement, glissant sur son dos nu pour enfin arriver sur sa nuque. Son autre main se posa sur son genoux et remonta un peu sur sa cuisse. Il avait fermé les yeux, la laissant faire et profitant de ce moment agréable.

"Oui... Je ne pense pas que je risque tant que ça.
Tu n'es pas un animal... Tu es toi, non?"


Il fit un sourire, passant sa main sous son menton, lui relevant la tête pour a regarder dans les yeux, lui sourire. Il avança ses lèvres vers les siennes, les frôlant pour ensuite passer délicatement sa langue. Déposant ses lèvres sur son menton, puis sa joue, il glissa vers son cou comme elle lui avait fait un peu plus tôt. Embrassant alors sa peau avec tendresse, sa main dans sa nuque redescendait sur son dos, la caressant du bout des doigts.

'Tu peux te contrôler non?
Enfin je pense que oui, j'ai confiance...
Peut-être que j'ai tort, mais je m'en moque pour le moment."


Il passa ses dents sur la peau de son cou, puis ce fut le tour de sa langue et il y posa de nouveau ses lèvres. Ouvrant lentement la bouche, il la mordit alors doucement, enfonçant à peine ses dents sur sa peau. Sa main monta sur sa cuisse pour passer ensuite sur ses fesses et se figer sur sa hanche alors que l'autre remontant dans son dos, glissant sur sa nuque puis se posa sur son cou, laissant ses doigts glisser et lui caresser la joue et le cou. Continuant de la mordre dans le cou, il aspirait sa peau entre ses lèvres, lui faisant un suçon comme le font parfois des amants. Une marque que l'on laisse sur l'eau pour dire que cette personne appartiens à quelqu'un mais aussi car en faisant cette marque, cela donne des frissons, comme cela peut plaire à la personne qui le subit. Il continua ainsi durant presque une minute, puis décolla ses lèvres de sa peau surement endolorit mais toujours aussi douce. Elle ne portait pas de haut, pourtant il n'avait encore à aucun moment profiter de la situation, ne cherchant pas à lui toucher sa poitrine. Ne le voulait-il pas? Si bien sur, mais il préférait jouer avec, la faire frémir, lui rendre les baisés qu'elle lui faisait, jouer doucement avec. Il préférait aussi la laisser faire, voir ce qu'elle voulait, ce qu'elle désirait. Profiter de ce moment de liberté, de plaisir sans se soucier du reste. Peut-être seraient-ils retrouvé mais cela n'avait aucune importance dans le moment présent. Il approcha ses lèvres de son oreille, lui soufflant doucement dessus avant de lui murmurer quelques mots.

"Et toi...? Que veux-tu? Continuer ou en rester là?"

Il posa ses lèvres juste sous son oreille, l'embrassant de nouveau. Laissant aussi ses doigts glisser sur sa joue, son menton et ensuite sur ses lèvres. Son autre main glissait sur sa hanche, allant dans son dos puis revenait lentement, laissant ses ongles glisser sur se peau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Lun 5 Sep - 17:29

Etre libre, être contre lui, se sentir loin d’un monde de barreau… Simplement vivre… J’étais contre lui, frissonnant à ses lèvres dans mon cou. Je sentais ma peau être attirer par ses lèvres, plusieurs fois avant qu’il ne me lâche… Il m’avait un suçon, je le sentais… Je lui léchais les lèvres délicatement. Alors que ma glissa contre son torse, contre sa peau, dessinant de mes doigts les contours de chaque muscle… Alors que mon autre main caressait son cou. Je le regardais avec douceur. Il avait accepté d’aller jusqu’au bout, de ne pas s’arrêter… Il avait confiance en moi…

« Je suis moi… Oui moi » Lui susurrai- je.

J’étais moi. Je ne me laisserais pas aller à ma nature animale… Je ne suis pas ma grand-mère. Elle dévorait les amants qu’elle a eus sauf deux… Mon grand père, et son maitre… Je l’ai vu qu’une fois. Elle me disait que toutes bonnes veuves noires se doivent de les manger… Je ne l’ai jamais cru, et je ne le ferais jamais. Je ne suis pas cannibale. Je suis Helyn, humaine avant tout.

« Je peux contrôler tout ça »

A ces mots dits, je l’embrassais langoureusement, glissant ma main dans son dos et le lui caressais. Je sentais sa main contre ma peau, la glisser et cela changeait des viols… Ca faisait longtemps que cette douceur n’avait pas utilisé dans ces envies là, avec moi. Que j’ai voulu continuer, pour mieux en profiter… Je me sentais bien. Je lui faisais des bisous dans le cou, descendant doucement contre puis je remontais et l’embrassa. Ma main qui était dans mon dos descendait en malaxant chaque partie, jusqu’à descendre sur les fesses… Je glissais mes doigts dans son pantalon, caressant la peau avec douceur. Je passais ma langue contre ses lèvres délicatement.

Je rapprochais mes lèvres jusqu’à son oreille et lui murmurai :

« Je veux aller jusqu’au limite du possible… »

Je lâchais mon haut, le posant derrière moi. Je mis mes mains contre son torse, le regardant… Je ne faisais rien pendant quelques secondes… Oui, j’étais libre, et je voulais en profiter le temps que je le pouvais. Je passais une main contre sa jambe glissant les doigts fins. Alors que mon autre main passait sur son cou, descendant vers le bas, petit à petit alors qu’il m’embrassait sur le menton, cou et lèvres. Un frisson me parcourra dans le dos. Oui j’étais bien. Je lui enlevais ce qu’il lui restait de veste et haut… Son torse se montrait sous le regard innocent d’une lune, presque invisible entre les feuillages. Mes mains se posèrent dessus calmement, et je massais tout cela avec délicatesse de mes doigts. J’étais douée pour masser… J’avais appris cela à fort d’être fouetter pour mauvais massage… J’approchais ma bouche de la clavicule gauche. Je léchais cette partie, entre mêler de baiser puis je descendais doucement, faisant chaque partie avec sensualité… Ma langue passait doucement contre sa peau. C’était des petits coups de langue, frêle et innocente. Je faisais attention à chacun de mes gestes, les rendant et délicats… Je voulais qu’il trouve exquis ce moment de liberté… Je cherchais que la lenteur et je voulais lui créer la douceur d’un moment rare… On va être un jour rattrapé, et mis en cage… On va être battu, et souffrir, ne plus connaitre la liberté et ses vertus. Oui je voulais que cela dur…

Pourquoi ? Je l’ignorais. Mais le monde est bien cruelle, et ces moments là sont si rare pour nous, simple esclave… Je continuais en descendant de plus en plus. Je passais ma langue sur son téton, la suçotant un peu mais pas trop pour le moment… J’attendrais l’instant adéquat pour jouer avec. Je voulais juste le titiller… Juste lui donner de simple prémices.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Ven 9 Sep - 0:34



Elle lui avait retiré son haut après avoir parlé, expliqué qu'elle était elle, qu'elle se contrôlait, qu'elle voulait aller jusqu'au limite du possible avant de vouloir le dévorer. Il fit un sourire, frémissant au contact de sa langue sur sa peau, à ses baisés. Elle glissait ses doigts sur ses muscles, le massant, il trouvait sa si doux, si agréable. Il baissa la tête, posant ses lèvres sur le haut du crâne de Helyn, lui déposant un bisous affectif, faute de pouvoir l'embrasser pour le moment. Elle passait ses lèvres sur son torse, continuant de l'embrasser alors que lui frissonnait de plaisir, une sensation agréable à laquelle il n'était pas habitué. Lui aussi avait déjà été l'esclave de quelqu'un: une démone trop jeune et immature qui le violentait et l'obligeait à coucher avec, connaissant les baisés du fouet s'il refusait. Obligé d'être doux, d'être gentil avec un être qu'il détestait, cela lui changeait de cette situation, de cette liberté: ce moment unique et peut-être le plus plaisant de sa vie.

Elle jouait avec son téton, s'amusait avec pour surement lui donner du plaisir, le faire frémir d'avantage. Ses mains s'étaient posées sur ses hanches, l'une remonta dans le dos de la jeune femme, glissant le bout de ses doigts le long de sa colonne vertébrale, montant lentement pour redescendre alors que son autre main glissait sur son ventre, passant sur son nombril pour jouer un instant avec avant que sa main remonte lentement, glissant vers sa poitrine pour redescendre alors qu'il lui touchait presque les seins du bout des doigts, descendant jusqu'à son pantalon, glissant à peine ses doigts dessous pour ensuite remonter vers sa poitrine, recommençant encore et encore, ralentissant un peu plus à chaque fois qu'il passait ses doigts sous son pantalon ou qu'il s'approchait de sa poitrine. Il prit alors une longue inspiration, se mordant doucement la lèvre pour étouffer la plainte qu'il s'apprêtait à pousser. La peau de son dos se tendu avant de se déchirer en silence, laissant jaillir deux grandes ailes noirs, des plumes ondulaient autour d'eux. Il ne comptait pas s'enfuir, ni s'envoler avec elle. Il avait juste eut une idée, n'ayant aucune utilité à part peut-être la beauté de la chose.

Ses ailes se replièrent sur lui et donc sur elle, les entourant pour qu'ils se retrouvent comme protéger derrière, comme s'ils étaient dans un cocon, à l'abri des regards quel qu'ils soient. Se main dans son dos glissa sur sa nuque, passant dans son cou pour ensuite passer sur sa joue et descendre vers son menton. Il lui releva doucement la tête avec son index, la regardant dans les yeux pour enfin l'embrasser car il en avait envie. Il l'a bascula doucement en arrière, sa main toujours sur son ventre, continuait son petit jeu. Mais cette fois-ci, celle ci se risquait sur sa poitrine, ses doigts passaient sur sa peau en la caressant à peine, passant ses doigts autour de son téton avant que la main ne redescende de nouveau pour se glisser sous son pantalon, allant d'une hanche à l'autre pour remonter vers sa poitrine.

Sa main se risque entièrement au contact de sa peau, à saisir ce fruit défendu auquel il ignorait s'il avait le droit ou non d'y toucher. Lui demander? Il y avait pensé, mais n'avait pas oser prononcer le moindre mot. Il lui tenait le sein, jouant à peine avec entre ses doigts, bougeant de nouveau sa main pour passer ses doigts sur le petit morceau de chaire, jouant avec, le frôlant, le titillant doucement alors que Kaito continuait de l'embrasser avec désire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Ven 9 Sep - 15:44

Deux grandes ailes noires s’étiraient, sortant de son dos comme un cri à l’envol… Oui j’avais déjà vu ces ailes… Et tant qu’elles ne me touchaient pas… Je ne prêtais guère d’attention. Elle était belle mais je me refusais de les toucher… Pourquoi ? Car simplement la vue mettait en garde mon corps… Avec une envie de le mordre au cou… Alors si elles me touchaient… Je ne savais pas comment réagir… Je soufflais fort, m’arrêtant alors qu’elles me frôlaient, en se mettant autour de nous. Je regardais avec une certain de peur dans mes yeux, les ailes qui m’entouraient…. Je blottissais d’un coup contre lui, me recroquevillant sur lui. Je ne voulais pas qu’elles me touchent… Je ne voulais vraiment pas cela. Il me bascula alors en arrière, m’embrassant. Mon dos toucha les ailes... Je m’accrochais à lui. Tout mon corps frissonnait sous ses caresses. Oui, il aimait cela, comme moi d’ailleurs… Mais ces ailes noires préoccupaient mon esprit… Mes mains étaient contre ses joues alors qu’il continua le baiser… J’adorais le gout de ses lèvres contre les miennes… Ses mains contre ma peau nue, et la douceur qu’il procurait par ses gestes…

Mon regard ne quittait pourtant pas ces ailes… Je le plaquais un peu contre le tronc, en n’y mettant fin délicatement à ce baiser. Je me sentais mal à l’aise avec ces ailes si près de moi… Il me rappelait sans ce qu’il était… C'est-à-dire, un oiseau… Je me blottis contre lui, posant mes mains contre son torse doucement, et ma tête près de sa joue… J’avais un souffle chaud et une respiration qui était entre la peur et l’excitation naissante…. J’étais titillée entre l’envie de continuer, et l’envie de le mordre pour détruire l’oiseau… Avait –il oublié que je suis une arachnide ? Et que les oiseaux sont les ennemis de l’animal qui est en moi ? Que me touchait de ses ailes pouvaient créer un mal à l’aise ? Je fermais les yeux, voulant calmer cette envie de le mordre. Je me pinçais la lèvre… Je glissais mes mains sensuellement sur son torse, caressant chaque partie, comme pour calmer mon mal à l’aise… J’essayais simplement d’oublier ces milliers de plumes noires… Je lui faisais des petits baisers tendres dans le cou. Je devais les oublier, ne pas m’en soucier… Je pensais qu’il avait un besoin primaire de les sortir, que c’était nécessaire alors je ne disais rien. Je me taisais voulant profiter de ce moment… Un moment qui devait être agréable… Alors je gardais les yeux fermés. Je me laissais aller aux vibrations que son corps pouvait dégager, que mes mouvements pouvaient créer.

Je me mis à califourchon au dessus de ses jambes, me collant bien contre lui. Ses caresses faisaient trembler mon corps par moment dut aux plaisirs ressentis… Je frissonnais tout simplement. Je descendais avec ma langue, le long de son cou, la faisant glisser sur sa peau, avec délicatesse. Alors que je caressais du bout des mes doigts la peau de son torse, jouant avec un téton. Mes lèvres étaient réfugiés dans son cou, créant des léchouilles qui finissaient en baiser langoureux sans marques… Je ne voulais pas créer de suçon… Mon autre main effleura le début du pantalon comme une envie d’y entrer, découvrir ce qui s’y cache et simplement y goutter du bout des doigts. Je titillais l’élastique du pantalon par envie simple… Mais au bout d’un moment, j’ouvris les yeux, voir à nouveau son visage… Je n’aurais pas dut… J’avais fini par ne plus y penser… Cependant, d’un coup… Ces étendus noirs apparurent face à moi comme une menace… J’arrêtais tout, me blottissant à nouveau contre lui.

Je rapprochais mes lèvres de son oreille. Mon souffle était pressant, mais brulant d’envie de continuer…. Cependant ses ailes me perturbaient et me bloquaient dans une sens… Je me crispais plus contre lui…

« Tes ailes…. S’il te plait… Enlève-les… Je … » Dis – je, en hésitant…

Je ne pouvais pas continuer ma phrase… Avouer ma faiblesse… Avouer que ces ailes quand elles me touchaient, me rendaient mal à l’aise… Je ne pouvais pas le faire, et je ne le ferais pas. Je ne bougeais plus, je restais contre lui…Le plus loin possible de ces ailes. Je ne voulais absolument pas les toucher. Je baissais un peu la tête. Je n’avais pas peur de Kaito mais ces ailes…. Ca chamboulait mes instincts animaux… Je soufflai un peu fort pour me calmer….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Ven 9 Sep - 16:27



Il l'a sentait un peu tendue, comme si quelque chose la dérangeait, était-ce sa main qui jouait à parcourir son corps? Il la fit glisser pour la poser sur sa hanche, ne la bougeant plus, de crainte de la gêner. Elle jouait avec sa peau, à le toucher, le caresser. Il soupira lentement, appréciant le moindre de ses gestes, de ses mouvements, de ses caresses. Elle passait sa langue sur sa peau, un contact qu'il trouvait agréable comme celui des baisés qui s'en suivaient. Il sentait son corps qui dégageait tant de chaleur, ainsi que son odeur, une petite note fruité qu'il appréciait. Il utilisait ses facultés animale pour mieux la ressentir, pour profiter d'avantage. Son autre main glissait toujours dans son dos. Elle vint alors sur lui, à califourchon, se blottissant contre lui alors que Kaito l'enlaçait. Passant ses bras autour d'elle, la collant un peu plus contre lui, il sentait sa poitrine contre son torse. Une sensation qui était loin d'être désagréable. Pourtant, malgré tout, il la sentait tendu, ne comprenant toujours pas ce qui la dérangeait alors qu'elle jouait avec son pantalon, le titillant. Elle se crispa encore plus quand elle releva les yeux vers lui pour enfin expliquer quel était le problème: ses ailes, apparemment elles la dérangeaient. Il fit un sourire, posant un regard affectif sur elle. Il prit une longue inspiration, se redressa un peu pour tendre son dos, ses ailes s'ouvrirent alors dans un bruissement de plumes. Grandes ouvertes, des pétales noirs voletaient autour d'eux, tel de la neige mais d'une couleur bien différents, la lumière de la lune reflétait un peu sur les plumes, créant des petites lueurs autour des deux amants.

Il ferma les yeux, laissant ses doigts glisser lentement sur la peau douce de la jeune femme. Ses doigts quittèrent sa hanches, glissant sur son ventre, passant timidement sous son pantalon, s'enfonçant petit à petit pour enfin se stopper. Son autre main glissait sur sa hanche pour remonter sur le coté, passant très proche de sa poitrine, l'effleurant à peine pour redescendre. Il pencha la tête, déposant ses lèvres dans son cou, juste sous son oreille. Sa langue glissa lentement sur son cou, se déplaçant sous sa mâchoire, pour descendre vers sa poitrine puis pour partir du coté de son épaule, glissant sur sa clavicule pour remonter ensuite dans le cou. Des petits coup de langue, des baisés. Il la gouttait, trouvant sa peau délicieuse, non pas dans le sens de nourriture, mais par sa douceur, son odeur, c'était comme une drogue à laquelle on tombe très facilement accroc. Il l'embrassa dans le cou alors qu'une de ses mains glissa sur sa poitrine, ses doigts tournant autour du petit bout de chaire sans le toucher, cherchant juste à le taquiner, à lui donner envie. Il cramponna son autre main au rebord de son pantalon, tirant un peu dessus. Prenant une longue inspiration, ses ailes rentrèrent alors dans sa chaire, retournant dans son dos, sous ses omoplates alors qu'il étouffait un gémissement de douleur. Il avait aimé les sortir, les mettre autour d'eux, comme pour se cacher du monde afin de profiter de ce moment à l'abri des autres.

Il la mordit alors dans le cou, lui mordillant chaque parcelles de peau, jouant sa langue sur elle entre chaque morsure. Sa main jouait toujours à glisser sur sa poitrine sans jamais vraiment la toucher, puis elle descendu, glissant en suivant la forme de ses cotes, passant dans son dos pour revenir, descendre puis remonter. Son autre main restait là, à peine entrée sous son pantalon, il jouait avec le bouton, hésitant à le défaire. Ses lèvres passèrent sur sa joue, se dirigeant vers les lèvres de Helyn. Sa langue traçait lentement le chemin. Il la passa délicatement sur ses lèvres pour ensuite lui mordre la lèvre inférieur avant de l'embrasser avec envie alors que sa main décrochait finalement le bouton de son pantalon. Il avait osé pour finir même s'il se sentait un peu gêné de l'avoir fait sans permission, sans son consentement, sans avoir prononcé le moindre mots.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Dim 11 Sep - 17:48

Son regard affectif se posa sur moi, et ses grandes ailes se tendirent, s’écartant de moi. Je fixais les ailes d’un regard moins tendu… Elles ne devaient pas me toucher, même pas me frôler… Les instincts animaux en moi se calmèrent peu à peu… La vue ne me faisait rien. C’était de les toucher qui me perturbait. C’est idiot quand on y pense mais dite ca à la veuve noire toute seule, petite dans sa jungle… Elle serait d’accord avec moi. Ses caresses furent comme une crème, apaisante et délicate… Dont tout mon corps en ressentait les effets… Je frissonnais sentant ses mains contre ma peau, sa langue dans mon cou, ainsi que ses lèvres. C’est alors qu’en le regardant dans les yeux, je vis une grimace s’y gravait… Il souffrait en rentrant ses ailes… Je posais mes mains sur ses joues et l’embrassa fougueusement, voulant jouer avec sa langue… Je voulais lui faire oublier cette douleur… Je sais que c’est… Seulement moi, la peau se reforme quand elles sont rangées… Mais c’est des picotements de douleur… Dont l’habitude fait que je ne sens plus rien que des chatouillis…Je mordillais un peu sa lèvre. Je mis simplement fin au baiser…

« Merci… » Soufflai –je…

Je sentais des petites morsures, entre croisé de coup de langue, qui me frémir de plaisir... Ma main glissa contre son torse délicatement, passant mes ongles sur sa peau pour créer le plaisir de frissons… De mon autre main, je descendais dans son pantalon, frôlant de mes doigts le fruit défendu…Le caressant du bout de mon doigt. Je décidais de ne pas aller plus loin. Il m’embrassa alors qu’en même temps, il défit le bouton de mon pantalon. Je le laissais faire, répondant à son baiser et le termina en donnant un coup de langue sur la lèvre supérieur. Je descendais mes lèvres contre sa peau donnant des baisers peu à peu… Allant vers le torse, alors que ma main passa dans le dos, et l’autre continuait son petit jeu du frôlement doucement dans le pantalon de Kaito. Je continuais de descendre, attrapa un téton, et le suçotant alors quelques minutes alors mes mains se rejoignirent finalement devant ce fameux pantalon. Je jouais avec les rebords, puis je remontais mes mains, massant chaque partie de la peau…

Je lâchais doucement le téton, remontant ma langue vers le cou, la joue, et je lui léchais les lèves délicatement. La sueur s’installait de plus en plus sur ma peau. L’excitation grimpa doucement mais surement me donnant de plus en plus envie d’aller jusqu’au bout… J’avais envie et cela n’allait pas s’arranger en continuant ainsi… Je l’embrassais langoureusement. Je pris une de ses mains, l’approchant de mon ventre, la faisant glisser, le long de ma poitrine, et je lui mordillais le bout des doigts avec envie. Et je la lâchais aussi simplement que je l’ai prise… Je lui caressais la peau, le laissant faire, ce qu’il avait envie. Je l’invitais de mon regard à oser… Et à profiter de cet instant comme si c’était le dernier. Après, nous savions pertinemment qu’on se fera un jour attraper, et mis en cage… Oui nous le savions, meme si il n’avait rien dit….Il devait penser la même chose que moi… Alors oui, je me lâchais et me laissais envahir par cette envie… Une envie douce et délectable… Je l’embrassais encore une fois, gouttant à nouveau l’ivresse de ses lèvres contre les miennes, me collant plus contre lui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   Mer 14 Sep - 22:35



Ses doigts glissaient sur son torse, Kaito frémissait, sentir les doigts de Helyn descendre et jouer sur le bord de son pantalon, cela le perturbait un peu, il sentit comme un courant électrique lui parcourir le ventre, le dos et les poumons qu'elle glissa sa main vers le haut. Sa respiration s'était accélérée mais elle était aussi saccadé, coupée et perturbée par les battements de son cœur qui s'accentuaient à cause du désir. Elle lui avait prit la main, jouant avec, s'amusant à lui faire passer ses doigts sur sa poitrine, puis à lui mordiller les doigts. Il la fixait avec envie, elle lui plaisait et il appréciait sa façon de faire, ses caresses. Elle avait également joué avec son téton, passant sa langue dessus, elle le titillait. Il soupira et laissait ses mains glisser sur la peau de la veuve noir. Il caressait sa peau, passant ses mains un peu partout, cherchant à ne pas oublier la moindre parcelles de peau. Pourquoi, il avait prit soin d'éviter sa poitrine pour le moment, il ne voulait pas brusquer les choses, il ne voulait pas avoir un geste qui serait déplacé ou mal vue. Elle était torse nu devant lui, elle lui avait retiré son haut et il hésitait? Kaito avait besoin de quoi? Une invitation écrite? Non, juste qu'il voulait profiter, ne pas se presser.

D'un regard, elle lui montrait qu'elle en avait envie tout autant que lui. Il approcha lentement ses lèvres des siennes, il sentait son souffle sur sa peau, sur ses lèvres. Il frotta lentement son nez contre le sien alors qu'il la regardait dans les yeux. Il l'embrassa alors, jouant avec sa langue puis lui mordit lentement la lèvre inférieur. Des baisés tracèrent le chemin que ses lèvres empruntaient et doucement, il descendu vers sa clavicule, y passa sa langue pour descendre encore, glisser sur le haut de sa poitrine. Ses mains étaient sur ses hanches, l'une remontait lentement sur son corps au rythme que ses lèvres descendaient. Il glissa sa main sur sa poitrine, lui caressant doucement le sein, jouant à passer ses doigts dessus alors que ses lèvres continuaient leur chemin. Il titilla du bout de la langue le petit morceau de chaire durcit, jouant avec de sa langue. Ses doigts taquinaient celui de son autre sein et alors qu'il le fit rouler entre son pouce et son index, il lui mordilla le téton, doucement, jouant avec, l'aspirant entre ses lèvres, lui donnant de petits coups de langue.

Kaito jouait donc avec sa poitrine, chose qu'il avait hésité à faire alors qu'il le désirait. Helyn était belle, attirante et douce, il ne voulait pas la brusquer, ne pas lui imposer quoique ce soit. la vie d'esclave oblige parfois des choses affreuses et il voulait que ce moment soit l'antipode de tout ça. Sa main délaissa son téton pour glisser sur son ventre et continuer de descendre. Son autre main, elle était passée dans son dos et il la caressait doucement du bout des doigts, frôlant à peine son épiderme pour la faire frissonner. Il remonta le visage, continuant de lui embrasser la peau, remontant vers sa clavicule, puis son cou pour arriver sous son oreille. Il lui mordilla le lobe avant de lui souffler lentement dans l'oreille.

Sa main glissa sous son pantalon qu'il avait ouvert un peu plus tôt, il passa ses doigts sur le tissus de son sous-vêtement, glissant à peine les doigts dessous pour en ressortir rapidement juste pour embêter, pour titiller son envie. Il glissa ses doigts sur le tissus, continuant lentement de descendre pour ralentir et passer sur le coté, déviant vers sa cuisse, collant le coté de sa main vers son entre-jambe. Ses lèvres glissèrent sur sa joue, il l'embrassa de nouveau, avec plus d'envie et de désir. Un baisé plein d'ardeur, de passion. Il cessa ce baisé en reculant lentement ses lèvres, les décollant presque à contre cœur des siennes, il ouvrit lentement les yeux pour la regarder, admirer sa beauté et voir ses joues un peu rosie par l'envie, lui aussi devait légèrement rougir après tout. Il voulait lui parler, savoir s'il pouvait continuer à oser, s'il pouvait aller plus loin, mais il n'en fit rien, ses mots s'étaient perdu au fond de sa gorge. Il se contenta d'un autre baisé, un simplement effleurement de ses lèvres pour ensuite l'embrasser de nouveau dans le cou.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une envie de liberté [PV Helyn]{Hentai}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: RP's archivés-
Sauter vers: