AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wiver Blades Démon des 12 familles fondatrices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wiver Blades

avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 25
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Wiver Blades Démon des 12 familles fondatrices    Ven 14 Jan - 21:51

Identité du personnage:

.Nom: Blades
.Prénom: Wiver
.Age: 180 ans en âge humain cela donne 18 ans
.Race: Démon bien sur x]
.Groupe: Maître
.Orientation sexuelle: Hétérosexuel

Histoire du Personnage:

.Description physique:
Wiver Blades est un jeune homme plutôt grand et mince , 1m80 pour 65 kilos environ c'est un jeune homme qui ne manque pas d'atout physique
étant morphologiquement plutôt musclé.Ayant des cheveux mi long la couleur de ses cheveux est noir bleutée visible la plupart du temps à la lumière de la lune.Le jeune démon à les yeux d'un rouge éclatant , parfois aussi brillant qu'un rubis dans la pénombre et l'obscurité de la nuit.
Le visage d'un ange ou presque , on voit déjà les traits de l'adulte qu'il devient se formant sur son visage dont le teint pâle serait comparé à
celui d'un vampire par le témoignage de plusieurs personnes.
Des lèvres fines ainsi que son nez , son visage exprime une certaine neutralité à la fois inquiétante et froide refoulant presque une grande colère pleine de haine de temps à autre mais il garde en général un visage doux sans expression significatif.

.Description psychologique:

Que dire sur Wiver Blades ? Et bien dans la globalité des choses,c'est un jeune homme qui ne parle pas beaucoup si il n'a rien à dire. Il est de nature plutôt calme un peu naïf sur les bords.Il sait rester discret et reste la plupart du temps seul donc passe logiquement inaperçu à la grande majorités des yeux autour de lui. Malgré ce comportement d'animal solitaire , il reste un bon défaut à celui ci , qui est celui de la timidité non non je ne parle pas du fais qu'il ne sait pas s'imposer, je parle qu'il peut être parfois gêner de parler de certaine chose avec certaines personnes ce qui est plutôt normal pour un solo comme lui.Wiver est aussi parfois très impulsif cela dépend de la relation qu’il entretient avec les gens et du fait que son coté démoniaque surgisse sans crié garde.


.Histoire:

I.La naissance défendu....

Le jour vint, ou un être...Oui un petit être...Naquis dans ce monde qui n'était que chaos et dérision...
Par une longue journée d'été avant que le crépuscule ne face illuminé le ciel rouge de ses quelques derniers et précieux rayons, là dans la chambre dont l’état d’hygiène laissait à désirer était couché une démone dont le visage paraissait être d'une 20ène d'années.
De la sueur coulait de son front , des gouttelettes de sueur glissant sur le visage pâle mais semblant si doux de la jeune femme qui poussait par vagues de douleurs des gémissement plus ou moins fort raisonnant dans la pièce quelques instants puis disparaissaient pour laisser place au souffle haletant de celle-ci.
Quel journée lourd et pesante…et cette chaleur inépuisable se dégageant de cette énorme sphère de lave et de lumière.
Soudain , quelques instants suffirent pour qu’un petit corps frêle mis au monde poussa ses premiers cries , des cries signifiant le renouveau , la vie…
Serrer dans des bras tremblant encore de la fatigue et de l’angoisse du dur labeur enduré pendant tant d’heures mais récompenser par cette naissance d’un petit être aux yeux rubis éclatant et éveillées à la lumière attachant une importance flagrante au visage du nourrisson.
Il semblait rassurer , calme peut être par l’écoute dans le silence le plus complet des battements du cœur de celle qui l’aimerait toute sa vie qui veillerait sur lui jusqu’à la fin de ses jours qui le protègerait du monde extérieure…Ce bébé était un garçon , il fut appelé Wiver…Wiver Blades.
Ce petit être n'avait rien de plus anormal, un démon né sous le signe de Botis, le Duc des Enfers...L'enfant était promit aux meilleurs soins et à la meilleur éducation que nul autre nourrisson n'aurait pu avoir ni souhaiter.Il était seulement encore loin d'être conscient qu'il jouerait alors un rôle important dans ce monde ravagés et détruit depuis longtemps.
Seulement voila, les histoires peuvent parfois finir tragiquement mais aussi débuter sous l'angle des lamentes et des pleures...C'est ainsi...Quelques instants qui suivirent la naissance du bébé, la mère rendu l'âme laissant son enfant blottis contre elle ne réagissant pas, il semblait essayer de comprendre...Comprendre quelque chose....Cette chose si naturelle soit elle et parfois si injuste..."Pourquoi ne bat il plus? Le cœur de sa mère si apaisant maintenant disparu...."

II. Une enfance emplie de silence....

C'est avec son père que grandit le jeune démon, dépourvu de la présence féminine qui animait auparavant la demeure, un illustre et grand manoir ou l'aspect du calme et de la tranquillité y était le mot d'ordre s'était un silence sépulcrale presque pieux pour ne pas dire celui qui animait les hautes cathédrale vide d'homme.
Le vaste terrain des Blades était à la fois un lieu de repos et de vie familiale makis aussi d'un terrain de chasse qui ne manquait pas de gibier ni d'action.
A l'âge de ses 5 ans qui était 50 ans en âge démoniaque, Wiver ne fut que mystère et énigme pour son père qui en fut bien à la fois contrarié et désemparé de ne pouvoir communiquer qu'avec son fils par des gestes ou par sourire exquis sur le coin de ses lèvres toutes ses mimiques que l'enfant et lui partageait ne faisait que rendre son père plus nostalgique après la perte de sa douce épouse.
Wiver ne parlait toujours pas...Il ne prononçait rien aucun son aucun murmure et n'avais jamais pleurer jamais...
L'enfant s'en gardait bien même avec les nombreux serviteurs et esclaves de son père qui pourtant essayaient tant bien que mal à faire parler leur petit maître.
La langue de ce petit démon se délia le jour de ses 7 ans, son père en fut très heureux car il était du genre grand et robuste telle le saule-pleureur qui était posté depuis déjà belle lurette dans le fond du jardin.
Oui ce jour la fut marqué dans l'esprit de la famille Blades bien que deux seulement les serviteurs qui servaient cette famille en furent ému de voir ce petit homme enfin prendre la parole mais pas trop non plus, il s'en gardait bien si il n'avait rien à dire n'étant pas un moulin à parole.
Un beau matin, le jeune homme rentrant dans le bureau de son père encore alité dans son immense lit à baldaquin ronflant telle les grondement du chien à trois tête Cerbère gardant les portes des Enfers.
Wiver n'avait jamais oser rentrer dans cette pièce, d'ailleurs son père l'en défendait car s'était une pièce plutôt petite de taille ou des étagères de livres s'entassait tout autour de lui et au beau milieu de cette pièce  un bureau en bois de chêne ou de la paperasse s'entassait de part et d'autre de la table.
Le jeune garçon fit le tour épiant feuilletant quelques livres puis s'arrêta sur le bureau ou y était posé un petit cadre pas plus grand que le couvercle d'une boîte.
Il la manipula délicatement entre ses doigts et y regarda la photo conservée avec soins par son père.
La il y vit de son regard brillant illuminé faiblement par le petit matin qui se levait peu à peu par de la la fenêtre une jeune femme au côté d'un homme plus jeune mais toujours animé du même sourire égaillé et attendrissant celui de son père.
L'enfant resta la un bon moment et son père comme à son habitude du matin après s'être levé passait directement dans son bureau pour y terminer certaines tâches administrative du à son rang de Fondateur.
Quand il aperçu son fils avec la photo de sa mère, le démon comprit alors quelque chose...C'est vrai après tout pourquoi n'y avait il pas pensé ? Il n'avait jamais vu sa mère et ne la connaitrait pas non plus.C'est alors que le jeune homme calme comme à son habitude et aussi innocent soit rétorqua à son père l'épiant de haut en bas car il semblait figé telle une statue.

Mère semble heureuse auprès de vous père....

III. Rude sera ta vie...

Un jour alors que je n'avais que 9 ans, mon père me fit prévenir que un de ses amis allait nous rendre visite.
Je n'étais pas réellement expressif face à cette révélation et il ne le prit pas mal, il savait que je préférait rester silencieux face à ce que je ne connaissais pas d'ailleurs nous n'avions pas beaucoup de visite.
Il me fit un signe de la main me demandant d le suivre, puis partit en direction de la porte apparemment ils étaient déjà la...Quel rapidité ou es ce que mon père m'avait fait un sale tour en ne m'annonçant que de leur arrivé au moment même ou ils marchaient en direction de la porte d'entrée.
Je le suivis d'un pas assuré mon visage calme sans expression je le suivais.
Quand il ouvrit la porte je fus surpris par l'immensité de l'individu qui serrait vaillamment la main de mon père accompagné d'une femme, je fus tellement surpris que je me cachais derrière mon père qui m'ébouriffais comme à son habitude les cheveux.
Mon père me présenta moi je ne bougeais pas et je ne bougerai surement pas car mes yeux s'étaient posée sur une petite fille d'à peine plus jeune que moi.
Elle m'épiait et avait sans doute eut le même mouvement de recul à la poigne et aux paroles des deux chef de famille.
Je m'étais présenté poliment après m'être habitué à leurs présence je continuais de travailler mon jeux d'échec avant d'entamé ma première dispute et ma première bagarre avec leur fille, la jeune et délicate mais aussi garçon manqué qu'elle était Danaée Fidelis démone tout comme moi.
Nos parents se fichaient bien de nous voir nous disputer à longueur de temps, nous n'étions que des enfants ils semblaient comprendre mais moi pas...
Durant plus de 400 ans alors que j'atteignais mes 130 ans, je fus dans l'obligation de participé à ce que mon père appelait des entrainements et autres paperasses comme l'histoire d'Atlantica que mon précepteur humain me récitait durant mes longues promenades dans les jardins du manoir.
Tout comme mon père, je contrôlais l'élément du feu mais contrairement à son pourvoir de télékinésie je fus le premier de ma famille à porter en moi le deuxième pourvoir qu'était l'invisibilité.
J'avais de bon rapports sociaux avec mon père durant ces longues années à m'entrainer durement et sévèrement mais cela ne me gênait pas il ne m'avait jamais réellement punis sauf au combat et à la manipulation de mes pouvoirs car il disait " Ces pouvoirs sois en digne mon fils ! Tu sera amené à t'en servir tôt out tard!"
Il n'avait pas tord, en 200 ans je fus apte à combattre et à chasser en sa compagnie s'était ce genre d'habitude que nous avions prise pour traquer le gibier il faut aller le chercher ou il se cache.

IV. Le premier Gardien

Le jour de mes 150 ans il en fut décidé que je partirai pour mon service militaire dans l'armée démoniaque.
Ce séjour ne fut pas de tout repos et j'y es vu et subis des choses rudes à toutes épreuves physiques et mentales.
Ce long passage de ma vie fut tourmenté par le fais que mon père était lui même mon supérieure déjà en tant que père il était difficile à vivre mais ici sur un champ de bataille il en devenait tout autrement voir casi-invivable.
Je fus traité plus sérieusement que les autres démons ou anges que cette terre pu porté en son sein, étant un fils des familles fondatrices je n'étais ni choyé ni dorloté s'était bien le contraire les traitements de faveur n'apparaissait pas dans le vocabulaire que j'employais ni le mot repos d'ailleurs.
Je fus l'un des plus prestigieux d'ailleurs je n'étais sans doute pas le seul, j'avais aperçu un de ses fils des familles fondatrices qui semblait aussi lâchement et brutalisé autant que moi, c'est dur la vie de soldat!
Au finale après 100 ans à avoir servis dans l'armée je rentrais chez moi mon père plus âgés qu'avant il était bientôt destiné à être de ses hommes qui passe l'arme à gauche avec l'âge mais il aspirait toujours autant cette cruauté et cette gaité que rare connaissaient de mon père.
Je fus promu au rang d'Officier démoniaque, je décidais qu'étant habile à l'épée et utile à l'armée je rentrerais chez les gardiens au bastion Kojou .
J'avais formé une troupe de brave dont mon père était fier et respectueux de ce que je faisais.
Mon rôle avait complétement changé je dictais mes ordres et ont m'obéissait c'est ce que j'appelais le respect de la hiérarchie.
Mes missions restaient à traquer les esclaves en fuites et d'autres créatures rebelles telle que les lycans...Ils avaient été longtemps par ma famille traquer et massacrer nous étions "le fléau des loups".
Malgré les tentions qui régnaient entre les lycans et les démons au siège des 12 familles nous étions autorisés à tuer et massacrer tous lycans sauvage et susceptible de jouer un rôle important dans les mouvements rebelles qui continuent de servir aujourd'hui.

V. Une mort de guerrier...

Mon père et moi chassions ensemble les traitres et les rebelles en fuites dans les forêts, nous étions les Blades, les démons réputés pour leur sens de la traque et de la poursuite.
Mais cette nuit fut tout autrement des autres passés en sa compagnie car cette nuit la je perdis le dernier lien qui me préservait de la vie politique et du statut d'héritier je fus le représentant de ma famille au sein du conseil.
Nous étions en traque de rebelles, la tâche était simple éliminés les nuisibles et les faibles ce que nous faisions avec ferveur et aucune immoralité, les esclaves étant nos servants et nos sujets, Hadès l'avait lui même proclamé il y a des années de cela que je n'étais pas encore de ce monde.
L'embuscade était préparé nous nous étions infiltrés dans la gueule du loup...Le piège se refermait dans un bruit sourd de canons et de tirs j'entendis les rebelles hurlés avant de se ruer face à moi mon père aussi prêt que moi d'en découdre.
Mes pouvoirs me servaient utilement dans ce traquenard au beau milieu de nul part dans la brume et l'obscurité des éclats d'explosions illuminait le massacre des rebelles.
Se fut la pire nuit de ma vie, voir mon père si soudainement désarmé par l'une de ses bêtes féroces qu'étaient les loups garous je le vis se faire projeté contre le tronc d'un arbre un tronc d'arbre pareille à la taille d'une des centaines de branches qui couvraient les environs de la forêt lui était enfoncé profondément dans le corps.
Je fus serte désemparé à cette vu quand je finis par achever faisant gicler le sang de mes assaillants de ma lame d'acier trempé pour accourir vers mon père qui peu à peu s'éteignait sans que je ne puisse rien faire pour l'aider.
Je rangeais mon arme dans mon dos tentant de voir l'ampleur des dégâts, j'avais le visage marqués par le sang séchés et la terre brulés mes mains ruisselant de sang je paraissait désemparé, mon père me sourit une dernière fois m'empoignant fortement l'épaule il me demanda de quitter les lieux au plus vite...Ce que j'étais censé faire mais je ne pu me résigner à accomplir ce qu'il voulait.
D'un geste soudain il balbutia avec un tremblement mon nom...Mes yeux défaillais à cette vue atroce de perdre un être cher même préparé à cette éventualité de la guerre je ne pouvais garder mes larmes qui ruisselaient telles des courts d'eau sur mon visage.
Une seconde vague d'ennemis arriva, je n'étais pas apte à combattre quoi que la colère envahissait peu à peu mon corps mon père n'était désormais plus de ce monde et bientôt mon corps se consuma étouffant peu à peu l'espace ou j'étais, mon sang bouillonnaient à travers mon corps et j'explosais soudainement en quelque instant faisant jaillir  une immense boule de feu qui détruit sur plusieurs non seulement la forêt mais les quelques rebelles se ruant sur ma personnes ainsi au levé du soleil sur les hautes montagnes et ses innombrables forêts, fut détruit une partie de l'immense forêt il ne restait que cendre tronc d'arbres carbonisés et corps brulés tout autant que la terre qui avais noircit sous l'ampleur des flammes et de la gigantesque déflagration que j'avais crée.
Ainsi aujourd'hui je suis l'un des fondateurs les plus crains mais aussi respecté des mes semblables à travers Atlantica pour avoir ainsi exterminé plus de 100 résistants en une seule nuit....j'atteignais alors mes 180 ans.....

.Pouvoir: Pouvoir élémentaire du Feu , et la téléportation.

.Description du pouvoir: Wiver contrôle l'élément du feu, il peut en produire par lui même si il décide de matérialiser son corps en flammes par exemple.Sa source de pouvoir reste néanmoins faible face à l'eau ce qui est purement logique.
La téléportation est un moyen subtile et extrêmement rapide pour allé d'un point à un autre.



Plus:
.Code de validation des règles: [Edit]: " Validé par le staff"

.Surnom: Wiwi

.Temps présent sur le forum ? (/10): 8/10

.Comment avez-vous connu le forum ?: Pas besoin de répondre à ma propre question I 'm The Founder !!!! xD

.Que pensez vous du forum???: Franchement...Je le kiff même si je suis pas doué en graphisme et design je me suis pas trop mal débrouillé et je suis content du résultat

_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
 
Wiver Blades Démon des 12 familles fondatrices
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wiver Blades [Validé]
» Wiver Blades demande de renomée et de sang x)
» La ville de Salem - Son histoire & les familles fondatrices
» Descendants des grandes familles sorcières
» Les familles impériales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: Administration :: Présentations :: Présentations validées :: Maitres Validés-
Sauter vers: