AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hakunetsu Kagao

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 25

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Alexys / Aishuu

MessageSujet: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Dim 15 Mai - 21:16

Vacillant dans les airs, j'approchais peu à peu de mon manoir. J'avais mal partout pratiquement, je n'avais plus beaucoup de force mais je devais tenir bon. Je tentais d'atterrir dans petit jardin de devant, j'y arrivais difficilement, m'écroulant au sol. Je vérifiais tout de suite si Aishuu avait été blessé pendant l'atterrissage, heureusement elle n'avait rien, je vérifiais aussi quand même l'esclave voir s'il n'avait pas trop prit, ça allait, il respirait encore. Je trouvais la force de me relever, donnant des coups de pieds dans la porte pour que mes esclaves ouvrent la porte, me voyant dans cet état avec deux personnes blessées aussi, elles vouluent m'aider en me déchargeant de la jeune femme, je leur disais que je m'en occupais et qu'il fallait plutôt qu'elles s'occupent du jeune homme dans mon dos. Elles acquiescèrent et m'enlevaient vite l'esclave, je savais qu'elle pourrait au moins le laver en attendant que je vienne lui faire les premiers soins que je connaissais grâce à la guerre. Je portais Aishuu jusque dans la salle de bain, la posant dans la baignoire, je pris une éponge un peu mouiller pour lui enlever le sang qu'elle avait. Voyant les blessures encore saigner au cou et au nez, je pris des désinfectants, les appliquant doucement pour nettoyé la plaie du cou, appliquant une compresse que je fixais avec une sorte de scotch blanc qui était prédestiner à être en contact avec la peau. Puis je lui mis enfin un bandage, faisant attention à ce que cela ne lui serre pas trop la gorge. Bon le cou c'est fait, il ne reste plus que le nez, je le désinfectais avec du coton imbibé de produit, je mis un pansement dessus recouvrant parfaitement la plaie. Je la regardais avec un air triste, même si elle m'avait frappé et tenté de me tuer, je n'arrivais pas à lui en vouloir. Je lui caressais la joue puis j'apportais une couverture dans laquelle j'enveloppais Aishuu. Je la porta ensuite jusqu'au salon, la posant dans le canapé, lui mettant un oreiller.

Je partis ensuite en direction de la pièce où avait été emmené l'esclave. Mes esclaves avaient fait du bon boulot, il était propre malgré des bleus, rougeurs et coupures. La première chose à faire était déjà de prendre son pouls pour voir si ça allait encore normalement ou pas, humm le pouls était plu faible que la normal mais il n'était pas non plus à l'article de la mort, enfin pas encore. Je pense qu'il est plus coriace qu'un humain alors ça ira, je pris encore du désinfectant l'appliquant sur toute les blessures visibles et finissant par appliquer de la pommade qui accélérait le temps cicatrisation. Le problème majeur restait les côtes cassés, je le devinais en voyant des bleus portant aussi une couleur rougeâtre mais qui provenait de l'intérieur. Je pris alors une sorte de ceinture, l'entourant de celle-ci je la serrai au maximum, il aura surement mal mais tant pis. Je pense que ça suffira, son corps fera le reste, 1mois voir 2 tout au plus. Je le laissa couché dans la salle fermée à clef, il y avait une fenêtre haut percher mais très petite, un homme ne pourrait sortir ou s'introduire grâce à celle-ci.

J'allais dans la salle de bain, j'enlevais mon armure gémissant plus d'une fois, je me nettoyais le corps puis je me soignais, désinfectant, posant des bandages. J'avais fais les premiers soins comme je l'avais fais précédemment. Je m'habillais, laissant le haut de mon corps ainsi que mes pieds nus, j'étais complétement fatigué. Je revins dans la salle où demeurais l'homme-corbeau, je l'avais emmené jusque dans le salon où étais Aishuu, je le mis sur une chaise puis je l'attachais fermement avec des chaînes, pas question qu'il fasse encore des conneries! Un fois cela fais, je vins prêt du canapé regardant la jeune demoiselle blessé, je lui fis un baiser sur le front. M'asseyant à côté d'elle, je soulevais légèrement sa tête pour la mettre sur mes cuisses, je lui caressais les cheveux, la regardant tendrement. Elle avait beau être une lycane, je ne voyais pour le moment que la femme. Je regardais Kaito qui semblait toujours assommé, si il venait à se réveillé j'étais prêt à utilisé mes pouvoirs en cas de pépin. Je portais les séquelles des attaques précédentes, ayant des bandages au niveau de la tête, au torse et au bras. J'avais un mal de tête insupportable mais je prenais sur moi, prenant plus de compassion pour cette charmante demoiselle que pour moi-même. Je demandais à l'une de mes servante de me servir un verre rhum pur, une fois que je fus servis, je sentais l'odeur de cet alcool remarquable et en bus quelques gorgées.


Sacrée journée ...

_________________




Things were all good yesterday
And then the devil took your memory
And if you fell to your death today
I hope that heaven is your resting place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Lun 16 Mai - 0:34



Tout avait été vite, trop pour que l'oiseau ne puisse comprendre et suivre correctement. Son cerveau avait enregistré différente choses: la transformation de sa maitresse, ses crocs proche de son visage, lui enfonçant ses griffes et enfin le type en armure lui coller un bel uppercut. Il se sentait revenir à lui, sortant d'un songe des plus étranges: lui volant dans un ciel obscure avec une lune qui ressemblait étrangement à une dentition très pointues et menaçante. Puis une chute qui avait semblé interminable, ses ailes ne pouvaient le porter, c'était comme si elles s'étaient brisées. Il secoua la tête, sortant de ce rêve étrange. Une voix, quelqu'un venait de parler... Mais qui? Kaito avait mal, sa mâchoire et son crâne étaient très douloureux mais ce n'était rien comparé à ses cotes. Avant même d'ouvrir les yeux, il avait remarqué qu'il était attaché, il se souvenait alors d'une grande douleur, comme si on l'avait serré dans un étaux ainsi que d'une certaine douceur. L'avait-on soigné? Apparemment oui...

Il ouvrit un œil timidement. Tout était flou ce qui le força à ouvrir le second. Sa vision était trouble, tout semblait tourner autour de lui. Il redressa la tête, il vue comme une silhouette passer devant ses yeux. L'homme en armure tenant un verre? Mais avant de pouvoir cadrer la scène dans son esprit, il inclina la tête en avant et laissa échapper un gémissement de douleur, suivant d'un haut le cœur. Crachant de la bile et du vomit sur le sol ainsi que sur le bas de son pantalon, il sentait un gout de sang dans sa bouche aussi, surement en avait-il mit aussi sur le sol. Sa vue devenait plus stable, le décor se dessinait enfin. Il sentait aussi la douleur dans chaque millimètres de son corps à croire que son corps entier était en petits morceaux. Relevant la tête une deuxième fois, il prit une longue inspiration, sentant l'odeur de l'alcool.

"Désolé pour le parquet..."

Parler lui était difficile, un autre haut le cœur était venu mais il avait pu le réprimer afin de ne pas salir encore plus l'endroit. Il fixa le démon assit non loin de lui, la tête de Aishuu posée sur ses genoux. Lui aussi avait des bandages mais ce n'était rien comparé au corbeau qui aurait pu passer pour une momie. La lycane avait elle aussi des bandages, au cou et des pansements sur le nez. Ce qui arracha un sourire à l'hybride. Il lança un regard dans la pièce, c'était semble-t-il une grande pièce digne d'un manoir surement était-ce chez ce type. Il regarda la sol et contempla un instant la mare de sang et de bile qu'il avait vomit un peu plus tôt. Ceci n'allait pas l'aider à être bien vue par son hôte, déjà qu'il avait voulu le tuer et qu'il avait failli lui briser le crâne pour l'assommer...

"Elle va bien... D'ici demain elle aura cicatrisé, elle n'aura surement aucune marque. C'est une lycane après tout. En plus d'avoir une force colossale ces créatures ont une capacité de régénération incroyable... Désolé si je n'ai aucune compassion mais connaissant sa race je me suis défendu comme je pouvais."

Il avait fixé le démon pendant qu'il parlait mais il fixa de nouveau le sol. Son mal de crâne le reprenait et il avait toujours autant mal aux cotes qu'il avait presque envie de hurler. Le gout de sang n'était pas des plus agréable en plus, lui aussi aurait bien voulu un verre d'alcool mais il pouvait rêver voir même crever plutôt qu'espérer avoir un traitement de faveur. Ce n'était qu'un esclave: une merde sans importance aux yeux de ce démon ainsi que de Aishuu. Enfin, il était en vie c'était déjà ça, mais pour combien de temps?

Revenir en haut Aller en bas
Shiho Wang
Blaidd Drwg ☣ Sneaky Poison
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 26
Localisation : Un peu partout

Papier d'identification
Race: Lycan
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Nobody ♥ / Et puis quoi encore ?

MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Dim 5 Juin - 13:43

Un animal, une louve, c’était ce qu’elle était devenue aussi bien physiquement que moralement, elle ne pensait plus comme une humaine, normalement quand elle se transformait de la sorte elle gardait sa conscience humaine, mais là elle n’était plus grand-chose… Une bête sauvage qui était poussée que par une envie de meurtre qui avait consumait sa conscience pour ne laissait que l’animal et ses pulsions, elle s’en fichait de ce que pouvait bien penser le démon et l’hybride, de toute manière elle voulait les tuer. Dans le fond heureusement que ce n’était pas la nuit et surtout pas la pleine lune, ça aurait été pire elle n’aurait pas contrôlait son corps, elle n’aurait pas qu’attaquer les deus là, mais tout le monde. Bref Aishuu n’était plus elle-même, elle n’était que l’animal qui sommeil en elle, heureusement les proies qu’elle avait pour cible avait du répondant et pas qu’un peu, déjà l’hybride se défendait même si il parlait dans le vide. Oui il avait ouvert la bouche pour parler, mais c’était parler à un mur, elle ne comprenait pas le langage humain était un truc étrange elle entendait que des sortes des bourdonnements. Elle poussa un grondement sourd en sentant des serres s’enfoncer dans son pelage au niveau de son cou, elle secoua la tête vivement, regardant l’hybride le menaçant du regard grognant sauvagement, il ne faisait qu’augmenter la colère de la bête… Et encore il n’avait pas fini, il attaqua ensuite le museau de la bête qui couina reculant un peu la tête, oui c’était un endroit sensible le museau, l’attaquer ici pouvait la faire reculer, alors qu’elle saignait d’une blessure au cou. A croire qu’elle n’en avait que faire, elle ne souffrait heureusement pas autant que ça, c’était vraiment le bordel dans sa tête, son esprit humain tentait de revenir mais c’était trop compliquée pour elle. Elle n’avait plus la force de lutter, elle n’aurait pas du aller jusque là, dans le fond ça faisait un bien fou de se laissée aller comme ça, évacuer tout le stress ou la rage qu’elle avait en elle, enfin bon là c’est le démon qui reprit du poil de la bête. Les yeux de la lycane ne suivirent pas grand-chose mais il y avait du mouvement, elle bondit se tournant vers le démon grognant montrant ses crocs alors que des goutes de sang coulaient sur le sol. Son regard animal se plongea dans celui du démon alors qu’elle levait une patte avant pour vouloir s’attaquer à lui, sauf qu’elle ne bougea plus elle était bloquée, elle n’avait plus envie de bouger et juste après ce fut le noir…

Elle sombra dans l’inconscience, enfin grâce à ça elle avait reprit peu à peu sa forme humaine, certes elle était nue, mais au moins c’était fini la lycane comme l’hybride tout les deux étaient aux pays des rêves et c’est le démon qui s’occupa du transport. Les blessures de la lycane commençaient à se soigner toute seule, lentement mais surement, le principal c’était qu’elle arrête de se vider de son sang, son esprit était vide tout se remettait en place dans sa tête. Aishuu reprenait ses esprits petit à petit elle se rendait enfin compte de son erreur, elle était à moitié réveillée, mais elle n’avait pas le courage d’ouvrir les yeux, elle sentait diverse chose que se soit au niveau de son corps comme des odeurs. Une odeur qu’elle connaissait bien et qu’elle aimait beaucoup et elle avait blessé cette personne, c’est sûr qu’elle allait sans vouloir pour longtemps, la première chose qu’elle ferait quand elle se réveillerait c’est surement se claquer la tête contre un mur. Ou peut-être briser l’eslcave en deux et lui arraché la tête et séparer son buste de ces jambes aussi, oh non elle ne devait pas déjà repenser à ça maintenant. En tout cas elle se sentait mieux et en sécurité, confortablement installé dans un canapé enfin ça elle ne le savait pas encore, ça n’allait par tarder surtout quand elle se mit à bouger un peu. Son corps était encore lourd, mais les effets allait vite disparaitre elle ouvrit les yeux une première fois, de tout petit yeux pour éviter d’être aveuglée par la lumière, elle les referma se tournant de l’autre côté… Pour les rouvrir et voir un bas ventre devant ses yeux, elle était la tête posée sur les jambes du démon, elle s’y sentait bien oui, levant doucement les yeux vers le démon en question après les ravoir rouvert. Un doux sourire commença à étirer ses lèvres, elle se redressa un peu enlaçant le démon se retrouvant rapidement assise sur ces genoux et l’embrassa amoureusement. Elle ne faisait pas attention à qui pouvait se trouver dans la pièce elle en avait rien à faire, elle aimait Kagao et elle ne le cachait pas l’embrassant pendant quelque minutes, avant de le regarder droit dans les yeux honteuse.

_ Je suis désolée de t’avoir blessée… Je ne voulais pas je n’étais plus moi-même… Je m’en veux j’espère que tu ne souffre pas trop.

Caressant ses joues tendrement déposant des baisers sur son visage, elle sentit l’odeur de l’hybride lui aussi était dans la pièce, il avait du voir la scène super hein qu’importe pour elle c’était son démon avant tout. Elle se décala un peu de lui une fois ses papouilles fini se tournant vers l’hybride blessée avec un sourire amusée et fière aux lèvres, oui elle était contente de le voir dans cet état il n’avait eu ce qu’il méritait. Elle passa une main sur son cou puis sur son nez elle sentait déjà ses blessures se régénérer tranquillement, elle était fatiguée et à bout de force, donc ça se soignait doucement. Elle se leva gardant sa couverture autour d’elle, c’était plus agréable, elle s’approcha de l’hybride lui tapotant la tête, lui agrippant la tête ensuite la serrant un peu ricanant doucement.

_ Dommage que tu ne sois pas mort, d’un côté c’est mieux on va pouvoir s’amuser de nouveau j’ai déjà hâte de voir tes ailes sortir pour te d’déplumer… En tout cas on va bien s’amuser ensemble.

Pouffant de rire ensuite retournant s’asseoir sur la canapé à côté du démon posant sa tête sur son épaule en souriant, son ventre gargouilla grandement, elle soupira un peu fermant les yeux posant une main sur son ventre.

_ J’ai faim… J’hésite entre manger l’esclave là… En plus tu pourrais le mettre dans le jardin tout seul mais bien attaché ça nous ferra des vacances de plus il gâche la beauté de ton manoir.

Rouvrant les yeux regardant vers son esclave le regardant de haut, sacré journée que voilà oui, enfin elle était en compagnie de son homme c’était le principal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakunetsu Kagao

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 25

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Alexys / Aishuu

MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Mar 2 Aoû - 15:35

A peine avais-je fini ma phrase n'étant destinée à personne... Ce vermisseau putride venait de lever sa tête. Il l'avait l'air encore sonné par le coup que je lui avais porté pour qu'il dorme. Il eut un gémissement auquel je répondis d'un bref sourire, bref en effet car j'avais d'autres préoccupation que de jubiler à sa souffrance, il était pâle comme un ligne blanc. Il eut un arrêt, qu'est-ce qu'il a encore se connard ? Et voilà qu'une nausée s'empara de lui et le laissa rejeter deux liquides sur mon parquet... Cherche t'il vraiment à mourir car je peux exaucer son souhait maintenant s'il le veut HAHAHAHAHAHAA !!! Mais seulement après quelques séances de tortures. Il s'excusa mais qu'est-ce que j'en avais à faire ? Je marmonnais dans ma barbe « Misérable petit vermisseau, c'est toi qui jonchera bien le sol...», lui lançant un regard noir, j'avais très envi de le tuer mais bon, il fallait que je garde mon sang froid et vu son état, c'était déjà un bon début !

Je suivais des yeux le vermisseau qui était face à moi, je vis son regard se diriger vers la jeune femme sur mes genoux, il la scrutait au moindre détail du peu qu'il pouvait voir. Un bref instant je vis un sourire s'afficher sur le visage de cet insolent, JE VAIS LE TUER !!! De plus il ne se gêna pas pour divulguer quelques paroles on ne peut plus harassantes pour moi, il cherchait vraiment à mourir, je le fis un regard des plus assassins et lui dit d'un ton sévère :


Misérable vermisseau, crois-tu franchement que tu es en position d'ouvrir encore ta grande gueule ?! Et je n'ai pas besoin d'un détritus comme toi pour savoir cela, mais si tu étais un lycan crois moi que ça aurait été avec plaisir que je t'aurai torturé , j'aurai même pu testé de nouvelles techniques vu que tu te saurai régénérer ! M'enfin si tu recommence tes insolences, tu vas le payer de tes ailes et de tes jambes !!! Hhahahahaaaaa!!!!


Il avait détourné son regard du mien pour l'abattre sur le sol, tu m'étonnes, il avait plutôt intérêt, cet enfoiré... Je vous jure !!! Mon sang bouillonnait, l'envi de meurtre était très forte, aucun scrupule pour éradiquer des vers de terres ! Alors que je commençais à m'emporter, je sentis ma petite lycane bouger, elle se tourna vers moi sans vraiment le savoir elle avait les yeux encore fermés. Un soulagement me prit, bien que ce ne fut sans réelle surprise... Comme tout le monde le sait, les lycans possède un pouvoir de rétablissement incroyable en plus de leur force miraculeuse... Elle me fit un sourire auquel je répondis brièvement, elle s'assit sur moi telle une amazone et m'embrassa, mais ce baiser m'était amer, amer par divers sentiments, et doux à la fois. Étrange sensation... étant inquiet sans l'être, étant soulager sans l'être complètement et l'amertume de quelque chose, quelque chose qui n'allait pas passer aussi simplement... Je me laissais faire sans vraiment agir, enfin elle me regarda dans les yeux, les miens étaient aigris, malgrès ses paroles, l'amertume restait mais je trouvais la force de lui faire un bref sourire accompagné d'un caresse dans ses cheveux. Aucun mot ne sortit de ma bouche, elle me caressa les joues, m'infligea milles baisers après quoi elle alla voir l'esclave saucissonné à la chaise. Je scrutais le liquide de mon verre, le faisant faire des mouvement circulaire, je le bu d'un coup et le posa sur la petite table fait de verre et de fer. Je l'avais entendu parler et rigoler, je l'avais vu revenir auprès de moi posant sa tête sur mon épaule. Elle avait faim, ce qui n'était pas mon cas, réfléchissant brièvement je lui répondis :


Fais ce que tu veux de ce cloporte mal famé, c'est ton esclave après tout, mais si on doit le torturer, je me ferai un plaisir de le faire ! Pour ce qui est de ta faim demande à mes esclaves, je pense que je vais aller me ressourcer dans « l'onsen »...


Je me levais, demandant une bouteille de rhum pur à l'une de mes esclaves, qui s'exécuta rapidement, je partis dans le jardin, prenant la direction d'un mur de bambou d'où s'échappait une fumée. Une fois arriver au lieu dit, j'enlevais mon pantalon et mon caleçon, laissant place à ma nudité la plus complète, je pris une serviette et alla directement dans le bassin. Je posais mes bras contre le rebord, levant la tête vers le ciel qui était rougeâtre, le soleil commençait à se coucher lentement mais sûrement, j'eus un soupire, pris la bouteille et bu une bonne gorgée. Je restais dans le silence plus complet et je fermais mes yeux.

_________________




Things were all good yesterday
And then the devil took your memory
And if you fell to your death today
I hope that heaven is your resting place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Mer 31 Aoû - 22:21



Attaché enfin plutôt saucissonné, Kaito regardait le sol, soupirant en écoutant le démon lui faire la moral et des menaces. Il lui en voulait dirait-on. Ouais, qu'il le torture, qu'il le tue, qu'il fasse. Qu'il s'amuse si cela lui dit tellement, quel intérêt de s'en prendre à un pauvre corbeau attaché? Quel plaisir peut-on avoir à jouer avec un être dit inférieur? Ah oui justement... Se sentir supérieur. Kaito trouvait sa si stupide, si déplaisant, il en avait vraiment marre de cette vie si pourrit et apparemment, se faire massacrer pouvait être le meilleur moyen d'être libre. Se sauver, voler, ouais c'était de beaux rêves mais inutile de trop y penser, on le retrouverait encore, frapperait pour ensuite être torturé. Autant se faire tuer en exprimant sa seule source de liberté: sa façon de penser, de parler. Son insolence était en faite sa meilleur forme de liberté et il commençait à se dire qu'il était grand temps de l'exploiter d'avantage. Il releva la tête, lança un regard au démon, lui faisant un sourire mais ce dernier n'y prêta pas attention car la louve venait de revenir à elle, souriant à son amant, s'excusant et enfin l'embrassant avec passion... Le corbeau leva les yeux au plafond.

"Mon dieu par pitié...
Voilà que ça va tourner à l'eau de rose...
Arracher moi les yeux ou foutez moi dehors par pitié mais ne me laissez pas là..."


Avait-il murmuré de façon si faible que ses lèvres avait à peine remués. A en juger par la suite de la scène, il comprit que personne ne l'avait entendu. Si c'était le cas, l'un comme l'autre se serait empressé de lui arracher les yeux ou la langue. Le sang qui gicle, des hurlements, pour eux c'était ce qu'il y avait de plus jouissif et ils n'auraient jamais loupé une occasion d'exaucer le désire d'un pauvre déchet, d'un esclave de vouloir se faire mettre en pièces. Elle le couvrait de baisés, apparemment, elle s'en voulait, bah qu'elle apprenne à se contrôler alors plutôt que de jouer la violence uniquement. Enfin au moins, elle avait un cœur dirait-on et il battait pour le démon, tant mieux, reste qu'il serait bien que les autres trucs qui le fassent battre ne comprennent pas massacrer le piaf en permanence car c'est amusant.

Elle se leva, approcha du corbeau, lui tapant sur la tête comme on flatte un chien, montrant de nouveau sa supériorité. Elle voulait lui arracher les ailes hein? Mais qu'elle fasse, si cela fait plaisir à sa maitresse, il fera. Quoique... Elle peut attendre encore un moment et ça ferait trop plaisir à l'autre en plus. Elle disait qu'ils allaient bien s'amuser? Il ne put s'empêcher de la fixer, de lui faire un sourire innocent. Mais qu'elle fasse, il finirait bien par être libre, soit à s'enfuir et mourir d'épuisement à force de voler, soit mourir tout court à force d'avoir été insolent. Quoiqu'il fasse, il finira de la même manière. Elle n'a aucune considération pour lui, ce n'est ni plus ni moins qu'une occupation temporaire faute de trouver mieux. Voilà qu'elle avait faim, le démon lui préféra se retirer pour un bain lui disant qu'elle pouvait demander à ses esclaves pour manger.

Se retrouvant seul avec elle, il ne la regarda pas. Fixant la salle comme s'il la trouvait intéressante même si en réalité il s'en moquait pas mal de cette endroit. Un peu trop démoniaque à son gout pour mourir mais bon ça fera l'affaire au pire.

"Moi aussi je peux avoir un peu d'alcool et à manger?
Ou ça serait plus amusant de voir combien de temps je peux tenir le ventre vide?
Ah non... Le mieux doit encore d'être de justement refuser ce que j'ai l'idiotie de demander...
Pas évident de penser comme un être supérieur."


Il ne peut réprimer un sourire, lança un regard à la lycane. Allait-elle de nouveau se jeter sur lui? Tenter de le briser une fois de plus, lui arracher un membre? La langue peut-être? Ou allait-elle simplement l'ignorer pour le frustrer? Quoiqu'il en soit, il ne pouvait être plus frustré qu'en restant attaché à cette chaise. Bouger, même à peine, c'était ce qu'il voulait. Déployer ses ailes ne serait pas une bonne idée et il était trop faible pour le faire, sa tête tournait encore un peu, mais son cerveau et sa langue eux étaient revenu à la normal, parvenant ainsi à ouvrir sa grande gueule comme lui avait délicatement indiqué le démon. Cette petite aventure semblait avoir fait naitre en lui un coté suicidaire et ironique. Devenait-il fou? Non, désespéré plutôt... Mais bon, ses instincts animales reviendraient vite une fois qu'il sentirait le vent sur sa peau, en attendant, il devait juste apprendre à ne pas trop l'ouvrir ce qui semblait bien plus difficile que possible.

Revenir en haut Aller en bas
Shiho Wang
Blaidd Drwg ☣ Sneaky Poison
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 26
Localisation : Un peu partout

Papier d'identification
Race: Lycan
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Nobody ♥ / Et puis quoi encore ?

MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Jeu 29 Sep - 10:42

Qu’est ce qui pouvait être pire maintenant enfin elle voulait seulement que tout s’arrange, même si cela allait être impossible en fait, il y avait eut trop d’événement d’un coup le temps des regrets était là, Aishuu se rendait compte de ses erreurs. Certes c’était trop tard mais au moins à l’avenir elle allait ne plus refaire les même bêtises quoi que bon se transformer en lycanne comme elle l’avait fait ça lui arrivait souvent pour diverse raison souvent dût à quelque chose qui lui déplaisait… Bref là Aishuu semblait visiblement mal à l’aise comme ci quelque chose n’allait pas, bien entendu elle pouvait se faire des idées et pourtant non, le démon n’était plus tout à fait le même après les évènements, il était vraiment différent. Et cela semblait perturber la demoiselle ; elle ne voulait pas perdre cet homme qui était tout pour elle enfin une bonne partie en tout cas, les réactions qu’il avait eu à son réveil ne l’avait pas rassurée. Le problème c’est qu’elle ne pouvait pas lui en parler à cause de la présence de l’hybride dans la pièce, tout ça c’était de sa faute, il ne pouvait pas se douter à quel point sa maitresse pouvait le maudire lui pensant le pire… Elle aurait bien voulu lui arracher la tête et l’accroché à un piquet en guise de trophée quoi que non ça gâcherait toute la beauté de son chez elle, ce n’était pas le moment de penser à ça merde à la fin elle ne savait pas comment elle allait s’en sortir. Entre donner une correction à son esclave, renouer un dialogue avec le démon elle ne savait pas ou donner de la tête, son esprit était encore embrouillée elle avait faim, elle n’aurait pas pu s’imaginer non plus que le démon allait réagir de la sorte. Ce n’était pas une réaction pire qu’un autre, mais dans le fond elle le comprenait, le démon préférait partir pour se ressourcer. Aishuu soupire doucement fermant les yeux alors que le démon partait, elle allait se retrouver avec son esclave il ne manquait plus que ça, elle n’avait rien fait pour rattraper le démon, elle aurait pu le rejoindre aussi rien… Elle était juste restée assise sur le canapé, la tête penchée en arrière regardant le plafond, le calme semblait être revenu & pourtant non son esclave lui il fallait qu’il parle au mauvais moment, la demoiselle grogna se redressant sur le canapé regardant froidement son esclave.

_ Si tu la fermais maintenant ça éviterait que tu te retrouves avec des pierres dans la bouche, quoi que ça serait amusant surtout si tu t’étouffais avec.

Son ton était froid & sec, elle voulait qu’il comprenne un peu la situation ou il était qu’il n’avait plus le droit de faire comme il faisait avant, mais bon au moins il y avait encore des esclaves comme lui c’était rassurant quand même en y pensant bien. Elle se leva du canapé s’étirant en baillant, faisant craquer de nouveau ses os, soupirant elle regarda vers le jardin c’est par là qu’il était partit et d’un coup elle avait envie de partir mais par la porte d’entrée par contre. Oui elle voulait fuir loin de tout ça, allait casser quelques trucs ici & là pour calmer ses nerfs à fleurs de peau, abandonner son esclave sur sa chaise… Elle se demandait si ça serait une bonne idée surtout si le démon revenait après et qu’il le voyait là comme ça, il voudrait peut être le tuer, ou au pire il irait l’abandonner on ne sais ou pour être tranquille. Bref la lycanne regarda de nouveau son esclave affichant un sourire peu rassurant comme son regard d’ailleurs, prenant de nouveau la parole sur un ton qui n’annonçait rien de bon.

_ C’est vrai que voir combien de temps tu peux tenir sans manger mais surtout sans boire si tu peux en arriver à supplier pour qu’on t’en donne ça serait avec joie oui. Mais voilà… Posant ses mains sur les bras de son esclave serrant enfonçant ses ongles dans sa chaire, son visage proche du sien. Je préfère t’accrocher dans un endroit sauvage pour te laisser en pâture au bête sauvage qui te dévoreront & comme ça tu ne penseras plus au fait que tu ai faim. C’est beau plus excitant de te regarder souffrir ton visage se tordre de douleur & tes cris agonisant, tu assistera à ta propre mort tu seras aux premières loge quelle chance n’Est-ce pas.

Se reculant ensuite en ricanant sournoisement, ah oui un jeu qu’elle aimait bien oui donner d’autres personne en pâture aux animaux sauvage, elle l’avait déjà fait & ne se gênerait pas pour recommencer. Elle s’approcha ensuite de la sortie du salon sans accorder un seul regard à son esclave, elle se dirigea vers la cuisine, au moins ça lui faisait un peu de vacance de ne plus voir son esclave & elle pouvait se préparer un repas qui lui conviendrait. Elle réfléchissait à la suite des évènements qu’Est-ce qu’elle pouvait faire elle avait oublier l’idée de partir c’était une mauvaise idée de toute manière donc voilà elle devait trouver autre chose… Ou partir avec son esclave qui serait pas trop mal d’ailleurs, bah avant tout se remplir la panse arrivant dans la cuisine elle fit comme chez elle se servant ce qu’elle voulait de la viande principalement elle allait vider le stock que le démon avait mais tant pis. Cru ou cuite elle mangeait les deux, elle fit chauffer quelques morceaux de viande cuisson bien saignante comme on peut s’en douter, mettant ensuite le tout dans un plat, les esclaves n’avaient pas osées s’approcher d’elle en même temps avec le regard qu’elle avait balancée il y avait de quoi. Retournant au salon avec son plat s’installant sur le canapé de nouveau après avoir prit un bouteille d’alcool au passage, elle avait prit au hasard elle n’était pas difficile à ce niveau là donc bon. Commençant à manger avec appétit & à boire aussi ignorant totalement son esclave pendant de longue minutes mangeant un minimum pour se sentir mieux, ceci fait elle releva le regard vers son esclave jouant avec le couteau qu’elle avait en main ou se trouvait un morceau de viande sur la pointe.

_ Bon… J’hésite quoi faire de toi, soit je t’embarque & je te briserais autant de fois les genoux & je te déplumerais en prime si tu fuis, soit je te tue sur place, soit je t’abandonne dans un endroit éloigné de tout attaché bien entendu ou je te remets au marché. A toi de voir, fais le bon choix en fonction de ta réponse je verrais ce que je ferrais vraiment.

Souriant arrachant un morceau de viande, se remettant à manger, oui elle laissait le choix à l’esclave ça lui arrivait elle voulait juste voir ce qu’il allait répondre en fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Jeu 29 Sep - 20:56



Elle voulait qu'il la ferme, son regard était agressif, elle avait même grogné. Et quoi? Parce qu'elle montrait les crocs il allait se taire? L'étouffer? Mais qu'elle fasse si cela l'amuse, l'oiseau hésita un instant à ouvrir la bouche en grand mais pensa que c'était peut-être un peu trop osé. Il resta silencieux, même si l'envie d'une réplique cinglante lui brulait le bord des lèvres. Aishuu avait fait les cent pas dans la pièce, elle hésitait à faire quelque chose, puis elle fixa son esclave avec un sourire mauvais. Elle lui expliqua qu'elle trouvait en effet amusant l'idée de voir combien de temps il tiendrait sans manger. Mais finalement l'idée de l'attacher dans un endroit sauvage et de le laisser en pâture aux animaux lui plaisait plus, il aurait le temps de mourir de faim et de soif et de se voir mourir à petit feu. Mouais, si aucun animal ne le bouffait avant. Enfin il s'attendait à mieux comme menace. Sans attendre, elle lui tourna le dos pour se diriger vers les cuisines, il eut juste le temps de prononcer quelques mots, à peine audible.

"Si ça t'amuse et te fais plaisir..."

Ainsi la lycane disparut, laissant le corbeau seul dans la pièce et toujours attaché à la chaise. Il soupira, leva les yeux au plafond. Il se faisait chier, il aurait bien voulu boire un verre, d'eau ou d'alcool, il avait la gorge sèche et un gout de sang. Une envie de tabac aussi, c'était occasionnel mais de temps en temps il parvenait à subtiliser une cigarette à un marchand quand il était dans sa cage et là, il en aurait bien fumé une mais bon. Il se secoua sur sa chaise, cherchant à se détacher, à se libérer. Fuir? Non, juste se sentir libre de ses mouvements, il ne supportait plus d'être attaché. Il se mordit la lèvre inférieur, forçant du mieux qu'il pouvait. La ficelle qui l'entravait lui marquait la peau, il sentit alors la peau de son dos se déformer, lui faire mal. Sortir ses ailes, oui c'était le mieux à faire: la force à laquelle elles jaillissent de son dos lui ont permit une fois de briser des chaines alors il pourrait venir à bout de cette entrave. Ses cotes lui firent mal, lui coupant le souffle, il cracha du sang. Se tortiller sur la chaise n'avait vraiment pas été une bonne idée: sa cote cassée avait du lui perforer le poumon, chose déjà faite, mais cette fois-ci il aggravait la blessure. Il cessa donc de bouger, du sang lui coulait lentement sur le menton, son regard se fit brumeux, il voyait flou. Il avait mal, il était fatigué, affaiblit et commençait vraiment à ne plus supporter cette position.

Aishuu revint alors: assiette de viande, bouteille d'alcool, à la main. Elle s'installa dans le canapé et mangea sans se préoccupé du corbeau. Elle agita ensuite un bout de bidoche et parla à Kaito. Elle lui proposait de choisir ce qu'elle ferait de lui: l'emmener avec elle et le briser à chaque fuite qu'il osera faire, le tuer sur place, le laisser attaché quelque part ou le ramener dans une cage du marché d'esclave. Il avait la tête baissée, il respirait difficilement, il avait mal aux cotes. De son menton perlait le sang, il soupira de nouveau. Redressa la tête, la basculant en arrière tout en affichant un sourire sans raison. Le laisserait-elle vraiment choisir? Ou voulait-elle juste jouer avec?

"Embarque moi avec toi, tu m'as acheté pour ça non? Son regard se posait sur elle, calme et serein, il semblait très franc et sérieux en ayant dit ça. Ou alors remet moi dans une cage si tu me supporte déjà plus. Après, mourir ici et maintenant... Si c'est la seule liberté qui m'attends, pourquoi pas... Me faire attacher et abandonner quelque part pourrait être une bonne idée, je pourrai peut-être me libèrer. Dit-il sur un ton un peu ironique. Et si tu me garde? Hormis me frapper, me briser les genoux et me déplumer? Quel serait mon utilité?"

Il garda son regard posé sur elle, ne voulant pas ciller ou détourner les yeux, voir ce qu'elle voulait, tenter de comprendre ce qu'il y avait dans son cerveau de loup fou furieux qui ne pense uniquement que à faire souffrir les autres. Ou peut-être était-elle différente et cachait sa vrais nature? Allez savoir...

Revenir en haut Aller en bas
Hakunetsu Kagao

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 25

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Alexys / Aishuu

MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Ven 30 Sep - 22:10

Je réfléchissais à tous ce qui c'était passé... Nul mot ne pouvait expliquer et exprimer ce que je ressentais, de la douleur, de la haine, le sentiment d'être trahis, certainement... Je tachais de me calmer du mieux que je pouvais... mais je n'y parvenais pas, ça ne pouvait pas passer aussi facilement, non... Revoyant cette scène qui me déchirait de l'intérieur, je me relevais brusquement, mes poings remontèrent jusqu'à mes côtés et je fis sortir un cri de rage, après quoi de l'eau coulait sur mes joues, qu'est-ce qu'il m'arrivait... Pourquoi tout ne c'était pas passer comme je l'aurai souhaité... ? Je me laissais tomber lentement en arrière, sentant peu à peu le contact brutale de ma peau et de l'eau, fermant les yeux, j'avais pris un peu de respiration puis je fus finalement dans un silence parfait onduleux. J'ouvrai mes yeux, je voyais des bulles d'air remonter à la surface, je distinguais un peu le ciel qui s'était un peu plus assombrit... Je restais là au fond de l'eau durant un temps, je réfléchissais, cherchant une solution... Mon égocentrisme me dirait de me faire prier et de ne rien faire à part l'ignorer et attendre qu'elle vienne à moi... Non ce ne serait pas son genre... Elle ne m'a pas retenu... Ou soit mon côté sentimentale allait prendre le dessus, chose rare à vrai dire car je ne vis que d'égocentrisme et de manipulation... J'avais déjà renoncé à tuer ce petit vermisseau, car la mort est trop facile et trop rapide, la souffrance seule pourra dédommager mon mal-être. Après ces secondes de réflexion, je remontais à la surface, je repris ma respiration, soufflant pour enlever l'eau qui s'était séjournée sur mes lèvres. Je passais une main dans me cheveux pour les plaquer en arrière. J'avançais peu à peu du rebord, sortant du bain, je mis une serviette autour de ma taille. Revoyant la bouteille que j'avais abandonné tantôt, je la pris de ma main droite, pris une grande gorgée, ahh ça faisait du bien, ça m'avait brûlé à tant soit peu la gorge mais bon, d'un côté j'avais besoin de ce liquide miracle qui pouvait vous aider à ne plus souffrir.

Je sortis de l'onsen, toujours la bouteille à la main, prenant de grandes gorgées de temps en temps. Je ne sentais plus la douleur de mes blessures bien que j'avais fais des gestes trop prononcés pour celles-ci. J'étais ressortis de l'onsen en serviette, pour tout dire je n'y avais pas fait attention, certainement l'alcool... Je devais être un peu ivre en se moment même, à vrai dire je m'en moquais éperdument, cela pouvait être désigné comme une faiblesse mais bon au point où j'en suis, valait mieux que je sois un peu bourré. J'avais marché jusqu'à mon salon, parcourant précédemment des murs de bambous, je rentrais dans le salon, silencieux. Je voyais ma chère lycane morceau de viande à la main et à la bouche, elle avait aussi un couteau dans la main, elle regardait l'esclave quant à cet oiseau de malheurs il venait apparemment de finir sa phrase, je n'étais pas parvenu à entendre quoi que se soit... Lui aussi la regardait, comme s'il attendait quelque chose... J'avais ma bouteille de rhum pur à la main, il ne restait plus qu'un cinquième de ce breuvage, la bouteille était ouverte, j'avais du perdre le bouchon en cours de route. Je m'avançais de l'esclave, je lui versais le peu d'alcool qui restait dans la bouteille sur la tête, je jetais ensuite la bouteille contre le sol. Une colère noire vint à moi en une fraction de seconde, juste sa présence me gênait, me gênait car je ne la supportais pas. Je le regardais d'un regard assassin, soulevant le siège, j'avançais jusqu'à la porte qui menait à ma jardin et qui était encore grande ouverte. Je balançais alors l'esclave avec sa chaise dehors, suivit d'un « Dégage connard ! ». L'alcool laissait paraître mes sentiments sans voile et je peux vous dire que ç a fait du bien de se débarrasser d'un cloporte pareil. Une bonne chose de faite, je fis « voilà qui est mieux ! ». Je fis volte-face, allant face à Aishuu, je devais puer l'alcool à plein nez, je me penchais vers son visage lui disant.


Je crois qu'il faut qu'on parle toi et moi!


Ma voix faisait comprendre que j'avais trop bu. Je m'assis à côté d'elle posant mes bras sur le haut du canapé, j'allais commencer quelque chose que je n'aimais pas, quelque chose que je n'aurai jamais fait si je n'avais pas bu pour cause d'un égocentrisme trop fort. J'allais faire quelque chose que personne n'aurait soupçonné, je pris une grande respiration, regardant le sol je n'osais pas encore la regarder...

Sacré journée hein ? Je ne sais pas par quoi commencer... Je... Je vous ai vous tous deux lèvres contre lèvres, ne me dit pas que tu aimes un cloporte pareil ?! Je... Je ne sais plus quoi penser.... Le truc qui cloche chez moi, c'est qu' mon cœur est à toi Et d' te savoir nue dans ses bras, j' supporterai pas...


Je baissais ma tête en arrière, posant mon bras sur yeux, l'émotion en moi était trop forte, je ne pu retenir mes larmes que l'on percevait descendre mes joues. Mon dieu c'est la plus grande humiliation et la plus grande faiblesse dont je fais part que j'eus dans ma vie. Avant tout n'était que pion installer sur une échiquier, tout n'était pas dévoilé sans un masque, tout était maîtrisé... Je perds les pédales... Être ainsi à cœur ouvert...

_________________




Things were all good yesterday
And then the devil took your memory
And if you fell to your death today
I hope that heaven is your resting place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiho Wang
Blaidd Drwg ☣ Sneaky Poison
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 26
Localisation : Un peu partout

Papier d'identification
Race: Lycan
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Nobody ♥ / Et puis quoi encore ?

MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Mar 4 Oct - 12:50

Aishuu attendait avec impatience la réponse de son esclave, le problème c’est quand il répondit bah il commenta toutes les propositions qu’elle lui avait donnée, ça ne l’aidait pas du tout d’un coup, elle soupira doucement pour qu’elle soit la seule à l’entendre… Elle se demandait vraiment ce qu’elle allait pouvoir bien faire de lui quand même, il était un cas assez spécial, dans le fond il semblait vouloir rester avec sa maitresse vu qu’il garda le meilleur pour la fin à demander son utilité hormis subir toutes les tortures que lui infligerait la lycanne. Elle n’avait pas pensée à ça tient, il ferait surement le ménage, ou le trainerait-elle derrière elle à son boulot pour avoir toujours un œil sur lui ?! C’était ça le problème dans l’histoire les envies de libertés de son esclave si elle le laissait seul il pourrait profiter pour s’enfuir ça serait chiant de toujours devoir le pourchasser, au pire elle le laisserait attacher le temps qu’elle n’était pas là. Oui c’était une bonne idée dans le fond, enfin elle se demandait ce qu’elle devait faire là, elle voulait le garder pour le briser mais voulait le tuer de suite pour ce qu’il avait fait il fallait qu’elle se décide rapidement. Elle n’eut pas le temps de réfléchir plus que le démon était de retour dans le salon vêtu d’une serviette, elle ne se gêna pas pour loucher sur le corps affichant un légers sourire en coin bah quoi qu’est ce qu’il y a de mal à se rincer l’œil ? Enfin ce n’était peut être pas le moment, la demoiselle regarda de nouveau son esclave elle allait lui répondre quand même, mais fut coupée dans son élan par le démon visiblement ivre. Il venait de renverser le reste d’alcool sur la tête du corbeau, la bouteille vide heurta le sol avec violence volant en éclat, Aishuu paraissait légèrement surpris du comportement du démon et le pire arriva après quand Kagao prit la chaise pour la soulever allant vers la porte qui menait au jardin… La jeune femme avait des yeux ronds la bouche ouverte le couteau en arrêt avec le morceau de viande planté au dessus, regardant son esclave se faire balancer dehors comme un moins que rien. Elle ne savait pas si elle devait en rire ou s’en inquiéter pourquoi elle s’inquiéterait pour un esclave qui voulait jouer les fortes têtes, allait savoir enfin là elle était choquée il faut dire.

_ Que…

Son regard glissa vers le démon qui s’approchait d’elle, elle eut une légère sueur qu’est ce qu’il allait faire maintenant, c’était bien la première fois qu’elle le voyait ainsi, elle ne bougeait plus le visage du démon s’approcha du sien, elle grimaça légèrement… Pourquoi ? Kagao puait l’alcool et vu qu’elle avait un adora plus développé que la moyenne c’était désagréable de sentir ça d’aussi près, elle ne fit aucune remarque la dessus, un homme ivre ce n’était pas le premier ni le dernier qu’elle verrait. Même si là c’était un homme qu’elle aimait elle ne pouvait rien faire, il avait eut besoin de boire après les évènements elle comprenait. Elle hocha simplement la tête sur le fait qu’ils devaient discuter, se remettant à manger le choc une fois passé buvant un peu d’alcool elle mit la bouteille hors de portée du démon c’était préférable il avait assez but comme ça. Il prit la parole la demoiselle l’écoutait d’une oreille attentive si elle voulait recoller les morceaux c’était maintenant, elle grimaça quand il parla du baiser… Là en fait il se mettait complètement à nu, il se dévoilait c’était assez surprenant pour la jeune femme elle devait surement remercier l’alcool pour ça, c’était un mal pour un bien, l’alcool arrange bien les choses, embrouillant ceux qui en boivent trop leur faisant faire ou dire des choses qui les dévoilent un peu plus à chaque fois. Tournant la tête vers le démon des larmes coulaient sur ces joues, Aishuu était troublée elle savait ce que ressentait le démon maintenant, le voir comme ça aussi vulnérable étrangement ça lui faisait mal elle ne pouvait pas le laisser comme ça non. C’était une torture de le voir ainsi ce n’était pas lui, ce n’était pas le démon qu’elle connaissait bien, c’était une tout autre personnalité de lui, posant le couteau, elle se tourna un peu sur le côté frottant les larmes avec ses pouces.

_ Kagao… Reprend toi.

Sa voix était douce et se voulait rassurante aussi, retirant peu après le bras qu’il avait posé sur ces yeux, prenant son visage dans ses mains le baisant vers le sien, elle avait besoin de le regarder dans les yeux pour qu’il comprenne bien ce qui allait suivre voir qu’elle était sincère & qu’elle ne mentait pas.

_ Kagao il n’y a que toi que j’aime. Jamais je n’aimerais un gamin comme lui tu crois vraiment que je vais m’abaisser à aimer une sous race de merde qui polluent ce monde ? Ton cœur m’appartient & le mien est tient tu seras la seule personne dans les bras de qui je me retrouverais nue.

Déposant ses lèvres sur les siennes l’embrassant avec amour lui faisant comprendre un peu plus tout l’amour qu’elle avait pour lui, qu’il comprenne qu’il n’y avait que lui qui comptait, elle enlaça le démon le serrant avec tendresse contre elle. Il n’y avait qu’avec lui qu’elle était comme ça, douce & aimante, ça serait le cas jusqu’à ce que la mort les séparent ce qui n’arrivera pas d’aussi tôt bien entendu… Restant de longues minutes comme ça contre lui à l’embrasser, elle y mit fin quand même au bout d’un moment le regardant encore dans les yeux tendrement.

_ Je t’aime plus que tout ne l’oublie pas. Maintenant tu vas prendre une bonne douche froide pour te remettre les idées en place te voir comme ça me fait mal, je veux retrouver mon « boss » à moi, la Kagao que j’aime et n’oublie pas d’enfiler des habits aussi.

Se levant elle déposa un dernier baiser sur ces lèvres caressant sa joue, si elle faisait ça c’était pour le bien du démon il devait se rependre, elle ne pouvait plus rien faire de plus, c’était à lui de se rependre maintenant, elle lui faisait confiance de toute manière ça irait. La lycanne partit vers le jardin voir si son esclave était toujours vivant elle n’en doutait pas, mais elle voulait voir comme il allait, elle afficha une mine impassible en arrivant devant son esclave, se mettant à sa hauteur en s’accroupissant le regardant droit dans les yeux. Son regard à elle était celui de l’animal qui sommeillait en elle, les yeux d’un loup brillant dans la nuit, elle attrapa la gorge de son esclave le soulevant comme ça redressant la chaise par la même occasion. Prenant la parole d’un ton froid & cruel.

_ Estime toi heureux d’être encore en vie, je vais te garder avec moi je vais te faire souffrir & t’humilier autant de fois qui le faudra pour que tu comprennes ou se trouve ta place, résiste le plus longtemps possible rien ne pourra me rendre plus heureuse de ce côté-là. Fuit autant que tu veux je te retrouverais tu peux en être certain… Serrant sa prise sur son cou pour le faire suffoquer. Tu es le seul qui puisse décider de ta vie fais les bon choix mais attention le bourreau te guette de près & attend avec impatience le moindre faux pas que tu feras.

Relâchant sa prise ensuite se reculant de quelques pas le laissant assit sur chaise attaché, ne le quittant pas des yeux.

_ Fais le bon choix maintenant…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Jeu 3 Nov - 21:55



A peine avait-il finit de parler que le démon revint dans la pièce. Le corbeau lui jeta un regard, l'autre semblait l'avoir mauvaise et l'odeur qu'il dégageait laisser comprendre facilement qu'il avait bien trop forcé sur la bouteille... Sans attendre, le démon hurla sur l'hybride, le décollant du sol en le laissant sur sa chaise pour finalement le jeter dehors: dans le jardin.

L'atterrissage fut des plus douloureux et désagréable. Sa tête heurta le sol, il s'ouvrit le front sur des cailloux, son dos prit un angle inquiétant avant qu'il s'effondre sur le sol tel un pantin. Il roula sur le coté et se figea enfin. Incapable de bouger, il se contenta d'attendre en soupirant. Sa vue était trouble, le choc était juste au dessus de son œil droit et le sang lui coulait sur l'arcade et le nez. Merci pour tant de tendresse, de délicatesse et de respect, il se souviendra longtemps de l'hospitalité de cette demeure en tout cas! Cherchant à tourner la tête, il essayait de regarder le ciel, au moins, il avait gagné ça: le droit et le plaisir de contempler un ciel étoilé...

Il se sentit retomber en enfance: les étoiles... Son père lui en parlait souvent quand il était gosse, il lui apprenait les différentes constellations, inventait des histoires sur le pourquoi l'une s'appelait la grande ours par exemple. C'était amusant, ce souvenir le fit sourire. La vie était si simple à l'époque, si innocente, si paisible... Il ne se soucia à aucun moment des bruits dans le manoir, ne s'occupant pas de la discussion, il s'en moquait, il ne voulait pas savoir, il espérait même qu'on l'oublie ici et qu'un esclave finissent par le libérer. On peut toujours rêver non? Il repensa également à une nuit des plus agréable avec une veuve noir... Une nuit bien différente de celle-ci, l'une était remplit de liberté, de plaisir alors que l'autre n'était que douleur et ennuis. Il espérait au fond de lui pouvoir un jours la revoir, mais il n'y croyait pas trop. Enfin qui vivra verra. Une raison de rester en vie? Oui, peut-être...

Des bruits de pas: Aishuu lui attrapa la gorge et le souleva du sol. Reposant la chaise correctement sur le sol et le corbeau se retrouva assit correctement. L'envie de dire merci lui traversa vaguement l'esprit mais il n'en fie rien. Alors qu'elle lui serrait la gorge, elle lui disait qu'il pouvait se rebeller, qu'il pouvait fuir, ça l'amuserait et elle le retrouverait à chaque fois. Elle disait aussi le torturer autant de fois qu'il le faudra. Donc, c'était à lui de faire son choix. Un choix? Mais quel choix? Vivre dans la douleur? Ou mourir dans la douleur? L'un comme l'autre c'était du pareil au même! Elle lui lâcha la gorge, il put de nouveau respirer. Il fit un sourire, le sang lui coulait dans l'œil et lui obstruait la vue. Il avait l'impression qu'elle se foutait de sa gueule, mais en même temps, pourquoi se soucierai-t-elle un instant de ce que pouvait dire ou penser un hybride? C'est vrais, il lui avait demandé son utilité si elle le gardait, elle n'y a finalement jamais répondu...

"Garde moi en vie alors...
Mais ça ne me dit toujours pas ce que sera mon utilité.
Si toute fois j'en ai une autre que sac de sable pour te défouler."


La tête incliné sur le coté, il souriait, amusé. Ses yeux avaient changé de couleur, devenu totalement noir, quelques plumes lui avaient poussés dans le cou et sur le menton. Pourquoi? Aucune idée, juste une réaction de défense, un instinct animal, surement. Mais il voyait mieux dans l'obscurité donc c'était surement pour ça et il l'avait fait sans le vouloir. D'une inspiration, les plumes disparurent et il ferma les yeux. Son choix était fait: rester avec elle. Au moins, son espérance de vie était un peu plus longue que d'avoir choisit de mourir de suite...

Revenir en haut Aller en bas
Hakunetsu Kagao

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 25

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Alexys / Aishuu

MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Lun 12 Déc - 12:00

Elle me disait de me reprendre, elle n’avait pas tort loin de là… Aussi j’avais honte de mon comportement, à la rigueur, si l’alcool n’avait pas fait effet, j’aurai pu l’ignorer, pour qu’elle vienne me parler, qu’elle règle elle-même le problème mais la connaissant et me connaissant, le problème n’aurait pas été réglé, par peur, par honte ou encore par orgueil… Finalement se fut l’alcool qui fit le premier pas. A défaut des effets néfastes de l’alcool sur mon morale et mes actes, je n’aurai pas à regretter d’avoir jeté par la porte se petit détritus arrogant et grande gueule.

Elle enleva le bras qui cachait mon visage, j’avais un air grave, les sourcils froncés, les yeux rouges, n’affichant aucun sourire, les joues humides. Elle posa ses mains sur mon visage, m’embrassant, elle me regardait dans les yeux, dans ceux-ci je voyais la pitié et la compassion, sentiment que j’ai horreur de voir envers moi ou en faire part pour quelqu’un. Elle tâchait de me réconforter par des mots et phrases qui auraient pu combler un homme mais l’effet ne fut pas aussi intense que ça aurait dû l’être, je la regardais simplement, l’entourant de mes bras, elle m’embrassa à nouveau, baiser emplit d’amour cela ne faisait nul doute, j’essayais d’y répondre malgré mon état. Puis je sentis ses bras m’enlacer, nous restons entrelacer ainsi pendant quelques minutes. Je sentais son odeur, sa poitrine contre la mienne, son cœur qui battait, le mien aussi. Je fermais les yeux un court instant, quand bien même mon orgueil serait plus fort qu’aucun autre sentiment, il fallait le dire, ça faisait du bien de se sentir aimer par la personne que nous convoitons, j’eus un soupire, trouvant la force de la serrer un peu plus fort contre moi.

Mettant fin à cette accolade, elle reprit la parole, j’eus un sourire sur le mot boss, en tout cas elle n’avait pas tort, ça n’était pas moi, moi l’orgueilleux, moi séducteur, moi l’homme qui est sûr de lui de tout sur tout. Enfin elle m’embrassa, passant sa main sur ma joue, elle me quitta. J’étais seul dans le salon, le silence y régnait, ça faisait aussi du bien de se retrouver seul comme ça, dans le calme… Qu’est-ce que j’allais bien pouvoir faire… Je tournais ma tête vers l’escalier, ahhh il me manquait tellement de volonté et de force pour y parvenir, Mattoku… Je voulu me lever, exerçant une force sur mes jambes et mon dos pour me redresser et me lever mais à peine ai-je eu mon corps un peu lever que tout bougeait autour de moi, une nausée me prit, je me rassis aussitôt me laissant tomber sur le canapé. Bon je crois que je vais rester ici finalement, m’enfonçant dans le canapé, étendant mes jambes, posant mes bras sur les côtés supérieurs du canapé, je soupirai une nouvelle fois, penchant ma tête en arrière, je regardais le lustre, essayant de réfléchir à tout ce qui venait de se passer mais ayant un maux de tête trop fort, je ne pouvais que simplement regarder le lustre. J’étais fatigué et lasse de cette journée par diverses choses toute plus ou moins importantes, je fermais mes yeux, me laissant bercer dans le berceau de la quiétude.


[HRP: désolé pour l'attente et la qualité du rp, vous pouvez clôturer le rp]

_________________




Things were all good yesterday
And then the devil took your memory
And if you fell to your death today
I hope that heaven is your resting place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiho Wang
Blaidd Drwg ☣ Sneaky Poison
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 26
Localisation : Un peu partout

Papier d'identification
Race: Lycan
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Nobody ♥ / Et puis quoi encore ?

MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   Jeu 22 Déc - 11:45

Aishuu ne voulait qu’une chose c’est que cette histoire se termine, un véritable bordel qui devait prendre fin & être un maximum oubliée, heureusement elle et bien elle tourner vite les pages qui n’allaient, elle oubliait vite ce qu’elle voulait oublier. Elle n’aimer pas se retourner sur le passer, autant vivre dans le présent & attendre le futur avec impatience, pour des journées toujours plus riche en rebondissant, c’est sûr que la elle ne s’attendait pas à ce que ça tourne ainsi. Mais bon tout est bien qui fini bien, enfin presque Kagao n’était plus le même à ce moment là, elle espérait qu’il allait vite se reprendre sinon elle devrait utiliser la manière forte pour arriver à ses fins, mais bon elle n’avait pas trop envie d’en arriver là. Laissant le démon seul sur le canapé le temps qu’il réfléchisse à tout ça, elle se préoccupait de son esclave, si il répondait mal il mourrait sur le champ, elle n’aurait aucune pitié de le tuer d’ailleurs, ça la soulagerais d’une frustration & d’un énervement refoulé au plus profond d’elle. Elle allait devoir se défouler dans la cave de son bar il risquait d’y avoir des morts mais bon qu’importe hein son bien être avant tout, elle n’accordée aucune attache à la vie de quelqu’un sauf exception mais bon ça serait étonnant qu’elle s’en prenne à ces dites personnes. Bref le corbeau oiseau de mauvaise augure pour certain avait prit sa décision, la bonne en plus il était plus intelligent qu’il ne laissait paraître, de la l’avis de la lycane bien entendu… Celle-ci soupira passant une main dans ses cheveux, fermant les yeux quelques minutes réfléchissant à ce qu’il pourrait bien faire, autre que défouloir même si ce rôle lui allait à merveille dans le fond, elle ricana un peu le regardant de nouveau ensuite.

_ Bien je te garde en vie, tu seras mon larbin l’homme à tout faire de la maison, tu obéiras au doigt & à l’œil… Quoi que non sinon ça ne sera pas amusant, mais bon si tu ne veux pas servir de sac de sable & si tu veux garder ton cul intact évite de trop faire de connerie sinon je m’en donnerais à cœur joie tu ne peux même pas t’imaginer tout ce que je serais capable de te faire subir. Se léchant les lèvres. Maintenant que nous sommes d’accord on va pouvoir rentrer.

Regardant ensuite vers le démon il était toujours assit au même endroit, reportant son attention sur l’esclave elle le détacha un peu lui maintenant quand même les poignets attaché elle tenait le bout des liens on est jamais trop prudent hein. Le tirant pour le tirer vers elle, s’il ne savait plus marcher ou ne suivait pas la marche il se ferait trainer tout le long de la route il n’en serait plus blessée encore, ouai nan ça serait emmerdant pour elle, donner des soins à un type comme lui non merci il se débrouillerait tout seul. Soupirant un peu elle retourna voir son démon, allant lui caressait les joues en lui volant un baiser amoureux collant son front au sien, elle aurait préférée rester ici mais bon, il ne vaut mieux pas.

_ Je vais y aller Kagao, désolée pour ça, remets toi de tes émotions demain est un autre jour, je veux que tu retrouves la forme rapidement ok ?! Repose toi on a besoin tout les deux.

Oui limite Kaito n’existait plus mais bon il serait toujours bel & bien là mais après une bonne éducation il serait un brave humain esclave qui sait… S’éloignant ensuite du démon le regardant une dernière avec une tendresse infini elle avait envie de le dorloter, mais bon elle devait aller ranger son nouvel achat chez elle malheureusement. Sortant ensuite du salon pour se diriger vers la sortie, direction chez elle, le chemin du retour aller silencieux oui, elle n’allait pas desserrer les lèvres ça c’est sûr, elle voulait être tranquille sur le chemin du retour.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'attente d'une liberté foirée [Suite du rp L'attendre d'une liberté] [Pv Kaito et AIshuu][Terminé.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evasion - Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté.
» Zola | Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: RP's archivés-
Sauter vers: