AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)   Jeu 22 Sep - 1:17

Le marché avait une activité normale pour la journée. Les maîtres et maîtresses parcouraient les différents esclaves en vente par les différents vendeurs. À travers toute cette animation, Roxanne était couchée contre les barreaux de sa cage semblant absente mentalement, avec un mal de tête que tout ce bruit amplifiait. La drogue que les esclavagistes lui injectaient pour la contrôler à cause de sa lycanthropie l'assommait et créait une douleur partout dans son corps. Il y avait maintenant quelques jours qu'elle était là, mais peu voulaient se risquer à avoir une lycanne en furie dans leur demeure, car ce pouvait devenir problématique. Un maître lycan avait paru s'intéresser à elle, mais il avait jugé qu'elle était indigne d'être une lycanne en la regardant dans sa cage. Il était vrai qu'elle faisait pitié à voir ainsi droguer de toute façon.

Le temps passa lentement, comme chaque jour depuis qu'elle était là, son esprit dans le néant. La gamelle, que les esclavagistes utilisaient pour la ridiculiser, avait encore de la nourriture et de l'eau bien qu'elle avait été entamée. Un bruit fit tourner la tête de Roxanne qui vu un des esclavagistes entrer dans sa cage. Elle ne fit absolument rien quand l'homme marcha jusqu'à elle et s'agenouilla pour fixer la laisse à son collier d'argent. Il tira sur la laisse pour lui intimer de se relever. « Tu es chanceuse, une personne se cherche une chienne. » Roxanne finit de se relever sans grande conviction et commença à marcher sans grand équilibre. Sa tête bourdonnait et son corps lui faisait mal, ses yeux vident parcourant lentement l'environnement comme absent. « Avance! » L'esclavagiste donna un coup sur la laisse et Roxanne perdit l'équilibre, chutant vers l'avant. Son corps s'étala sur le ventre, sa tête heurta le sol faisant exploser la douleur en elle, son corps se tordit mécontent et elle réprima un gémissement. Elle sentait son corps qui écrasait ses seins contre le sol, seins un peu plus gros que la moyenne qui avait pris du volume quand elle s'était transformée en loup-garou, tout comme ils s'étaient raffermis ainsi que ses fesses rondes et définies. Les rires moqueur et mauvais des esclavagistes par contre s'attaquèrent directement à son ego.

Elle entendit un murmure inaudible. Le leader des esclavagistes parlait avec une femme plus petite qu'elle, mais au corps qui devait clairement faire tourner les têtes. De plus, son habillement était fait pour mettre l'accent sur cela en plus. Le leader lui expliquait que la lycanne était droguée et qu'au prix payé, il pouvait remettre deux doses à l'acheteuse soit assez pour deux jours. Il révéla aussi à l'acheteuse que l'esclave avait une puce qui permettait de la retracer partout dans la cité avec le récepteur remis à l'instant. Malheureusement, Roxanne n'entendit rien dans son état, hormis le rire de ses tortionnaires. « Debout la chienne. » Atteinte dans son ego, Roxanne poussa sur ses bras pour se relever, une douleur lui faisant serrer les dents. Bon Dieu, elle avait eu un mode de vie militaire toutes ces années, elle n'allait pas passée pour une incapable devant eux en cette journée. De retours sur ses pieds, debout et droite, elle tenta de se donner une posture acceptable. Semblerait qu'on l'avait acheté, qu'allait devenir sa vie? Elle n'était pas une résistante pour rien, cette maîtresse l'apprendrait. De plus, son équipement de résistante était encore aux mains des esclavagistes et elle ne quitterait pas sans lui sans l'utilisation de force. Ses armes, ses appareils technologiques et sa combinaison étaient pour elle d'une valeur inestimable. Et puis, sa tenue actuelle ne lui convenait pas. C'était un habit en deux pièces, en fait c'étaient des sous-vêtements carrément qui la couvrait peu pour laisser son corps le plus visible possible et qui avait une dentelle finement travaillée pour faire un peu plus sexy. Non, cela ne lui convenait pas et elle voulait son équipement. « Et si on la faisait chuté de nouveau Ted? » Le visage sans énergie se tourna vers celui qui avait parlé, la tempête de force naturelle chaotique habituelle rendue comme vide et sans vie. Elle se préparait déjà au pire, ces imbéciles pouvaient très bien la faire tomber de nouveau pour le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)   Mar 27 Sep - 19:17

Après avoir fait un saut à son magasin préféré, tenu par Azarielle, elle avait trouvé amusant de s'acheter une nouvelle sorte de jouet.
Un esclave à éduquer, un esclave quelque soit le sexe d'ailleurs. C'est donc agaillardie qu'elle se rendit chez ce démon de Kagao. Mais il n'était pas là. [Tant pis, elle coucherait avec lui une autre fois] (Note de Kagao: je n'ai jamais couché avec toi et c'est pas demain la veille que ça va arriver!). C'est alors quelle vit deux hommes qui jouaient.

-excusez moi messieurs... Je cherche un ou une esclave à éduquer... En faire mon jouet...

Ils sourient et l'emmène devant une demoiselle qu'ils appelaient la chienne. Intéressant. Elle sourit et se pencha et regarda la demoiselle.

-ça suffit messieurs... Je la prends... Elle m'a l'air parfaite... Ton nom toi...

Elle sourit, caressant doucement le torse des hommes, étant comme à son habitude, en chaleur. Elle allait s'amuser avec cette demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)   Mer 28 Sep - 6:10

-ça suffit messieurs... Je la prends... Elle m'a l'air parfaite... Ton nom toi...

Une nouvelle voix, une voix que Roxanne ne connaissait pas. Et, sans le moindre doute, la voie de l'inconsciente qui l'avait achetée. Peut-être avait-elle eu des doses de la drogue qui la rendait aussi inoffensive, mais elle n'en aurait pas à l'infinie. En fait, Roxanne ne le savait même pas, ce disant qu'une fois la drogue dissipée de son système, elle ferait voir son erreur à cette espèce de femme en chaleur qu'elle se montrait être. Elle voyait très bien, ayant retourné la tête vers elle, que les caresses sensuelles et excitantes qu'elle offrait aux hommes montraient une excitation. Et Roxanne trouva dès ce premier coup d'oeil la maîtresse qui l'avait acheté répugnante. Elle avait été achetée par une nymphomane ou quoi? Et puis quoi encore... elle n'avait pas un bon pressentiment à propose de cette femme aussi librement expressive de sa libertinité.

Son nom. Durant un moment, Roxanne envisagea de garder un silence éloquent comme elle le faisait si bien d'habitude. Après tout, elle était une experte des interrogatoires, fallait pas penser qu'on pouvait la faire parler facilement. Mais en même temps, Roxanne n'était pas conne non plus et savait que de ne pas dire son nom lui vaudrait un surnom désagréable qu'elle détesterait. Quoique... cela pouvait aussi arriver même si elle disait son nom. Et de plus, elle ne voulait pas s'éterniser en ce lieu. Maintenant hors de sa cage, le regard de sa maîtresse devenait gênant et encore plus celui des tortionnaires qui l'avaient violé collectivement sans hésitation et des autres esclaves et maîtres passant par les lieux. Sa voix s'éleva, faible et brisée, dans une voix à mi-chemin entre la fierté et l'agonie. Elle détestait ce que causait ce poison virulent qu'on lui injectait dans les veines.


« Roxanne... Zwaniellsa... »

Sa tête était la plus haute et droite possible, son regard directement dans les yeux de la femme qui venait de l'acheter comme une vulgaire poupée. Elle ne lui ferait pas le plaisir de baisser les yeux, ça non. Elle n'allait jamais baisser les yeux devant elle et c'était tout. Et puis, qu'est-ce qu'elle lui voulait cette femme? Pensait-elle réellement qu'une lycanne allait gentiment faire la cuisine pour lui servir des repas copieux et sans égal? Bordel, soit elle était tarée soit elle cherchait autre chose. Et Roxanne n'aimait pas la perspective qu'elle pouvait chercher autre chose. Si seulement elle pouvait avoir son état habituel et juste partir et retrouver les rebelles avec qui son enfance avait été aussi profitable... si elle pouvait juste reprendre les armes pour combattre les esclavagistes et les maîtres... ho si elle pouvait.

Un des hommes la poussa un peu et elle fit quelques pas maladroitement vers l'avant pour rester sur ses pieds, son équilibre plutôt précaire. Un peu plus proche de la femme qui l'avait acheté, Roxanne ne se gêna pas pour la scruter de haut en bas en analysant le moindre détail important qu'elle pouvait y capter. Par contre, semblerait que les esclavagistes semblent pressés qu'elle parte. Alors que ceux-ci mataient avec excitation Béatrice et qu'il devait se faire des films en se disant qu'elle aurait été bonne à connaître, le chef des esclavagistes reprit la parole, voulant faire partir la lycanne avant qu'elle ne révèle l'information qui risquait de lui faire perdre une petite fortune.

« Bien, la chienne est à vous, vous avez tous selon les ententes de notre contrat, maintenant apporter là loin d'ici. Déjà que les lycannes sont rares en vente, je n'ai pas envie d'avoir des problèmes quelconques. »

Roxanne sentit un petit coup sur la laisse relier à son collier. Sa maîtresse ou un esclavagiste? Elle ne savait pas, mais elle résista aussi fort que possible pour rester en place, semblant prendre par surprise la personne qui avait tiré sur la corde. Son regard se tourna vers les possessions des esclavagistes et elle vit le sac qui contenait son équipement... son équipement à elle... le sien. Elle ne partait pas sans lui. « Équipement... » Un murmure à peine audible qui avait filtré de ses lèvres. Son regard toujours sur les possessions des esclavagistes, elle parlait de nouveau, cette fois-ci de manière audible, sa voix dans un mélange de détresse et de supplication. « Mon équipement... » Elle tendit faiblement une main vers les objets beaucoup trop loin pour qu'elle ne puisse les toucher de toute manière. Celui qui l'avait fait tomber se plaça devant elle et la regarda sans la moindre gentillesse.

« Tu n'as rien à réquisitionner espèce de sale chienne, prend ta chance pendant que tu l'as et va-t-en d'entre nos mains. Tu n'as rien, tu es une esclave et c'est tout. C'est peut-être que t'aimais bien ça qu'on te fasse crier tous ensemble juqu'à en faire exploser... »

Un coup de tête percuta le crâne de l'esclavagiste. Roxanne resta sur ses pieds, manquant de justesse de tomber sur le sol suite à son attaque. Pas parce qu'on la droguait qu'elle ne savait plus se battre après tout. L'esclavagiste la regarda un moment sous le choc. « Mon équipement... c'est le mien... donnez-le ou je vous tue... je vous tue tous... » Sa voix était un râle pitoyable, elle n'avait aucune crédibilité en ce moment. Mais, elle était sérieuse et elle n'allait pas hésiter à se battre, quitte à se faire massacrer. D'ailleurs, l'esclavagiste oublia sous le coup de la colère qu'elle était vendue et que la maîtresse de l'esclave était là. D'un geste soudain que personne n'avait vu venir, il la saisit à la gorge les yeux injectés de sang et la plaqua brutalement contre la cage qui la contenait quelques minutes plus tôt. Roxanne gémit de douleur et sentit l'eau monter à ses yeux d'un coup. C'était douloureux, très douloureux.

« Tu vas regretter de m'avoir frapper saleté de salope, je vais t'en faire voir moi! »

Un coup de poing fracassa la joue de Roxanne qui sentit sa tête s'écraser de côté contre son épaule. Le goût du sang envahit sa bouche et un filet coula de ses lèvres à son menton. Gémissant de douleur, l'esclave coincée entre la cage et l'enragée sentait sa force l'abandonné et la drogue à base d'aconit la brûler de l'intérieur dans une douleur insupportable. Des larmes coulèrent sur ses joues, alors qu'elle était en proie à une douleur tellement grande autant physique que mentale, humiliée et montrée comme une faiblarde devant tout le monde. Par contre, les deux esclavagistes qui accompagnaient l'enragé cessèrent de respirer, leurs yeux grands ouverts d'effroi. Leur camarade venait d'abîmer la marchandise déjà vendue à une maîtresse... ça sentait mal et il espérait bien qu'il aurait droit à un peu de clémence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)   Mer 28 Sep - 18:03

Béatrice regarda tout ce qu'il se passait autour d'elle. Ces hommes qui étaient attirés par elle. peut-être qu'elle reviendra voir ces jouets... Raaaah... Eva l'attendait... Elle aurait dû venir avec elle. Eva aurait pû la conseiller. Elle était la meilleure dans les achats intempestifs... Et pis, si Eva avait un esclave, elle s'amusera aussi avec lui... Ou elle...
Elle regarda la louve qui lui dit son nom.

-Enchantée Roxy, je suis Béatrice Ushiromiya. Je fais partie des treize familles fondatrices... Et tu seras ma garde du corps... entre autre...

La lycanne demanda son équipement. Mais de quoi pouvait-il être constitué? Moui, elle accepterait qu'elle ait son équipement, mais elle devra en aucun cas, s'en servir contre elle.

-donnez lui son équipement... Qu'on puisse rentrer...

Autant bien se faire voir par son esclave si elle voulait pouvoir s'amuser plus tard avec elle... Après tout, la première impression était la plus importante.

-Dés que tu as trouvé ton équipement, on s'en va Roxy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)   Jeu 29 Sep - 15:10

Garde du corps? Et puis quoi encore? Elle n'allait pas protéger une personne qu'elle avait tenté de tuer depuis qu'elle était toute petite. Cette femme ne valait pas mieux qu'aucune maîtresse qu'elle avait pu tuer pour faire tomber la domination qu'elles exerçaient sur les races 'inférieures' avec leur confrère les maîtres. Et une des 13 familles fondatrices, cela en faisait son ennemie jurée, sa cible à abattre. Cette maîtresse découvrirait rapidement l'erreur qu'elle avait faite en la choisissant, aussitôt que le poison d'aconit ne courrait plus dans ses veines, elle trouverait un moyen de faire payé à cette femme et à ces esclavagistes le prix fort avant de retourner dans sa faction rebelle. Et puis, c'était quoi la signification de ce entre autres... que lui demanderait-elle de plus? Roxanne ne savait pas si elle aimait mieux le savoir ou l'ignorer, se disant que de le savoir pourrait lui permettre de s'y préparer comme cela pourrait lui apporter un découragement. Chose sûre, elle devrait trouver un moyen de faire quelque chose pour se sortir de cette situation. Et puis, le surnom Roxy lui fit faire une légère moue de mécontentement. Elle n'avait jamais aimé ce surnom, même quand elle était parmi les rebelles, et venant de cette débauchée en chaleur, ce ne lui plaisait pas plus. Par contre, il est vrai que cela aurait pu être pire.

Puis, sa nouvelle maîtresse ordonna qu'on lui rende son équipement, l'homme qui l'avait frappé la relâchant pour aller plus loin. Le chef du petit groupe maugréa tout bas, sachant que l'équipement qu'il avait pris sur la lycanne valait son poids sur le marché. Il était supposé aller le vendre quand ses esclaves seraient vendus. Il fit signe à un de ses subordonnés et ce dernier prit le sac pour l'envoyer au pied de Roxanne qui eut un regard outré devant le peu de soin. Le chef n'osait pas demander de payer pour l'équipement sachant qu'un de ses hommes avait abîmé la marchandise qu'il avait vendue, mais en même temps, l'équipement valait plusieurs fois une compensation pour cela. Il regarda la démone avec des yeux gourmands et s'approcha doucement pour murmurer à son oreille, glissant quelques caresses discrètes à ses paroles.


« Normalement je devrais demander un bon prix pour vous laisser l'équipement, mais une femme comme vous pourrait sans le moindre doute régler sans dépenser le moindre argent. »

Roxanne concentrée à vérifier le contenu du sac n'écoutait même pas leur échange. Est-ce que sa nouvelle maîtresse regardait le contenu? Roxanne n'en avait rien à faire, car elle se doutait que cette dénommée Béatrice vérifierait de toute façon le tout. Sa combinaison et ses sous-vêtements d'origine était là, son couteau et son pistolet aussi, la carabine d'assaut était démontée et ses quelques petits gadgets semblaient en bon état. Parfait. Elle referma le sac et le souleva avec difficulté. Il semblait plus lourd qu'il ne le devrait et ses bras lui brûlèrent de l'intérieur quand le sang irrigua ses muscles pour l'effort. Elle passa ses bras dans les courroies et mit le sac sur son dos en faisant tout pour ne pas révéler qu'elle en souffrait et qu'elle trouvait la chose plutôt difficile. Une fois le tout sur son dos, elle se retourna vers celle qui avait maintenant la corde de sa laisse en main. Béatrice lui avait bien dit qu'elles partaient aussitôt son équipement retrouver, alors c'était fait. On ne lui avait pas permis explicitement de se changer, et bien qu'elle ne voulait pas se soumettre, elle n'était pas trop en état de lutter en ce moment. D'ailleurs, elle cracha un peu de sang sur le sol pour en débarrasser sa bouche. Elle voulait partir d'ici maintenant, quitté ces salopards qui la mal menait, que la drogue d'aconit ne lui soit plus injectée et qu'elle puisse reprendre la vie qu'elle avait toujours voulu, celle de lutter contre l'engrenage où on venait de la coincé.

« J'ai mes affaires... devons-nous marcher loin? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)   Lun 3 Oct - 9:16

Béatrice sourit aux propos de l'homme, n'observant pas la jolie lycanne. Elle sourit et lui susurra à l'oreille.

-hum, oui, tout à fait, on peut s'entendre là dessus mon beau... Laisses moi la ramener chez moi et je viens payer mon dû...


Et comme gage de bonne fois, elle l'embrassa langoureusement. Parfois, Béatrice était chaude comme la braise mais parfois, elle était la reine des glaces. Et cela, Roxanne l'apprendrait à ses dépends. De plus, n'était-elle pas une reine dans l'art de la manipulation? Elle trouverait le plus grand pêché de Roxanne et saurait en tirer partie, comme avec presque toute sa famille... Son oncle restait le seul obstacle à surmonter. Mais il avait toujours un temps d'avance sur elle.

-bien, on y va Roxy, je vais te montrer mon chateau, et on te trouvera une chambre, à moins que tu ne préfères dormir avec moi...

Souriant, elle passa son doigt sous le cou de la belle demoiselle.

[HJ: je vais voir si j'ai un chez moi, autrement je fais une demande on continue là bas ^^, et tu peux commencer à RP avec qui tu veux ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une lycanne qui sort de sa cage (pv Béatrice)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oiseau sort de sa cage .: FB :..:Rp en solo.:
» Le lion sort de sa cage [Loucas, Calissa, Vargas]
» BELGIQUE (La Louvière): cage 14 croisée (griffon) épagneul
» 1.25 sorties le 23/09 modification et sort revus definitif
» Magie orc-question sur un sort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: RP's archivés-
Sauter vers: