AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lia

۞ Créature ésothérique ۞

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Quelque part entre son passé et son destin...

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Blades-sama

MessageSujet: A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]   Mer 4 Jan - 18:46


Lia avait encore plus rougit en apercevant le maitre se détendre un peu, elle avait cru percevoir un sourire effacé l'espace d'un instant, mais peut-être ses yeux baissés la trahissait-elle ? Peu importait, il semblait ravi de cette proposition. Il lui proposa d'y aller, souriant doucement, ce masque de ténèbres qui cachait tant son beau visage semblait s'effacer légèrement, et quand il lui tendit la main, ce visage si paisible emplit de joie la jeune démone qui, sans demander son reste, la saisit délicatement, sautant presque vers lui de peur qu'il ne disparaisse d'un coup sec. L'univers se remit alors à changer et Lia se serra un peu plus contre lui. Était-ce de la peur ou juste du ravissement d'être près de lui ainsi ? Aucune idée, mais elle devait bien se l'avouer, elle était bien là, si bien qu'une vague esquisse de sourire naquit sur son visage durant une fraction de seconde.

Cela ne traina pas et elle fut bientôt éblouie des rayons du soleil en cette magnifique journée. Ouvrant de grands yeux, s'écartant légèrement du maitre elle toisa l'endroit où ils venaient d'atterrir. Une rue... Et quelle rue ! il y avait beaucoup de monde en cette matinée, des passants, des marchands, des enfants... Lia tournoya sur elle même, les yeux ébahis devant tout ce monde, ces bâtiments si hauts desquels on pouvait voir les façades. Elle trouvait cela tout simplement...

- Magnifique...

Murmura-t-elle dans un soupir sans voix. Certes, des gens pourraient trouver cette rue étouffante, sale, ou même quelconque, mais elle, voyant des rues extérieures pour la première fois était conquise. Nirnes ne lui manquait pas, cette ville enterrée était comme un grand bâtiment où on ne voyait le jour que par de petits hublots en hauteur. Non, cette citée semblait resplendissante à ses yeux. Elle continua à tourner, un nouveau sourire plus détendu éclairant doucement son visage et même un petit rire étouffé alors que le vent venait s'engouffrer dans ses cheveux, les déployant légèrement comme deux ailes sombres timides. Elle ferma les yeux un instant, savourant cette sensation si délicieuse qui ressemblait tant à la liberté qu'elle avait lu dans les livres. Quand elle les rouvrit, ils se posèrent sur son maitre, l'espace de cet instant, elle se sentait vivante à ne plus savoir qu'en faire, oubliant presque de se comporter comme une servante et non une jeune femme aux cotés de cet homme.

- Merci... Où sommes nous ?

Murmura-t-elle alors que ses yeux recommençaient à arpenter les pavés, le béton, les personnes. Certains la regardaient avec hauteur, d'autre avec amusement, mais dès que leur regard se posait sur le seigneur Blades, il changeait, de multiples façons. C'était étrange, Lia ne savait pas quel mot mettre sur ces expressions. Elle se calma alors, ne désirant pas lui faire honte avec son enfantillage et ses désirs de découverte, même si, au fond d'elle, elle savait bien que ce n'était que le commencement de leur journée pleine de rebondissement. Elle joignit les mains devant elle, reprenant une posture plus sage et vint se placer à coté de lui, jouant d'une main hésitante avec une feuille morte venue la taquiner.

_________________


Dernière édition par Lia le Jeu 5 Jan - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lia-craft.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]   Mer 4 Jan - 22:58

UNE SEMAINE AUPARAVANT.
Cette journée était parfaite. Non seulement pour les rayons du soleil filtrant l’air, mais également pour cette solitude qui était mienne. Wiver n’était pas dans sa demeure, me laissant la possibilité de fuir. Chose qui, évidemment, allait se produire dans quelques instants. Un large sourire malsain illuminait mon visage à la simple idée que j’allais être libre sous peu. Quel genre d’esclave ne profiterait pas de l’occasion ? Probablement de ceux qui sont stupides ou n’ayant aucune volonté. Mon maître avait énormément manqué de vigilance cette fois. À quoi avait-il bien pût penser ? Me laisser, moi, son esclave probablement la plus sauvage, le libre accès aux portes et aux fenêtres. Quelle mauvaise idée ! J’avais envie de rire tellement je trouvais sa décision sotte. Au fond, j’étais contente de voir qu’il n’était pas parfait. L’erreur n’est pas seulement humaine à ce que je pouvais constater. Même les démons y avaient droit.

Quoi qu’il en soit, la meilleure sortie se situait dans ma chambre, où une grande fenêtre ornait le mur du fond. J’allai d’abord dans la salle de bain, afin de prendre une serviette pour l’entourer autour de ma main fermée. J’élançai alors mon bras vers l’arrière avant de l’écraser contre la vitre qui se fracassa sous un bruit tumultueux. Je retirai alors la serviette, heureuse de voir mon poing intacte. Je regardai le sol extérieur et jugeai la distance parfaite pour une femme de ma race. J’allais sauter et ne pas me blesser, c’était certain. Les rumeurs ne disent-elles pas qu’un chat retombe toujours sur ses pattes ?

L’atterrissage se passa comme je l’avais imaginé, c’est-à-dire, sans anicroche. Et pour la fenêtre ? Wiver n’aura qu’à en acheter une autre ! Ce n’est pas comme si l’argent lui manquait. Un sentiment de culpabilité me traversa l’esprit l’espace d’une seconde lorsque je pensai à son visage si beau. Puis, s’éteignit aussitôt alors que je voyais la forêt m’appeler vers la liberté. Je courrai donc vers ce lieu sans me retourner, histoire de ne pas penser au propriétaire de ce satané manoir. Mes pas me guidèrent rapidement vers un endroit plutôt familier. C’était les rues commerciales, celles que j’avais connu dans ma vie humaine. Elles étaient bondées de gens, comme à leurs habitudes et j’avais l’impression de me sentir presque normale. J’avais pris soin de cacher mes oreilles félines grâce à ma veste à capuche. Il ne fallait pas attirer l’attention.

EN CE MOMENT.
Cela faisait désormais une semaine que j'étais une fujitive, que j'errais ici et là. Je marchais dans les rues commerciales ce jour en évitant les regards et essayant de me faire le plus discrète possible. Sauf que, sans le faire exprès, je bousculai quelqu’un de l’épaule. Je me retournai vers elle pour lui adresser mes excuses. C’était une belle jeune femme à la longue chevelure noir. Elle était magnifique et je me surpris même à en être légèrement jalouse.

« Pardon »

C’est alors que mon regard croisa celui de son compagnon… Qui était nulle autre que Wiver Blades en chair et en os ! Parmi tous les gens que j’aurais pu bousculer, il a fallu que ce soit la personne qui accompagnait mon ‘’maître’’. Merde, la chance ne me sourit décidemment pas. Je fronçai les sourcils, espérant qu’il ne m’avait pas reconnu, puis me retournai afin de les quitter…
Revenir en haut Aller en bas
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 25
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]   Jeu 5 Jan - 0:10

En un instant nous nous retrouvâmes dans les rues citadines et commerçantes d'Atlantica, surplombés de monde, des bâtiments aussi hauts que ceux que l'être humain avait pu construire sur les terres qu'ils appelaient New York, Los Angeles, Paris, Tokyo. Nous être démoniaques nous étions inspirés de leurs architecture, celle de l'Enfer n'étant pas vraiment vivable et s'était le principe du renouveau pour nous, notre Eden était une reconstruction, une inspiration amélioré du monde des humains. Tout comme l'architecture des peuples européens avait pu recopier le modèle romains et les romains les peuples des civilisations grecques. Décidément nous étions vouez à un perpétuel renouvellement.

La journée rayonnait, un soleil de plomb mais qui n'en gâchait rien la journée par cette légère brise qui animait la ville, il ne fallait pas oublié que bien que cela soit aujourd'hui un territoire civilisé et développé, nous étions encore sur une île qui n'était elle pas entièrement industrialisée.
Enfin, ce qui m'importait aujourd'hui ne me regardait pas, j'avais quelques broutilles à réglés et d'autres choses plus importantes serait d'actualités prochainement.
La gaité de Lia était simple et belle à voir, j'aurai aimé qu'il soit ainsi pour toute les personnes qui avait croisé mon passage, à commencé par les servants de ma famille.
Notre orgueil et notre personnalité ne devait pas être de tout repos enfin je le supposais car je ne pouvais réellement percevoir ce que j'étais autrement par les faits d'armes que j'avais accomplis et ce que je ressentais de moi même...Un être démoniaque, nullement fait pour l'amour, une machine de guerre, froid, cruelle, sang froid et sans pitié quelque qu'elle soit.
Et pourtant, j'étais la, j'allais aidée une personne, mon esclave Lia à trouvé un peu de bonheur dans ce monde qui n'en avait pas. L'Eden des démons et des anges...Pff quel connerie Hadès nous avait il bien pu faire gobé...Quel enfoiré....

Je marchais les mains dans les poches, les passants et leur habitude de m'épier avec admiration ou crainte ou avec fierté et honneur, des regards craintifs ou bienveillants, ses gens, ces citoyens contaient sur moi, sur qui j'étais et ce que je faisais pour eux, maintenir la sécurité de tous part mes actions et celle de mes collègues.

Nous sommes dans les rues commerciales du quartier Koueki, nous sommes dans le centre ville d'Atlantica.

Un murmure parmi se brouhaha sa s'était un entrainement digne de mes talents et peu nombreux sont mes hommes qui arrivent à en faire de même car pour cela il faut avoir traversé ce que j'ai moi même traversé...Il faut croire que le nom ne fait pas tout mais que le destin semble agir en fonction des intérêt et de nos futurs.
Lia semblait à la fois tellement excité de joie qu'elle fut presque apeuré à l'idée qu'elle devait avoir en ma compagnie car même si cette journée lui était donné elle en restait mon esclave et bientôt les foules le saurait, la plèbe sait et connait tout sur tout car les rumeurs et informations sur achats d'esclaves des fondateurs ou autre sont vulgairement scandalisés dans les presses d'ailleurs celle de ce Trulibody qui m'avait interviewé en faisait partis.

La jeune femme pouvait le comprendre, elle n'était pas idiote et sa fougue se contenta d'exprimer de nombreux sourire, moi je restais plus calme et restreint comme si la ville et la foule me ramenait à une réalité que trop bien connu, l'image, le modèle, l'influence que je donnais sur ma personne.

Ici il y a les boutiques de vêtements et bijoux les plus en vogues en ce moment si vous voulez faire un peu de ménage dans la garde robe que je vous est donné...
En réalité cette garde robe je l'aimais et la détestait les raisons étaient simple, des vêtements telle que les robes appartenait à la mère que je ne connaitrais jamais les autres avaient été achetés à la va vite par mes soins pour l'occasion ou j'aurais des esclaves féminins acheter.
Néanmoins, Lia n'avait pas de raison de s’inquiéter, elle semblait aussi normal que la plupart des démons et dans ces vêtements, elle aurait plus eut l'air d'une compagne démoniaque ou d'une distraction aux yeux des passants à ma personne plutôt qu'une esclave.

Le soir les chats sont plus présents que jamais en ville, il y a toujours foule dans ces quartiers mais avec un peu de chance vous en croiserez surement...

Ce fut alors que j'eus peine à croire ce que je venais de voir, la une jeune femme à moitié camouflée par des vêtements venait de passé en coupe vent, bousculant et s'excusant aussi vite auprès de Lia bien qu'il n'y eut que peu de mal voir rien du tout. j'avais eut la nette impression de connaître celle ci et pour cause. Elle ressemblait étrangement à Miyuki, la féline que j'avais pris sous mon toit qui s'était enfuis des ports et des cages de l'Agora il y a environ une semaine de cela avant de s'enfuir.
Je contentais ma stupeur et se fut autre chose qui en ressortis, malheureusement pour celle ci, je me devais d'agir.Je me téléportais en un clin d’œil apparaissant en pleine rue personne ne prêtait attention à ce qui allait se passé bien que les regards surpris des passants en me téléportant se fixais un court moment sur moi.
La jeune néko se cogna contre mon torse, elle recula son geste de recule parlait de lui même. Elle avait peur, ou était très embarrassé. Il y avait de quoi d'ailleurs car mon comportement de soldat était celui que je vivais quotidiennement et je m'étais fais à l'idée de ne pas la revoir, du moins pas dans ses circonstances et j'avais tout de même songé qu'elle ne se soit pas refait surprendre à être capturé ou pire tué.

Mon regard rouge vif et mon visage impassible face à elle restait classique et de marbre. Seul Lia ne devait que peu comprendre ce qu'il se passait.
Dans un coup vif et violent ma main droite siffla et c'est une gifle qui percutait la joue gauche de la jeune néko la faisant à peine vacillé que je lui infligeait sans aucun remord. Mon regard était plus dur et froid, j'avais perdu confiance et je la comprenais pourtant, la liberté...Oui mon père m'en parlait tellement...

J'aurais surement du te tué cette nuit la....

_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Lia

۞ Créature ésothérique ۞

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Quelque part entre son passé et son destin...

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Blades-sama

MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]   Jeu 5 Jan - 1:00

Cette journée s'annonçait merveilleuse, rien que elle et son maitre, sous ce soleil dansant, ces passants ces parfums autres que la pierre humide, cela était si doux. Ainsi donc ils étaient dans la rue commerçante ? Tiens ? Qu'échangeait donc ces gens ? Des sortes de ronds étranges et carillonnants... Dans sa ville natale, tout se payait en nature, ou à coup de sabre, mais au final Lia préférait de loin cette manie d'échanger ces petits objets ronds et brillants, uniformisés, c'était moins... Dérangeant. L'homme lui proposa alors de refaire sa garde robe et acheter quelques vêtements ou breloques. Pour quelle utilité ? Non bien sur elle savait qu'être nue n'était pas vraiment une chose à faire mais elle avait déjà suffisamment de vêtements dans le placard du manoir. En vogue ? Qu'est-ce que cela signifiait ? Rien pour elle, mais en y regardant de plus prêt, les jeunes femmes alentour avaient toutes plus ou moins le même types de vêtements, certaines attirant plus le regard masculin que d'autres. C'était ça être "en vogue" ? Être comme toutes les autres ? Cela pouvait-être utile, mais pas vraiment ce que recherchait la jeune femme... Non... Elle voulait être... particulière, non pas aux yeux de la société mais bien aux yeux de l'homme à qui elle avait juré allégeance.

- Et bien... Je n'y connais rien en vêtements ou autres... Mais peut-être pourriez vous me donner votre avis ?

Demanda-t-elle, cette manie de toujours vouloir être au mieux pour le maitre commencerait peut-être à devenir énervante pour lui, mais au final, était-ce réellement un défaut ? Un parfum attira son attention,, non, pas une essence féminine en flacon, des épices, délicieuses et raffinées. Certaines lui évoquaient un gout sucrées d'autres plus exotiques. Voila ce qu'elle voulait ! Offrir de nouvelles sensations aux papilles de son maitre ! Mais ce n'était peut-être pas le moment. Elle s'approcha tout de même, désirant voir cela de plus près alors qu'il lui assurait qu'un chat n'était pas très compliqué à trouver dans cette rue... Mais le soir. Ah ? Peut-être demanderait-elle l'autorisation de sortir un soir, mais pas tout de suite, elle n'était pas encore assez rassurée pour s'octroyer une ballade seule, non pas quelle avait peur d'être blessée ou tuer, mais si elle venait à reprendre sa forme originelle, cela pourrait être gênant, et le maitre en aurait vent plus tôt que prévu.

Une silhouette passa dans son dos, l'effleurant à peine, ou du moins c'est ainsi qu'elle le perçut. Ah mince, elle avait du avoir un geste en sentant les effluves, elle se retourna en entendant une petite voix féminine s'excuser et s'inclina rapidement pour en faire de même. Mais la silhouette avait déjà disparue. Tout se passa si vite, le maitre semblait tourmenté et, en une fraction de seconde, il disparût de son champ de vision. Paniquée, la jeune femme se contorsionna pour voir où il avait bien pu se rendre et la réponse ne lui sauta pas aux yeux, mais aux oreilles. Un mouvement de foule... à droite. Courant comme elle pouvait parmi les badauds, elle essaya de se frayer un chemin tout en s'excusant, la scène qu'elle aperçut lui hérissa l'échine.

Un regard glacial, froid et cruel, ses muscles seyants semblant s'arquer comme de colère et face à lui, la petite silhouette encapuchonnée. Un coup partit, rapide et sur, atteignant la personne à la joue et ôtant son capuchon de ce simple revers de la main. Une femme, non attendez... Une femme chat comme il y en avait à Nirnes. Mais cela n'émut pas Lia plus que ça. Non, ce qui attirait son regard était les ténèbres qui recommençaient à envahir le visage de cet homme. Non... non... Était-ce parce qu'elle l'avait bousculée ? Elle s'approcha, distinguant clairement les paroles meurtrières de son maitre. Il parlait d'un soir... Qu'avait-elle bien pu faire pour le mettre dans un tel état de rage ? S'approchant un peu plus, Lia baissa la tête et adressa un regard à la jeune Neko. Elle ne semblait pas agressive, plutôt apeurée, il était donc peu probable que cette créature lui ait fait du mal physiquement, ou du moins sciemment. La jeune démone se remit derrière le bras du jeune homme.

- M... Maitre ? Que vous a fait cette personne ?

Elle avait hésité à lui poser cette question, craignant la colère d'un démon aussi raisonné soit-il, mais cela la tourmentait. Non, elle ne voulait pas particulièrement sauver cette femme chat, mais ne voulait pas non plus la voir mourir... Pas tant qu'elle ne savait pas de quoi il en retournait. Le maitre devait avoir des raisons de la lyncher ainsi, mais la raison des démons était toujours sujet à controverse. La voix de Lia était douce, peut-être même plus délicate qu'à l’accoutumée afin de ne pas paraitre contre son maitre. Elle ne l'était d'ailleurs pas, mais qui sait, une phrase est si vite mal interprétée. Posant à nouveau ses yeux sur la jeune femme elle lui adressa un regard... vide, ni prise de pitié, ni condamnant, juste épris d'un grand questionnement, espérant que l'un ou l'autre éclairerait sa lanterne pour le moment éteinte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lia-craft.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]   Jeu 5 Jan - 4:58

Je m’étais rapidement faufiler à travers la foule, espérant qu’il n’allait pas me retrouver. J’avais évidement oublier les pouvoirs de Wiver et l’avais sous-estimé quant à sa capacité de me reconnaître. Celui-ci s’était téléporté devant moi spontanément, ce qui eut pour effet que je ne puisse arrêter mes pas à temps. Mon mince corps persécuta le sien, mais ce ne fut qu’une question de seconde avant que je recule. Mon regard pouvait en dire long, oh oui, très long. Je le toisai, les dents serrées et les sourcils froncés. À cet instant, si j’avais pu le blesser d’une quelconque manière, je l’aurais fait. Seulement, j’étais impuissante… Encore. L’idée d’accepter sa supériorité face à moi m’était insupportable. Mon orgueil en prendrait un trop grand coup, impossible de me faire à cette vision de la vie.

Je restais muette, laissant mon regard adresser toute ma haine envers celui qui était pourtant mon… maître. Je devais cependant l’avouer, ses yeux écarlates m’avaient manqué. Ils étaient si beaux, j’aurais voulu m’y perdre. Seulement, ce n’étais pas le moment de rêvasser, il fallait qu’il comprenne mon désir de vouloir être libre. Ou du moins, ne pas être éternellement traiter en esclave. C’est à ce moment qu’il élança sa main pour la percuter durement contre ma joue. Je retins un léger gémissement de douleur entre mes lèvres, puis porta ma propre main sur ma joue blessée, cachant la rougeur suite à ce coup. Tout ce qui nous entourait en ce moment ne m’importait guère, tant les gens qui nous passaient quelques regards furtifs que le fait que mes oreilles soient exposées aux yeux de tous. Plus rien n’avait d’importance, seulement lui.

Puis, Wiver prononça des paroles à l’image d’un démon typique. Elles étaient cruelles, froides et sans pitiés. Après tout, il avait surement raison, il aurait dû me tuer cette nuit-là. Pourtant, il ne l’avait pas fait. C’est peut-être une preuve qu’il n’est pas aussi méchant qu’il le laisse croire ? Et puis, j’ai pour habitude de dire qu’il n’y a jamais rien qui arrive pour rien. En entendant ses mots, je redressai le visage, bien droit, les yeux dans les siens, semblant à une confrontation. Une joute se créait lentement entre nous, je pouvais le sentir. Pourtant, même si j’aurais dû être effrayé, je lui faisais face sans l’ombre d’hésitation. S’il voulait me punir et bien qu’il le fasse ! J’étais prête à affronter mes actes, je n’étais pas de ceux qui regrettait sous prétexte de devoir faire face à la souffrance. J’allais au contraire l’accueillir sans tenter de fuir. Pour un maitre, son comportement était normal. Si j’avais été à sa place, j’aurais fait de même. Il ne peut pas laisser la rumeur circuler comme quoi une de ses esclaves s’est enfuit et en plus qu’il l’a laissé s’en sortir facilement. Mon comportement n’avais pas été digne d’une soumise parfaite, il allait devoir y remédier. C’est surement ce qu’il devait penser. Pourtant, même sachant cela, je ne changeai pas le message transmis à travers mes yeux et prononça d’une manière aussi vile qu’on aurait dit du venin :

« Oui… Vous auriez probablement dû le faire ! »

Un soupire s’échappa d’entre mes crocs, que je touchai du bout de la langue avant de porter un court regard vers la femme qui était venu nous rejoindre. Jusqu’à maintenant, je ne l’avais même pas remarqué, sauf lorsqu’elle prit la parole. De nous deux, c’est elle qui semblait le plus craindre Wiver alors que c’était moi qui allait probablement prendre plusieurs coups. J’esquissai un mince sourire en coin avant de perdre ce semblant d’émotion pour regarder mon maitre dans les yeux. Elle avait prononcé le mot ‘’Maître’’, elle devait donc être l’une de ses multiples soumises.

« Donc… Vous en avez plusieurs ? » Un rire froid traversa ma gorge avant de continuer. « Et vous osez même vous balader avec l’une d’elles dans des rues aussi fréquentées ? Vous me surprenez, Wiver……-Sama »

Un clin d’œil lent et un sourire arrogant illuminait mon visage. Le dernier mot était évidemment une manière de le narguer & de faire comprendre à l’autre esclave qu’elle n’était pas la seule et unique petite princesse de ce démon sans scrupule. Et oui ma jolie, tu ne vivras pas de conte de fée où la fin de l’histoire est teinté de rose.
Revenir en haut Aller en bas
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 25
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]   Ven 13 Jan - 16:19

Que devais je bien répondre à mes pulsions de colère et d'indignation ? Il n'y avait donc rien à faire face à tant de rage qui montait en mon être telle l'éruption du Vésuve au temps jadis ? Non je ne trouvais aucun moyen de canaliser cette fougue qui m'en semblait plus être un fardeau qu'autre chose mais avais je vraiment eut le choix ? Non ma condition d'être démoniaque m'en empêchait et et me poussait à l'inverse à faire ce que les pulsions d'un être démoniaque s'acharnait à assouvir. Avais je un sentiment de honte ? De culpabilité ? Peut être, au fond de moi une infime partie de ma personne se réjouissais d'une chose, elle était au moins en vie et ne semblait être encore sous le joug de personne. Lia semblait déconcertée, moi je ne pouvais refoulé ce que j'étais et c'est dans des moments pareille que je me refusais presque à faire valoir ce que j'étais.
Peu importe le regards des gens, peu importe les yeux craintifs qui gardaient néanmoins une étincelle de curiosité, j'avais fais ce que j'avais à faire et cela en tant que tout bon citoyen l'aurais fais même si se n'était pas de cette manière que je voyais les choses car je ne pensais pas qu'un jour j'aurais recours à ceci.

Je la regardait, irrité et frustré devait être les pensées de mon subconscient, j'avais fais ce qu'il fallait même si le contraire m'aurait plutôt aidé dans une situation pareille je ne regrettais néanmoins rien de ce que j'avais pu dire ou faire.
Toujours de cette fougue presque impétueuse, la jeune garce qu'elle était venait encore fouiner au sein de mon territoire. J'en avais presque le bras qui me démangeais de la battre, mais étais se réellement ce que je voulais faire ? Non je n'avais jamais trouvé l'utilité de battre un esclave car les bienséance de ma famille me l'avait apprise mais sous les effets d'une consommation accrue d'alcool et de renfermement sur un comportement solitaire et strict d'un militaire en bonne et du forme.
J'esquisais un rictus d'énervement montrant mes crocs démoniaques je détournais le regard vers la petite foule et déclarait d'une voix roque et forte.

Circulez !!! Y'a rien à voir ici Bordel !

La foule se dissipa en un claquement de doigt, j'avais assé d'influence sur toute cette populace de vers de terres et d'insectes rampants que je les aurais bien écrasés d'un coup vif et sans remord sous la semelle de cuir de mes bottes. J'allais enfin reprendre un peu de calme et de sérénité alors j'attrapais Miyuki par le bras fortement la trainant dans un coin de rue suivis de Lia.

Toi tu vas venir avec moi !

Je les embarquais alors une rue plus loin, plus calme et vide mais avec quelques passants plus riche et somptueux que al foule de toute à l'heure.
Je me stoppais devant la vitrine d'un magasin de vêtement plutôt particulier. Un magasin de vêtements ou l'on vendait de la fourrure mais pas n'importe laquelle, celle d'hybrides et de nékos dont les démons et anges sont si friand en cette période de l'année.

Voila ! C'est ça qui t'attend si tu continu à faire ta forte tête face à moi et que tu t'enfuis en un claquement de doigt car la liberté est trop douce et trop bonne à tes yeux...Et regardes ou es ce que cela te mènera ! Dépecée et utilisé comme une vulgaire matière première dans des magasins de fringues ou de laboratoire expérimentale !

Je la lâchais presque dégouté de ce que je devais faire pour qu'un moment donné elle se rend compte que partout elle serait se ne serait que la mort qui l’attendrait au moindre tournant et le sort n'était que plus cruelle que de devenir esclave d'un maître ou d'une maîtresse.

Mieux vos une vie de servitude que pas de vie du tout...

Je prenais une inspiration levant mon regard vers le ciel puis me posait contre la paroi architecturale d'un bâtiment à côté des vitrines des magasins.

Je te présente Miyuki, Lia, Lia Miyuki...


_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Lia

۞ Créature ésothérique ۞

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Quelque part entre son passé et son destin...

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Blades-sama

MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]   Jeu 26 Jan - 12:23

Ce n'était pas la journée que Lia espérait mais bon, la vie était tellement ennuyeuse quand tout était minutieusement préparé, autant dire qu'un peu d'imprévu ne la gênait pas plus que cela, voire même la ravissait, elle aurait juste espéré que cela ne se termina pas en bain de sang. En parlant de sang, le sien vint affluer à son visage aux paroles de la néko. Elle était donc elle aussi sa servante ? Et pas n'importe laquelle, une qui semblait faire ressortir en son maitre toute la haine et la colère nécessaire à faire tomber son masque imperturbable. Intéressant... mais non moins gênant pour elle qui aurait préféré le voir sourire. Elle n'était donc pas la seule, dans un sens ça la rassurait, d'un autre ça la rendait possessive. Étrange non ? Pourtant elle ne parvenait pas à comprendre en quoi une servante pouvait se montrer possessive, l'exclusivité n'ayant jamais été le fort des maitres et maitresses, sans doute était-ce son coté démoniaque ou royal qui exigeait un certain statut même parmi les opprimés. Qui sait.

N'ayant néanmoins pas bronché, du moins pas visiblement, elle se contentait de dévisager tour à tour les deux protagonistes qui se défiaient du regard. C'est sur, il valait mieux éviter de passer entre au risque de se faire électriser par les foudres qu'ils se lançaient. Mais aucun d'eux ne semblaient vouloir répondre à sa question, même si quelque part, l'attitude désinvolte et répulsive de la dame chat paraissait être une bonne raison à l'agacement du maitre. Celui ci, bouillonnant tel un plat délicieux mais épicé sortit les crocs pour estoquer la foule de mots qui se dispersa tel un brouillard apeuré. Il semblait vraiment craint, et Lia ne le connaissait pas encore suffisamment pour savoir pourquoi, même si son aura était plus sombre que la nuit où elle était née, ces badauds devaient avoir une raison, et quelle raison pour partir aussi vite.

Il harponna la jeune femme en la sommant de le suivre, bien que de l'avis de Lia, c'eut été légèrement inutile vue la force avec laquelle il l’empoignait. Elle se sentit soudain si seule, elle qui se pensait seule au monde dans sa ville natale, aujourd'hui tout venait à recommencer, la situation de servante n'était donc pas si différente ? Allait-elle encore rester à jouer la vitrine sentant la main griffue du destin se poser irrémédiablement sur elle ? Baissant un instant les yeux, éprise d'une douleur au coté, elle se demanda à quel point elle n'avait pas fait une erreur en pensant que le simple fait de changer de statut changerait sa vie. Non, elle devait se reprendre, sa vie serait plus qu'une mascarade de poupées et de courbettes, elle choisirait son destin quoi qu'il en coute, et un jour, un jour, quand elle aurait finalement découvert ce qu'elle désirait, que sa force psychique serait revenue, elle reprendrait le trône qui lui revenait de droit et instaurerait ses nouvelles lois. Tout un programme en perspective qu'elle ne parviendrait pas à mettre en œuvre si elle restait là, patiente... un jour ces brefs moments de solitudes lui apprendront que c'est parce qu'elle n'est pas seule qu'elle les ressent.

Accourant vers son maitre qui avait déjà commencé à s’éloigner durant ses brèves secondes de réflexion, elle découvrit d'autres ruelles, qui lui paraissaient plus hautes car plus restreintes pour finalement déboucher dans une plus large. Elle vit le maitre désigner fermement une boutique à la femme chat. Lia n'eut qu'à lever la tête vers la vitrine pour que ses yeux s’écarquillent, non pas d'envie ou devant tant de beauté, mais face à la terreur que lui inspirait ces peaux entassées. Alors rien n'était différents ici ? Elle qui avait entendu tant de boniments sur Atlantica ici aussi ils traitaient les esclaves comme de la matière première ambulante ? Les dévoraient-ils aussi ? Mais alors, qu'était-elle venu faire ici sinon trouver un peu plus d'humanité alors qu'il n'y en avait pas ? Elle semblait soudain horrifiée et quelque part, une vague rage était montée en elle l'espace d'une fraction de seconde. Mais au delà, elle perçut un regard étrange du maitre qu'elle avait soudain regardé avec une colère masquée. Il était rebuté par cette idée ? Ah... Il était pourtant le chef de ces lieux, pourquoi n'interdisait-il pas cela si c'était mauvais même à ses yeux ? Elle se calma, cherchant dans ses souvenirs, se remémorant leur discutions de la veille pour laquelle lui avait reproché d'être une idiote d'avoir voulu sauvé les esclaves. Peut-être avait-il donc ses raisons, peut-être avait-il été moins enfantin qu'elle, pourtant plus vieille... Sans doute était-ce sa formation qui avait ouvert ses yeux alors que ceux de Lunadea étaient restés clos.

Il s'adossa soudain, semblant fatigué, c'est sur, il avait beaucoup crié, ou peut-être cherchait-il à se calmer ? Qui pourrait savoir ce qu'il se passe dans sa tête ? Il fit toutefois les présentations. Miyuki... Miyuki... C'était un joli nom, très frais, qui lui faisait penser que son prénom allait de paire avec ses cheveux. Elles étaient vraiment opposées toutes les deux, celle aux cheveux blancs haïssait sa servitude et se montrait stridente, celle aux cheveux noirs croyait que sa rédemption passerait pas la servitude et préférait se montrer docile. Lia lui jeta un regard intrigué, pourquoi la lui présentait-elle ? Ferait-elle "équipe" ? Cela semblait mal partit vue que la néko ne semblait pas tellement attirée par l'idée de servir le seigneur Blades. Peut-être Lia pourrait-elle lui montrer les bons cotés... C'est vrai ce n'était pas si mal d'être asservie, il fallait juste regarder cela avec un autre œil.

Inclinant légèrement la tête, loin de la courbure qu'elle prenait dignement et avec respect devant son maitre, elle gratifiait néanmoins la jeune mortelle d'un salut tout à fait banal, ne lâchant aucun sourire qu'elle ne savait faire.

- Enchantée...

Répondit-elle seulement, toisant la Néko de ses yeux noirs. Elle aurait aimé lui parler plus, mais le simple fait d'avoir ainsi le maitre à leur coté pouvait changer la donne. Il ne fallait rien négliger. Elle voulait lui demander le pourquoi du comment, ce qui pouvait pousser un chaton comme elle à déguerpir d'un lieu doucement confiner, à l'abri de la faim et du froid. Pour une liberté qui ne sera jamais réelle ? Elle sera toujours prisonnière de la faim, de son corps, de son instinct, des chasseurs, des maitres, des lois, des loyautés... Que ce soit en solitaire, en soumise ou même chez les renégats... La liberté... C'était vraiment ironique comme notion, pour sur, c'était encore Dieu qui avait mit ça dans la tête des êtres pour leur donner un os à ronger, ou bien pensait-il que l'humain, le néko, l'ange et le démon était suffisamment sage pour se convenir de ce qu'il avait ? Foutaise, quand on en arrive à ne plus rien désirer, il n'y a que la tristesse et le vide qui nous embarque... pas la liberté.

Lia poussa un soupire de femme blessée et s'éloigna de quelques pas dans la rue. Une vitrine de vêtements avait enfin attiré son attention quelque chose... De peu commun, cela n'existait pas à Nirnes, enfin si, plus ou moins, et cela ne ressemblait guère à ce qu'elle portait.

- Maître ! Maître ! Pourquoi y à t'il de la dentelle et des choses étranges sur... Ces vêtements?

Demanda Lia, pointant son doigt fin et intrigué vers la vitrine où on pouvait admirer toutes sortes de sous vêtements des plus glamours aux plus osés. Lia ne comprenait pas l'intérêt de si belles parures à fleur de peau alors qu'on ne les voyaient jamais au final. Il y avait toute sortes de choses qui attiraient le regard de la nouvelle soumise. Tiens, ils vendaient même des colliers? Mais pourquoi la chaîne avec? C'était à n'y rien comprendre. Rien de tout ce qu'elle voyait ne correspondait à sa définition de "culotte" "soutient gorge" ou "chaussettes".


[Je me suis permise de changer la fin de mon RP. En espérant que ça vous inspire un peu plus ><]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lia-craft.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la découverte d'un nouveau monde. [pv Wiver et Miyuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le début d'un nouveau monde...
» Découverte d'un nouveau sens...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: RP's archivés-
Sauter vers: