AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ◊ I'm preying on you tonight ♫ || Done ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiho Wang
Blaidd Drwg ☣ Sneaky Poison
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 26
Localisation : Un peu partout

Papier d'identification
Race: Lycan
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Nobody ♥ / Et puis quoi encore ?

MessageSujet: ◊ I'm preying on you tonight ♫ || Done ~   Lun 24 Nov - 19:10


Wang Shiho

Nom : Wang
Prénom : Shiho
Sexe : Féminin
Age : D'apparence 24 ans ~ Mais...
Race : Lycan
Groupe : Maître
Métier : Herboriste ~ Empoisonneuse
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle

Pouvoirs

Lycanthropie : Pouvoir naturel chez les lycans, elle peut se transformer en louve au pelage chocolaté. Elle fait partie des rare lycan à pouvoir se transformer sans la pleine lune ce qui les rend plus dangereux que les autres. En lycan, elle gagne en vitesse, force, ses sens sont développé au maximum. Mais elle se retrouve à réagir comme l'animal qui sommeil en elle, perdant le contrôle de ses actes.

Physique

Quand on voit Shiho pour la première fois, on a l'impression de se trouver en compagnie d'une frêle jeune femme sans défense. Ça peut se comprendre, elle n'est pas très épaisse comme femme. Mesurant un mètre soixante-dix-huit pour un poids qui restera secret ce n'est pas une femme pour rien. Un corps svelte, mais bien taillé là où il faut. Sa peau est de couleur clair, parfois assez pâle sans pour autant qu’elle soit malade, le corps peut réagir de manière étrange. Une longue chevelure corbeau descendant en cascade jusque son bas dos, ils volent très souvent à l'air libre les attachants que rarement. Il lui arrive parfois de les teindre en marron chocolaté. Son visage est bien dégagé aucune mèche qui vient s'y glisser. Quand on croise son regard, il peut paraître surprenant. Des iris de couleur jaune profond, un regard expressif malgré tout. Un nez fin, des oreilles cachées sous ses cheveux elle porte entre deux des boucles d’oreilles, des lèvres fines souvent étirées d'un sourire malicieux. Bras et jambes sont finement musclé et ne comportent pas de graisses, c'est bien plus joli comme ça... Enfin après les goûts et les couleurs ça ne se discute pas. Manucure parfaite, attention les ongles sa coupe ! Une poitrine généreuse sans être débordante, mais qui ne tient pas dans la main d'un homme, un ventre plat et dur, un fessier rebondi qui n'en impose pas autant que d'autres. Question vestimentaire, elle apprécie les tenues légères et lui permettant de bouger librement, mettant en valeur sa silhouette, méfiez-vous quand même, on ne sait pas ce qu'elle cache en dessous. Jupe courte, robe tout aussi courte, pull, chemisier, débardeur elle adapte sa tenue à ce qu’elle doit faire la plupart du temps tout en gardant son côté sexy. Ses pieds sont rarement enfermés, talons ou même petit soulier, on voit souvent ses pieds. Sous ses vêtements, elle peut cacher des petites lames (kunaïs) ainsi que des aguilles empoisonnés. Elle se sert de son corps comme d’une arme, méfiez-vous en y posant les mains.

Quand elle prend son apparence de loup, la bestiole arrive facile aux deux mètres debout sur ses pattes arrière. Un pelage chocolaté pouvant tirer vers le sombre, son regard reste toujours aussi jaunâtre en plus brillant encore. Des crocs et des griffes qui sont souvent imbibés de poison et autre drogue pouvant servir en combat.

Mental

En voyant la jeune femme pour la première fois, elle semble être une femme parfaitement calme, c'est bien le cas. En tout cas elle l'est avec les gens qu'elle ne connait pas, elle évite de montrer ce qu'elle est vraiment c'est plus simple comme ça, la surprise est encore meilleure. Elle peut sembler distance et froide aux premiers abords, elle sera toujours ainsi. Ce n'est pas pour mettre de la distance ou pour dire ne pas approcher, c'est plus par sécurité on ne sait jamais à qui se fier, préférant mettre des barrières d'entrées et éviter les mauvaises surprises. Observatrice elle ne laisse rien passer, aussi bien de ce qui l'entoure que les gens avec qui elle parle, elle préfère connaître son environnement et ce qui l'entoure avant d'agir. Se précipiter ne sert à rien si à l'arrivée ça se termine dans un gouffre sans fond. Comme quoi elle est prudente et n'agira jamais sans réfléchir vu qu'elle est patiente c'est un bon point quitte à attendre des heures avant d'entreprendre quelque chose. Quand elle se met à parler il ne faut pas s'étonner de sa franchise, à quoi bon garder les choses pour elle alors qu'elle a tout le loisir de dire ce qu'elle pense aux bonnes personnes. Bien entendu elle reste quand même respectueuse des gens, elle n’ira pas insulter des gens comme ça. Restant assez discrète sur sa vie ou sur ce qu'elle ressent, il faut entrer dans son entourage pour pouvoir en apprendre plus sur elle et surtout découvrir qui elle est vraiment. Selon avec qui elle se trouve elle sera différente. On a beau dire c'est une femme qui est calme et qui semble ne pas s'intéresser à grand-chose la vérité est tout autre. Une vérité pour pourrait en faire fuir plus d'un. En effet avec les gens qu'elle apprécie on la découvre sous un autre jour une véritable boule d'énergie qui n'hésite pas à user de violence pour faire comprendre les choses. Quelqu'un fait une connerie ou l'enquiquine trop et hop c'est un coup qui part. Elle ne cherche pas tuer enfin ça dépend des moments, mais disons que c'est sa manière à elle de faire comprendre qui peut faire la loi. Autoritaire elle aime bien donner des ordres être un chef de groupe en fait. Il y a quelque chose d'étrange chez elle, elle a beau se montrer de la sorte quand tout le monde a le dos tourné c'est là qu'elle entre en action à faire ce qu'elle à faire sans que personne ne puisse la voir. Elle a une forte tendance à s'attirer les ennuis sans qu'elle le veuille vraiment et souvent ça peut mal se finir, utilisant les gens qu'elle connait ou non pour se sortir d'un mauvais pas ou simplement s’amuser avec. N’hésitant pas à user de ses atouts et de son corps pour parvenir à ses fins. Manipulatrice, perfide elle sait trouver les mots qui font mouche, elle s’amuse avec les mots afin de blesser, toucher une personne psychologiquement. Si un jour vous voyez une personne s'effondrer sans réelle raison à première vue... C'est que Shiho y est pour quelque chose. Elle peut tester des poisons sur n'importe qui si l'envie lui prend. Adorant voir la souffrance d'autrui, elle plaisir à voir une personne souffrir sous ses yeux. Elle n’apprécie pas particulièrement sa condition de lycan, malheureusement pour elle, cela crée souvent un conflit entre elle et la bête qui sommeille en elle.

Histoire

L’innocence des enfants c’est ce qu’il y a de plus beau. Simple d’esprit et curieux ils ne se posent pas plus de question une fois une réponse donnée. Il était habituel de voir un groupe d’enfant jouer ensemble dans des endroits parfois salissant et humide, mais après tout personne n’y pouvait rien. Shiho du haut de ses huit ans y étais dans ce groupe d’enfant qui jouait près d’une rivière. Rire, crier, courir, se battre gentiment et s’amuser surtout, elle devait le faire cachette. Se mêler aux humains était une aversion pour sa famille. Le clan Wang était un vieux clan de lycan, ils ne vivaient pas en meute, ils n’aimaient pas non plus ce genre de rassemblement où il fallait obéir à un Alpha spécifique, tellement pitoyable. Tuer l’alpha et la paniquer grondera dans la meute et ils deviendront les petits poussins ayant perdu leur mère. Shiho était la dernière de la famille, elle avait un frère de deux ans son ainé. Ses parents étaient en vie, comme ses grands-parents et bien d’autre. Ils ne vivaient pas ensemble ils vivaient un peu partout dans le monde. Elle vivait paisiblement avec sa famille dans la forêt au milieu de la montagne dans un petit manoir lugubre vu de l’extérieur, mais chaleureux une fois à l’intérieur. Ses parents lui interdisaient toujours de s’approcher trop près des humains. Connaissant les enfants, ça rentre dans une oreille et ça ressort aussitôt, c’était le cas pour elle. Tous les jours elle s’éclipsait et allait à la rencontre des humains qui se promenaient. Au début, elle regardait les enfants jouer de loin, elle ne savait pas comment s’y prendre pour s’approcher… Puis un beau jour un sanglier s’attaqua aux enfants qui paniquèrent. Heureusement pour eux Shiho intervint et fit fuir le sanglier qui dût sentir la bête qui se tapit dans le corps de l’enfant. Grâce à ça, les enfants l’accueillirent dans leur groupe… Ils lui posèrent la question de pourquoi elle avait les yeux jaune, elle leur expliqua que c’était de naissance, surement un problème de santé. Les enfants ne s’attardèrent pas plus longtemps. Après tout ils étaient là pour jouer. La gamine passait toujours de bonne journée, souvent trop courte, quand les autres enfants devaient rentrer chez eux, laissant la jeune enfant près de la rivière… Les mois passaient, sa vie était un long fleuve tranquille. Elle se faisait taper sur les doigts à cause de ses escapades, mais au final elle passait outre. Les seuls moments où elle n’allait pas voir ses ami(e)s étaient les jours de pleine lune. Encore enfant, elle contrôlait mal ses transformations et ne se contrôlait pas non plus la journée, excitée par l’arrivée de la bête. Son frère était là pour veiller sur elle et ça lui apporter beaucoup de soucis, vu qu’il faisait au mieux pour cacher les balades interdites de sa sœur. Malgré le fait qu’il profitait aussi. Les nuits de pleines lune elle restait sous la garde de ses grand parents, tandis que ses parents et son frère partait de leur côté…

Âgée de d’une dizaine d’année, la demoiselle fut invitée à un anniversaire qui se passait en ville. Ça serait sa première visite en ville. Toute excitée elle en parla à son frère qui ne se montra pas franchement emballé par l’idée, mais au final se laissa avoir par les yeux larmoyants de sa jeune sœur. L’heure voulue, ils s’éclipsèrent tous les deux en inventant un bobard comme ils savaient en faire, disant qu’ils allaient chasser un peu. Ils descendirent en ville, Shiho capuche sur la tête, la tête baissée pour éviter trop les regards surpris des passants. Tenant la main de son frère jusqu’à la maison de son amie. Elle fut accueillie sous une avalanche de câlins et bisous innocents. Elle avait pensé à acheter un cadeau grâce à son frère. Celui-ci après avoir discuté avec les parents de l’amie de sa sœur, partit de son côté. Shiho retira sa cape. Les parents bloquèrent en croisant le regard de la petite, commençant à chuchoter entre eux. La mère semblait terrifiée, trouvant quelque chose de malsains dans le regard de l’amie de sa fille. Oui, elle entendait tout, son ouïe plus fine que les humains. Affichant une moue, elle partit rejoindre ses ami(e)s. Tout allait pour le mieux, les enfants s’amusaient… Pourtant, un garçon commençait à embêter son monde, faisant des mauvaises blagues, moqueur il s’amusa à faire pleurer plusieurs enfants. Arriva le tour de Shiho, qui mécontente de voir ses amies pleurer frapper d’un direct du droit le visage du gamin qui saigna du nez. Au mieux de s’en inquiéter, il se rua sur Shiho pour la rouer de coups. Voilà comment déclencher une bagarre. Sauf que bon, la louve prit rapidement l’avantage, elle ne se contrôlait plus, une colère monstre grondait en elle, faisant palpiter chaque muscle de son corps. Le père en charge de la surveillance arriva, attrapant la demoiselle qui était en train de refaire le portrait du garçon au sol. Se débattant comme une furie dans les bras de l’adulte qui tentait tant bien que mal de contrôle la jeune demoiselle. Appelant sa femme à  la rescousse. Il sentit des crocs se planter dans son bras, poussant un cri il lâcha Shiho qui s’éloigna de l’homme pas assez vite elle se mangea une gifle retentissante qui la sonna et laissa une marque rouge sur sa joue. Son regard avait changé, du sang coulait au coin de ses lèvres, pas le sien celui de l’homme. Clignant des paupières elle regarda ses mains où ses griffes commençaient à sortir. Levant les yeux vers la foule d’humain, la panique arriva rapidement. Le mot qu’elle n’aurait jamais voulu entendre claqua comme un coup de fouet. Sale monstre. Des larmes roulèrent sur ses joues, alors qu’elle tentait vainement de s’approcher de ses amies en disant que ce n’était pas vrai qu’elle n’était pas un monstre…

Rien n’y faisais, les enfants couraient, terrifié par leur amie. S’approchant de la jeune fille qui fêtait son anniversaire, elle ne vit pas venir le coup violent à la tête porté par la mère qui tenait une canne en bois. Shiho s’effondra au sol le bras tendu, alors qu’elle encaissait les coups d’une mère en colère qui disait aux enfants de fuir. La suite est flou, la louve perdit pied, se laissant dévorer par la bête qui était en elle s’occuper du reste. Quand elle reprit conscience, elle était nue, baignant dans du sang, des cadavres traînaient un peu partout. Son frère était penché au-dessus d’elle, la couvrant avec une couverture, ricanant nerveusement. « Tu nous as fait un sacré carnage, père et mère arrivent… On va avoir des soucis à cause de toi. » Les parents arrivent dix minutes après alors que des coups de feu explosèrent les carreaux de la maison. La petite famille prit la fuite, Shiho dans les bras de son père. Tout allait au ralentit, elle ne comprenait plus rien. Sombrant de nouveau dans l’inconscience, elle se sentait en sécurité avec sa famille, elle n’avait rien à craindre. Quelques jours plus tard elle ouvrit les yeux brusquement en se redressant dans un lit qu’elle ne connaissait pas. Les odeurs étaient différentes aussi, se levant elle s’approcha de la fenêtre la vue n’était pas du tout la même. Descendant en trombe en bas, après avoir ouvert à la volée sa porte de chambre. Arrivant en bas, le silence régnait, remarquant qu’ils étaient blessés et qu’il manquait son grand père. « Que… Que s’est-il passé ? » Son frère se leva, passant près de sa sœur, il lui posa une main sur l’épaule. « Désolé, je ne peux pas te couvrir cette fois ci. Tu as été trop loin. » Sortant de la pièce, il savait très bien qu’il devait s’éclipser maintenant. Heureusement, car le ton haussa rapidement dans le salon, son père était en colère, une colère noir. Il entendit sa sœur s’énerver aussi. Dans la pièce, Shiho essayait de comprendre… Des flash-back remontaient dans sa mémoire, portant une main à sa bouche elle eut un haut le cœur, vomissant peu après. C’était donc ça, de sa faute ils avaient été chassés et son grand père était mort pour les protéger. Croisant le regard dégouté et haineux de son père, la jeune fille n’apprécia pas. Insultant ses parents, c’était de leur faute si elle était ce qu’elle était. Chose à ne pas dire, se prendre une volée par son père ne faisait qu’attiser la bête qui ne tarda pas à se pointer. Et à traverser une bonne partie de la maison avant de se retrouver dans une cave ouverte par une trappe, dans le noir complet. Les parois de cette cave étaient faites en métal résistant aux assauts de lycan enragé.

Combien de jour est-elle restée enfermé ? Elle ne savait plus trop… Un mois d’attente dans le noir  avant de voir de nouveau la lumière du jour. Elle était dans un piteux état, mais au moins elle était calmée. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même, un zombie. Accueillit chaleureusement par sa mère, son père resta distant, cachant bien ce qu’il ressentait. Son frère lui était tout aussi heureux de la revoir. La suite du programme, sa grand-mère la prit sous son aile, partant avec elle. La vieille femme ne lui laissa pas le choix, Shiho savait qu’elle en avait besoin et ne rechigna pas à y aller. Elle était même heureuse de pouvoir partir et s’éloigner de toute cette tension dans sa famille.

Fin de la première partie.

Sans un bruit les flocons rejoignaient l’épaisse couche de neige qui couvrait la terre, aucun bruit ne rompait ce tableau de toute beauté, un paysage immaculé et serein. La morsure sauvage du vent venait frapper entre temps, créant des tourbillons blancs et sifflait à travers les arbres qui flanchaient sous son passage. Une ombre se faufilait entre les arbres avant de bondir en dehors de la forêt s’avançant vers le bord de la falaise… Un loup s’arrêta et hurla vers le ciel avant de s’ébrouer débarrassant son pelage de la neige. Ses pattes enfoncées dedans. Observant la vallée en bas, elle huma l’air se léchant les babines. Retournant ensuite sur ses pas en trottinant tranquillement. S’enfonçant de nouveau dans la forêt, elle se dirigea vers un endroit. Arriver, son corps se transforma, une belle jeune femme se retrouva nue dans la neige, sa longue chevelure corbeau glissant sur sa peau la faisant frissonner. Attendant, elle tendit les mains laissant les flocons tomber sur ses paumes. Son regard se déporta sur la gauche au son du craquement doux de la neige sous le poids des gens qui se déplaçaient. Shiho attendait, trois hommes armées arrivèrent pas loin d’elle, surpris de voir une femme nue dans cet endroit. Celle-ci se tourna vers eux, affichant un mince sourire avant de se précipiter vers le premier homme se plaquant contre lui tremblotante et qui semblait sangloter. « Aidez-moi… Ils vont revenir… J’ai peur… » L’homme retira sa veste et la passa sur les épaules de la jeune femme, lui frottant les bras. « Nous sommes là, il ne vous arrivera plus rien. » D’un signe de tête, il envoya les deux autres gars surveiller les environs le temps de calmer la jeune femme. Qui d’ailleurs releva le visage vers lui, passant ses bras autour du cou de l’homme ses lèvres se collèrent aux siennes. Un baiser langoureux volé…

Le relâchant ensuite, se reculant de quelques pas, l’homme semble étourdit surpris d’un tel comportement. Elle passe sa langue sur ses lèvres comme pour récupérer les dernières saveurs de ses lèvres sur les siennes. Un sourire malicieux étire ses lèvres, son regard et brillant de malice, penchant la tête sur le côté alors que l’homme tombe à genoux dans la neige son corps parcourus de spasmes violent, il halète, il souffre. Du sang coule de son nez, de ses yeux et de ses oreilles, il se tient la gorge d’une main tendant l’autre vers la jeune femme qui ne bouge pas d’un cil. Il toussa du sang avec violence, avant de s’effondrer dans la neige inerte. Se détournant de ce jouet cassé, elle se faufilant en silence derrière le dos du deuxième homme, passant une main dans sa chevelure sombre elle sortit une aiguille qu’elle planta dans la nuque de sa proie. Celui-ci sursauta faisant volteface. « Que ?! » Posant un doigt sur les lèvres de l’homme. « Chut, ne parle pas, il est tout près. » Murmurant ses mots, avant de disparaître derrière un arbre. L’homme se tourna vers son collègue il voulait le prévenir… Sauf qu’au final, il écarquilla les yeux sortant son arme. « Aaaah qu’as-tu fais de lui ?! Enfoiré ! » L’autre homme ne comprenait pas de quoi il parlait, il essayer de le résonner alors qu’il était menacé d’une arme. Un coup de feu lui arracha un morceau d’oreille, il essaya de se mettre à l’abri et un autre coup de feu partit, la balle traversant son genou. Il s’effondra au sol rampant dans la neige, son tueur s’approcha en rigolant. Il n’était plus dans son état normal. « Saleté de lycan, je vais le venger ordure ! » L’autre homme se protéger avec ses bras. « Arrête qu’est-ce que tu racontes c’est… » Les mots se perdirent alors qu’une détonation fit trembler la montagne, la tête du blessé rependit sa cervelle dans la neige. Le tueur rigolait alors qu’il commençait à paniquer pointant son arme dans plusieurs directions. « Saleté ! Vous ne m’aurez pas ! Oh que non, ahahahahah allez en enfer. » Sortant une grenade, il s’explosa avec faisant en même temps disparaître ses hallucinations. Shiho sortit sa tête de derrière sa cachette, laissant un ricanement se perdre avant de s’approcher près des corps du moins ce qu’ils en restaient. Récupérant ce qu’il y avait d’intéressant, elle le fourra dans le sac du premier type mort et disparut dans la forêt…

Une trentaine de minutes plus tard, la jeune femme s’engouffra dans une maison en soupirant, laissant tomber le sac sur le sol, elle retira la veste de l’homme, la laissant aussi à l’entrée sur le sac. Se baladant nue dans la maison, elle poussa la porte du salon où une dame âgé buvait le thé. Nullement surprise de voir une femme débarquer chez elle sans aucun vêtement sur elle. « Je suis rentrée grand-mère, ils étaient trois aujourd’hui. Ils se rapprochent de plus en plus. » La vieille dame invita la jeune femme à s’approcher, celle-ci ne perdit pas de temps pour s’affaler sur le canapé, prenant de quoi grignoter sur la table, regardant sa grand-mère qui lui servit un thé. Se redressant, elle but sa tasse, un peu de chaleur ne faisait pas de mal. « Nous partons demain à l’aube tu as le temps de te préparer comme ça. » Shiho s’étira après avoir reposé sa tasse, se levant, elle partit dans la salle de bain prendre un bon bain chaud.

Bon nombres d’années étaient passées, Shiho avait bien grandit aussi bien physiquement que mentalement. Elle n’était plus la même, sa grand-mère c’était occupée d’elle comme il le fallait. Lui apprendre à comprendre et canaliser ses pulsions. Se contrôler. Elle lui avait appris aussi à préparer des poisons en tout genre et autres drogues. La louve devait l’avouer ses parents et son frère lui manquait quand même. D’ici quelques jours elle allait les revoir. Après une bonne heure dans son bain, elle sortit s’enroulant dans une serviette et passa le reste de la journée et la nuit dans sa chambre. Dormant après avoir préparé ses affaires. Quand l’aube arriva, sa grand-mère était prête attendant sa petite fille qui arriva rapidement. Regardant la maison brûler avant de rejoindre son aïeul. Un long voyage commença pour rejoindre le reste de la famille. Un voyage riche en surprise et en mauvaises rencontres vite effacées. Les deux femmes voyageaient incognito. Elles y allaient à pied, ça éviteraient soucis dans des endroits bondés et où il n’y avait pas de point de fuite. Elles chassaient pour se nourrir évitant de trop s’approcher des villes pour le moment. De toute manière là où elles allaient, elles n’auraient pas le choix. Oui sa famille c’était enfin installé en ville, à vivre parmi les humains et ce n’était pas plus mal. Une guerre entre lycan avait éclaté. Le clan Wang était la cible principale sauf qu’au final, les autres clans se faisaient avoir. Les deux femmes arrivaient en renfort et calmer ainsi les ardeurs de certains clan un peu trop présomptueux qui pensaient tout comprendre. Les Wang avaient décidés de se mêler aux humains pour rendre la tâche plus difficile pour les autres. Vivre avec les humains avait du bon… Les deux louves après plusieurs de voyage arrivèrent devant la belle demeure, sonnant à la porte. Celle-ci s’ouvrir rapidement, un jeune homme en caleçon ouvrit se grattant la tête et en râlant. « Putain c’est pourquoi sérieux ?! » Le temps qu’il comprenne il se retrouva étalé sur le sol et le pied de sa sœur sur la tronche. « Père, mère nous sommes rentrées. » Piétinant son frère allant à la rencontre de ses parents, suivit de près par sa grand-mère et du frère qui râlait contre sa sœur. Une nouvelle vie qui allait démarrer…

Fin de la deuxième partie.

Le temps ne s’arrêtait toujours pas de filer, les jours s’enchainaient sans qu’il y ait plus de soucis que ça. Shiho entretenait de bonne relation avec sa famille, tout avait radicalement changé du bon côté. Vivre parmi les humains était une bonne chose et ça permettait une meilleure cachette. Oui car depuis un moment, le clan Wang allait rendre visite à d’autres clans et meute. Non pas pour les rejoindre, de toute manière ils étaient mal accueillit où ils allaient. Ils se faisaient une liste de clan dangereux. Shiho fit plusieurs rencontres plus qu’intéressantes. Les Wang  n’étaient pas étonnés de ce faire attaquer entre deux par d’autres lycans, ils repoussaient les assauts et surtout ils rendaient la pareil, peu d’adversaires s’en relevait. La femme rigolait souvent de voir des clans s’entre déchirer pour la relever, c’était tellement pitoyable dans le fond. Elle n’avait pas ce soucis, son père ne s’inquiéter pas de la relève, il ne forcerait pas ses enfants à prendre la tête de la famille. Ils les laissaient faire ce qu’ils voulaient. Prendre leur envol et traîner avec eux le nom des Wang. Petit clan, mais qui faisait de grandes choses chacun de leur côté. Leur réputation n’était plus à refaire. Même la grand-mère était tranquille, malgré qu’elle sentait sa fin approcher elle savait toujours autant se défendre. Shiho avait des idées pleins la tête, en parlant avec sa famille. Elle visait Atlantica, là-bas elle pourrait s’amuser. Personnes n’étaient contre, après tout il y avait une Haishin qui avait une bonne place là-bas. Elle voulait la voir encore, rencontrer cette femme qui lui avait fait forte impression… Les Haishin était un clan maudit et plus personne n’osait s’approcher de ce clan. De plus celle qui était sur un des sièges des fondateurs était comme Shiho, à pouvoir se transformer à sa guise…

Du jour au lendemain, elle fit ses valises et quitta le cocon familiale sans aucun regret, bien au contraire, elle était bien heureuse de pouvoir voler de ses propres ailes, sans se soucier de mal faire les choses. Elle savait ce qu’elle faisait, même sa grand-mère ne s’inquiétait plus pour elle. C’était même une bonne chose qu’elle s’en aille de son côté, qu’elle profite de sa vie comme elle l’entendait sans se soucier des conséquences qui ne peuvent qu’être bénéfique. N’ayant qu’une seule hâte côtoyer ses créatures qui vivaient là-bas. Elle avait pu en rencontrer durant des voyages là-bas pour retrouver de la famille qui y vivait. Et oui les Wang étaient partout, cachés dans l’ombre sur Atlantica. Elle put facilement se familiariser grâce à eux. Apprenant tout ce qu’il y avait à savoir sur les dirigeants et tout le reste. Elle pouvait donc se fondre dans la masse et commencer une nouvelle fois une nouvelle vie. Ouvrant un petit commerce illégal que seul les plus fouineurs et les habitués connaissaient, elle y vendait des drogues et poisons. Elle avait une belle vie, elle profitait des joies qu’offrait Atlantica. Elle n’hésitait pas à utiliser les démons, les anges pour ses expériences, utilisant son corps s’il le fallait pour y parvenir. Dans la rue, ou dans une chambre elle s’amusait en torturant ses pauvres victimes qui pensaient pour beaucoup passer un bon moment et qui n’ouvriraient plus jamais les yeux. Avec le temps, elle se demandait pourquoi elle ne s’y était pas installée plus tôt, mais bon vaux mieux tard que jamais. En bref elle s’était bien installée, elle allait souvent dans un pub participer à des combats clandestins en restant incognito quand même. Il serait fâcheux de se dévoiler trop vite et gâcher une bonne surprise.

Au final c’est Shiho qui eut une mauvaise surprise. Allant prendre des nouvelles de la famille présente, elle découvrit un carnage bien sanguinolent. La maison était dans un état déplorable tout comme les corps réduit en charpie. Regardant les empreintes laissés par la bâte, une moue déforma le visage de la femme. Un loup était passé par là. Ils n’avaient pas dû être assez discrets et ils s’étaient fait avoir à leur propre piège. Tant pis elle n’allait pas pleurer, elle avait un adversaire redoutable, il était tant de frapper… Mais pour ça elle devait attendre le bon moment malgré tout.

Partie trois. Partie une fin.

Cris, applaudissements, agitation, excitation… Le colisée Dohyou était en fureur ce jour-là. Des festivités des plus alléchantes avaient lieux, des combats à mort… Shiho ne pouvait pas se permettre de louper cet évènement, et puis bon elle pourrait en profiter en même temps. Installé dans les gradins, capuche sur la tête, jambe croisées ainsi que les bras, soupirant elle attendait le début des festivités. Zieutant autour d’elle, haussant un sourcil en voyant certains regards lubriques posés sur elle… Quelle idée de venir peu vêtu à ce genre de fiesta, mais bon elle se sentait plus à l’aise ainsi donc bon. Les minutes passaient les fondateurs arrivèrent s’installant au balcon qui surplombait l’arène. Le regard de la louve se posa sur une silhouette élancé et alléchante aux longs cheveux violet clair. Un sourire étira ses lèvres, elle était là. Maintenant il s’agissait d’attendre le bon moment pour l’approcher, peut-être vers la fin des festivités qui sait. Et pourtant un évènement que personne n’aurait pu prévoir pas même les fondateurs allait se produire et chambouler tout. Peut-être son instinct animal sentait quelque chose, mais elle était sur ses gardes et excitée, regardant partout autour d’elle cherchant quelque chose qui clochait. Fermant les yeux quelques instants, écoutant tout ce qui se disait autour d’elle, humant l’air cherchant un parfum spécifique qui pourrait l’aider à comprendre ce qui se tramer dans le coin. Semblant ailleurs, elle ne faisait pas attention aux voix provenant du balcon des fondateurs. Les combats commençaient. S’intéressant à ceci, ils avaient de l’intérêt quand le sang coulait et que les combattants souffraient. Restant calmement assise à sa place, alors que les autres spectateurs s’excitaient en se levant, criant, injuriant, applaudissant, encourageant. Ah qu’est-ce qu’elle s’amuserait si c’était elle à la place d’un combattant et elle ne serait surement pas la seule…

Combien de combats c’étaient enchaînés ? Beaucoup trop pour qu’elle puisse garder le compte. En tout cas, le combat que beaucoup de gens attendaient allait commencer. Elle ne savait pas qui ni pourquoi, elle pensait déjà à l’après combat. Qui n’arriverait jamais… Le sol vibra alors qu’une forte détonation résonna dans l’arène, des cris de panique et un mouvement de foule se créa rapidement. Shiho regarda vers l’estrade qui venait de s’effondrer, laissant des cadavres dans son sillon, du sang et de la chaire brûlé. La louve se lécha les lèvres, ne bougeant pas alors que tous les spectateurs courraient dans tous les sens, allant directement sur le sol de l’arène. D’autres se piétinaient pour avoir une chance de sortir par la grande porte. Peu de personnes écoutaient les instructions. Elle se leva descendant dans les gradins tranquillement, surveillant le balcon des fondateurs qui se déplaçaient. Remarquant la silhouette d’Aishuu qui bondissait dans la foule en panique, mais pas que. Puisque des rebelles se faufilaient entre eux afin d’atteindre les fondateurs. Bondissant par-dessus le mur foulant le sol des combats, d’un pas rapide et contrôlé perchée sur ses talons aiguilles, elle se dirigeant sans mal vers la délicieuse odeur de l’autre louve avec une touche de sang. Au final le combat qu’elle attendait arriverait plutôt que prévu et ce n’était pas un souci bien au contraire. Son excitation était en train de la ronger, plus elle s’approchait, plus son rythme cardiaque s’accélérait. Sachant ce qui l’attendait il y avait de quoi être dans cet état, mais rien ne pouvait l’arrêter pas même les habitants qu’elle évitait avec facilité plus rien d’autre comptait que la proie qui lui était offerte. Arrivant au bon endroit, voyant le carnage qui s’offrait sous ses yeux, du sang, des tripes et un rebelle qui venait de se faire arracher la gorge, tenu au niveau de la tête par Aishuu. Shiho glissa ses mains sous son long gilet capuche, des attaches se trouvant au niveau de ses cuisses où se trouvait des kunaïs qu’elle glissa entre ses doigts et lança vers l’autre louve… Celle-ci avec rapidité balança le corps qu’elle tenait sur la trajectoire des petits couteaux de lancés qui lui étaient destinés, se déplaçant par la même occasion sur le côté.

« Tiens donc qui voilà, la morveuse des Wang, tu es venue pour que je t’envoie rejoindre les autres ? » Affichant un sourire carnassier, se léchant les lèvres. Son regard animal rendu encore plus sauvage à cause du sang sur son visage toisait Shiho.
« Ne me compare pas à ces imbéciles, j’aurais ta peau chienne. »

Se lançant à l’assaut d’Aishuu, enjambant le cadavre transformé en cible pour fléchette coupante. Elle engagea un combat au corps à corps avec son adversaire. Plus rien autour d’elles ne comptaient, pas même les cris, ni des explosions. Elles semblaient être que toutes les deux, les seuls habitants qui courraient se trouvaient à plusieurs mètres comme s’ils sentaient le danger provenir de ses deux femmes. Coups de pieds, coups de poing et même coup de tête, les deux femmes n’y allaient pas de main morte bien au contraire. Leurs os craquaient, Shiho encaissait un violent coup de tête qui lui fractura le nez en un instant, alors que quelques secondes avant, Aishuu sentit ses côtes se briser sous le coup de pied brutal reçu. Des insultes volaient entre deux, tout comme les prises pour se maîtriser, aucunes d’elles n’arrivaient à retenir l’autre assez longtemps pour l’achever. Elles avaient de la ressource, même si Aishuu avait un avantage certain grâce à l’âge et surement grâce à la bête qui grondait. D’ailleurs, Shiho vit son haut partir en lambeaux et du sang gicla de son buste, lâchant un gémissant de douleur, son visage déformé par la douleur.

« Bordel… Tu ne perds pas de temps toi… »

Pour toute réponse, elle encaissa la masse lourde et brutale d’Aishuu transformée, volant sur plusieurs mètres elle s’écrasa contre le mur. Regardant vers la louve visiblement affamé de chair fraîche foncer droit sur elle, ayant le temps de se dégager au dernier moment alors qu’un coup de griffe violent fit voler quelques morceaux de murs. Shiho sentant l’adrénaline parcourir son corps se laissa aller à son tour. Laissant que des lambeaux de vêtements sur le sol, se changeant en bête à son tour et s’élança dans la bataille sans crainte. Les deux louves roulèrent sur le sol après une rencontre violente, Aishuu fut la plus rapide à se relever se retrouvant rapidement sur son adversaire qu’elle mordit avec force dans le cou. Heureusement pour Shiho, son pelage épais la protégea assez pour éviter une blessure plus grave. Couinant de douleur, utilisant des coups de griffes pour se dégager de l’étreinte et s’éloigner de quelques mètres de sa proie. Elle était forte, elle le savait que ça ne serait pas aussi facile de la tuer. Elle c’était même préparer à mourir, mais elle l’emmènerait dans la tombe par n’importe quel moyen… Faisant face à son adversaire qui retournait à l’assaut, Shiho attendit le bon moment pour se poser à quatre pattes et bondir vers elle ses crocs se refermant sur la patte arrière gauche d’Aishuu qui en représailles lui enfonçant les griffes dans le dos… Un grognement de douleur s’échappa de la gorge de la louve chocolatée qui perdit même des touffes de poils, la gueule en sang elle se recula. Pas assez rapidement, car malgré la blessure la louve grise attrapa son adversaire et se propulsa avec elle contre le mur qui s’explosa sous le poids. Shiho se retrouva sonné au sol semblant souffrir à ce choc violent et son calvaire n’était pas fini… Ses pattes arrière craquèrent en sentant le poids de la louve crise s’écraser dessus. Se redressant malgré tout elle envoya un coup de patte sur le torse de la louve  assez profond avant de se retrouver la tête encastrée dans le sol. Son corps était douloureux, celui-ci décolla du sol alors qu’elle traversa le couloir et heurta des gens de plein fouet, un strike en somme.  Roulant sur le sol reprenant sa forme humaine, elle gémissait rampant sur le jusqu’au mur pour s’asseoir contre celui-ci. Aishuu étaient aux prises avec des rebelles qu’elle déchiqueta rapidement se délectant de leur chair avec plaisir. S’approchant ensuite de Shiho qui affichait un sourire amusé suivit d’un ricanement nerveux à cause de la douleur. Elle ne semblait pas paniquer par l’approche de son adversaire qui chancela, son corps convulsa légèrement forcé de reprendre une apparence humaine. Regardant avec Haine Shiho qui rigolait à gorge déployée.

« Ma surprise te plais ? J’ai attendu des années pour te voir à genoux devant moi… » Shiho c’était relevée, passant outre la douleur, titubant vers Aishuu qui ne tenait plus sur ses jambes. Le poison qui se trouvait sur les griffes de l’autre faisait son effet.
« J’aurais dû te tuer directement au mieux… de m’amuser avec toi… Mais je voulais t’entendre crier de douleur et me supplier de t’achever comme une merde… » Serrant les dents, elle tenta de se relever, mais se retrouva la tête face contre terre sous le pied de Shiho qui prenait un malin plaisir à la rabaisser.
« Tu es d’un coup toute docile, et si on inversait les rôles ? Je m’amuse avec toi et tu me supplie d’arrêter. » Elle jubilait, elle savait qu’elle avait gagné. Se permettant même s’écraser un peu plus la tête d’Aishuu. Qui sous la colère se redressa dans un grognement sauvage faisant perdre l’équilibre. Elle était résistante la bougre. Un hoquet de surprise s’échappa alors qu’elle bougea la tête au tout dernier moment, sentant le poing frôler son visage, mais qui fracassa le sol avec violence, les os du bras d’Aishuu se brisèrent sous l’impact qui fissura le sol.
« Si tu crois que tu vas me tuer comme ça pétasse… » Attrapant avec violence la gorge de Shiho de son autre main serrant de toute ses forces. Son sang bouillonnait, atténuant les effets du poison, elle tremblait de rage, haletant elle avait l’impression que son cœur allait exploser. Shiho ferma les yeux posant ses mains sur le bras de l’assaillante ses ongles s’enfoncèrent dans sa chaire… Murmurant des paroles que seule Aishuu pu entendre alors qu’une explosion eut lieu par loin d’elles. Une vive douleur traversa le corps d’Aishuu, les yeux écarquillés, crachant du sang, relâchant sa prise sur le cou de Shiho… Qui venait d’enfoncer sa main semi-transformer dans la poitrine de son adversaire attrapant le cœur qui battait encore.
« C’est fini… » Serrant le cœur petit à petit, Aishuu gémit de douleur, approchant malgré tout son visage près de l’oreille de sa meurtrière, laissant ses derniers mots aussi tranchant que des épées… Shiho ne sembla pas apprécier ses mots serrant brusquement le cœur dans sa main, l’écrasant entendant le dernier souffle d’Aishu… « Je suis désolée Kagao… » Ne bougeant plus après ça. Shiho la repoussa ressortant sa main ensanglanté de sa poitrine, regardant le visage de la morte. Passant le bout de ses doigts sur sa joue avant de fermer ses paupières. Tremblant, elle se sentait mal, elle devait partir. Jetant un dernier regard vers Aishuu qui semblait si paisible ainsi… « Merde… » Détournant la tête, se forçat à prendre sa forme de louve fuyant loin de l’arène dans un état déplorable.

Fin de la partie trois.

La suite à suivre en rp ~


Petit plus

? Code validation des règles : [Auto-validation]
? Surnom :
? Temps présent sur le forum : Pour le moment souvent très souvent, après on verra
? Comment avez vous connu le forum : Je suis là depuis le début D8
? Qu'en pensez vous : Super o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakunetsu Kagao

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 25

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Alexys / Aishuu

MessageSujet: Re: ◊ I'm preying on you tonight ♫ || Done ~   Ven 5 Déc - 11:58

Mouahahahaha enfin!

Comme d'habitude un très bon niveau de rp, je n'ai rien à redire contre ta fiche. Par les pouvoirs qui me sont conféré je te valide pour mon plus grand bonheur et malheur.

Qui trouvera l'autre en premier petite louve?

_________________




Things were all good yesterday
And then the devil took your memory
And if you fell to your death today
I hope that heaven is your resting place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
◊ I'm preying on you tonight ♫ || Done ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M/LIBRE) JAMIE DORNAN ≈ baby, i'm preying on you tonight.
» Baby I'm preying on you tonight [Flashback 2024 Maundra ?]
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: Administration :: Présentations :: Présentations validées :: Maitres Validés-
Sauter vers: