AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La marche d'Ancharius [Second Event]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vilhelmine Hildr

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 25
Localisation : Là où y'a des explosions!

Papier d'identification
Race: Sorceleur(euse)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: PERSONNE!

MessageSujet: La marche d'Ancharius [Second Event]   Mar 19 Avr - 14:51

De la terre presque semblable à du sable des fois, des bouts de pierre ajustés les unes aux autres bien que la plupart du temps explosées, un vent plus ou moins effroyable, quelques arbres gisant dans se décor mort, aucun signe de vie ici bas. Oui nous étions bien aux ruines d'Hametsu. La nuit était déjà bien entamée, la lune et les étoiles illuminaient déjà le ciel sombre. Quelque part dans ces ruines, deux personnes marchaient, l'une avait une silhouette plutôt enfantine bien qu'elle portait une mitrailleuse maintenu sur l'épaule par une sangle en cuir, quant à l'autre silhouette, elle était grande et robuste, vous savez le genre personne dont on pas trop envie de recevoir une droite.

Mais qu'est-ce que je fou ici déjà? Ah oui c'est vrai... Un mec de notre groupe a fait tout pété au bal des douze, je ne peux m'empêcher de sourire tout en ayant un goût amer car j'aurai adoré mettre mes petites créations chéries à la tâche. Enfin bref s'pas bien grave car nous avions une nouvelle mission ici, oui nous, ah ouai c'est vrai j'ai oublié de vous parler de Dreak! Ce mec est d'enfer! Il a déjà sa tête mise à prix avec Luck et Lyx, j'espère pouvoir bientôt avoir ma tête placarder partout avec un jolie wanted qui l'ornerait! Donc je vous parlais de Dreak, le genre de mec hyper costaud, qui faut pas trop emmerder sinon vous savez ce qui va vous arriver, le genre mec impulsif et agressif. Mais qu'est-ce qu'il est cool! Je pense qu'on forme une bonne équipe, entre le bourrin aux gros muscle et la tite naine qui fait tout péter (Rappel: Y'a que moi qui à le droit de me nommer ainsi sinon!!! -sort une bombe-). J'étais un peu l'opposé de Dreak physiquement mais je pense que psychologiquement y'a des ressemblance.

Je parle tellement que j'allais oublier de vous parler de notre mission, donc après le peu remous qu'avait fait Luck, quelques maîtres et autres l'avait poursuivit, notre mission était de préparé le terrain inconnu à nos ennemi. Eh ouai vous imaginez, ils poursuivent Luck, notre acolyte va se cacher, les ennemis foncent dans le tas et BOUM!!! Mouhaahhahaa et si sa suffis pas un bon coup d'arme à feux et d'explosif ou un bon coup de boule de Dreak devraient les calmer vite fais!

Je marchais normalement mon œil fixait mes pieds et le sol, mes pas résonnaient de façon régulière dans ma tête. De ma main droite je faisais rouler mes petites bombes dans ma paume avec mes doigts. Je réfléchissais au meilleur moyen de piégé se lieu, il fallait que se soit discret et surtout que sa marche. Continuant à marcher j'adressais la parole à Dreak avec une joie et exitation.


Tu peux pas savoir à quel point je suis contente d'avoir eu cette mission avec toi, Dreak! Vivement qu'ils se ramènent qu'on fasse tout péter!


Je continuais alors mes pas, posant des petites bombes, avec lesquelles je jouais, dans des petites crevasses que je recouvrais ensuite de terre. Après quoi je regardais derrière moi pour voir ce que faisais Dreak, il n'était pas trop bavard, enfin si il l'était, il n'avait pas encore beaucoup parlé, quoi qu'il avait raison d'un côté nous étions en mission. Je soupirai alors et tout à coup mon pied buta contre quelque chose, mon corps alors se balança en avant, je tombais la tête la première sur le sol mais j'eus le réflexe de posé mes bras en avant quelque secondes avant que ma tête n'atteigne le sol. Je me relevais aussitôt, énervé, je me redirigeais vers la pierre qui m'avait fait tomber. Je donnais un coup de pied dedans et bizarrement le bruit émit fut un « clong », c'était une sorte de métal ou autre matériau utilisé par les précursors. Je me penchais donc vers celui-ci, passant la main dessus pour enlever un peu de terre.


Qu'est-que c'est? Ça ressemble trait pour trait aux matériaux que j'utilise... et pourtant je n'arrive pas à déterminer ce que c'est...


J'espérais que Dreak creuserai pour déterrer cette nouvelle pierre, qui sait peut-être quelle nous sera utile pour concevoir de nouvelles armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psykojoke.deviantart.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Dim 24 Avr - 15:56

34h s'était le temps que nous avais donné notre chef pour acomplir cette opération "sauvetage " ou " suicide " d'après moi pour contrer nos ennemis jurés menés par le gardien auquel j'avais réussis à m'échapper cette soirée glaciale et pluvieuse dans la maison abandonnée que j'avais occupé auparavant.
L'embuscade avait marché avec plus ou moins de succès on vais pris au piège l'escouade lancé par ce chien de l'Enfer Wiver Blades, oui un vrai toutou à la solde de l'armée ou étais le contraire ? Bref on s'en tape hein ?!
Pour faire court on avait eut le dessus mais sa n'empêchait pas ce démon borné et tétu de continuer son avancée apparemment.
Je faisais équipe avec une petite amie pas méchante pour deux sous mais me faisait bien flippé de temps à autre avec ces sortes de saute d'humeur qui la poussait à tout faire péter.
Oui j'oubliais de précisé elle était une précursors tout comme moi d'où ces sautes d'humeur sans doute je me demande parfois si elle n'a pas été bercée par le son des explosions ou quelque chose dans se genre.

On se repliais chacun à sa place pour accueillir nos adversaires, nous ont minais le terrain en quelque sorte, histoire de balancés quelques cadeaux de bienvenus à la bande de mollusques derrière nous d'ailleurs ils étaient encore bien loin à mon gout, ma barre de fer se lassait d'ennuis en attendant l'ennemi.

Ouai Ouai vivement qu'ils se ramènent mais fais gaffe avec ces jouets tu serai presque aussi dangereuse que Luck...

Et hop la patate chaude se retrouva par terre sans que je sache pourquoi je regardais derrière moi, personne, bizarre s'était elle fait mal...Whoaaa chaud patate je rattrapais une mine dans mes mains la tenant comme un bébé comme si ma vie en dépendait...Oui elle en dépendait si elle était tombé sa me serait explosé à la tronche et s'était bye bye Dreakounet .Je soupirai ronchonnant tout en me dirigeant vers Hildr puis ne sachant que faire de ce que j'avais dans mes mains le balançais plus loin derrière m'arrêtant un instant en me rappelant la bourde que je venais de faire et puis...Rien à foutre tant pis j'haussais les épaules allant vers la petite bleusaille.

Qu'es ce que tu fou à creusé la terre ?! Ta plus de mine la dernière que tu avais je l'est balancé à quelques kilomètres...Hey tu m'écoutes ?!

je me joignais à elle apparemment elle avait besoin d'aide pour déterré je ne sais quoi...Je donais un coup de pied en lançant.

Bouge tes mains de la !

et boum un coup de savate dans ce truc métallique ou pierre brillante que sais je ? Rien du tout aucun effet et pourtant j'y avais mis de la force.
Apparemment je devais me salir les mains à mon tour je me baissais nettoyant le morceau de pierre de la poussière pendant que Hildr creusais autour avec ses mains puis j'eus une sensation bizarre, en sueur déjà je regardais la bleusaille un peu perplexe puis me reculais doucement en sa compagnie le sol commença alors à gronder, trembler comme un tremblement de terre.
Qu'es ce qu'on avais bien pu faire pour que sa se foute en rogne comme sa la dessous ?
J'en sais rien mais sa me foutais la trouille à un bon costaud comme moi.
Et croyez le ou non je soulevais d'un coup sec la petite pour protégé des morceaux de roche qui explosait de part et d'autre de la zone ou nous étions...
Ce que je vis dépassais l'entendement, il y avait en face de nous un buste fais de pierre, de monceaux de terre une sorte d'homme de pierre géant.
J'ouvrais de grand yeux le voyant de sa hauteur il devait encore être enfuis profondément dans le sol pour ne voir que cette masse.
je foutais la gamine sur mes épaules la portant je tournais tout autour, puis voyait une sorte de plan ou je ne sais trop quoi comme une fente au niveau de l'arrière de ce qui devais être sa tête.

Mais qu'es ce que c'est que se bor...

je restais bouche bée, lâchant ma barre en métal en voyant des sortes de signes que j'avais l'impression de reconnaître, étais se une technologie des précursors ?

Tu penses à ce que je pense petite....






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Lun 2 Mai - 12:35

[HRP : Désolé ! J'avais pas vu que c'était mon tour, je suis assez occupé... Bref, ça ne se reproduira plus ><']

Décidément, ces ruines étaient de plus en plus surprenantes...
Je me tape un gardien métallique/rocheux de près de quatre mètres de haut, juste après y avoir penétrée, je perds de vue - et en communication ; ma coéquipière et mon détecteur de mouvement et mon détecteur cardiaque captent des signaux correspondant à des contacts humains bizarres...
Pour un endroit endormi depuis des éons et sans histoires, c'était un peu trop fort...

- "Kelly ? Kelly, tu me reçois ? A toi."

De la friture, et même par communication mentale, ça ne passait pas...
Bordel ! Mieux vallait continuer dans cette optique, les stratégies de l'Horion veulent que les éléments coupés du reste de l'armée continuent à avancer, dans le doute.
C'est ainsi que j'entreprie de me diriger vers l'endroit ou mes instruments captaient des signaux.
Je passais rapidement à plusieurs modes de visions à l'aide de mon ETH et je vis en signature thermique deux silhouettes humaines pas loin en dessous de moi - perchée comme je l'étais sur mon mur de pierre ; comme me l'indiquait mon radar de proximité.
Les deux humains - car j'étais sûre que c'était des humains, vu leur faible signature énergétique ; se tenaient près d'un cratère terreux, qu'ils semblaient avoir creusés eux même.
La première chose qui me parcouru lorsque j'effleurai subtilement leurs pensées, c'était un grand sentiment d'étonnement, couplé à une sorte de satisfaction.
Etrange...
Cela n'augurait rien de bon, à mon avis et c'est ainsi que je dégainai mon fusil GC-19 dans un geste machinal pour me rassurer.
Un énorme affleurement d'énergie inconnue se libérait, juste sous les pieds des deux signatures thermiques humaines...
Une technologie antique ? De la magie ésotérique ? Un truc alien ?
Décidément, ces ruines étaient dangereuses, imprévisibles et surtout...
Je n'y étais pas seule.
Sur une fréquence globale et non cryptée, j'enregistrais un message destiné à la fois à Kate, qui était en orbite haute et à la fois à Kelly, j'avais bon espoir que l'une des deux reçoive mon message COM et prenne des mesures pour ce qui se passait, là, sur cette planète.
Je cherchais et trouvais rapidement un itinéraire caché pour venir en bas si jamais les choses devaient mal tournées, puis je m'embusquais, camouflant mon armure et moi-même.
Le fusil posé sur un rocher, et pointé en direction des deux inconnus... les pointes explosives de mes aiguilles n'auraient aucun mal à détruire la roche séparant leurs têtes du canon de mon arme...
Revenir en haut Aller en bas
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 26
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Ven 6 Mai - 23:58

Au levé du jour, j'arpentais le chemin en vu des grottes des montagnes Matsubayashi.
Les informations que nous possédions depuis la première attaque envers les 12 avait été déclaré officiel, et il n'était plus question de jouer, de laisser parler, de rumeurs ou quoi que se sois d'autre.
Nous nous étions préparés à toutes les éventualités, à des pertes innombrables à la haine, la vengeance, la colère.
Au bout de quelques heures nous étions enfin prêt et c'est depuis l'aube que nous marchions à travers les bois dans la zone Sud de cette vaste île que nous nous étions approprié les démons, les anges, mes ancêtres, ma famille et moi même.
Au bout de plusieurs heures nous avions pratiquement passé la grande majorité de la flore et de la faune sauvage qui m'apaisais en quelque sorte mais aussi me rongeais au plus profond de moi même car s'était en ces lieux même que j'avais vu périr mon père.Mon seul lien d'attache à ces terres et maintenant je devais à mon tour m'y agripper tout comme lui tout comme eux.

A quoi bon penser ? Je ne suis après tout qu'un militaire, un démon au sang mêlé à l'acier des épées et des guerres.
J'accomplissais mon devoir et il devait en être ainsi et pas autrement.
Outre le fait de l'image que nous portons envers ces rebelles, outre nos vices et nos défauts qui sont plus grand et plus intense que ceux des humains je pense...Oui je pense que nous méritions notre place.Pour moi les humains avaient eux leur chance sur cette planète, sur terre comme sur mer.Ils avaient échoués, ils avaient faillis et s'était en un sens normal qu'un jour viendrais ou nous, les insurgés du ciel, ceux qui avions prêtés allégeance au seigneur des Enfers arpentais aujourd'hui fièrement cette terre autrefois appelé l'Atlantide.Nous le méritions, à nous de prouver notre valeur à ce monde et d'en faire ce que bon nous semble que nous choisissions les bons ou les mauvais choix.

Ce fut à cet instant précis que le tumulte fut semé dans mes rangs, accompagné du chancelier qui bien évidement n'en faisant cas sa tête avait décidé de m'accompagner et puis quoi encore ?
Cet abrutis finirai par se faire tuer et ni moi ni personne d'autre ne pourrais y faire grand chose.
Soudain des coups de feu, une panique et des formations ruinées ou complètement isolées.
Un gâchis auquel je ne pu qu'assisté, j'étais soumis à cette violence et à ce massacre de mes hommes de part et d'autres.
Il n'en fallut pas plus pour que je réagisse et à rétablir l'ordre face à l'ennemi qui une fois l'embuscade entamée se dirigeais déjà ou plutôt fuyait comme des rats vers les ruines.
Après un bref et rapide récapitulatif des pertes d'effectifs et la rage au cœur je contemplais mes hommes, je voyais la rage, la folie dans leurs yeux ne me laissait pas indifférente je sentais cette rancoeur de la perte des leurs, de ceux qui ne verraient plus leurs familles, ceux qui ne verrait pas la naissance de leurs fils et filles.
Je ressentais ce vide du fait que moi même avait perdu mon père et c'est en déployant ma voix à travers cette flore et mes dents acérées que je criais vengeance levant fièrement mon poing du haut d'un rocher.
Je marchais en tête, donnant mes ordres je savais que sur cette mission j'étais le seul des 12 familles à être prêt à tout pour venger les cœurs meurtris de mes soldats nous avions le sens de l'honneur, le sens de la bravoure et du courage qu'importe si nous étions bornés à mourir car nous étions sur de revenir mort ou vif chez nous.


Nous avions des troupes un peu partout traversant les ruines, nous nous dirigions vers les grottes car s'était la notre objectif.
J'entendais les détonations, des mines ? Oui nous devions être prudents, les terrains étaient minés et j'étais moi même contraint à faire des sacrifices.
Nous passions la plupart malgré qu'au dernier moment une détonation retentis derrière nous faisant explosé la roche, la terre et les monceaux de débris.
Une épaisse fumée grisâtre se mêlant à la poussière nous engloba un moment passant le revers de ma main face à ma vu pour ne pas recevoir de projectile quelconque.
Je les apercevais au loin, et ce que je percevais n'était en rien de ce que j'avais pu contempler auparavant.
Il se dressait au loin une chose que je n'avais jamais imaginé au plus profond de mes pensées ni dans mes rêves les plus fou...




_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Sam 7 Mai - 14:33

Kurt avait des oreilles partout. Il avait beaucoup de sources, de partout. Et d'après une source sûre, Wiver partait en chasse. Kurt avait prévu un petit accessoire pour pouvoir suivre Wiver. Après tout, il était le chancelier, et il avait besoin de prouver qu'il ne l'était pas pour rien. C'est donc bien décidé qu'il avait convoqué Wiver la veille pour lui annoncer qu'il allait venir avec lui. Et il ne lui laissait pas le choix, bien entendu. C'était ça d'être un chef.

Pour ce jour, il avait prévu une tenue de cowboy avec un magnifique chapeau noir. Il s'était rendu ainsi, une bague au doigt, au point de départ, direction, les montagnes Matsubayashi. Wiver marchait en tête, Kurt n'était pas bien loin et bien entendu, il cherchait tout comme lui. C'est alors qu'une explosion retentit, déciment une partie des troupes. Les humains étaient si fragiles. Dire qu'il en était un il n'y a pas si longtemps. Il alla voir les blessés.

-Ce n'est pas le moment d'abandonner les amis... Nous sommes quasiment arrivés... Relevez vous, et reprenons le chemin...

Il retourna voir Wiver et le regarda en posant sa main sur son épaule. Le démon ne semblait pas être au meilleur de sa forme. Il lui fit un sourire encourageant. Puis il reprit la marche en direction des grottes. C'est alors qu'ils aperçurent quelque chose de très très très étrange.

Kurt se retourna alors, une odeur venait de lui chatouiller les narines. Une odeur inconnue. Il se mit à côté de Wiver et le regarda.

-On a de la visite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Sam 7 Mai - 15:41

Une avancé rapide... Les autres membres de la résistance ont fait leur boulot, mais malheureusement, pas sans laisser de traces... Un corps de l'armée démoniaque est en marche vers l'un des principaux QG de la résistance... Trop indiscret au goût de Lyx, les résistants se contentent de se replier et de frapper en fuite, à ce rythme, l'ennemi sera bientôt à leurs portes...
Un nouveau boulot pour l'assassin, un boulot plus coriace que les autres, arrêter une armée...
En position, l'assassin attend ses proies silencieusement. Quelques pièges sont dispersés un peu partout de façon stratégique.
Trop d'ennemis ont dépassés la zone alerte, un plan ne peut pas être élaboré minutieusement, un manque de temps évident est présent...
L'œil à la lunette, l'assassin attend une cible de choix à abattre afin de désorienter l'armée adverse, pour le moment tout se passe comme prévu... Les troupes ennemis sont pour la plupart humain, rien de bien difficile. Certains sont assez idiots pour tomber sur quelques pièges grossiers, d'autres se font embusquer par la résistance.
Un groupe d'individus apparait enfin, à sa tête: Wiver Blade, une cible de choix mais... Trop dangereux, trop risqué, son heure viendra, mais pas aujourd'hui...
Lyx regarde e groupe plus attentivement.


-*Mais... Qu'est ce que c'est que ce crétin déguisé en cowboy...*

-*Mais... Une minute... C'est le chancelier...?! Pourquoi diable ce crétin est-il déguisé ainsi...*


Lyx décide donc de saisir l'opportunité. Celui-ci prépare quelques grenades soporifiques et s'apprête à les lancer lorsqu'une énorme explosion intervient.
Une épaisse fumée se soulèvent et englobe la plupart des personnes présentes.


-*Ça, ce n'est pas de moi... Enfin bon, profitons de l'ouverture...*


L'assassin jette ses grenades, hélas, à cause de la fumée déjà environnante, leurs effets sont en grande partie affaiblies. Les gaz en sont réduits à désorienter les cibles, certains marchent sur des mines et explosent, d'autres foncent tout simplement tête la première dans un arbres...
Malheureusement, seuls les humains sont atteins, les démons et autres créatures ne se rendent même pas compte des gaz présents.


-*Évitons Wiver... Il pourrait me causer pas mal d'ennuis...*

Lyx utilise ses capacités d'hybrides pour courir à plein potentiel et attraper le chancelier au passage.

-Toi, tu viens avec moi...


L'assassin frappe le crâne de "son petit protégé" afin de le sonner et de l'empêcher de se débattre efficacement. Il continue sa course tout en larguant de petites tourelles portables sur son chemin. Des soldats le poursuivent, ceux-ci se font littéralement descendre par les tourelles embusquées.
Tout se passe bien pour le moment grâce à cette étrange diversions...


Dernière édition par Lyx Werren le Mar 10 Mai - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Sam 7 Mai - 18:19

Azarielle était là, en arrière garde avec une centaine d'hommes à elle. Étonnant? Pas tant que ça: elle était curieuse de voir ce qui allait se passer et il était bon d'être là pour changer de camp au cas éventuel où cela deviendrait nécessaire. Elle n'avait que peu de renseignements sur le niveau de préparation de l' "ennemi", tout ce qu'elle savait tenait en une certitude que le terrain avait été visité au préalable par les résistants, ce qu'elle aurait pu deviné par elle-même...Simple logique. Cependant, étant donné qu'elle vendait les armes aux résistants, elle savait ce qu'elle leur avait vendu. Mais avaient-ils d'autres fournisseurs? Possible, moins important certainement, mais cette éventualité était une inconnue à considérer.

Azarielle et ses quelques subordonnés constituaient donc une arrière garde indépendante, elle l'avait précisé avec toutes choses et de toutes façons, Wiver aurait très bien pu s'en douter. L'ange savait donc que les résistants disposaient d'armement conventionnel tel que fusil de précision, quelques mitrailleuses lourdes, des AK 47 aussi, pistolets et revolvers ainsi que les munitions accompagnant ces marchandises. Beaucoup de minutions. Ainsi que des armes blanches qu'elle leur avait vendu en grosses quantités. Et aussi des objets non offensifs "pas trop dangereux pour la sécurité personnelle" de notre ange prévoyante.

L'ange avait sorti son armure faite sur mesure munies de facilités pour les ailes. Il y avait aussi des pièces d'armures parfaitement articulées pour sa paire d'ailes déployée en cette occasion. Elle avait son épée ainsi qu'un dague large, pointue et à double tranchant et également un surin à la lame fine, à double tranchant. Elle n'avait sorti aucune de ses armes car son corps d'armée miniature n'avait pas encore pénétré la cité en ruine. Ils étaient prudents et attentifs pour l'instant. Son armure était faite en adamantium blanc, comme les volets de ses fenêtres. Cette armure ne la couvrait pas entièrement et sa tête non plus. En fait elle avait des protections au torse, au dos, aux jambes, aux bras, et ses mains étaient équipées de gants couvrant le dessus des doigts avec des petites plaques rivetées. Elle avait aussi une jupe de cuir découpée à la romaine avec plaques rivetées. Ses pieds gardaient des sandales à la romaines, ceux-ci habillés d'un recouvrement de plaquettes rectangulaires rivetées. Elle s'était coiffée d'un diadème plat à l'elfique qui retenait sa chevelure en queue de cheval. Tout cela n'était pas forcément en accord de couleur (chevelure rose, peau, yeux, armure blanche) mais la priorité était un minimum de sécurité physique et son image d'ange exigeait -à son sens- une certaine finesse de présentation.
Ses hommes, eux, avaient des uniformes aux tons de couleurs s'accordant avec le terrain de l'affrontement. Elle avait le blason de sa famille en relief sur l'armure au niveau des abdominaux et ses combattants étaient identifiés à la militaire, avec des écussons tels que "deux ailes blanches avec une épée blanche sur fond noir, épée pointe en bas et ailes déployées". Les hommes de troupe avaient grenades, AK47, couteau de combat/survie et pistolet Desert Eagle. Les forces azarienne avaient des casques radio peu visibles.

Ils n'allaient bien sûr pas communiquer avec les termes d'échecs, puisque ces termes n'étaient utilisés que pour les opérations illégales. Il y aura simplement une "chef" et des "soldats". Azarielle avait même prévu certains codes pour l'occasion (seulement elle et ses combattants, pour communiquer avec les autres c'est en normal).

Code:
Retraite = défaut de fabrication
On change de camp = mon armure est sale
Massacrez les alliés = cactus
(D'autres peuvent y être rajoutés^^)

-----------------------------
Entrée dans les ruines
-----------------------------

Le corps armé azarien finit par entrer en les ruines, à ce moment, elle dit dans son casque radio "tous en armes!". A ces mots, la centaine de combattants (exactement 120) prit la mitraillette russe en main, prête à tirer. Elle dégaina son épée.

Wiver était d'une humeur très guerrière, le pauvre ne pouvait pas se détacher l'esprit de ses hommes perdus et il était si convaincus d'avoir raison que l'ange le prenait quelque peu en pitié. Outre le démon, un autre notable était présent: Kurt. Le chancelier, avec qui elle échangeait parfois des infos, était vêtu d'une manière que l'ange trouva bizarre. Mais quand on a fréquenté un peu Kurt, ça frise l'habitude... Bien que l'ange, du coup, se cru bel et bien le seul chef ici vraiment équilibré. Bien sûr, elle ne se moquait pas de Kurt, il était utile et ses idées allaient dans la même direction qu'Azarielle.

Soudain, des explosions! Il fallait s'y attendre... Elles n'atteignaient pas l'unité d'Azarielle car celle-ci se trouvait encore loin dans la procession (il valait mieux laisser les excités mourir en premier). Elle se demanda si l'ordre de changer de camp ne viendrait pas plus vite que prévu... Mais patience, tout n'était pas encore perdu pour Wiver, loin de là.
Les soldats mouraient, là devant, Azarielle voyait des corps par terre. D'autres souffraient. D'autres encore se relevaient courageusement. Elle dit à l'oreillette "Azariens, dispersion, on avance ensemble". L'unité Azarienne se dispersa aux alentours, restant à vue pour avancer ensemble et ainsi détecter plus facilement les explosifs qu'en groupe serré. Ils étaient loin de l'action mais la distance suffisait à être très prudent... Surtout quand on sait ce qu'on a vendu à l' "ennemi" !

Tous avançaient, à couvert et en regardant où mettre les pieds. Azarielle devait aller en hauteur... Oui, un point culminant, le plus culminant et couvert, pour voir l'ensemble. il était très important de voir l'ensemble de la bataille afin de savoir où diriger ses hommes. Elle alla à pied dans une tour parmi les plus hautes restantes. Elle ne volait pas et heureusement, cela lui permis de tuer des combattants "ennemis" qui gardaient le lieux. Elle se glissa dans une ancienne salle et rengaina son épée. La tour était vide maintenant, elle était seule. La salle n'avait plus de plafond, c'était devenu l'étage le plus haut de la tour et l'ange se mit accroupie derrière un mur épais plein de trous pour observer.

Elle vit Kurt se faire enlever mais elle ne pouvait rien faire pour l'instant. Elle se demandait comment Wiver allait fêter l'enlèvement... Elle vit aussi un... truc. C'était le mot. Un truc énorme... Là, elle eut peur, elle ne dit pas à ces hommes de stopper mais simplement "un truc gigantesque est dressé devant nos forces. Je n'ai jamais rien vu de tel! Restez discret surtout." Les hommes le virent à travers la fumée et la poussière causées par les explosifs. Tous eurent un temps d'arrêt puis continuèrent de marcher mais encore plus prudemment.

Elle communiqua alors à Wiver:

"Dis donc, c'est quoi ce truc?!"





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Mer 11 Mai - 19:41

Depuis la visite du patron dans ma demeure, toutes mes idées ont changés... il y a quelques mois de cela, je ne m'interessais pas aux actions des resistants, des maîtres... car je ne me doutais pas que leur rôle était aussi important que dangereux. Oui, cela s'applique pour ces deux classes... les dissident n'ont pas de cotés, ils peuvent se pencher vers les maîtres et la résistance. Mais ce n'est que qulques temps que je me suis rendu compte : du rôle que je peux jouer dans cette ville.

Après mes longues années à cotoyer les maîtres aussi grossier les uns que les autres, il est l'heure d'aider la resistance. A mes cotés se trouve être Trulyboby et la jeune femme qui l'accompagnait lors de sa visite au château. Nous étions dans de vieille ruines isolé de toutes population... mais je sentais très bien que beaucoup de personnes s'y trouve actuellement pour s'approprier cette grande puissance qu'est l'Acharius. Je devais faire attention à tout ce qui bouge car la menace peut venir de n'importe où ici.

Il y a vos hommes ici? Demandais-je à Trulyboby

La réponse était importante, car si je vois un de ses hommes et l'attaque ca ne le fera pas trop. Je lui demanda donc de me faire une petite tape dans l'épaule pour me prévenir que c'est bel est bien son partenaire que j'aurai pu attaquer.
En tout cas, de longues heures de marchent nous attendaient encore. Déjà le temps qu'il nous fallait pour arriver jusqu'a ces ruines fut assez considérables, il faut maintenant trouver l'Ancharius... je laissa la place au chef de la resistance afin qu'il prenne les commandes à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Jeu 9 Juin - 16:15

La marche d'Ancharius... Depuis que le chef lui avait dit ce qu'ils allaient devoir faire une recherche... Dans les ruines Hametu... Elle y était déjà allée, mais ne s'y était pas trop attardée, ni aventurée... Elle n'aimait pas trop cet endroit... Elle préférait les lieux plein de vie... Et les ruines, ce n'était pas vraiment là où il y avait de la vie. Elle devait donc bien s'armer... On ne sait jamais hein??? Donc, c'est armée de son sabre préféré, de deux nouveaux éventails, et plein d'armes de lancé comme des shurikens qu'elle se rendit aux ruines en compagnie du chef de la résistance. Elle savait qu'il faudrait entrer sous terre... Des armes trop longues seraient inutiles, même trop encombrantes. Il en fallait de plus petites... Elle avait également des nunchaku.

La bataille avait commencée... Des explosions se faisaient ressentir et entendre... D'après les récentes informations qu'elle avait, il s'agissait de la jeune Hildr. Elle aimait tout faire péter... Elle se tourna vers Trulybody et lui fit un léger sourire.

-On va y aller... Mieux vaut les prendre à revers... Du monde est passé par là...

Elle montra du doigt une brindille cassée... Il y a quelques temps, quand elle était venue, il n'y avait pas tous ces changements qu'elle pouvait constater. Le plus important à observer, c'était d'éventuels retournement de terre, probables pièges posés... Par qui, elle ne pouvait le savoir, mais ce n'était pas très important.

Yoko était très heureuse de faire équipe avec Trulybody. Elle lui était redevable de l'avoir soignée, de lui avoir donné cette robe, à laquelle elle avait prit grand soin. Elle prit son sabre, prète à toute attaque éventuelle.

-Allons-y... Je vous suis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Ven 24 Juin - 1:41

Ambition et Vibrations


Cette jungle et cette caillasse décolle complètement de l'atmosphère citadine! Ces rocs sinueux m'ont l'air plus naturels que ma plume à rédiger, c'est dire! oO. Mea culpa : j'ai passé les quatre-vingt pourcents de mon vécu au sein de la ville. Ma présence en ces lieux est exclusive!
Ceci étant dit... Ce décor pittoresque doit passer en arrière-plan. Stop au tourisme : un troupeau de vilains réclame la fessée. L'Armée Démoniaque s'est effectivement rendue "invisible" aux rumeurs dernièrement... Peu ou pas d'informations circulaient à leur sujet, ce qui parallèlement mène au soupçon d'une machination.
Je tape ce sol craquelé, je trébuche une, deux fois, la pointe des pieds à la prise des racines millénaires.


"J'ai le droit de dire "merde"?! Ah! Ce que je rêve de retrouver mon fauteuil douillet... Saloperies de racines, enfoirés de piafs chieurs, et climat bâtard! Ça ne vaut certainement pas notre douce Atlantica, hein Yo...ko..."

Ma dernière recrue ne manque pas d'avoir les sens épineux. Un son, pourtant lointain au ras de cette forêt et sublimé dans un brouillard d'autres bruits quelconques, fut compris par Yoko. Il s'agit certainement de cette p'tite teigne d'Hildr... Seigneur, qu'elle n'en fasse pas qu'à sa tête. Et Dreak... Tiens bon avec elle T-T. Pourtant... Portant! La gamine aux bombes reste un valeur sûre de la Pax Eugenius. Je m’arrache les dents 'avouer mais... Elle est apte à toutes situations, et spécialement à l'infiltration. Elle est un "détecteur sonore, odorant, de présence..." à elle-même. Ils sauront faire du bon travail en m'attendant.

"On va y aller... Mieux vaut les prendre à revers... Du monde est passé par là...", remarqua la prudente Fa.

Seulement, géographiquement parlant, je suis à chier! Je n'ose pudiquement l'avouer à mon assistante. Par geste non-purement de galanterie, je lui "fais honneur" de me guider, et non l'inverse.
Le rythme s'amplifie. Les roches antiques gagnaient en nombre, en taille, hauteur, et en hectares! Plante des pieds un poil usées, nous atteignons la base d'une "architecture" se démarquant de l'entourage. Puis, le paysage semblait vaste et nu en cette zone. Tel un phare, ange sauveur des marins, cette masse rocheuse s'élevait plus haut que les cimes des pins non avares en taille des alentours. Elle pourrait être un excellent repère dans le cas d'un égarement.
Après moults approches de la chose, la question du "Saint-Golem" me traversa logiquement l'esprit. Façonnée de mains humaines assurément... Motifs et savoir-faire propre à l'Homme s'exposaient sur le "gros truc" qui semble mi-enterré. Je distingue ce qui semble être trois dextres d'une main... A l'Ouest, alors conquis par le Soleil, un coude attaché à une lourde épaule apparaît être. Mouais! Kézako!
...Quand soudainement je distingue par le plus beau des hasards, des silhouettes duales au sommet du machin de pierre! On ne me trompe pas! Dreak and Hildr! Ces postures... Les leurs! Tout juste impossible pour l'ennemi d'emprunter leur apparence et leur être à la fois!
Je me lançais les rejoindre, par la même occasion, mater ce pictural coucher de Soleil... Ah! Romantique que je suis...!


"Ave les enfants! Vous auriez pu nous attendre pour ce fantastique coucher de Soleil! Ambiance chaleureuse mise à part... Dreak. Hildr. Une piste de l'Ancharius dans les environs? Personnellement, la recherche et l'observation... Ce n'sont pas mes dadas. Mais j'ai une vague idée... D'amateur hein. Ce bidule qui nous soutiens, ne serait-ce pas...?



Revenir en haut Aller en bas
Vilhelmine Hildr

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 25
Localisation : Là où y'a des explosions!

Papier d'identification
Race: Sorceleur(euse)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: PERSONNE!

MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Lun 27 Juin - 21:43

Alors Dreak m'aida à déterrer la pierre qui m'intriguait tant, enfin il ne creusa pas, il donna plutôt un bon gros coup de pied à la place, ce qui fit ressortir la pierre plus amplement. Je l'observais, vraiment elle est bien particulière. Elle était à la fois sœur et étrangère aux pierres que j'utilisais d'habitude pour fabriquer mes armes. Luisante et saillante, l'envie de la toucher fut forte, ah curiosité et fascination quand tu nous tiens ! Pendant que Dreak nettoyait la pierre soigneusement, je glissais mes petites mains pour enlever la terre entre cette pierre et le sol, afin de pouvoir l'en dégagé de celle-ci. Au moment où nos deux mains touchèrent la pierre, il y eu une réaction, étrangement avec moi, je ne savais pas si Dreak avait eu la même sensation, des sueurs froides et une sorte de malaise s'empara de moi. Drôle de sensation... J'eus un temps d'arrêt, scrutant la pierre, plusieurs questions me dévorait l'esprit : « Quel était cette sensation ? », « Quelle était cette pierre mystérieuse ? » Et j'en passe.

Je vis le tas de muscle reculer, non mais qu'est-ce qu'il fou ?! Je retournais ma tête vers lui, à la fois énervé et blasée, alors que j'allais lui demandais ce qu'il branlait, le sol se mit à trembler violemment, qu'est-ce que c'est encore ça ?! Je regardais le sol interloquer, je tremblais aussi dû au contact que j'avais avec le sol. Soudain je sentis une main me soulever, C'est quoi le bordel ? Tournant vite fais ma tête je vis Dreak, DREAK ?! Ho vint de dieus !! Je vais le boxer lui attend voir ! De petits rochers, et tas de terre s'éjectait du sol, je tentais de me protéger en croisant les bras, fermant les yeux. Je donnais un coup de pied derrière moi en espérant que ça atteigne Dreak. Je lui criais :


Sale Tapette !! T'a pas honte Putain ?! Attend que je redescende tu vas tater de mes bombes enfoiré !



Blessé légèrement, complètement salie de poussière et de terre, j'étais bouillonnante d'haine. Quelque chose d'énorme me faisait face, je ne parvenais sur le moment pas à distinguer ce que c'était à cause la fumée et la poussière qui obstruait ma vue. Peu après je voyais une masse gigantesque en face de moi. C'était un corps fait de pierre de technologies très anciennes. Je m'exclamais avec engouement et joie.


Mais... c'est... c'est... UN NOUVEAU JOUET !!! YAHAAAAAAA !!! Super !!! On va bien s'amuser!!!


Je sentis qu'on me souleva à nouveau, j'étais sur les épaules de Dreak cette fois ci. Reprenant un pic de colère, je lui frappais sur la tête tel un tam tam sauf que j'utilisais mes poings, en lui rétorquant que c'était un « enfoiré », et qu'il « ne refasse plus jamais ça ou sinon je lui fou une gre dans la cul ! ». Ah ça fait du bien de se défouler ! Non mais haut il se prend pour qui personne n'a le droit de me faire ça ! Il tournait autour de cet objet plus ou moins identifier, voyant une fente se situant ce qui devait être la « tête », il y avait plein de signes, je pouvais étrangement les comprendre. Entendant Dreak je compris que lui aussi étant dans le même cas que moi.


Un peu que j'y pense mon pote!!


Je mis d'abord mes écouteurs, mettant un son qui se marriait, d'après moi à la situation. [Daft Punk- The Has Changed > Je m'infiltrais comme je pu à l'intérieur de ce bidule, tout était éteint, je vis un siège, je pris place en prenant appui sur le « tableau de bord », tout à coup plein de circuit et de lettres anciennes s'illuminèrent d'un bleu cyan lumineux puissant. Ayant mon cul sur le siège je m'exclamais « Wouhaaa p'tin mais ça déchire ! J'veux la même chose dans ma piaule ! » . Je vis qu'il y avais un autre siège à ma droite, hum il faut donc être deux pour l'utiliser ? Une fois que Dreak réussi à grimper dans se tas de roche et de langues anciennes, je m'amusais déjà à bidouiller les bouttons.


Trop Classe !! Tu vas voir je vais faire un high score sur se jeu !!! Alors ça fait quoi si j’appuie là?


Le géant fit un grand pas en arrière, j’appuyai alors sur un autre bouton en disant « Ok la marche arrière... », le géant bougea un bras, comme s'il voulait frapper quelqu'un, sauf que là il avait cogner dans une sorte de tour qui tenait encore miraculeusement debout bien qu'elle soit perforer à divers endroit. La tour ne tint pas le coup et s'effondra à côté du géant, je fis « oups » me grattant la tête et tirant la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psykojoke.deviantart.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Mar 28 Juin - 21:07

Quel bordel moi je vous le dit, entre la petite siphonnée complètement dingue qui me frappe le casque pour me hurler dessus des niaiseries aussi grosse que son petit gabarie et cette gigantesque forme humaine faite de pierre et de cristaux plus surprenant les un que les autres.
Après cette rapide mise en bouche de la chose en tant que tel la donzelle finit par stopper ses manières burlesque qui agaçait tout autant que je lui aurais bien déchiqueté le cou.
Enfin il fallait contenir cette rage et cette envie de tuer pour l'ennemi s'était pas leur de se s'énerver pour des clopinettes et puis elle finit par me faire marrer.
On se refera jamais sifflais je en l'aidant à entrer dans la boite de conserve qui devait encore recelé de bien belle surprise.
J'attendis une main secourable par ce que l'entrée n'était pas la porte à côté.
Tu parles ! Pouah ! Cette saleté vint même pas essayé de me venir en aide pour que je grimpe dans ce fichu caillou.

Ce que je vis, je le verrai une fois dans ma vie, alors que je peinais à me stabilisé dans l'engin qui était plutôt étroit mais il y avait l'espace qu'il fallait pour qu'on sois à deux personnes.

Sa t'aurais tué d'essayer de m'aider petite teigne !

je lançais ma réplique qui n'eut pas l'effet ex-conté mise à part celui qui était l'émerveillement de la jeune fille et sa totale déconnexion avec la réalité et bien sur sa musique à fond dans les tympans.
S'était étrange, les symboles était à la fois si mystérieux et pourtant j'avais l'impression de les connaître.
les sièges fait en pierre presque moderne mais la nature primitif rappelait que celle ci avait été faite il y a bien longtemps et pourtant elles étaient intact.

Mais qu'es ce que...Nan att avant de toucher les bout.....Et puis merde laisse tombé.

Je m'asseyais envisageant de voir à mon tour moi aussi à quoi servait ces dizaines de bouton.
Je me risquais à en appuyer sur un de la sueur perlait déjà de mon front, cette journée était sous le signe de la chaleur et d'un vent violent.
Je pressais le bouton alors j'entendis un bruit sourd face à nous, deux vitre apparaissait elle semblait faite avec une matière primitive proche du verre.
Je regardais l'extérieure qui me paraissait bien petit vu de la haut. Et pourtant il ne me fallut que peu de temps pour distinguer clairement la silhouette qui venait à nous...Cet homme qui avait tué tant de lycans et d'autres résistants cher au projet du big boss et le voila seul face à cette machine.

Héhéhé il a pas froid aux yeux ce salaud....Reste la Hildr ! On va s'occuper de lui moi et mon Méga Cleek !

En peu de temps je sautais de l'engin, rebondissant sur mes Rangers façon militaire qui avait une certaine similitude avec celle du démon qui s'avançait face à moi.
Je laissais trainer mon arme sur le sol percutant des pierres par instant et lançais d'un sourire arrogant et provocateur relevant peu à peu ma barre de fer prenant de l'élan face à mon adversaire.

Es tu prêt à tâter de Méga Cleek Wiver Blades ?!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 26
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Ven 22 Juil - 19:13

La poussière dissipée, j’aperçus de mes yeux, de ma vision démoniaque emplie de stupeur tel que mon visage quasi inexpressif et pourtant mes lèvres restaient entrouverte le regard pour une fois plus en hauteur qu'il ne fut jamais été face à un ennemi encore inconnu et qui me paraissait déjà redoutable.
Ce que j'entendis ne me fit que redouter une fois de trop cette arme que possédait les rebelles, une tour au loin venait de s’effondrer dans un vacarme des plus tenace et plus dominant que jamais faisant trembler la terre, plus puissant que l'ébranleur des terres lui même.

Je n'eus pas le temps de me poser une seule question à son sujet que je voyais déjà apparaître en face de moi dans un ricanement triomphant et sournois la silhouette de l'individu qui m'avait échappé autrefois il y a quelques mois de cela déjà.
Dreak, se sale traitre et assassin de ses propres alliés avait été difficile à débusquer de sa cachette.
Je m'étais retrouvé à me confronter face à celui ci une première fois et celle ci serait la dernière.

Je ne ferai pas deux fois la même erreur sale chien...Crois moi tu vas payer pour tes crimes...

Mon regard s'était durcis, qu’importe que l'ennemi est avec elle l'immense golem que je voyais dans le dos du lycan, qu'importe que ceux ci est des hommes dotés de pouvoirs, qu'importe que je me face transpercer de mille lames, je ferai en sorte que les nuisibles disparaisse, je ferai en sorte que cette arme antique nous revienne à nous les dirigeants d'Atlantica.

Sans plus attendre une seconde de plus...Revenant à gâcher l'effet de surprise qu'avait causé l'apparition de cet stature de pierre gigantesque je me rendais invisible fonçant sur ma proie tel la rapidité et la ruse du faucon.
Je réapparu dans un élan ou je me stoppais net face à face avec lui prenant mon épée derrière mon dos de ma main droite et de ma main gauche face à son visage et ses crocs de loup garou à peine sortie face à un rugissement qui en ferait frémir plus d'un je lançais ouvrant ma paume, les 5 doigts de ma main écartés une flamme légère mais puissante de quoi l'aveugler ou lui faire perdre se foutu sourire de satisfaction qu'il avait trop gardé sur sa sale face de meurtrier envers la couronne d'Hadès et les représentants de celui ci sur cette île.

Ne sous estime jamais un descendant de la première famille tueuse de lycan sur cette Terre sale traitre !

Mes hommes encerclaient le périmètre tuant le moindre rebelles sans aucune pitié ni hésitation.
Je pouvais sentir leur présence et leur stupeur face à l'arme antique mais ils connaissaient les ordres et savaient ce qu'ils avaient à faire.
C'est en brave guerrier et soldat que j'avais moi même personnellement formé que ceux ci allaient guerroyer au non de la justice des 12 familles, au nom de leur seul chef Blades Wiver.









_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Mer 3 Aoû - 22:22

Je termine mon parcours à travers les arbres et les roches pour arriver au point de la "diversion" qui m'a permis d'agir, j'arrive dans une clairière, les oiseaux s'enfuit, je me demande pourquoi et mon petit doigt me dit que je ne vais pas tarder à le savoir...
J'ai toujours sur mon épaule cet crétin de chancelier déguisé en cowboy, ce mec me fait pitié, je me demande si je ne devrait pas le tuer de suite.

Je le balance dans un coin et lui jette un dôme de défense dessus (voir mon équipement) pour l'empêcher de se barrer au cas où il reprendrait connaissance.

Je continue mon chemin en entendant la douce berceuse des hommes me suivants se faisant descendre par mes mini tourelles largables.

Après quelques minutes de marche rapide, j’aperçois un immense golem de pierre, qu'elle est donc cette abomination? Des hommes de ce cher Wiver encercle le périmètre et commence à descendre avec habilité quelque-uns des gars qui bossent pour la résistance, je n'aime pas trop ça... Je lève la tête et je vois le démon guerroyer avec ce gros balourd de Dreak, s'est presque comique.

Je n'aurais pas du baisser ma vigilance, les chiens de Wiver m'ont vu et me prennent pour cible, c'est mauvais. C'est qu'ils tirent bien ces enfoirés, ils m'ont fait danser quelques secondes, j'ai failli y passer! Je me réfugie derrière un arbre et prépare mon fusil d'assaut SCAR, ce petit bijou...
Je sort de mon couvert et commence à tirer, j'arrive à en descendre deux, c'est le genre de gars qui bougent tout en tirant sans trop de mal, ils sont "bien dressés"...

Je continue de bouger en tirant sur leur positions, je parviens à en toucher un troisième, mais celui-ci n'est pas mort, juste la jambe, j'essaye de l'achever, mais ses coéquipiers m'en empêche, quelques tirs de couverture puis une évacuation du blessé, les chiens!

Je sort mon fusil SR-25 Knight tout en rangeant mon arme précédente, je vise le "petit prince" qui fait mumuse avec ses boules de feu et je tir une cartouche cryogénique, l'ai-je touché...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Jeu 11 Aoû - 11:41

Kurt n'en revenait pas, il l'avait sentit venir, mais ce bougre était très rapide, il ne s'était pas préparé du tout à se faire enlever... Bon, autant faire l’évanoui, pour voir comment allait se dérouler le reste des évènements. Peut-être verrait-il des résistants dont il n'avait aucune connaissance, c'était l'occasion rêvée. Certes, Kurt n'aimait pas la violence, mais malgré son aspect fragile, il était un bon combattant. Avant d'être transformé en vampire, aucun humain contre qui il s'était battu ne l'avait mit à terre... Pour se moquer, ses adversaires vaincus lui disaient que le fait d'être sali lui donnait plus de force qu'il n'en fallait... Mais Kurt avait passé son enfance dans la boue, et la bouse... Après tout, son père était fermier. Et il avait souvent porté des choses très lourdes depuis son plus jeune âge... ça donne des muscles...
Puis il fut transformé en vampire... Vitesse, force... Tout cela l'aidait encore plus, même si dans le fond, il ne voulait pas se battre.

Kurt se laissa entrainer par cette créature qui le transportait, se demandant ce qu'il allait faire, s'il le fallait, il se défendrait... C'est alors qu'il tomba au sol et gémit légèrement... Sa tenue allait être foutue... Saleté de résistant... Quand l'odeur partit il ouvrit les yeux et regarda autour de lui. Quel était ce dôme étrange??? Il le toucha et grogna, il ne pouvait donc pas sortir. Il croisa les bras et réfléchit. Il regardait partout autour de lui. Et s'il sortait son nécessaire à couture??? Pour passer le temps... Peut-être que Wiver allait venir le chercher, autrement, il devrait se débrouiller seul... Il regarda le dôme. Chaque chose avait un point faible. Quel était celui de ce dôme?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Jeu 18 Aoû - 19:46

Ainsi Azarielle observait le paysage agité en cet an 2136, dans ce trou paumé qu’étaient ces hautes ruines. L’ange observait plus particulièrement des gens sur le grand truc rocheux et elle crut reconnaitre à travers les nuages de poussières retombants Hildr, cette petite folle furieuse qui avait laissé une bombe à l’onsen. Ces gens rentrèrent à l’intérieur de l’engin millénaire et ce même engin sembla se mettre en fonctionnement. Azarielle était déjà plus sur ses gardes… Et elle eut bien raison ! Un coup de bras du géant de pierre se dirigea très dangereusement vers sa tour en ruine, qu’elle quitta par le dessus à tirs d’ailes pressés ! Bizarrement, Azarielle se demandait si ce n’était pas bel et bien Hildr qu’elle avait vu monter dans le géant. Des fois, on a comme des impressions de déjà vu… ._.

Après s’être réfugiée plus loin en arrière, elle aperçut Wiver sautant à l’assaut tel Conan le barbare enragé, attaquant le géant… ? Ah non… Un résistant que l’ange avait déjà vu dans ses prises de contact commerciales avec la Pax Eugenius. Apparemment, vu sa gestuelle, Wiver et lui étaient en froid… XD
Elle pouvait les voir gesticuler et imaginait sans mal le genre de choses que Wiver devait aboyer envers ce résistant. Ils commencèrent rapidement le face à face pendant que les pauvres chairs à canon en dessous se tapaient sur la tronche. Soit, passons les deux coqs emplis de fierté combattant pour l’honneur ou autre chose. Car il y avait un autre paramètre immédiat à considérer : l’enlèvement de Kurt. Ce grand fou s’était fait kidnappé en un coup de vent et Azarielle n’avait pas pu ne serais-ce que tenté de suivre le mouvement du regard à cause de la destruction involontaire de la haute ruine. Finalement, se mettre en hauteur avait été une erreur, ou plutôt rester en hauteur. Elle avait tout de même une bonne vision d’ensemble en tête maintenant. Il était temps de changer de plan.

Les hommes azariens était au contact par l’attaque de résistants, ils se débrouillaient bien et Azarielle leur envoya le message de repousser les piétailles de résistants dans un coin, que l’ange vint ensuite découper en moults morceaux par quelques lames de vent bien dirigées. Cependant, voler rend très visible dans la foule, elle dut s’isoler dans un bâtiment pour éviter des volées de balles. Ses hommes avaient essuyés des pertes et elle était assez loin sur le champ de bataille pour leur donner ordre de repli en ramenant un maximum de morts ainsi que le matériel allant avec. Elle lança son communicateur à un des hommes afin de pouvoir parler librement. Les hommes s’exécutèrent et elle prit soudain les cieux pour atterrir dans la zone où se trouvaient Lyx Werren et Kurt. Pas de communicateur égal parole libre, surtout de ce côté-ci de la bataille. Elle avait en prime l’excuse de vouloir sauver Kurt, elle était couverte. Ce Lyx, à ce qu’on disait, était une personne très discrète. Il était celui qui pouvait être le lien neutre entre les résistants et elle, sans changement d’apparence.

Il n’y avait peu de résistants en ces lieux, la plupart étaient au corps à corps. Après un ou deux éventuels témoins gênants supprimés. Elle retrouva Kurt et lui fit signe de ne pas prononcer un seul mot. Elle attendit que Lyx la voit, ayant barrière protectrice de vents tranchants afin d’émietter les conséquences du quiproquo. Et elle lui dit dés qu’il arriva à vue, le sourire avenant et sachant que Kurt ne baverait pas auprès de Wiver.

"Je suis là en paix, ils sont tous occupés à se trucider, nous avons du temps et l’endroit est discret… Pouvons-nous parler ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Mer 23 Nov - 21:20

Yoko avait emmené donc son chef avec un certain aplond dont elle seule avait le secret. Son sabre dans sa main, elle observait chaque recoin de l'endroit où ils se trouvaient. Elle leva la tête et lança un mini poignard sur une pierre qui enclencha un piège. Elle soupira. Cet endroit était dangereux. Elle aperçut alors plusieurs choses étranges. Wiver qui se battait contre Dreak.

-Si j'avais le choix, je préfèrerais éviter cet endroit... Moins je vois ce démon, mieux je me porte...

Elle prit la main de Trulibody et l'emmena plus loin où elle aperçut cette fois Lyx avec le chancelier qui était prisonnier. Mais que devait-elle faire? Elle n'en savait rien elle se tourna donc vers Trulibody et lui demanda.

-que fait-on? On les devance tous? Ou on va aider quelqu'un? Il vaudrait mieux devancer tout le monde non?

[IRL= pardon, j'ai toujours pas mon imagination revenue... j'ai vraiment du mal... ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Mar 29 Nov - 10:25

Tout en suivant le chef des rebelles, je me remémora ma rencontre avec ce gars la. Rien a voir avec ce que j’imaginais : Un homme dur, l’air sur de lui... alors que Trulyboby a un air comique même si il est sur de ses convictions. C’est alors que je sentis uen énorme secousse qui me fi perdre équilibre un léger instant. Restant sur mes gardes en croyant qu’un ennemie allait nous attaquer à tout moment, je m'approcha d’une parois rocailleuse et posa ma main dessus. En une fraction de seconde, mon pouvoir gela le roc et de mon autre main, je cassa la pierre que j’avais gelé. Le chemin est de nouveau libre. A cause de cette secousse, une pierre était tombé devant nous, heureusement que Trulyboby et la jeune femme n’était pas trop devant, sinon il serais surement blessé.

C’est alors que me vint une réflexion : « L’ancharius, cette arme dont parlais Truly’, c’est réveille ? »

Je m’approcha a grand pas vers l’endroit ou c’était produit la secousse. C’est alors que je vu Wiver, un autre hérité des 12 familles réputés pour être une bête sanguinaire. Je n’entendis pas vraiment parler de la famille Blades dans mon enfance... mais je sais une chose : ils ont une lignée vraiment noble et respectable chez les démons. Un de mes aïeuls à surement rencontrer un des Blades pendant la grande guerre... Le Blades actuel se battait contre un homme à l’air très agressive, en voyant la réaction de la jeune femme qui nous accompagnait il devait surement s’agir d’un de leurs compagnon. Je proposa alors une chose :

- Je vous propose de laisser ces deux la se battre. Allons voir si cette arme est réveillé ou pas. Qu’en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Jeu 29 Déc - 1:12

Rouages paisibles

J'imaginais alors la silhouette humanoïde du géant qui devait servir notre juste cause. Au loin, adossé aux nombreux pins qui logeaient sur ces terres, se montrait ce qui semblait être le crâne d'une entité divine. Divine de par ses proportions dignes de l'objectif des Rebelles, mais aussi de l'espèce "d'auréole" qui couvrait la tête du Golem : le Soleil couchant n'a pas choisis, semble-t-il, la machine de la paix comme point de rencontre pour ses faisceaux par pur hasard.

..."Tête du Golem". J'ai l'envie de traiter l'engin tel un frère de race, un homme qui respirerait le même air que le mien, qui dégagerait l'odeur du sang humain coagulant d'une blessure...

Cette figure de colombe qui nous aidera à apporter une paix fraiche à notre pays n'a attendu que trop longtemps ce jour. Je fis signe à la petite Yoko de suivre mes pas :


" Hoy, la demoiselle guerrière! Mon coupaing Ancharius n'attend plus que nous pour son réveil! Suis-moi à la ligne derrière mon dos et, si tu captes une onde malfaisante... Zou! Tu la zigouille fissa!"

Une boue moite bouffait mes pieds en mouvements jusqu'à mi-tibia. Une petite larme de regret coula de mes yeux en voyant mes chères (dans le sens premier du terme) bottes by Gucci se prendre des montagnes de gadoue... Le ricanement de Fa me fit reprendre mes esprits aussi sec. Toujours présente pour m'épauler cette minette.

"..."

Ça empeste la poudre dans le coin! Et pas que! La couleur boisée de la terre humide qu'on course se dégrade progressivement vers un rouge que je connais parfaitement.

"Yoko? Un sacré foutoir façon bain de sang par ici, non? Il vaudrait mieux éviter que l'ennemi nous localise par l'odorat. Une telle puanteur "steak pourri like" est facilement repérable. Pour preuve : il y a encore un kilomètre d'ici, l'émanation du sang emplissait mes poumons.
Propulsons-nous à l'aide de ces vieux troncs d'arbres morts, tu veux?"

Alors que ce fut au tour de mon sens de l'ouïe de prendre le relais sur l'odorat (je percevais comme des couinements de caniche dans la direction de l'Ancharius... L'image d'Hildr fit irruption dans mon crâne. Je la voyait très bien jouer à la dingue, en train de faire un rituel vaudou pour tenter de réveiller Ancharius, au moment où j'arriverait jusqu'au Golem), je sentis que mon centre de gravité s'écroula aussitôt. Ayant d'abord tamponné un arbre de passage avec mes plantes de pieds pour me jeter avec force au devant avec Yoko, mes yeux furent magnétisés par une lame venant s'écraser avec fureur sur le tronc nous soutenant. Alors, la propulsion se changea en roulade sur la crasse terrestre... Mon costume "deux pièces" allait subir le pire instant de son existence.

Ce sale réflexe resurgit soudainement : je récitait le psaume de Saint-Jean dans un débit fulgurant comme signe d'adieu pour mon si beau cost...
Et puis non! Je retournais la situation dans tous les sens dans mon esprit en ce si bref instant, mais si long en soi de par l'adrénaline dopant le cerveau... J'ai d'abord pensé à reprendre position à l'aide de mon sabre-lumière, mais étant donné qu'il est fait à base de matière détachée, instable, je finirais tout de même la gueule peinte couleur chiure..
Yoko compatissait... J'eu tellement l'envie sadique de l'utiliser comme tremplin, que mon sens de dandy remonta à la surface.
Au diable la veste boutonnée d'or et tous le luxe qui va avec... J'ai horreur de sortir avec ce foutu shirt à l'anglaise, couverte de carreaux à fond vert avec des motifs... disons "d'homme" *Rougit bêtement*. Finalement, c'est comme parler du casse-croûte du midi : on s'en fout un peu, et surtout dans ce genre de situation.

Hop! Quitte à perdre ma seconde peau aussi précieuse que mes fesses (je parle toujours du costard hein), je préfère de loin garder le tronche intacte, et avec ça, mon slibard couplé à mon shirt et pantalons.

Le seigneur Blades entra dans mon champ visuel quand, inconsciemment, je cherchais l'origine du lancer de la lame. D'un calibre aussi impressionnant et sombre que son allure, sa nature de Démon me fit plisser la peau du front : j'adopta un air sérieux redoutable. Je redoubla ma détermination, lui laissant, au obscur fondateur encerclé de ses troupes, un joli regard en gage de signature personnelle. Je n'oublierais pas sa silhouette, tout comme, je l'espère, il n'oubliera pas le message virtuel du regard.

Les cellules de mon cerveau tentaient vainement de résoudre l'équation suivante : dans quelle direction Blades menait ses troupes, bordel de Dieu?! Une question vitale, d'autant plus que si ce fut vers le Nord,là où s'enfonçait le Soleil, ce trône d'Helios; je n'aurais d'autres choix que de laisser Yoko me couvrir lâchement mes arrières... Je n'ai pas la vitesse de cents hommes réunis, mais il en est de même pour chacun d'eux à l'unité.Pourtant, l'aura qui s'en dégage est monstrueuse à l'image de leur race...

Ainsi, ayant choppé le plus brusquement au monde l'avant-bras couvert de cicatrices de ma secrétaire, j'empoignais la garde de mon sabre et pris soin d'allonger la lame lumineuse au point d'atteindre les deux mètres de longueur. Du coup, la portée surdimensionnée couplée à l'effet "tourbillon" que je lui donnait en l'agitant en spirale, créait une sorte de mur ignifuge, dégageant tout obstacle me/nous faisant face.




" God save our league! Vous êtes pile poil à l'heure et au bon endroit les enfants."

Le bout de bras que j'empoignait était d'une mollesse... Ce n'était plus Yoko qui était amarrée à ma main,mais une boule de boue humanoïde...

"Woups... Yoko? J'ai... Non non, je ne veux rien entendre! Tu pourras sortir ton fouet pour me punir au QG, car on a pas beaucoup de temps!"

La pauvre Fa semblait s'être mangée les plus délicieuses et robustes branches de bois mort et autres dunes de gadoue. Connaissant son caractère "caractériel" justement, je devrais rester, je pense, un peu plus longtemps dans l'Ancharius, par simple précaution...
Je pris la parole :


"Bon, mes petits zoiseaux, conduisez-moi jusqu'aux commandes de notre bébé. Et inutile de regarder l'horizon comme vous le faites. Oui, y'a comme un air d'apocalypse avec ces tremblements et cris enragés qu'on peut entendre au loin.
Et... Si jamais on trouve l'audace de cogner dans le tas, dans cette mini-troupeau de Démons, ... Le Conseil des Fondateurs va redoubler, voire x-tupler leurs recherches sur notre organisation."

Des regards presqu'implorants et pleins d'espoirs ce sont alors tournés vers mes yeux. Nerveux, j'ai alors eu le réflexe de jouer la carte du dialogue. De l'encre coule dans les veines d'un journaliste tel que moi. Je pourrais très bien adopter des plumes à la place des doigts, car j'aimerais juste diffuser mes recherches et mes pensées pour les autres. Un journaliste quelconque devrait penser comme moi. Et l'argumentation est ce qui nous sauveras, Atlantes, de mes mains, de la misère politique qui nous menotte de la tête au pieds. On est liés avec notre pseudo "liberté" dans une cellule humide et lumineuse qu'on appelle communément "Atlanta".

"Ecoutez-moi! Je pense que vous comme moi, les Rebelles, saisissez que "la plume est plus forte que l'épée". Les mots entaillent profondément, beaucoup plus que la force et la violence. Je... Je pense argumenter face aux Démons..."

Ils semblent douter... Même l'espiègle Hildr qui ne semble jamais prendre le temps de réfléchir avant d'agir...

"Ouais, je vous suis! On est face à des être de ténèbres. Mais ils sont de ceux qui ont enfantés notre patrie! Forcément, ils doivent connaître la valeur de la parole. Et puis... Seigneur Blades est à leurs têtes..."

... ...J'ai du mal à déchiffrer leurs avis en me basant sur la lecture de leurs visage... Dreak est taciturne mais sait émettre des calculs de probabilités. Hildr? Difficile de trancher sur ses capacités cognitives... Haha... Je sens que je vais devoir improviser et être égoïste sur ce coup!
Ça passe...


"...Ou ça casse!"

Dreak me répéta mot à mot la notice de l'Ancharius. Mon bébé de rocs sera un moyen supplémentaire d'intimidation face à l'Essuie-Glace* (voir en fin de post), une autre façon d'appeler Sa seigneurie Blades.


"Cella terrestris et caelestis dimensiones pluma. Embryo solidatae pax vestra ad adventum gravida, matres et patres vestri posterus docebit vos sumus, surgere et secare ferro vindice contrivit cum corpore vestro "malleus"!"
"Cellule du monde terrestre et plume des dimensions célestes. Embryon solidifié destiné à l'avènement de la paix parmi tes créateurs, tes futurs pères et mères qui te guideront, nous en somme, lève-toi et tranche à l'aide de l'épée justicière, écrase à l'aide de ton corps "marteau"!"
, dans la langue d'un lointain pays, berceau d'un peuple que l'on nomme "Francs".


Je parle aussi bien le Latin que je sais pisser avec précisions dans la cuvette! A force de pratiques, l'âme produit la chose sans forcément y réfléchir. C'est ce que j'appelle un "réflexe", un acquis instinctif.
Ancharius nous siffla des mots en Langue de l'Est (Le Latin, comme on la nomme par ici). Ce fut si strident, chaotique, qu'on aurait pu entendre le golem depuis le périmètre Nord d'Atlantica, totalement opposé à Hametsu... Comptons plus de quarante kilomètres de distance. Monstrueux, et pourtant réel.



"Ô pater portans optata palma manus vestras meum, et ductor meus."
"Ô père portant aux creux de tes mains les désirs de mon être, sois mon guide."


Je compris alors la nature du son de la voix. Elle était la plus pure au monde. Et fut audible qu'aux "Pères" et "Mères", les pilotes, de l'Ancharius.
La voix cristalline était féminine et fort jeune. Je jetais ma tête de bas en haut : j'aimerais que Dreak, Hildr, Yoko et Amagera (qui su se tenir loin de la scène depuis tout à l'heure, très probablement qu'il sachait quelle est sa place. Un Ange après tout...) posent leurs pieds sur le front du golem, sublimé par l'éclat vermillon du Soleil se couchant. Comme preuve de l'appartenance d'Ancharius à l'ordre de la Résistance. Ils asquiécèrent sans tarder, et leurs pas résonnaient au sommet du géant rocheux.

Un indicateur rouge apparu soudainement à la surface de l'espèce de fenêtre qui me séparait de l'extérieur. J'aperçus aussitôt Blades et ses sous-fifres; mes trois compagnons me criaient leurs position du sommet de cette montagne mobile. Cette tache, si triviale soit-elle, ne manque pas de me faire penser à ces secrets radars de l'armée. Nul doute que l'haleine des Démons de Blades se trouvent dans les parages. C'était une carte en temps et espace réels, captant les "choses" qui préoccupent l'esprit des pilotes. Wiver ici, en l’occurrence.
Une pensée me vint à l'esprit : aussi irréalisable serait-elle, j'imaginait que la métaphore du pilote par le "père" et "mère" ne serait en fait... Qu'une simple réalité. Devrais-je jouer un rôle paternel à l'égard de l'Ancharius? Si sa capacité à lire dans les esprits de ses conducteurs est vraie, je pense qu'une relation de confiance se base entre Ancharius et nous, Résistants.
Je signais cette idée dans ma tête, et dis :


" Allô? Un... Deux.. Un, Deux... Ah! Ça à l'air de fonctionner! "

Ma voix tonna vers les Démons : les quelques pins debout, entourant le clan de Wiver, s'écrasaient vers l'arrière par la pression du son. A priori, un bruit phénoménal, celui de ma petite voix fluette, était vomi depuis la gueule béante du golem. J'en conclus donc, si jamais ma thèse sur la liaison entre "l'esprit" d'Ancharius et celui des Résistants s'avérait juste, que mes trois bonhomme perchés sur le pic frontal du Goliath de pierre n'étaient pas affectés par le brouhaha de ma voix reproduite.

La troupe ennemie se stoppa nette.


" Hello, Mister Blades! Que penses-tu du joujou que tu as en face de toi? Je te rassures, ce n'est un quelconque élément du paysage qui nous entoure. Disons seulement que tu as la puissance d'une chaîne montagneuse pointée sur la gueule. Hmm?... Serait-ce un pixel qui bugue sur mon écran, ou bien tes fidèles dévoués font dans leurs couches?
Plus sincèrement Wiver, j'ai un mot à te livrer, au nom de notre révolution prochaine et de notre groupuscule.
J'ai là cette chose qui pourrait sans doutes... Écraser ce que toi et tes amis du trône appelez "puissance militaire". Vois-tu la grandeur que représentait notre très haut Zeus, à l'époque où la foi régnait sur notre peuple? Tu as ici l'héritier de sa force. Enfin, façon de parler!
Pour te convaincre, vois plutôt... Oh, là-bas, ce bout de tour qui dépasse de la flotte!

Mmh... Alors voyons... Pas de boutons A, B, X et Y? Ni Start et Select?
...
Ancharius? ...M'entends-tu? J'ai sûrement l'air con et Dieu dois se marrer en m'écoutant causer à cet... androïde surdimensionné, mais... Balance la sauce sur cette tour que je vois là-bas. Un coup "so strong" qui foutra la chocotte aux messieurs en bas. Mais retiens-toi de balayer l'endroit dans sa totalité, hein? Limite seulement au maximum les dégâts que tu pourrais produire. Tu peux le faire pour ton papounet?"


J'ai cru entendre une fillette me répondre :
"In servito vestro!"
"A ton service!"


Je compris le mécanisme du golem. La tour en ruine se volatilisa sans que je vis les mouvements d'Ancharius! Aucun faisceau, aura, ni rituel pour déclencher un tel cataclysme. Rien de perceptible!

Une abîme éclata à l'impact du souffle de l'explosion... Un choc très différent de nos bombes actuellement produites. De lumière verte jungle, ce fut une trombe d'air comprimé, me semble-t-il, qui perfora la tour avec ses alentours. Un noir ténébreux s'échappait de la gueule de la brèche ouverte dans la mer à cet endroit. Flippant!
Ensuite, comme si le spectacle ne faisait pas assez scintiller nos yeux, l'abîme maritime craquela une suite de terre sèche jusqu'aux pieds des Démons. Une minuscule plaque tectonique fut vomie de ses gongs, provoquant un glissement du terrains, ajouté à cela, une pression venteuse effrayante, qui arracha les débris de nos ancêtres (les ruines) et les pins y logeant, pour les projeter je ne sais où. Sûrement là où dors l'horizon et ses étoiles la nuit venue...

Il me fallait une poignée de secondes pour forcer mes muscles de la mâchoire à reprendre leur position habituelle. Effarant! Et encore!
J'ai en premier lieu voulu jouer la carte du bluff, ne connaissant aucunes des capacités d'Ancharius, mais le destin a, semble-t-il, forcé les choses.
J'aimerais tant immortaliser ces ahuris de Démons tremblant jusqu'à la racine de leurs cheveux! Wiver eu un léger recul, mais ne desserra pas les poings, tout en continuant de me combattre du regard.

Il n'y a qu'un unique chemin pour nous mener, moi et mes trois amis, loin du danger que représentent ces types des Forces Obscures. Mon pouvoir ne sera d'aucune utilité, les conditions de son enclenchement n'étant pas remplies... De plus, il semble bien que l'Essuie-Glace ai pris la crème du bataillon du gouvernement... Très peu de chances de survie, si un combat de force directe s'aboutit...
...
Je n'aime pas ces méthodes... Je vais passer pour tout sauf le meneur des Résistants. Moins qu'un leader porteur de bonne parole.
Que le Seigneur me pardonne...


"Wiver! Pour être franc (ce n'est pas le cas réellement), j'ai, à l'instant même où nous parlons, disséqué les capacités de mon engin. Je n'ai qu'usé un bon petit "10%" des compétences possibles du golem.
Sois clément, et laisse-moi et mes amis quitter les Ruines! Je pourrais parfaitement dépoussiérer le terrain de votre vermine, mais la Pax Eugenius a ses principes. La vie est un cadeau du Tout-Puissant, le plus beau qui puisse être donné. Le Mal en profite également, de ce présent. Tu es fécondé à partir de ce Mal, Wiver; mais je vais agir comme un Saint l'aurais fait, je suppose.
Va! Ta vie et celle de tes compagnons te sont laissées par le Bien que nous représentons, Résistants.

Que la Paix vous gagne également, frères Démons...
Quittez l'endroit."







"Comment? Amagera?..."





* Wiper" (connaissant personnellement Wiver, je sais qu'il s'est inspiré d'abord à partir de ce mot pour le nom de son perso'), dans la langue de Shakespeare, se traduit par "Essuie-glace". Trulyboby en fait un jeu de mot subtil dans le sens suivant : La "vitre" est le contenant du reflet. Une vitre / fenêtre qui sépare une salle close, disons, le trône d'un roi (Wiver, qui est Fondateur), avec l'extérieur, où se regroupent son peuple qu'il dirige. On peut imaginer Blades (aux côtés des autres Fondateurs si on veut) du haut de sa hiérarchie (la salle du trône, surélevée) observer le peuple qu'il gouverne, derrière cette baie vitrée. Un peu comme, habituellement dans de nombreuses oeuvres où le grand méchant est défini par son statut en, du genre, du haut d'un haut édifice, nous pouvons le voir regarder, baissant les yeux, tous ceux qui grouillent sur le bas de son champ de vision (Un exemple tout bête : Raitô Yagami, Death Note, vers les tomes 10-11, observe les adorateurs de Kira, sa seconde identité, du haut d'un immeuble, dans sa chambre d'hôtel où il croisera Takada... On voit l'otaku^^). Et donc, dans cette vitre (le "glace" de "essuie-glace") qui le délimite à son peuple, il voit son reflet. Et avec, ses convictions. Les convictions de quelqu'un sont souvent très lisibles sur le visage. La détermination, avec un regard spacieux entre les paupières et les cils; une envie de faire le mal (une dictature?...) avec des traits plus émincés sur la tronche, ou l'envie de se faire plaisir (couplée à l'envie de régner en dictature. On peut prendre un malin plaisir à profiter et jouer avec son pouvoir politique) par des muscles faciaux plus courbés.
Mais dans un autre sens, on peut poser les choses ainsi : ce qu'il voit au travers la vitre, peut ne pas lui plaire! Comme ça, il peut faire passer sa main sur cette glace (la vitre) et simuler un balayage de ce que la vitre permet de voir : le peuple et sa cité. Wiver pourrait "essuyer la glace depuis son trône", si un caprice lui vient à l'esprit.
Voiloù!
C'était ma minute philosophique! Arffh, mon clavier a prit cher avec tous ces "clic clic" non-stop...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Sam 14 Jan - 12:39

Sans comprendre ce qui se passait je me ruais violemment sur Blades, j'allais lui donner le plus beau coup qu'il n'eut jamais dans sa vie de la part d'un lycan.
J'étais tellement sur de moi, tellement sur que je lui foutrai enfin la raclée qu'il méritait aujourd'hui que je donnais de toute mes forces des coups à répétition frénétique et d'une force surhumaine en direction de celui ci.
Mon regard était d'un jaune vif perçant prêt à tuer ce salopard qui prônait une justice que seul son peuple admirait. Mais moi justice ou pas se n'était pas pour cela que je me battais contre lui, non s'était pour mettre fin à ce jeu de cache cache, trouvé ou attrapé qui durait depuis quelques mois entre nous depuis le jour ou il m'avait pourchassé et traqué comme une bête sauvage jusqu'à une demeure abandonnée.

Ce jour la j'avais le sentiment qu'il était plus féroce et plus craint qu'aujourd'hui, bizarrement je me sentais supérieur en force et en volonté. Ce qui n'arrangeais rien à leurs affaires, nous avions cette arme de pierre, ce géant que Hildr tenait entre son doigté délicat et si dévastateur.
N'empêche que si elle se m'était à détruire tout sur son passage sa ferait pas mon affaire non plus.
Esquive parade, coup, voila ce qui résumait bien notre combat entre lui et moi, son épée si imposante soit elle était fluide et si légère entre ses mains qu'on pensait pouvoir la brisée en moins de deux. Ma condition de loup garou se faisait sentir je voulais le déchiqueter en morceau et se ne serait possible que si je me transformais, oui pourquoi pas après tout ? Mes crocs sortir comme un piège à loup se refermant sur sa proie et je fondais de nouveau sur Blades afin de le mordre.
On se retrouva vite déstabilisé par le Big Boss qui venait de lui parler, d'ailleurs ou était il ? Je ne voyais plus rien à travers ce mélange de fumée et de poussière.

Se retirer ? Et puis quoi encore ! Je n'en es pas finis avec toi Blades !!!!

Hors de question de partir maintenant, l'un de nous devait mourir et se serait surement pas moi. Je me transformais complètement en loup garou, ma masse corporelle s'intensifia et je devenais une véritable bête. Dans un hurlement écrasant j'attrapais mon adversaire et le plaquais de toute mes forces contre un rocher qui se brisa sous la pression du corps de mon adversaire et sous ma force démesurée.
Son regard vif rubis m'épiais et j'allais lui arracher la gorge, il ne resterait de lui que du sang et un monceau de cadavre brisé en deux.
D'une voix sépulcrale et féroce, voir bestiale je déclarais avant de lui donner le coup fatale.

C'est la fin Blades !!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 26
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   Mer 18 Jan - 13:42

Je ne voyais pas le visage de mon interlocuteur, il me parlait du haut de cette engin ? Qu'étais ce donc ?! Il me fallait savoir cela au plus vite. D'après le visage qu'il arpentait s'était quelque chose d'ancien, d'antique mais je n'en avais jamais entendu parlé. Mes hommes n'étaient pas vraiment certains de vouloir continuer à combattre surtout par les prouesses que cette machine de guerre venait d'offrir aux résistants.
Seul quelques uns étaient resté, par pur fidélité et de toute manière je ne pouvais pas leur reprocher d'avoir craint celui ci...S'était magnifique...A la fois magnifique et utopique mais aussi craint et dangereux.

L'écho de la voix de l'homme me semblait familière, je ne savais pas qui cela pouvait bien être mais elle était bien informée. C'était donc lui le chef de cette meute de chiens errants et belliqueux ?
Cela m'en avait tout l'air.

Viens te battre espèce de lâche !!! Prend les armes et bats toi !!!

Lui hurlais je assoiffé de rage, mais celui ci était prêt à rebrousser chemin, fuir lâchement ou juste par ce qu'il s'en sentait le droit avec cette énorme arme de siège. Qui était il ? Je n'eus que peu de temps à m'éditer sur cette objet, que pris de stupeur Dreak repartait à la charge lui aussi. Apparemment il n'était pas du genre à obéir aux ordres.
Pendant que je laissais s'enfuir mon ennemi numéro 1, je combattais avec force et hargne face à un lycan que j'avais traqué durant plusieurs mois et aujourd'hui nos destins seraient scellés, lequel des deux craquerait il en premier ?

Le combat était plutôt maitrisé jusqu'au moment ou celui ci se transforma en lycan, enfin une opportunité de montrer au monde que les Blades chasseurs de loups garous étaient belle et bien toujours de la partie.

Je reçu des coups de griffes qui ne plaisantaient pas avec les vêtement que je portais, mêlant boue et détritus de terre, choc contre les rochers, épée contre force brute je combattais jusqu’à me souvenir soudainement qui était la personne qui venait de me parler auparavant. Liliol, le journaliste ?! Bien sur que s'était lui qui d'autre aurait cette voix et cette arrogance british ?!
Cette enfoiré aurait son quart d'heure d'angoisse un jour et se serait de la part de toutes les familles fondatrices.
Je fus alors propulsé contre un rocher, la folie habitait Dreak, l'envie de tuer surement comme ces deux gardes qu'il avait assassiné, il essayait de m’étouffer ou bien ferait il de mon corps son quatre heure avant l'heure ?
J'eus un sourire bref aux derniers mot que serait celle de Dreak à ce moment la, je relevais la tête, mon visage souriant fièrement du sang coulant de ma lèvre inférieur et je lui rétorquais.

Si tu es prêt à mourir, ton dernier voyage sera l'Enfer...

Mes vêtements brulais sous la pression de magma que j’insufflai à mon corps, les grosses pattes de Dreak finirent par me relâcher sous la chaleur et les brûlures. Je n'étais qu'un être fais de feu et d'un magma aussi brulant que les volcans d'Hadès fusent ils en Enfer.
Je lui assenais ensuite un coup de poing qui le déstabilisa puis l’englobais dans une épaisse couverture de flamme qui une fois dissipé ne laissait voir apparent que le sol noircis par mes flammes nous faisant disparaître Dreak et moi dans une téléportation, ce combat avait été une parfaite égalité entre les fondateurs et les résistants. Du moins pour le moment.




_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La marche d'Ancharius [Second Event]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La marche d'Ancharius [Second Event]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme
» Haiti en Marche - Présidentielles 2010: sont-ce les premières escarmouches?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: RP's archivés-
Sauter vers: