AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Mer 16 Mai - 19:45

Kuro & Shiro se trouvaient à l’extérieur de la banque d'Atlantica. Il pleuvait des cordes. Ils étaient au sec sous un amples manteau noir imperméable ainsi que d'un grand chapeau blanc empêchant la pluie de les mouiller et d'apercevoir leur visage. Seul leur regard luisant pouvait être aperçu dans l'ombre de ce chapeau. Ils jetèrent une cigarette à moitié consommé par terre, qui s'éteint immédiatement au contact de l'eau. Puis ils se retournèrent vers la lourde porte de la banque et y pénétrèrent.
A l'intérieur, tout respirait la richesse, ces salopards d'anges et de démon, blindés et pourries jusqu'à l'os par toute leur sale fortune. Ces enfoirés allez être les premiers à connaitre leurs noms. Bientôt tout Atlantica saura que l'enfer n'était pas rouge comme les flammes, mais qu'il était dénué de couleurs, noir et blanc.
Ils ôtèrent le chapeau ainsi que le grand manteau noir pour laisser voir la tenue de combat qu'ils portaient ainsi que le Katana fixé dans leur dos.

Kuro pris la parole sous son masque noir.
"Ecoutez nous bien bandes de rats! Nous sommes Kuro et Shiro! Et nous sommes ici pour que vous racontiez ce que vous allez voir ici! Retenez bien nos noms!"

Shiro se mit à rire de son visage ravagé par les cicatrices.
Des barreaux apparurent aux sorties et des gardiens arrivèrent très rapidement. Anges et démons possédant des pouvoirs, mais qu'importe. Kuro et Shiro devaient s'habituer à affronter toutes sortes de pouvoirs rapidement. Un des gardes lança une boule de feu dans leurs directions, une grosse boule de feu.

Kuro parla à Shiro très calmement:
"Shiro..."

Un liquide totalement blanc sortit de la moitié de torse de Shiro, et se plaça devant eux en prenant la forme d'un gros rond. La boule disparut à l'intérieur, comme dans un trou, puis le rond se referma et disparut.

Shiro sourit et pris la parole:
"A toi Kuro hyahahaha"

Kuro répondit:
"Arrêtes de te marrer putain c'est sérieux!"

Kuro avait fait couler un liquide noir depuis son pied jusqu'à chacun des gardes. Ils s'en rendirent compte trop tard et ils furent tous empaler par de grosses pointes noires aussi dures que le diamant. La matière noire redevint liquide et revint dans le corps de Kuro et Shiro comme elle y était partie.

Kuro:
"Regardes moi tout c'est attardés qui ont peur pour leur argent!"

Shiro:
"Des crétins écervelés! Et dire que c'est pour protéger des crétins pareils qu'on avait du être crée! Quelle ironie Hyahahahaha!"

Kuro:
"Bon on va pas trainer, on fait disparaitre l'argent et on se tire!"

Ils se dirigèrent vers un banquier en gardant un œil vers les rupins qui pleuraient pour leur argent. Ils empoignèrent le banquier avec le bras de Shiro et le soulevèrent, Kuro forma une pointe noir à l’extrémité de son bras et le posa tout près de l’œil du banquier.

Kuro:
"Le coffre c'est par où?"

Le banquier tout tremblant pointa du doigt dans une direction. Ils le lancèrent contre le sol et Kuro posa sa main sur le mur puis une grosse tache ronde se forma sur le mur. Puis le liquide revint dans la main de Kuro, laissant à la place un trou béant qui donnait accès sur le coffre de la banque.

Kuro:
"Fais disparaitre tout ça Shiro"

Shiro:
"Putain ça va me bouffer de l'énergie tout ça!"

Kuro:
"Fermes là et vas y bordel!"

Shiro créa une grosse boule de matière blanche au centre de la salle du coffre, puis d'un signe de la main la boule s'agrandit, et tout ce qu'elle touchait se retrouvait à l'intérieur sans bouger de place. Une fois que tout eu intégré la boule blanche, il serra le poing et la boule se rétracta d'un coup et disparut avec ce qu'elle contenait.

Kuro:
"Bien, allons y Shiro."

Ils rebroussèrent chemin en direction de l'entré toujours barricadée, les clients de la banque totalement terrorisés par la perte de leur argent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Mer 16 Mai - 20:15

Début d'après midi, je me dirige vers la banque, j'ai un mauvais pressentiment, comme si il était vital pour moi de me rendre en ces lieux, tout de suite, maintenant. Je suis équipé d'une armure lourde à champs réfracteurs, je peux toujours bouger aussi vite, mais niveau discrétion, c'est un zéro pointé.

Je suis équipé d'un desert eagle, d'un fusil d’assaut AUG, d'un couteau de combat Mark III et d'une lame d'excellente qualité à tranchant mono moléculaire (le genre qui est capable de couper une porte blindée en un seul coup).

Je me trouve devant la bâtiment, je tente d'écouter à l'intérieur, mais je n'entends rien, mon scanner m'indique la présence de nombreuses personnes à l'intérieur, de tout type, anges, démons, hybrides, humains, lycans, ect... Un bon quart est mourant, qu'a t-il bien pu se passer à l'intérieur?!

J'essaye de pousser discrètement la porte, mais celle-ci semble barricadé, fermée de l'intérieur en tout cas. Je n'ai pas le temps pour les politesses, à l'aide de ma lame, je tranche cette épaisse couche de métal et d'acier en deux et force le passage à l'aide de mon armure.

Une fois à l'intérieur, je vois des cadavres de gardes un peu partout, ils ont étaient fraichement tués, d'une manière abominable, je regarde ensuite en direction du comptoir, je vois des civiles encore en vie, terrorisés, je me dirige vers eux au pas de course.


-Bordel, c'est quoi ce merdier?! Que s'est-il passé ici?!

-D... D... Dans le coffre!

-Quoi dans le coffre?!

-Je... Je ne sais pas! Un individu terrifiant, son corps... On dirait deux moitiés différentes collées, et il semble fou, il se parle seul!

-J'y vais!

-Ne... Ne faites rien de stupide, vous pourriez l'énerver... Attendez au moins les renforts!

-Regardez ce qui est déjà arrivé aux gardes ici! Espèce de lâche!


Je me dirige ensuite vers le sois disant coffre, je peux effectivement voir cet étrange personnage, il se parle seul et fait disparaitre la totalité du coffre dans une espèce de grande sphère blanche, je n'aime vraiment pas ça, je reste discret. J'ai pu entendre le nom de "Shiro".

Je le laisse passer, je suis derrière un pilier. Je me faufile ensuite dans son dos et me prépare à le poignardé à l'aide de mon couteau Mark III...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Mer 16 Mai - 21:01

En sortant du coffre ils s'aperçurent que la porte de l'entré avec été éventrée. Par une sorte de lame apparemment... Mais qu'elle genre de lame pouvait faire ça? Il était évident qu'un petit malin avait eu l'idée de s'infiltrer dans la banque pour faire le héros. Il allait vite regretter son choix...
Le mec en question devait se cacher quelque part comme un rat sournois qui attendrait d'attaquer sa cible... par derrière!
Ils se retournèrent donc brusquement pour découvrir ce qu'ils avaient prévu. Un mec en armure, une armure apparemment de haute technologie avec un putain de couteau à la main!

Shiro:
"KURO !!!"

Kuro eut juste le temps de former une petit plaque noire épaisse sur laquelle le couteau vint ricocher.

Kuro:
"T'es qui enfoiré?! J'vais t'éventrer mon p'tit tu vas regretter de t’être mêler de ça!"

Il forma une grosse masse noire munie de pointes au bout de son bras et frappe en direction du torse de son adversaire. Puis de l'autre coté, Shiro fixa une tache ronde et blanche au plafond et une vint se coller discrètement sur l'armure dans le dos de l'agresseur.
Revenir en haut Aller en bas
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 26
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Mer 16 Mai - 22:07

Le signale d'alarme, posté dans l'immense tour de verre et de métal j'épiais le bouton précisant à la tour Tenbatsu qu'un problème était survenu. Se n'était plus qu'une question de temps, une infime seconde, un minute, deux, trois puis sur l'espace virtuel se peaufinant en face de mes yeux la carte de la ville se dessinait les rues jusqu'au moindre détails, jusqu'à la plus infime ruelle. Puis la course folle du localisateur flèche orange se faufilant telle une anguille sous mes yeux scrutant le lieu de la possible attaque. Encore quelques minutes à tenir se n'était plus qu'une question de temps, j'étais là debout les bras croisés méditant déjà sur mes ordres puis le signale s'arrêta, s'était à la banque...A la banque...Encore une attaque ? En avait il jamais assez ? Encore de l'argent qu'il ne serait quoi en faire pensais je en me rappelant ce que Trulibody avait tenté il y a de cela 4 mois maintenant.

Il faut croire que l'odeur de l'argent éveille les sens des hommes...

Je m'en retournais grimpant les escaliers munit de hauts parleur je déclarais dans ma marche rapide et souple jusqu'au hauteur de la tour extérieur visualisant la banque qui semblait bien tranquille à cette distance.

Faites dépêchés 2 patrouilles, qu'en est il du régiment que j'ai fais former il y a de cela 2 mois Caporal ?

voix du haut parleur: Tout est en ordre mon seigneur, le régiment comporte 1500 démons à votre disposition pour n'importe quel intervention. Voulez vous les informer dès maintenant de votre position afin qu'ils interviennent ?

J'eus un sourire au coin des lèvres puis machinalement je repris un ton aigre et sérieux presque désinvolte et rétorquait.

Je n'es pas besoin de 1500 hommes pour une bande de rebelle ayant à peine le tiers de mon expérience et en longévité, ils ne feraient qu'admirer le spectacle dites leur plutôt de se rendre au point convenu, je veux que ces salopards d'humains crèvent...

voix du haut parleur: Entendu sir.

Je me téléportais une fois au rebord des remparts de la forteresse puis arrivait dans le centre de la salle bancaire. Un constat affligeant, des gardes tués et salement, un sale travail, une sale besogne qui puait à des kilomètres la mort aux alentours. Les derniers civils fuyaient déjà à mon arrivé sur les lieux et ne aperçurent donc pas. Je passais une jambe puis l'autre par dessus le corps d'un garde gisant au sol le sang commençant seulement à se répandre sur le sol. L'air sérieux et banale je parlait seul allant la ou tout être cupide soit il se dirigerait, la salle des coffres.

Faudra que je me souvienne de ne pas laisser le chancelier choisir les gardes, c'est vraiment un ramassis d'incapable...

Je marchais tranquillement, mon épée à l'arrière de mon dos prête à trancher ce qui devrait l'être, de la chair et des os compacté ensemble tenant de bout et voila tout...Un corps fait d'eau et quand on le perce se vide, petit à petit jusqu'à la dernière goutte. Le spectacle qui me fut offert était surprenant et étrange... Le dénommé Lyx Werren un mandat d'arrêt sur sa tête et un inconnu au visage fourbe et strident se livraient combat.
Je lançais alors que le combat semblait bien entamé d'une voix nonchalante et curieuse de savoir ce que manigançaient ces deux individus aussi surprenant l'un comme l'autre soient ils, j'avais cru à un complot contre le système d'Atlantica mais j'avais peut être eut tord.

Et bien...Puis je savoir ce qui se passe ici ?

_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Jeu 17 Mai - 20:04

Mon adversaire a pu parer mon coup, ça aurait été trop facile de l'avoir dans le dos, en une fraction de seconde, ma lame a failli se briser sur cette espace de plaque noir, nul doute que c'est une matière pour le moins incroyablement solide, je ferais mieux de faire attention.

L'homme tente de me frapper au niveau du ventre, j'esquive, mais de justesse, ma barrière à frisée, ce qui signifie qu'elle a sentit le coup de mon ennemi. Je sort ma lame mono moléculaire, il me faudra ça au minimum si je veux pouvoir trancher la défense de mon "camarade de jeu", et encore, rien n'est sûr... Je pense qu'il n'y est que très peu de chance pour que je ne puisse même l'entailler, je recule alors d'un pas.

Mon scanner s'alarme tout d'un coup, il m'indique une modification physique au plafond et la première couche de blindages arrière de mon armure. Je fais éjecter la partie touchée par cette étrange chose blanche, quand j'ai vu ce qui est arrivé aux billets, je préfère ne pas me tenter à ce sombre danger.

J'active mes sens de loup à leur maximum et renforce mon bouclier cybernétique, en désactivant mes armes de distance pour une bonne demi heure.


-Pas de chance pour toi, l'affreux. Le seul moyen de m'avoir dans le dos, c'est avec une attaque à distance, dans le genre sniper, et à première vue, ça ne semble pas être ta spécialité, voir pas du tout même... Mais je dois avouer que ton étrange matériel noir me laisse perplexe et méfiant, je n'irais pas de main morte...


D'après un calcul rapide, ma lame ne pourra pas se briser contre cette chose, mais elle ne pourra pas la traverser directement, je pense que je devrais y mettre au minimum une bonne vingtaine de coups, et encore...

Alors que je m'apprêtais à lancer l'offensive, j'entends une voix extérieur au combat. Je tourne la tête un brève instant pour voir que c'est en faite ce cher Wiver, je me disais bien que cette voix et ce ton m'étaient familiers... Je regarde ensuite à nouveau mon adversaire et me place à un endroit où je peux avoir les deux autres dans mon angle de vue.


-Tiens donc... Mais c'est ce petit Wiver, vilain démon, orgueilleux, fier et fils à papa, hum...? Pour une fois que je défends quelque chose qui t'appartient au lieu d'essayer de le détruire...

-Bref, je suppose que nous allons avoir affaire à tes brillantes techniques, étant donné que tu as ton épée avec toi... Bien, ce combat à trois partie va me permettre de faire d'une pierre, deux coups...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Jeu 17 Mai - 20:59

Cet espèce d'enfoiré avait réussi à esquiver l'attaque de Kuro, et à se débarrasser de l'ambre blanche de Shiro. Ce mec n'était pas à prendre à la légère avec tout son bordel sur le dos!
Kuro et Shiro avaient un sentiment de mépris pour cet homme qui se cachait sous tout un équipement sophistiqué, seul un faible avait besoin d'autant de matériel pour se battre! Enfin bref... Chacun son sens de l'honneur!
Un autre avait fait son apparition dans la banque, une démon muni d'une épée. Décidément c'était le festival des imbéciles aujourd'hui!

Kuro se tourna vers le nouvel arrivant:
"Hey tête de nœud! Tu ferais mieux de te mêler de ce qui te regarde avant que je t’explose la tronche!"

Shiro:
"Et ce vaut également pour toi la boîte de conserve! Si tu tires pas d'ici vite fait bien fait, tu vas être bon pour la casse hyahahaha!"

Kuro:
"Arrête de te marrer crétin! Bon apparemment ils ont pas l'air très coopératif et puis ils ont l'air de se connaitre ces deux crétins! Puis le p'tit brun là c'est bien un démon... Il mérite qu'on lui botte le cul!"

Shiro:
"Ok! Formation lumière et ténèbres! Hyahaha!"

Shiro fit un signe de la main et le disque blanc au plafond se divisa en une multitude d'autres qui vinrent tapisser les murs de toute la banque.

Kuro:
"Vous allez regretter de vous être mêlés de ça!"

Un disque blanc apparut sous leurs pieds et ils s'enfoncèrent dedans. Une fois complètement disparus à l'intérieur, le disque se referma.
Puis un énorme pieu noir sortit à une vitesse folle du mur dans le dos de l'homme en armure, ainsi qu'un qui vint par le plafond au dessus du démon à l'épée.
Revenir en haut Aller en bas
Lia

۞ Créature ésothérique ۞

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 30
Localisation : Quelque part entre son passé et son destin...

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Blades-sama

MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Jeu 17 Mai - 21:55

[hrp : Je peux ?]


- Laissez moi passer ! Mon maitre est à l'intérieur !

C'était la voix d'une femme essoufflée, à ça oui, voila pas mal de temps qu'elle courrait dans toute la ville à la recherche de son maitre, son flair de chienne de garde bien docile ayant flairé les ennuis. Et qui disait ennuis, disait son maitre en plein dedant... Logique... Logique et déprimant. Mais sa petite intuition d'inquiète chronique n'était pas bien précise, et c'est plus par dépit de n'avoir flairé aucune piste à l'avance qu'elle avait suivit les cris d'horreur, à la limite presque deçue de n'avoir pas pu trouvé le problème par elle même. Foutue journée, ne courait-elle donc pas suffisement entre les paniers à linge, la cuisine et le ménage pour aussi courir après un courant d'air ? Il fallait absolument qu'elle trouve un moyen de lui foutre un mouchard dans la poche, pourquoi n'était-elle donc pas bercée dans l'art de la technologie ? Mais ce n'était pas vraiment le point important de la journée.

La voila donc devant un grand édifice aux allures perversement riches à cermoner des gardes pas vraiment sympathiques en retour pour qu'ils la laissent passer. Un bracage ? Non mais n'y était-il pas censé y avoir une floppée de gardes élites pour garder cette batisse temple de l'avarie ? Comment se faisait-il que des personnes mals intentionnées pouvaient encore entrer ? Pourquoi fallait-il que le maitre s'amuse à règler ça par lui même ? Remarquez, d'une part elle n'avait aucune idée s'il était vraiment à l'intérieur ou s'il se cognait juste la tête sur de la paperasse dans son office - ce qui pouvait être aussi traduit par "ennuis" par son instinct - mais également elle se disait qu'il n'avait pas franchement eut beaucoup de batailles à livrer ces derniers temps - ou qu'elle n'était pas au courant - et que dans ce cas il voudrait sans doute se déffouler un peu. Tant de suppositions qui lui firent pousser un soupir exaspéré alors que les gardes agacés la reffoulaient une nouvelle fois. D'accord d'accord... Bon sang encore une mauvaise idée d'être simple servante, plus ça allait, plus elle commençait à se demander si elle n'aurait pas été plus utile avec son vrai statut.

Rebroussant chemin à moitié, elle scrutta la batisse à nouveau... Rah pourquoi n'y connaissait-elle rien en architecture humaine ? Et surtout pourquoi Atlantica avait-elle gardé ce style vieillot ? Mais dans l'idée, il devait y avoir une porte secondaire. Faire le tour ne lui prit pas tant de temps que ça... Se planquer à la vue des gardes de la porte secondaire fut une toute autre histoire. Pourquoi gardaient-ils cette porte maintenant alors que l'idée d'une ronde était plutot de la garder avant qu'un incident facheux n'arrive ? Lia secoua discrètement la tete, le temps n'était pas aux intérogations, aussi pertinentes soient-elles. Sans doute était-ce un périmètre de sécurité... Hum... Oui sans doute, et puis elle n'avait pas le temps de s'imaginer d'autres excuses. Une ombre passa dans ses yeux, activant du même coup ses deux pouvoirs dont un qui eut pour effet de faire s'éffondrer une branche à l'angle du batiment, alertant les deux gardes qui s'empressèrent d'aller "sécuriser" la zone, arme en main, la démarche de héros avec une musique implicite en fond.

* J'y suis peut-être allée un peu fort là...*

S'avoua-t-elle en se faufillant dans la banque en imaginant la taille du truc qui était tombé, mais qu'importe, il vallait mieux ne pas se faire attendre... Elle était à présent dans une petite salle bizarre avec des casiers et des bureaux... Un plan était affiché au mur alors qu'elle tentait désespérément de comprendre en quoi ce "vous êtes ici" était pertinent... Elle n'était pas bête et comprit assez vite, mais c'était la première fois qu'elle découvrait qu'un plant pouvait-être ainsi affiché dans le batiment en question plutot que tenu par une troupe pour l'assiégé... Logique militaire sans doute, elle n'était pas bercée non plus dans la sécurité.

Arpentant les couloirs à pas de velour, elle entendit bientot des bruits vers lesquels elle se précipita. La salle suivante était jonchée de cadavre, à leur vue, à leurs yeux vide, ses dents se serrèrent, crispée et elle déglutit avec difficulté. Son ventre émit un léger gargouillit disgracieux alors qu'elle tentait tant bien que mal d'éviter de marcher sur les morts pour se frayer un chemin.

* Pas le temps pour un repas... Concentre toi un peu...*

S'encouragea-t-elle en finissant par continuer sa route, son intuition la guidant vers les fameux ennuis à coup sur. Elle se cacha dans l'ombre, bien à distance sans pour autant y voir grand chose. Tout ce qu'elle pouvait appercevoir par l'entrebaillement de la lourde stelle était une partie de son maitre... Ouf... il était debout pour le moment, mais les voix qu'elle pouvait entendre avec lui ne sentait rien de bon... Trois autres voix... Quoi que... Peut-être deux... elle ne saurait dire. Mais sa vision de l'avenir était un bon attout. Elle vit arriver une épée au dessus du crane à son maitre et son sang se figea avant de le voir résoudre le problème... Ouf... Il n'aurait pas de problème pour ce coup ci... Elle pouvait ne rien faire pour cette fois là. Restant donc immobile, elle continua de scruter le dessein de son maitre en espérant qu'elle n'aurait pas à intervenir.


[HRP : Oui je sais j'ai rien fait mais vous vous en sortez si bien ensembles ♥]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lia-craft.com
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 26
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Dim 20 Mai - 18:24

Les deux individus furent prévenu de ma présence, ma voix avait été portée assez haute et forte pour leur retenir une fraction de seconde. J'eus un léger rictus à les entendre parler d'une telle manière sur ma personne mon visage s'assombrissait alors mais ce que j'en retenais fut brève et plutôt productif dans un sens. Lyx combattait l'étrange individu aux deux visages, s'était flippant et je ne m'attendais pas à devoir affronter ce genre de personne au sein même d'Atlantica. Mais pour le moment l'heure n'était pas à la discutions mais plutôt à résoudre le problème qui était le mien en ces lieux.

Apparemment l'individu aux deux visages usaient d'une substance noire et blanche. Intéressant et tout aussi intriguant enfin de compte. Mais il ne semblait pas aussi prudent que Lyx qui avait déjà entamé le combat avec lui. M'allier à Lyx ? Un foutu résistant ? Et puis quoi encore ?! Je ferais cavalier seul au nom des citoyens d'Atlantica.
J'aperçus furtivement du coin de l'œil les quelques dizaines de disques blanc se plaçant tout autour de nous. Je m'en méfiais comme la peste, il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond dans ces sphères et c'est ce que je compris bien plus vite que je ne l'imaginais, l'individu aux deux visages s'enfonça dans cette matière indescriptible.
Pas le moindre bruit puis soudain un son aussi fin et sensible qu'une aiguille tombant sur une pierre polie, je me téléportais dans un coin de la grande salle apercevant le lieu ou j'étais auparavant et le résultat de ce que j'avais entendu par mon ouïe était pour le moins effrayant. Un pic noir d'une taille imposante s'était planté dans le sol éclaté en morceaux.
Je me trouvais dans une zone hors d'atteinte selon moi, j'avais choisis un angle mort ou il n'y avait aucune sphère blanche posée sur le mur ni même le sol, d'ici j'avais une vu d'ensemble de chacune des sphères que je pouvais épié avec vigilance. Je brandissais mon épée d'une main me positionnant pour une quelconque riposte.

Ou es t'il....

Je revenais à mon interlocuteur, du moins le second qui se trouvais sur les lieux, le fameux chasseur de prime à la solde de la résistance.

Et toi que foutais tu ici d'ailleurs ?! Lui lançais je d'un air nonchalant et trop préoccupé par ce qui pouvait nous arriver de ses sphères blanches.

_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Dim 20 Mai - 21:30

Le petit skyzo' s'enfonce dans une de ses marques blanches au sol, puis il disparait, comme l'argent auparavant, à quoi va t-il nous la jouer cette fois ci. Mon 6 sens de loup m'indique danger à l'arrière, j'emploie la technique du "laisser tomber" pour éviter ce qui est en faite une grand conne pointu et noir, encore une arme créée à l'aide de ce bien étrange matériel.

Passons, le temps n'est pas au fascination, je me relève rapidement et balance une grenade fumigène dans une des sphères, suivit de quelques grenades à fragmentation, je suppose que toutes ces taches sont relier à un unique endroit, une unique dimension, j'entends l'explosion qui vient "de l'autre côté".

Ce cher Wiver m'annonce alors la parole, wooouh, môsieur le grand démon s'abaisse à me parler à moi? Comme c'est touchant... Bref, il me demande d'un ton peu amical ce que je fout là. Je ne lui réponds pas et me dirige vers la pointe noire qui a tenté de le transpercer lui aussi auparavant.

J'utilise ma lame pour frapper cette matière de nombreuses fois, un petit bout de cette chose noire finit par tomber, je le ramasse avec précaution et l'observe, il ne ressemble à rien que je connaisse, je ne sais même pas si ça vient d'un monde démoniaque, mais qui est donc cet individu...?

Je décide tout de même de répondre à Blades, avec un bon temps de retard.


-Ce que je fout là? Figure toi que, pour une fois, j'essaye de protéger tes citoyens, tsss...

-Bref, passons, je crois qu'on va devoir s'entraider sur ce coup là, démon. Bien que ça me répugne autant que toi...


A ce moment, je regarde mon scanner pour voir si le 3e homme se trouve dans le coin, et je distingue une autre forme de vie, là bas, derrière ce pilier, je le tiens!

Je dégaine alors mon AUG équipé de munitions perçante et tir dans le pilier, en manquant volontairement ma cible.


-Montre toi larve, on va régler ça en face à face...

Je reste tout de même vigilant à toute attaque surprise, que ça vienne de n'importe quelle direction, mon scanner est en marche, mon bouclier à son maximum, mes sens d'hybride loup en éveil...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Lun 21 Mai - 0:09

Le démon savait se téléporter... Un pouvoir assez chiant en fait! Il avait esquivé l'attaque très facilement grâce à ça et c’était mis hors d'atteinte pour le moment. L'autre boite de conserve avait sentit l'attaque venir on ne sait comment et avait ensuite balancé des grenades dans un des cercles blancs! Bien pensé... sauf que dans le monde blanc, c'était Shiro le maitre et il dévia les explosions qui sortirent par un des disques. Et ce débile avait cru que Shiro et Kuro se cachaient derrière un pilier de la banque et avait tiré dedans avec son fusil... Quel crétin!
Pour le moment les attaques de Kuro & Shiro n'avaient été lancées que pour "jauger" ses adversaires!
Le mec en armure était un résistant... Ils ne comprenaient pas pourquoi il voulait s'opposer au pillage de cette foutue banque! Et l'autre était un grand démon, surement un des 12!
Ce monde méritait un châtiment, un lourd châtiment! Kuro & Shiro seraient ce châtiment, et il n'avait rien de divin. Tout cela se passerait dans le sang et les larmes. Ils allaient devenir le fléau d'Atlantica, et tout le monde se rappellerait leurs noms dans la terreur et le respect!
Cette attaque de la banque ne serait que le début! Ils avaient besoin de fonds pour pouvoir s'assurer le service d'autres personnes désirant purger ce monde! Et pas de ces résistants aux méthodes mielleuses! Tout ce monde devait être purgé de tout ces vices!
Kuro & Shiro étaient envoyés par le destin, ils en étaient l'arme qui allaient s'abattre sur cette cité pourrie jusqu'à l'os!

Tout les disques blancs se divisèrent en une multitude d'autres plus petits qui vinrent tapisser tout les murs ainsi que le plafond de la banque.
La voix de Kuro et de Shiro se fit entendre dans la banque comme une voix divine ne venant de nul part.

Kuro:
"Vous allez périr aujourd'hui! Vous serez les premier à être éradiquer de cette terre corrompue par des êtres comme vous!"

Shiro:
"Soyez lavés par les larmes du destin! Hyahahahaha"

Et les cercles blancs se teintèrent en noir et ils se mis à pleuvoir à torrent dans la banque, non pas de l'eau mais le liquide noir de Kuro qui dévorait tout ce qui entrait en contact avec. Les piliers, les cadavres, le sol, les meubles, tout était dévoré par l'ambre noire de Kuro.

Kuro:
"Bientôt toute cette cité sera purgée de la sorte!"
Revenir en haut Aller en bas
Lia

۞ Créature ésothérique ۞

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 30
Localisation : Quelque part entre son passé et son destin...

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Blades-sama

MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Lun 21 Mai - 19:28

Comme sa vision l'avait prévue, le pic ne toucha pas son maitre, mais à présent elle n'avait plus vue dessus. Mince, comment allait-elle faire pour prévoir tout ça ? Elle se déplaça un instant jusqu'à être cachée derrière une collonne. Une épaisse fumée envahissait la pièce, mais ses sens affutés pouvaient toujours distinguer sa silhouette au travers de la brume grise. Elle ne sentait plus que deux présence, celle de son maitre et... Tiens... Elle se souvenait de celle ci... Son odeur... Ce ne lui disait rien de bon. Elle ne parvenait pas à remettre de nom dessus, sans doute son flair était déréglé par la fumée qui finissait par la toucher également. Mais bien vite son identité se révella, son pouvoir lui signala une balle, désaxée, ne la touchant point même sans esquiver, soit... elle ne bougerait pas, mais comment ce diable pouvait-il savoir où elle se trouvait ? Cette voix, elle la reconnaissait, elle l'avait possédée durant un court instant. Le rebel, le voleur de corps et l'usurpateur d'identité. Sur le moment elle faillit prendre sa forme originelle pour lui hoter la tête de manière définitive, et non pas juste le casque. Montrant les dents depuis sa cachette, ses yeux se levèrent vers les évênements à venir, les voix venant de toute part, et...

Oh non... cette pluie... elle devait...

3

Ne réffléchissant pas vraiment elle sortit à toute vitesse de sa cahette, parcourant les quelques mètres qui la séparaient du démon, esquiver serait difficile... Elle devait pourtant le mettre à l'abrit avant qu'il ne lui arrive malheur, et dieu seul sait à quel point ce qui arrivait sous cette pluie pouvait être rongé, dévoré, anéantit... comme ce qu'elle faisait quand elle avait une petite faim.

2

S'étant jetée hors de sa planque, la jeune femme ne manqua pas de déclancher son second pouvoir, provoquant une secousse semblable à un léger tremblement de terre... Il fallait déséquilibrer le rebel et faire suffisement peur à son maitre pour qu'il veuille la sauver. Courrant de manière désordonnée pour éviter une balle éventuelle, freinant, sautant, assurant ses pas dans le tremblement elle parvint enfin à lui en pleurant.

1

- Maitre Blades... Maitre !

Ses mains entrerrent en contact avec lui en premier, évitant également la lame qu'il tenait devant lui, lui montrant son visage appeuré et pleurant. Pour cette fois, c'était réel, elle avait peur, peur de ne pas parvenir à le convaincre de la mettre en sureté à l'exterrieur.

- Maitre j'ai peur, pitiée pitiée... Menez moi à l'abris...

0

La pluie commença, une goute tombant sur la chausse de la jeune femme et en dévorant le cuir peu à peu, lui arrachant un cri entre effroie et douleur. Ses mains crispées sur son maitre le priait de faire vite, la pluie se faisant de plus en plus violente et qui ne tarderait pas à les toucher. Elle se promit de ne pas le lacher une fois sortis, il serait capable d'y retourner sans elle, tant qu'elle était ferrocement accrochée à lui, peut-être ne ferait-il pas cette sotise. Elle c'était également vaguement demandé si faire réellement effondrer ce temple de l'or n'était pas une mauvaise idée, enterrer, encore, le rebel et pièger le disparut, tout lui mettre sur le dos... Après tout avec ce qu'il lançait là, c'est bien ce qu'il risquait d'arriver non ? Mais l'idée ne lui plut pas, il finirait par le savoir, ils devraient bien ressortir du batiment, pensant que Wiver serait partit... Un piège à deux faces... 50% de réussite... et 50% de fuite de la part des deux. C'était un risque à prendre, qui veillerait qu'elle ne dévore pas les citoyens si jamais il mourait, hein ? Même s'il ne le savait pas, son maitre semblait le seul à la controler, ou du moins la faire se retenir. Rien dans son contrat ne disait qu'elle devait faire ce qu'il lui plaisait, elle devait faire ce qui lui rendrait la vie plus douce, non la mort. Hum... Elle se ferait sermoner pour s'être mise dans ses pattes, mais ce devrait lui convenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lia-craft.com
Wiver Blades

avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 26
Localisation : Le royaume de la folie.

Papier d'identification
Race: Démon(e)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Lia / Elyon / Libre

MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   Dim 3 Juin - 22:17

Dans quel embarras m'étais je donc mis ? Une fois de plus ma mission s'avérait toujours plus compliqué et difficile mais jusqu'ici la rébellion avait toujours été mon véritable ennemi. Aujourd'hui je voyais un visage, un double visage s'ajoutant à mes ennuis et mes insomnie. Et ce que j'aperçus me fit encore plus tressaillir de désespoir que je n'aurais pu en imaginer. Se tenant devant nous moi et mon comparse d'infortune Lyx Werren le chasseur de prime au visage masqué. Lia se faufilait entre les amas noires et blanches qui s'étaient pendant un court moment stabilisée jusqu'à en voir les effets néfastes sur les effets de la banque et sur une chaussure de ma jeune esclave. Je ne pouvais réfléchir plus à ce moment là qu'à un seul échappatoire qui nous mènerait soit à la vie soit à l'abattoir.
Et quel cruel abattoir serait il, une matière inconnu détruisant telle de l'acide tout ce qu'elle touchait l'englobant et la faisant disparaitre de ce monde comme si elle n'avait jamais eut à exister. J'étais agrippées par le désarroi et la peur émanant de Lia, je devais la conduire en un lieu sur c'est pourquoi épiant d'un regard frêle et presque aussi effrayé que celui de ma jeune servante je faisais passé un message au sein de celui du rebelle au visage couvert lui faisant bien comprendre que je ne le laisserai pas seul bien longtemps dans ce piège. Je me téléportais dans une zone calme de la ville d'Atlantica j'avais pensé au quartier chics ou j'avais l'habitude de me promener avec Lia et Miyuki. Ainsi Nous nous retrouvâmes les yeux rivés entre autre sur les personnes qui nous chérissions le plus Lia et vis versa mais bientôt le devoir me rappela que j'avais fais la promesse intérieur d'y retourner et de comprendre ce que ce pantin articulé au visage bien maléfique et sournois avait à faire au sein de la prestigieuse banque de la citée.

Vous devez rentrer ! C'est un ordre vous entendez ! Vous n'avez apparemment rien et c'est un soulagement je vous pris maintenant d'obéir aussi dur soit il et de ne pas remettre les pieds au sein de cet établissement compris ?!



Aussitôt ces derniers mots frôlant mes lèvres articulant les dernières syllabes que je disparaissait pour reparaitre dans la banque déterminé à savoir qui était cet étrange individu si sur de lui soit il. J'esquivais les gouttes noires les frôlant de justesse mon épée rangée dans mon dos j'étais aux côtés du rebelle Lyx avant d'hurler d'un air provoquant et cherchant des réponses sans y comprendre réellement le moindre sens et n'attendant peut être qu'une simple réponse qui serait surement celle d'un combat imminent mais seul le court du temps me le dira.

Montre toi démon ! Car c'est bien que ce que tu es réellement et déclare tes intentions !

_________________


SnS-Kosui Namida
RoP: Wiver

Ne crois pas que la mort te lavera de tes péchés Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hikutsutainushi.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Braquage à Atlantica [PV: tout le monde]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).
» Relations d'un tout nouveau monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: RP's archivés-
Sauter vers: