AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une conjurée sur la route d'un forcené ! [Pv Elyon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une conjurée sur la route d'un forcené ! [Pv Elyon]   Ven 18 Mai - 11:43

Marchant au pas, les mains retroussés dans ses poches du veston en cuir et d'une capuche relevé avec des poiles blanc éclatant. Le regard distant et sur de lui marchant à travers les ruelles des quartiers les plus perverties et dans lesquels celui ci avait grandit. Dreak souriait à pleine dents, des crocs acérés se dominant à ne pas faire le carnage de toutes ses chairs se présentant à lui pour une simple nuit d'orgie en sa compagnie. Il n'y prêtait pas attention, il connaissait bien ce jeu là, il l'avait vu et revu des centaines de fois de son enfance à son adolescence et enfin à son âge adulte. Jamais il n'y avait prêté une grande attention enfin bon...

Le lieu était bombé, la musique se faisait sentir telle des tambours dont les grandes portes noires semblait retenir un son tout aussi puissant que le souffle d'un dragon. Des personnes rentraient, d'autres sortaient. L'Error 404 était une boîte de nuit, oh oui un lieu de beuverie et de plaisir des yeux.

Je passais dans la rue fermant un instant les yeux histoire d'oublier ces lieux ou j'avais vécu et ou j'avais été contraint de quitter pour vivre pleinement ma véritable liberté.
Je bousculais une épaule, frêle cela dit, une fille de joie ou encore une de ces bombasses qui se croient mieux que les autres avec son hypocrisie à la con. Non ? J'ouvrais un œil sur le côté et je voyais une jeune femme au sol se relevant tant bien que mal les cheveux roses en bataille du moins c'est l'impression qu'elle me donnait. Je la dévisageais légèrement un instant elle était plutôt pas mal enfin de compte. Je m'arrêtais, relevant ma capuche dévoilant ma crinière chevelure noire et déclarait.

Rien de cassé petite ? C'est pas un endroit pour les jeunes filles tu devrais pas rester ici...




Dernière édition par Dreak le Lun 21 Mai - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elyon

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 26
Localisation : Atlantide city

Papier d'identification
Race: Sorceleur(euse)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Wiver

MessageSujet: Re: Une conjurée sur la route d'un forcené ! [Pv Elyon]   Sam 19 Mai - 0:33

Comment se priver de sortir avec que son « maitre » l’y autorisait. Un pas après l’autre la sorceleuse en devenir méditait sur les récents évènements…
Elle n’avait pas voulu croire un mot de ce qu’elle avait lu dans ce livre. Aussi vrai que cela pouvait être Elyon voulait l’entendre de la bouche d’un être vivant, autre que celui à qui elle appartenait… *Oui ! J’étais entêtée*, songeait-elle *Mais seules les réponses apaiseraient mon esprit tourmenté par des rêves* – Rêves qui vacillaient si vite en cauchemar. Et seules les réponses combleraient les trous béants que contenait encore son passé !
*Je veux savoir !* L’ignorance n’était pour elle que pure souffrance à laquelle elle voulait trouver solution. Et si Eyon devait pour cela se mettre en danger et bien soit. La vérité avait un prix et la future sorceleuse était prête à la payer de mon sang, si c’était ce que l’on lui demandait.

Un pas après l’autre, sans que jamais ne cesse de résonner la voix dans sa tête, qui tentait de la dissuader d’entreprendre cette voie… Elyon ne pouvait cependant pas s’y résoudre. Il était vrai que l’écouter lui avait été d’une grande aide, tant et si bien qu’elle s’était fait la promesse à elle-même de ne jamais aller à l’encontre de ce qu’elle lui inspirait. La jeune femme avait fini par s’habituer à elle, elle l’avait comme… Apprivoisée. Domptée ! *Fichtre que je haïssais ce terme, mais c’était le cas hélas*, pensait-elle encore.
Un léger et rare sourire s’affichait sur son visage. *Dire que j’avais clamé haut et fort à l’Agora que je n’étais pas une rebelle, lorsqu’il nous avait tous attrapé et menotté sur le continent.*
Les gardiens – ses démons de l’Atlantide, travaillant pour le compte de ses fondateurs de la perversité et de l’esclavage – l’avait – sans chercher à faire de différence – prise pour l’un de ses ennemis. *Oui ! Ennemi, du moins à l’époque, car alors que je m’étais éveillée auprès d’eux en tant que prisonnière, même si ma tête bourdonnait et que mon passé n’était plus que brume et flou intense, la logique avait voulu que ceux qui me retenait captive ne pouvait pas vraiment être de mon côté.* Mais alors que leur véritable ennemi était venu les priver de leur terre pour les conduire jusqu’à l’île et alors qu’Elyon comprenait que de simple prisonnière, elle était devenue une esclave acheté par l’un des douze fondateurs, elle avait réalisé – enfin – que son véritable ennemi n’était autre que ses êtres dépourvu d’âme !
Et même si Elyon avait jusqu’à cet instant rétorquer ne pas être du même camp que ceux qui l’avais gardé prisonnière, elle taisait à présent cette pensée, car au plus profond de mon être, elle était agacée de n’être pour ses monstres qu’une marchandise attirante et mystérieuse.

Elle cherchait donc une réponse… Ceci car, le nouveau propriétaire de sa personne lui avait tendu ce livre qui contenait une esquisse des souvenirs de son passé. Et Elyon avait détesté ce que ce livre luu avait appris !
*Moi ?... Protectrice et prêtresse d’un ange qui était le maître de mon village natale, et par conséquent mon maître !* s’était-elle indignée. Quelle horreur que d’apprendre qu’elle avait toujours été une esclave et pire, que de savoir qu’elle avait protégé ce non-Homme, se battant pour protéger sa vie dans un combat qui la priva de sa mémoire !
Ses pas et le chemin qu’elle suivait sans logique l’avait conduit jusqu’à l’entrée d’un bruyant endroit où elle n’avait aucune envie de demeurer plus longtemps. Faisant alors volte face afin de rebrousser chemin, Elyon se heurta à un homme d’une imposante carrure, tant et si bien qu’elle en perdit l’équilibre et tomba sur ses fesses. Aussi rapidement qu’elle était tombée, la jeune femme au boucle rose se redressa sur ses jambes observant d’un regard non sans défi la raison même de sa chute. L’esprit qui était en elle, qui se manifestait si souvent par des voix douces et bienveillantes, lui inspiraient cette fois ci la méfiance et la prudence. Une sensation à laquelle Elyon avait déjà été mise en contact, lorsqu’un rebelle s’était directement attaqué à Blades.
Cet homme en était sans doute un lui aussi, ses sens n’aurait pas été dans un tel état d’alerte si tel n’avait pas été le cas. Et d’ailleurs pourquoi ?...
Mais cela n’avait pas été le plus préoccupant. Les pensées qui submergeaient la tête de la jeune femme l’avait tant perturbé qu’elle n’avait pas même pris garde au lieu où la conduisait le hasard… *Etait-ce d’ailleurs même le hasard ?!*

Cà vous arrive de faire attention ?!Demanda t-elle d'une clarté et d'un calme récurrent, sans vraiment attendre de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une conjurée sur la route d'un forcené ! [Pv Elyon]   Lun 21 Mai - 15:25

En voila une parole farouche et emplie d'une joie musicale concordant presque avec l'arrogance d'une petite trainée se plaignant d'un manque ponctuelle et cruellement visible de piécettes d'or et d'argent dans sa bourse naturelle. Enfin la réalité en était tout autrement, elle ne ressemblait pas du tout à une putain, et n'avait pour le moins pas les touches musicales des proportions naturelles et sexy que le lycan avait eut l'habitude de voir. Il interpela d'une manière moins douce car oui il était plutôt cool et relax jusqu'à présent avant d'être si ponctuellement prit de court et bien trop à son gout par la jeune femme.

Oh là la demoiselle, on se fixe...Tu m'as l'air bien sur de toi pour me parler ainsi !

Je regardais aux alentours, il y avait foule qui prêterait attention à ma petite interaction avec la donzelle ? Je la choppais vivement par le bras, qu'es ce qu'elle était maigre, c'est clair une louve aurait fait d'elle qu'une seule bouchée de ce sac d'os ambulant. Je la pressais prestement vers une ruelle pas loin isolée de la foule qui voulait se rendre à Error 404 et la plaquait contre un mur encore humide d'une fraiche averse de passage sur l'île. J'étais moi même moins apte à garder le contrôle de ma personne, mes réactions impulsif et mes pensées dirigés vers ce salopard de démon, le fameux bâtard démoniaque d'Hadès et de ses engeances imparfaites qui me traquait maintenant jours et nuits après ma récente fuite face à celui ci au sein d'une baraque ou j'avais élu domicile il y a de cela quelques mois auparavant. [Cf pour plus de détails voir le rp "On fait vite taire l'hurlement d'un chiot " ]

Mes dents de lycans étaient apparaissant, j'avais pas vraiment l'intention de lui faire mal ni de la faire flippé après tout on m'avait souvent gueuler dessus pour moins que ça mais le fait simple de repenser à celui qui hantait mes pas, me donnait une envie de destruction et d'impulsivité gratuite.

Grrr....Ecoutes je suis pas d'humeur....Alors je vais la faire rapide....ARgh....Foutu démon ayant une CUILLÈRE en argent dans LE CU !

Je frappais le mur ou j'avais adossé la jeune fille, je n'y avais pas frappé réellement fort mais assez pour faire raisonné la pierre encastré dans ce mur fais de ciment.


Qu'es ce que tu fiches dans un coin aussi dangereux que celui ci ? Ta décidé de foutre ta vie en l'air ?
Revenir en haut Aller en bas
Elyon

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 26
Localisation : Atlantide city

Papier d'identification
Race: Sorceleur(euse)
Orientation sexuelle: Hétérosexuel(le)
Maître/Esclave de: Wiver

MessageSujet: Re: Une conjurée sur la route d'un forcené ! [Pv Elyon]   Dim 3 Juin - 14:53

Sans doute aurait-elle dû écouter cette voix sereine qui était toujours de bon conseil. Elyon avait décidé d’elle-même, se rebellant contre sa bonne conscience. Aurait-elle eu tord ? Elle le saurait bien tôt. Cependant son instinct lui conseillait pourtant d’être plus prudente avec son interlocuteur. Sa vision n’était plus aussi fluide qu’elle l’était quelque instant auparavant. Elyon avait cette impression de voir les choses au ralenti… Comme cela aurait été dans un rêve, tout en étant certaine de ne pas rêver.
La jeune esclave affichait toujours un visage calme, serein, imperturbable, sa voix l’était tout autant. Sans aucun air de défis, ni même ombre d’insolence – chose qu’elle avait appris à faire à force d’entraînement – Elyon lui répondit :

Suffisamment pour savoir que vous étiez aussi distrait que moi.

Les paroles qu’elle avait prononcé, et sa propre personne, ne semblait pas plus l’intéresser que les quelques autres habitants de l’île qui avait soudainement tourné leur regard vers nous. Des curieux qu’Elyon méprisait secrètement. *De quoi se mêlaient-ils tous ? N’avaient-il donc pas d’autres occupations.* songea t-elle en fixant deux jeunes femmes étrangement peu vêtu.
Et, alors qu’elle s’était montrée moins vigilante, Elyon sentit une main lui empoigner le bras et l’entraîner à sa suite à l’abri des regards. Plaquée contre le mur, elle n’hésitait pas à le regarder droit dans les yeux, sentant un invisiblement danger grandir en elle. Ecoutant sagement les paroles qu’il prononçait avec vigueur. Ses yeux se mirent à briller d’une lueur bleu étincelante sans qu’elle n’ait aucun contrôle sur elle-même, ni même qu’elle ne s’en rende compte.
Puis fronçant légèrement les sourcils face à ce discours qui ne semblait lui être destiné qu’au départ. *Mais à qui parlait-il donc ?... A lui-même ?* Pensait-elle ensuite.
Après quoi, le démon – si c’était bel et bien ce qu’il était – donna un grand coup dans le mur non loin de sa tête. Comme s’il souhaitait se calmer, apaiser le torrent de colère qui l’avait animé ou quelque chose de ce genre. La question qui lui fut ensuite posé la laissait quelque peu pantoise.

Elle-même n’avait aucune idée de la raison qui l’avait poussé à venir jusqu’ici. A moins qu’elle ne voulait pas se l’avouer à elle-même. Puis elle sortit de sa poche la page du livre où était magnifiquement représenté le collier qu’on lui avait subtilisé dans l’Agora Dorei. Dépliant la page et le montrant à l’homme à la personnalité bipolaire, elle lui dit :
Spoiler:
 
Je veux retrouver ce collier. Mon collier. C’est un gardien de la boutique des esclaves qui me l’a pris. Je pensais commencer mes recherches ici… A condition que vous ne me tuez pas. finit-elle plus bas.

Ses yeux avait repris leur couleur normal, l'éclat avec lequel il rayonnait quelques secondes plus tôt s'était dissipé, et le sentiment d'alerte et de danger que la jeune femme aux boucles roses avait ressentit avait lui aussi disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une conjurée sur la route d'un forcené ! [Pv Elyon]   Mer 6 Juin - 11:20

Elle en avait dans le pantalon celle là, il n'y avait pas à tortiller du fion pour s'en apercevoir et s'était la chose la plus censé que je pouvais constater chez cette personne. S'était admirable car après tout sa savoir si près de la mort n'était sans doute pas la chose la plus horrible dans ce monde. Je reprenais peu à peu mes esprits, le contrôle, la zen attitude sans pour autant me réconcilier avec ma conscience et ce foutu démon fondateur. Attend, de qui a t'elle parler là ? J'ai cru entendre dans le timbre léger de sa voix le même mot qui m'horripile depuis quelques mois maintenant, un fondateur ? Une raclure encore une ? Étais le même que le miens ? Sans un doute cela pouvait tout aussi bien être celui que j'avais affronté ou un autre je les étriperais tous.
J'examinais la page déchirée, j'étais pas très doué pour reconnaître un type ou un objet déjà vu sur un dessin mais je pouvais faire mine de m'y intéresser un minimum sans doute.

Hum non jamais vu de ma vie petite, en tout cas si j'étais toi j'irai par chercher ce collier chez ce fondateur comme tu dit, tu te lances dans la gueule du loup...

Quel jeu de mot, j'étais moi même un fils des grands loups, et pas des moindre un très, très grand loup. Mes yeux brillaient dans le noir quand s'intensifiait la transformation mais en pleine foule ici même il y aurait un vent de panique d'ailleurs, la jeune femme semblait bien mieux habillé que la plupart des gens, ou vagabond que je croisais en ces lieux je poursuivais donc ma discutions et cette sorte d'interrogatoire improvisé.

Dis moi, tu viens d'où pour être aussi convenablement habiller ? Tes au service de quelqu'un ? Une esclave hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une conjurée sur la route d'un forcené ! [Pv Elyon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une conjurée sur la route d'un forcené ! [Pv Elyon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: RP's archivés-
Sauter vers: