AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chope de bière et décision fortuite [ suite Pv Tsukiko Uragiri]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chope de bière et décision fortuite [ suite Pv Tsukiko Uragiri]   Ven 11 Mai - 12:01

Et voici ou j'en menais cette petite garce, car après ce qu'elle m'avait flanqué à la tronche j'avais bien besoin d'un bon et vigoureux remontant. J'entrais donc dans l'établissement aussi fier et présomptueux que j'étais...Quoi ? Et alors ?! Je m'en fou que vous pensez que je le suis vraiment ou pas c'est ce que j'adore faire croire aux gens et sa marche. J'entendais le fond de musique instrumental digne des grands pub irlandais qu'on aurait eut chance de connaître il y a fort longtemps. Combien de temps mettrais je à devenir complètement soul dans ce lieu ? Oh non je plaisantais il manquait plus que je sois ivre mort et que ma petite compagnie ne s'enfuit tel une anguille. Prudence est mère de sureté ma ton toujours dit et cette fois je ferai mieux de rester sous mes gardes. Je n'avais cessé de ricaner à mon entrée dans le pub, les gens la bas me connaissait bien et non pas pour ma bonne compagnie car j'étais quelque fois assez perturbé.

Je m'asseyais non pas au bar comme j'en avais l'amer habitude je commandais à un comparse gros et grassouillet de nous servir deux bonnes chopes de bière glacés avant d'asseoir ma captive à mes côté à une table sur la banquette moelleuse puant le tabac et l'alcool à plein nez. Je la fixais d'un regard malicieux je lui dévoilais la un autre monde qu'elle n'avait peut être jamais connu, celui d'ivrognes et de mécréants vous tuant pour simplement 2 petites pièces dans vos poches mais aussi ce lieu reculé de la ville faisait acte d'un monde joyeux et conviviale quand on avait eut, du moins gagné notre place en ce bas monde. On pouvait entendre par delà le son du plancher des gens grogner et gueuler avec quelques coups de poings qui visiblement à l'entendre ne rataient pas leur cible. La cave de ce lieu faisait aussi place à la pugilat et à des combats ou l'on pouvait parier de l'argent sur des ivrognes encore et toujours pour les voir se bastonner le steak de viande qu'ils ont en guise de visage.

Les deux chopes arrivèrent bien vite, étais ce par ce que j'étais accompagné de la demoiselle ? Bref je lui lançais adroitement une pièce avant que je ricane encore de manière effrayante en lui disant.

Alors Tsukiko ?! Chic endroit n'es ce pas ?! Kiaaaaaaaaaaaaaaaaaaahahahahahahaha ! Santé !


Dernière édition par Kami le Ven 18 Mai - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chope de bière et décision fortuite [ suite Pv Tsukiko Uragiri]   Jeu 17 Mai - 23:28

Tsukiko et Kami marchait depuis un bon moment, ils étaient même arrivés dans la partie Sud. La douleur c'était un peu estompé et Tsukiko marchait normalement, mais pour son bras, ce n'était pas encore ça, elle se le tenait avec son autre bras en état de marche. Ils se dirigeaient dangereusement vers un pub, le pub The Shamrock. Il avait mauvaise réputation, apparemment des combats y étaient organisés pour des paris. C'était bien loin de son bar qui lui a une bonne réputation. Tsukiko pensait que Kami n'était pas aussi stupide pour aller dans ce genre d'endroit avec elle. Deux minutes plus tard, Tsukiko eu la pensée très agréable que Kami était un crétin. Ils étaient entrés, oui dans se pub a mauvaise réputation. Déjà qu'elle était « tellement » heureuse d'être dans ce magnifique endroit, Tsukiko l'était encore plus, car elle était trempe. Plusieurs personnes se retournèrent vers les deux nouveaux arrivants, la plupart retournèrent à leurs activités, mais il y avait ceux qui dévisageaient Kami, des connaissances certainement et il y avait ceux qui regardaient un peu trop attentivement la jeune fille.
* Super il m'emmène dans un endroit où il y a des types qui veulent surement le tuer et où il y a des gros pervers dégueulasse. En dirait qu'ils n'ont jamais vu une fille ! *
La jeune fille, se rapprocha légèrement de Kami, au cas où. Le jeune homme commanda deux bières à un homme qui ressemblait à un des autres gros pervers et fit s'asseoir Tsukiko à ses côtés, sur une banquette plus que douteuse. La jeune fille pensa que Kami n'était pas très prudent de se saouler alors qu'il avait un otage, mais libre à lui, ça n'allait pas la gêner. Tsukiko ne comprenait pas pourquoi Kami la regardait d'un air malicieux, elle avait des doutes concernant la fin de la soirée, ce qui lui donna un léger frisson dans le dos. On n'avait pas de mal à savoir ce qui se passait en bas entre des coups et des cris, les combats devaient y être passionnant. Tsukiko poussa un léger soupire, sa seule consolation était qu'elle ne pourrait pas croiser une de ces anciennes victimes dans ce lieu, mais c'était moins sûr pour Kami. Anciennes victimes cette pensée lui rappela qu’elle ne portait pas son casque, elle commença à paniquer, toujours en ne laissant rien remarquer de ces émotions (sans penser qu’elle avait pleuré avant…), mais la scène d’avant lui rappela bien vite que son pouvoir ne marchait plus ce qui la calma immédiatement. Les deux jeunes n’attendirent pas longtemps avant que les deux chopes des bières arrivent à leur table. Kami en lança une pièce au type, ricana de son habituel rire, qui glace le sang, tout en lui disant :
- Alors Tsukiko ?! Chic endroit n'es-ce pas ?! Kiaaaaaaaaaaaaaaaaaaahahahahahahaha ! Santé !
Quoi santé, il voulait qu'elle boive avec lui ? Hors de question ! Elle qui ne buvait jamais même si elle travaillait dans un bar. Elle se dit qu'il voulait la saouler en même temps que lui. Elle avait encore plus de doutes sur la fin de la soirée, surtout que si elle buvait elle risqua de finir saoul avant Kami, lui qui devait être habitué à boire. Enfin peut-être qu'elle ne finirait pas saoul, mais malade, mais elle ne le voulait pas ! Elle regarda la chope de bière et ensuite Kami et lui dit en replaçant une mèche de ses cheveux trempe derrière son oreille
- Désoler, mais je n'ai pas soif. Dis-moi, qu'est-ce qu'on est venu faire dans cet endroit ?
Tsukiko affichait un sourire crispé face au jeune cyborg
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chope de bière et décision fortuite [ suite Pv Tsukiko Uragiri]   Ven 18 Mai - 13:30

Je trinquais à moi même sans attendre la petite fifille à mes côtés qui était d'un comportement bien calme depuis notre rencontre d'ailleurs. Je buvais en grande quantité, je n'étais pas sot ou borné au point de me retrouver dans une des fâcheuses postures ou j'avais l'agréable besoin de me mettre de temps à autres c'est à dire...Dans de beaux draps !
La fille fit mine de ne pas vouloir boire, j'en écoutais plus les instruments de musique sur le recoin du bar que ce qu'elle venait de me dire. Ah les jeunes filles, toujours aussi coincé avant leur majorité mais peut être me trompais je ? Je ne la connaissais que par cette nuit ou elle avait prit malin plaisir à me faire souffrir et d'un côté je pensais bien faire de même mais un jouet cassé ne sert plus à rien une fois abîmé, il en perdrait même de sa douce et délicate valeur.

Hors de question, tu as tout intérêt à boire en ma compagnie Tsukiko et sache que mon conseil te sera vite recommandé, si j'étais toi je ne fâcherai pas le gros bourru qui nous a servis ses chopines et encore moins la patronne...Brrr Oh sa non j'en es déjà fais l'amère expérience et ma tête s'en souviens encore....

J'avais eut un véritable frisson dans le dos rien qu'en pensant à la patronne du bar, une lycan qui manquait pas de cruauté et de force, cela dit s'était ce qui faisait son charme du moins en quelques sortes. Enfin s'était une bien belle jeune louve, de belles anches, une bien jolie poitrines et tout ce qu'il faut pour l'accompagner. Quand à ce qui était assis de mon côté,faisant grise mine à la boisson bien que l'avertissement que je lui donnais auparavant lui ferait office d'avertissement elle n'était pas vilaine, ni un laideron mais elle n'était pas aussi charpenter que la plupart des femmes que j'avais pu croiser le regard.
Soudain un bon et vile bonhomme comme on en trouve souvent dans ce genre d'établissement se présenta à ma table, il me fixait d'un air songeur et un peu bourru et grognon ou étais peut son allure de soulard et de mauvais joueur qui faisait le tout. Enfin l'homme devait bien pesé le double de mon poids et sa carrure taillé dans la roche d'un bon mètre 90 ne faisait que pâle figure face à ma taille élancé. De sa voix grave il m'interpela je le fixais d'un regard dissipé presque ignorant de sa personne.

Kami, sa faisait longtemps que tu t'étais pas pointé ici !

Billy Bings ! Gredin qu'es ce qui me vos l'honneur de ta visite ?

Tu sais bien ce qui m'amène, allons discuter plus loin !

Allons allons, va donc te souler avec les autres plus loin Bings, je suis pas d'humeur à tergiverser à tord et à travers avec toi, d'ailleurs j'ai pas l'impression que tu sois d'humeur toi non plus ou es ta barbe si imposante soit elle qui te fais cet air si menaçant et cruel ? Tu devrais la rasé...

Arrête tes conneries Kam' ! Te fou pas moi ! Rend moi mon argent ! Me rétorqua t'il en frappant sur la table d'une telle force avec ces mains de géant barbu qu'il la fit raisonnée dans la salle sans que les autres n'en prenne la moindre considération.

Ton argent ! Argent ? Tu as vu de l'argent toi Tsukiko ? Lui demandais je en la regardant d'un air taquin et éprit de malice. Je ne vois absolument pas de quel argent tu parles l'ami ! Ah moins que se soit celui que tu as perdu si amèrement face à moi au poker n'es ce pas ? J'affichais un large sourire des plus large en prenant une lampée d'alcool et posant ma chope sur la table. Le barbu devenait rouge de colère et je sentais monté en lui un instinct des plus primitif.

Je vais te CREVER KAMI FOUTU REBELLE ! Il allait relever sa ma de la table mais je n'en lui laissais pas le temps la maintenant de ma main faites de chair je passais la main bionique au dessus de ses gros doigts imposant, de fines et petites lames sortir de mes 5 doigts de métal et je lui coupais l'index et le majeur d'un geste vif me relevant de suite sur la banquette m'agrippant à son épaule je plaquais ma main froid de métal sur sa bouche pour étouffé le crie de douleur lui chuchotant légèrement face à face de mon regard sadique et presque jouissif.

Chuuuuuuuuuuuuuut....Allons Bings, qui voudrais apprendre ici que tu cries comme une fillette se faisant violé au coin d'une ruelle ? Maintenant que se soit bien claire...Reparle moi une fois de tricherie envers moi... Et je te promet de te faire sauter la cervelle....

Je lui fis une petite tape sur sa joue rouge pivoine et le laissait repartir se tenant sa main saignant comme un chien mort se l'enroulant dans un tissu sale qu'il sortait de sa poche.
Je m'assis de nouveau sur la banquette soufflant un coup je rentrait les fines lames métalliques qui étaient entre autres les ongles de ma main bionique en plus améliorer.
Je ricanais subtilement puis reprenais la discutions avec Tsukiko.

Ah un brave type de Bings n'es ce pas ? Tricherie Tssh ! Et puis quoi encore ?! Alors dis moi quel âge as tu Tsukiko ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chope de bière et décision fortuite [ suite Pv Tsukiko Uragiri]   Sam 19 Mai - 4:14

Kami commença a boire sa boisson. Il réfléchissait et ne semblais prêter aucune attention à ce que disait Tsukiko. Mais il dit
- Hors de question, tu as tout intérêt à boire en ma compagnie Tsukiko et sache que mon conseil te sera vite recommandé, si j'étais toi je ne fâcherai pas le gros bourru qui nous a servis ses chopines et encore moins la patronne...Brrr Oh sa non j'en ai déjà fait l'amère expérience et ma tête s'en souviens encore....
Tient il avait finalement écouté, mais il était repartit dans ses pensées, surement sur la patronne du pub, ont pu distinguer un léger frisson. Tsukiko croyait que cet établissement était tenu par un mec de la trempe de Kami, mais apparemment ce n'était pas le cas. La patronne ne devait pas une humaine et devait avoir de la force à revendre, ça devait être un démon, un vampire ou un lycan, les anges ne traînaient pas dans ce genre d'endroit, ou peut-être était-elle une simple humaine avec quelqu'un qui la protégeait ou était-elle tout simplement respecté, ça pouvait être plusieurs choses, mais cela était égale à Tsukiko, tout ce qu'elle savait c'était qu'il ne fallait pas refuser de boire, ce qui la laissa perplexe. Elle regarda la chope et pensa que ça ne pouvait pas être si terrible que ça.
* Peut-être que si je le bois d’une traite sa passera mieux… enfin peut-être pas, mais je vais essayer, on n’a rien son rien *
Elle attrapa la chope de son bras qui était en meilleur état que l’autre et l’approcha d’elle. Elle allait boire, mais fut interrompue par une personne bruyante qui parlait à Kami. Apparemment c’était une connaissance, qui voulait qu’il le suive, mais ce n’étais pas dans les projets du jeune homme qui lui fit comprendre en l’envoyant paitre. L'autre n'aimant pas la façon dont Kami se foutait de lui, il lui demanda son argent en frappant comme un bourru sur la table, ce qui résonna dans toute la salle, mais qui n'avait pas l'air d'intéresser beaucoup de personnes. Kami jouait à celui qui ne comprenait pas il lui dit une fois « ton argent » et après il demanda à Tsukiko si elle avait vu de l'argent tout en la regardant avec le regard taquin qu'il utilisait depuis qu'il était entré dans ce pub. Elle lui lança un regard qui voulait dire « laisse-moi en dehors de tes embrouilles » il commença à parler d’une partie de poker perdu et il fit un immense sourire et pris une gorgée d’alcool pour reposer sa chope sur la table. L’autre type s’énervait a vu d’œil, mais il faut dire que leur dispute n’intéressait pas du tout Tsukiko. Mais son intention se porta sur eux quand le type barbu se mit à crier et fit signe qu’il allait retourner la table. Tsukiko se préparait à bouger le plus rapidement possible, mais Kami pris les devants en utilisant son bras métallique. Tsukiko regardait la scène avec étonnement, Kami venait de couper deux doigts de l'individu barbu et bruyant, il était debout et plaquait sa main métallique sur la bouche du barbu pour qu'il évite de crier, du point de vue de Kami Bings comme il l'appelait, criait comme une fillette se faisant violé au coin d'une ruelle, Tsukiko trouvait cette phrase très... « Poétique». Voilà que Kami refaisait ses bonnes vieilles menaces, cela avait l'air de marcher vu qu'après qu'il lui ait donné une petite tape sur la joue la source de bruit s'enfuit presque en courant la queue entre les jambes. Tsukiko avait tellement envie de rire, mais elle pensait que ce serait très mal placé vu qu'il n'y a pas longtemps c'était elle qui était à la place du barbu. Kami ce rassis sur la banquette, Tsukiko le regardait avec de grand yeux rond ce n'étais pas de la peur, mais plutôt de l'admiration, elle trouvait Kami très fort, quoique c'était encore à prouver, par une revanche qu'elle aurait quand elle serait en meilleure forme. Elle lui lança un sourire, qui cette fois n'était pas crispé et qui ne voulait pas dire « je me fous ouvertement de toi », mais « tu viens de m'étonner ». Kami ricana et repris la discussion comme s'il ne s'était rien passé.
- Ah un brave type de Bings n'es-ce pas ? Tricherie Tssh ! Et puis quoi encore ?! Alors dis-moi quel âge as-tu Tsukiko ?
Sans plus attendre Tsukiko lui répondit comme si elle parlait à un de ses anciens amis
- J'ai 17 ans, même si sur ma carte c'est écrit 18.
Elle prit la chope l'amena à sa bouche et pris une grande gorgée, ce qui la bloqua instantanément sur place. Elle reposa la chope et la seule pensée qui tournait en boucle dans sa tête était « ne pas recracher ». Elle finit par avaler ce qu'elle avait dans la bouche et relança la discussion
- Ce n'est vraiment pas mon truc l'alcool et toi Kami t'as quel âge ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chope de bière et décision fortuite [ suite Pv Tsukiko Uragiri]   Ven 15 Juin - 0:03

L'ambiance tamisée ravivait cette endroit, emplie d'un charme qui s'était fait un nom et qui avait écrit l'histoire d'un pays mystérieux et humide telle que l'Irlande. Des nuées de verdures et des plaines à perte de vue, une marée gigantesque de flots plus déchainés les une après les autres. On pouvait surement imaginer la beauté d'un telle endroit après qu'on en es fait le récit à vos oreilles attentifs. Ce n'est pas réellement le genre de discours que je tiendrais moi même à ma comparse mais cette odeur de tabac mouillée, ce bois aussi frais qu'un vieux rafiot anglophone transportant et brassant en son creux une somptueuse coulée de bière.

Elle était majeure, quel obscène idée de pensée qu'il pouvait abuser d'une mineure lui est traversée l'esprit un vague instant. Surement l'effet de la bière bien trop vite ingurgitée. Il ricanait d'un sombre jaune du coin de l'œil attentif sa demoiselle ou bien sa captif.


Et bien j'ai 19 ans ! Contrairement à des jeunes filles dont je ne citerai le nom...

Bien sur je faisais référence à celle ci, il n'y avait aucune autre femme à bord de ce rafiot délabré et pourtant si emplie d'une hégémonie de nostalgie pour le piètre humain que je suis.
Ah un soupir de solitude bien que largement entouré je pensais à ma vie d'antan et ceci fit appel à de vieilles blessures qui me rappelèrent subitement à l'ordre.
Je fit une légère grimace me crispant sur mon assise, je posais mon bras de métal froid, sur la table dans un vacarme imposant bien que couvert de la musique et des discutions aux alentours. Je sortais de ma veste avec réflexe une capsule et un flacon d'une substance noire tout en ayant une mine plutôt d'un rabat-joie souffrant quelques peu.

Rah saloperie....Sa lance, fais le beau un petit moment et tact ! Une bonne lampée qui te ramène à la réalité....

Je dévissais le flacon qui contenais une sorte de liquide noire quelque peu pâteux. J'ouvrais rapidement un cash ou je plaçais la capsule grisâtre refermant aussi sec, puis dans un autre mécanisme de mon avant bras ouvrait une fente et y faisait couler avec un tremblement nerveux de la main le fluide noire. Puis enfin j'appuyais sur une sorte de bouton métallique très léger à l'œil nue pour enfin souffler quelques après. je me sentais soulager et cela n'avait pas du échapper au regard de Tsukiko.


Kiéiéiéiéiéiéééééééééé.....Et oui, le valeureux Kam' réduit à néant par une simple douleur fantôme....C'est pathétique ne trouves tu pas....

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chope de bière et décision fortuite [ suite Pv Tsukiko Uragiri]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chope de bière et décision fortuite [ suite Pv Tsukiko Uragiri]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hikutsu Tai Nushi 2.0 :: RP's archivés-
Sauter vers: